SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

1 novembre 2017

Epidémie de peste, où en est-on?

On a vu dans un précédent article qu'une épidémie de peste avait débuté sur l'île de Madagascar en Août dernier, faisant un millier d'infectés et une centaine de victimes. 

Alors qu'en est-il aujourd'hui? Eh bien on a des médias mitigés qui annoncent des faits contradictoires et opposés.


Par exemple, Science et avenir affirme: Madagascar: l’Etat confirme le ralentissement de l’épidémie de peste. Et selon cet article rassurant, tout le monde est en train de guérir et la maladie semble ne plus être une menace importante. Tout va pour le mieux donc.

Alors que le média réunionnais - L'info.re - annonce un autre son de cloche: Peste à Madagascar : l’épidémie demeure évolutive. Ce qui n'est pas tout à fait la même chose, surtout qu'il s'agit d'un communiqué ministériel.

Et puis on a les Anglais, qui semblent en savoir un peu plus sur cette mystérieuse épidémie, et qui déclarent sur le média Express.co.uk que la maladie se serait éventuellement propagée depuis Madagascar dans plusieurs pays de l'Afrique de l'est: Black Death Plague: Strain is worryingly 'different and can't be explained' - scientists. (article en anglais)


Traduction google (partielle):

La souche de la peste noire qui balaie actuellement l'Afrique est inquiétante et "différente" de tout ce qui a été vu auparavant, ont prévenu les experts de l'Organisation mondiale de la santé (WHO).
Des avertissements de peste ont été émis pour neuf pays d'Afrique du Sud-Est, mais les experts de la santé n'ont pas encore été en mesure de contenir ou de confirmer officiellement la provenance de la souche.

On pense que l'épidémie de la peste noire pourrait avoir débuté à Madagascar et avoir été transférée par l'interaction humaine au Kenya, à la Tanzanie, à l'Afrique du Sud et même aux îles de Maurice et des Seychelles.

Les experts ont dit que la plus récente épidémie est particulièrement inquiétante car il y a «quelque chose de différent» au sujet de la maladie qu'ils n'ont jamais vu auparavant. Le taux de sa contagion à travers le continent est également préoccupant.

Les responsables de l'Organisation mondiale de la santé ont averti que cette épidémie "ne pouvait pas être facilement expliquée".

Ils ont ajouté: "Le risque de propagation de la maladie est élevé au niveau national ... car il est présent dans plusieurs villes et ce n'est que le début de l'épidémie." [fin de traduction]

Donc d'un côté on a un média Français qui nous endort en nous chantant une berceuse, d'un autre, un média qui ne se mouille pas trop en disant qu'il faut rester prudent, puis enfin, totalement à l'opposé, un journal qui tire la sonnette d'alarme en annonçant une épidémie sur le point de se transformer en pandémie...

Et on dit que ce sont les internautes qui créent des fake news!