SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

16 juin 2017

La nouvelle ministre de la santé souhaite rendre obligatoire 11 vaccins dont, par exemple, celui de la rougeole

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé qu'elle souhaite rendre obligatoire onze vaccins, dans un entretien avec le Parisien à paraître demain.

Agnès Buzyn, médecin spécialisée en hématologie, place parmi ses priorités la question des vaccinations obligatoires.



Revenant par exemple sur la rougeole, qui est aujourd'hui un vaccin recommandé mais non obligatoire, la ministre déclare: "La rougeole réapparaît. Des enfants en meurent. Ce n'est pas tolérable.

Comme ce vaccin est seulement recommandé et non obligatoire, le taux de couverture est de 75 % alors qu’il devrait être de 95 % pour prévenir cette épidémie."

Selon ses déclarations au Parisien, Agnès Buzyn souhaiterait ainsi rendre obligatoires onze vaccins (ceux qui le sont déjà en y ajoutant ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque, le méningocoque C), pour commencer pendant une durée limitée, de cinq à dix ans.