SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

19 octobre 2017

MIKAËL – OCTOBRE 2017


Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes. Bien-aimés enfants de la loi de Un, accueillons-nous les uns les autres au sein de l’Éternité et de l’Amour.

… Silence…

Je salue et honore chacun de vous, en sa Vérité éternelle de Lumière. Béni soit l’Éternel.

… Silence…

Il y a, en termes terrestres, quelques mois que je vous annonçais le labourage du sol de la Terre. Cela vous est aujourd’hui visible au travers de l’activité des Éléments. Que cela soit en le Feu, que cela soit en l’Eau, que cela soit en l’Air ou que cela soit en Terre, le Feu Igné se révèle à vous de partout, où que vous tourniez votre regard.

L’évidence de cela ne pourra plus être ignorée.
   
L’Archange Uriel œuvre maintenant en chacun de vous, révélant le Blanc de la perfection, de la beauté, et de la Vérité.

Ainsi que Marie vous l’a dit, ne vous laissez pas abuser par certains aspects impressionnants de ma Présence ‒ ma Présence, bien sûr, qui est aussi au-dedans de vous par le Feu brûlant de votre Cœur, par l’intensité de l’Amour. Cela se vit maintenant, de façon directe et concrète, palpable.

C’est en vous, et non pas sur la scène du monde, et non pas sur la scène de votre personnage, que se trouve l’unique Vérité, accessible de par mon labourage et de l’action sur les Éléments, permettant à l’Ange Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement, de vous donner à vivre et à voir la Vérité.

Vous n’avez besoin d’aucun bagage, vous n’avez besoin d’aucune condition préalable, cela fait partie du don de la Grâce que vit la Terre en ce moment même.

Ne vous laissez pas détourner du Vrai par quelque élément de votre corps ou de votre vie, ou de ce monde, soyez affermis dans la Vérité et tout le reste vous apparaîtra avec évidence, non pas l’évidence des évènements mais l’évidence de votre Cœur.

Le moment est venu de vivre tout ce que nous avons préparé, ensemble, pour la célébration finale, pour les Noces ultimes.

Oubliez tout passé, toute expérience et demeurez dans la nudité de votre cœur, qui n’est que Vérité ineffable et beauté à nulle autre pareille. L’Ange Uriel viendra irradier tout ce qui est faux, tout ce qui passe, afin de ne laisser que l’immaculé de la Blancheur, l’immaculé de la Joie.

Dorénavant ‒ et les circonstances de vos vies vont vous y conduire aussi ‒, n’existe que l’essentiel : votre Cœur. Chaque circonstance de ce monde, chaque circonstance de votre vie, en le personnage et en l’histoire, vous amène avec force ou avec douceur au même lieu, à la même Vérité, commune à chacun, là où il n’y a nulle différence, là où est la Liberté et là où est la Joie. Comme Marie vous l’a dit, il ne tient qu’à vous et à vous seuls, en votre conscience, de le vivre, de le révéler, avec aisance, avec majesté.

Mon ensemencement et mon labourage va continuer de façon de plus en plus intense au fur et à mesure de la progression de Nibiru, dont les effets sont d’ores et déjà perceptibles avant même sa visibilité. Comme vous le savez, l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, des Archanges, des Anciens, des Étoiles, des peuples galactiques, sont tout autant prêts que vous à vivre cela. Tout le reste disparaîtra de votre vue, la Vérité sera nue et tout sera régénéré, et rien ne sera plus jamais pareil, dans votre réalité dense.

Quelles que soient les sirènes extérieures, quels que soient les résistances, les liens ou les ignorances pouvant encore exister pour nombre d’entre vous, ne vous en alarmez pas, tout se déroule à la perfection. La majesté de la Lumière, ainsi que son déploiement visible, ne permet pas la moindre erreur, ne permet pas la moindre anomalie ni le moindre écart. La Vérité est nue, le cœur se retrouve. Retenez qu’il n’y a rien d’autre à faire, rien d’autre à entreprendre, juste être là, entièrement là. Tout le reste s’effectue par la Grâce, par la Lumière elle-même, en son Intelligence et en sa Présence. Plus rien ne peut dépendre de vous, si ce n’est de vous tourner vers vous, non pas pour fuir quelque évènement ou quelque élément de votre corps ou de votre vie, mais bien pour établir la Vérité de manière visible.

Marie vous l’a dit, il n’y a aucune circonstance préalable, il n’y a aucun état antérieur qui soit un obstacle à la Vérité du Cœur ; cela se déroule en ce moment même et se renforcera chaque jour un peu plus jusqu’au moment de l’Appel et de la Révélation, en vos cieux.

Vivez simplement ce que la Vie vous propose, en joies comme en peines, car quelle que soit la joie éphémère ou la peine qui ne fait que passer, il ne reste que l’Amour, il ne reste que la Vérité.

L’appel de l’Esprit, l’appel du Feu Igné vous touche de plus en plus physiquement, par diverses manifestations. Je laisserai pour cela l’Archange Anaël vous en donner quelques détails, quelques éléments, juste peut-être encore pour vous rassurer, pour vous encourager.

Au fur et à mesure que je laboure le sol de la Terre, je tranche en vous, par votre accueil, ce qui doit être tranché, ôté, afin de vous laisser vivre la Vérité en toute liberté, dans cette joie d’Amour incomparable.

Il va vous apparaître de manière évidente, si ce n’est déjà fait, que seuls le cœur, l’intériorité, le silence, permettent l’épanouissement de la Lumière, en votre Présence, assistant par vous-mêmes à la disparition de votre personnage de différentes manières, qui est propre à chacun de vous, avant l’Appel de Marie.

Nul ne connaît la date ni l’heure, encore à l’heure actuelle, dans le calendrier de la Terre, mais je ne peux que confirmer que cela est maintenant. Quel qu’en soit le déroulement, quelles qu’en soient les étapes, quel que soit ce qui est vu, la Vérité est là.

Quelles que soient les gesticulations liées à la peur, l’Évidence prend le pas sur ce qui est confus.

Tout se déroule en la vérité de votre Cœur. Tout ce que vous pouvez observer au-dehors ‒ et ce dehors est tout autre chose que le Cœur, qu’il soit votre dehors de votre corps, le dehors de votre environnement, la scène du monde ‒ ne sont que des agitations stériles de ceux qui ne se sont pas encore retrouvés. Pardonnez-leur car ils ne savent pas, encore, ce qu’ils sont.

Tous les jeux s’achèvent avec la même puissance, brisant les dernières gangues qui pouvaient encore enserrer votre cœur et le limiter, le contraindre. Marie vous l’a dit, il vous suffit de regarder votre Cœur et votre conscience suivra, et votre personnage se taira. 

La Lumière est simple, la personne sera de plus en plus compliquée, la vie illusoire aussi, mais la Vie réelle prendra le relais au fur et à mesure. Que vous en ayez connaissance ou pas ne change rien, que vous le viviez déjà ou pas ne change rien non plus.

Tout est prêt, tout est accompli, tout se matérialise, afin de disparaître dans le Feu de l’Amour. L’Esprit est partout, la Vérité éclate de partout. Il n’y a presque plus de zones qui soient dépourvues de Lumière et d’éclairage, ce ne sont que les derniers soubresauts de l’agonie de l’illusion, qui ne concernent en rien ce que vous êtes, quel que soit l’état de votre personne, de votre histoire.

La Lumière vous veut de plus en plus souvent disponibles pour la Vérité et non plus pour les jeux, et non plus pour la souffrance.

La Lumière que vous êtes ne peut plus être freinée ou limitée en aucune manière et en aucune posture comme en aucun acte de la folie humaine. Ils ne savent pas ce qu’ils font.

Alors réjouissez-vous, en quelque lieu où vous vous tenez, car tout change, tout se transforme, afin de laisser seulement la Vérité. Ne vous préoccupez de rien, si ce n’est d’être vous-mêmes, si ce n’est de vous retrouver. La facilité sera alors votre lot quotidien, l’Évidence sera une grâce enrichie, si je peux dire, si je peux le dire comme ça.

La Lumière éclaire votre cœur. Vous vous éclairez de l’intérieur, mettant fin aux néons du monde, à ces images fallacieuses, à ces ersatz de vie.

Il ne peut y avoir nulle hésitation, nulle interrogation, dès l’instant où votre conscience se retourne effectivement vers l’Éternité. Vous n’avez rien à comprendre, vous n’avez rien à saisir, vous n’avez rien à justifier, ni même à expliquer.

Vous avez juste à vous reconnaître, et cela ne peut en aucun cas passer par votre tête, cela ne peut passer en aucun cas par une quelconque linéarité de votre histoire, quoi que vous ayez vécu, pour certains d’entre vous depuis de nombreuses années. Soyez neufs, soyez vierges de toute supposition. Ainsi se réalise le véritable Accueil. Mettez fin à toute condition, à tout préalable, à toute supposition, et vous serez établis instantanément dans la Vérité éternelle, dans le Blanc de la Vérité.

Je m’adresse à chaque enfant de la loi de Un, au cœur de chacun, afin de vous dire : réjouissez-vous. Ne succombez à aucune souffrance, ne succombez à aucune illusion et à aucun détour. Soyez là, cela suffit. Il n’y a pas d’autre condition, il n’y a pas d’autre prérequis, il n’y pas d’autre préparation.

La Paix ne demande qu’à vous accompagner en vos derniers pas en ce monde.

La Vérité et l’Amour sont vos guides infaillibles en le retour que vous vivez.

Vivez chaque minute et chaque pas que vous faites sur ce monde, avec intensité. Chaque minute est la dernière, chaque pas est le dernier.

Il ne restera que la Vérité. Quels que soient les évènements que vous traversez ou traverserez.

Alors l’intensité de la Vie libre vous parcourra, non plus seulement au travers de la vibration, non plus seulement au travers de la perception du corps d’Êtreté, pour ceux qui le vivent, mais de manière beaucoup plus directe, en le Cœur.

Et la même possibilité est pour chacun, où qu’il soit aujourd’hui. Il y a la même facilité, la même évidence, quoi qu’en dise votre personne, quoi qu’en dise votre situation.

… Silence…

Ce que je vous dis là, même si pour votre raison cela peut paraître insensé ou invraisemblable ou injoignable, n’est qu’un leurre, de votre personne, des ultimes conditionnements. Il n’y a pas d’obstacle, il n’y en a plus et il y en aura de moins en moins pour ceux qui pensent encore en avoir. Ce ne sont que des leurres.

Il n’y a plus de délais, il n’y a plus de distance, et cela est maintenant.

Si vous deviez retenir une seule chose de tout ce que vous avez peut-être écouté, suivi ou vécu, c’est celle-ci : réjouissez-vous, le Cœur est présent, le Cœur s’est retrouvé.

… Silence…

Mes mots sont moins nombreux parce qu’accompagnés de l’Épée de Vérité et de l’Esprit du Soleil.

Mes silences sont plus intenses que mes mots.

L’Endo-Théophanie se réalisera d’elle-même, de manière impromptue pour beaucoup d’entre vous, en les jours qui s’ouvrent devant vous.

Pour ceux parmi vous qui désespéraient de ne pas vivre le Cœur, il n’y a pas d’erreur, il n’y a pas de retard, il n’y a pas d’anomalie, laissez simplement se faire ce qui doit se faire. Ne luttez pas, ne saisissez rien. Vous n’avez pas besoin de comprendre, ni même d’expliquer, parce que le Cœur est naturel, il est Éternel, et vous êtes Amour, quoi que vous dise votre vie, quoi que vous pensiez. Et cela est simple, et cela le deviendra, si cela ne l’est pas encore, extrêmement vite, de manière foudroyante ; en un instant, nombre d’entre vous seront ressuscités en la Vérité.

D’autres enfin parmi vous voient l’Intelligence de la Vie les épurer, les sculpter dans l’Éternité. Soyez confiants, la Vérité est là pour tout un chacun, et même pour celui qui l’ignore encore. Il suffit simplement d’être dans l’Accueil, de ne rien projeter et de ne rien chercher à l’extérieur de vous. Tout se déroule en vous et nulle part ailleurs, car l’écran du monde ne fait que passer et il passe de plus en plus vite, ne laissant subsister aucune structure illusoire.  

Il n’y a rien d’autre à préparer, vous êtes, chacun, totalement prêts, même si vous dites le contraire, même si cela vous échappe pour l’instant. Ayez confiance en l’Amour, ayez confiance en la Vérité éternelle que vous êtes, même si vous n’en percevez rien. Ce que je vous dis n’est pas un encouragement mais est simplement la Vérité établie, qui grandit avec fracas chaque jour.

Il ne peut y avoir de menace, il ne peut y avoir de jugement, il ne peut y avoir de perte, en ce qui se déroule. Et même si vous deviez perdre votre corps, quelle différence cela fait-il, dès l’instant où vous êtes ici présents en le corps d’Éternité ? Parce que ce qui apparaît ne disparaîtra plus jamais, vous le savez, vous le vivez.

… Silence…

Vous êtes tous prêts, même et surtout celui qui dirait qu’il ne l’est pas. Allez au-delà des apparences, allez au-delà de ce qui peut vous sembler un paradoxe mais qui n’en est pas un. Vérifiez, voyez par vous-mêmes.

… Silence…

Je bénis et j’honore chacun de vous, en quelque place qu’il croit se situer en dehors du Cœur. Je connais chacun de vos Cœurs, qui est le Cœur Un.

Mes mots n’ont pas besoin d’être plus nombreux, ni même plus clairs, car je m’adresse à votre Cœur, et lui, il sait.

Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes. En la Paix du Christ, en l’Amour de Marie, je vous honore.

Et je me joins, en cet instant, en votre humanité. Même si je ne connais pas la forme, votre transparence actuelle me donne à voir votre cœur. Que vous en soyez conscients ou pas, cela est véritable.

Allez en paix, allez en joie, et annoncez la bonne nouvelle ‒ au-dedans de vous. Et laissez chacun en sa liberté de choix. Ne brusquez personne, ne contrariez personne, soyez doux, humbles et forts en l’Amour.

Je vous salue. À toujours en l’Éternité. À toujours en l’Amour.

… Silence…

Au revoir.