SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

4 mai 2017

Témoignage d'un rescapé de secte

Ça s'est passé y a quelques années déjà. À l'époque, je m'en souviens encore, je me sentais au plus bas, j'étais la plupart du temps en colère, j'en voulais à tout le monde, j'étais extrêmement irritable et j'avais de sérieuses tendances suicidaires. Le monde était comme peint en noir et je ne savais plus du tout dans quelle direction me diriger, car je me sentais comme pris au piège, complètement entouré d'impasses et d'obligations, j'étais perdu.

Je faisais partie d'une secte. Une des plus dangereuses au monde pour être plus exact, bien que - ne vous y trompez pas - une secte bienveillante, ça n'existe pas, mais disons qu'il y a des degrés de malveillance, et celle-là je peux vous l'assurer, s'il y avait un palmarès, elle trônerait au sommet avec quelques autres, mais pas beaucoup. La dangerosité de cette secte ne réside pas dans ce qu'elle revendique ou pratique, ou même encore ce qu'elle peut faire à ses adeptes, bien que la cruauté peut aller à des niveaux chaque fois inédits, mais par son côté insidieux car totalement méconnue.

Comment est-ce possible? C'est très simple: le plus grand nombre de ses membres se font enrôler dès le plus jeune âge, souvent même dès la naissance. Et une fois que vous êtes dedans, vous êtes pris au piège.

En ce qui me concerne, j'y étais dès la naissance car mes parents en étaient membre. Ils le sont toujours d'ailleurs, les pauvres, mais bon, on peut rien y faire.

Tout petit déjà, ils m'ont "retourné le cerveau", en m'intégrant sans mon consentement dans un "mouvement" à caractère religieux, et en appliquant leur idéologie délirante par des séances de ce qu'ils appelaient "éducation spirituelle", que je devais suivre de façon assidue pour ne pas risquer de graves problèmes dans l'après-vie, comme ils disaient. La personne qui s'occupait de ces "séances", outre le fait qu'il se disait être le porte-parole direct de notre divinité et donc, porteur de la Vérité ultime, savait très bien manier les mots et, lors de ses prières, insérait irrémédiablement des menaces cachées afin de maintenir ses adeptes de façon inconsciente dans une loyauté absolue, basée sur la peur. D'ailleurs, le livre qu'ils nous remettent entre les mains dès qu'on apprend à lire, et auquel nous devons une dévotion sans limites, est truffé de menaces implicites. Du début à la fin.

Ensuite, comme tous les autres enfants de mon âge, et toujours sans mon accord, on m'obligeait tôt le matin à me rendre dans des séminaires de soi-disant "éducation générale", où on nous apprenais - toujours sous une constante menace, avec un système de punition/récompense basé sur la compétition - tout un tas de choses différentes qui,  je l'ai su plus tard, n'étaient que des mensonges, mais que l'on prenait pour argent comptant vu qu'on ne connaissait rien d'autre. Cela fait partie du programme d'insertion de base de la secte pour formater les esprits au moment où ils sont le plus "modelable", et ainsi les soumettre de façon définitive à l'autorité et à l'histoire pré-établie. C'est redoutable et infaillible.
C'est là qu'on nous a appris le fonctionnement de notre secte et la façon dont elle est constituée et gérée. On ne l'appelait pas "secte" bien sûr, d'ailleurs y avait pas vraiment de nom pour ça, non, le mot secte était réservé pour tous ceux qui pensaient de façon différente que le maitre, tous ceux qui ne croyaient pas en la même chose que nous. Bref, à nos yeux, c'était pas une secte mais... une organisation, un système... notre façon de vivre quoi! Et puis, c'est toujours pareil, un animal qui nait dans une cage ne sait pas qu'il vit en prison n'est-ce pas?

Cette organisation était bien entendu pyramidale, et plus on montait les échelons, plus on disposait de privilèges de quelque nature que ce soit, ce qui motivait en chacun une aspiration à l'amélioration, au dépassement, puisqu'on nous faisait croire que le sommet était accessible à tous. C'est le système du bâton et de la carotte, l'appât du gain qui forçait tout le monde à une sorte d'évolution totalement illusoire, d'un travail sur soi perpétuel pour donner le meilleur de soi-même afin d'enrichir les plus aisés. Car ne vous faites pas d'illusions, y avait pas de progression, jamais, c'était toujours les mêmes en haut de l'échelle. Si vous êtes en bas, vous y restez et vous obéissez, pour toujours.

Après ça, une fois l'âge atteint, ou pas, on est forcé à travailler et à "faire don" de presque tout ce que l'on gagne à l'autorité. Pour le bien-être du plus grand nombre parait-il. Ne reste que le minimum pour survivre. Si on n'y arrive pas, on est viré de la secte. Mais pas sans mal, ils vous prennent tout ce que vous avez. Absolument tout. D'ailleurs, c'est le seul et unique moyen de quitter la secte, donc vous savez par quoi je suis passé. Mais vous n'êtes pas encore libéré pour autant, ils ne vous laissent pas partir comme ça et continuent de vous surveiller pendant des années, parce qu'il ne faudrait surtout pas que qui que ce soit entende parler de leur existence et que cette organisation soit exposée au grand jour. Donc vous représentez un danger potentiel, même en ayant quitté le mouvement.

Donc peu nombreux sont ceux qui osent s'enfuir, et encore moins nombreux sont ceux qui en parlent, comme je le fais maintenant. Alors ils abandonnent tout espoir, ils se laissent dominer par la peur et restent enfermés dans ce système d'emprisonnement de la conscience, totalement soumis et terrifiés de faire le moindre faux-pas, car oui, lorsque l'on est actif dans cette secte, on est constamment sous surveillance, les libertés individuelles sont quasi inexistantes, tout comme le droit à la vie privée, on vit sous le poids d'une terreur constante assurée par des forces armées, qui se cachent partout dans le décors pour pouvoir vous arrêter à l'impromptu et vous extorquer de l'argent selon un code qu'ils ont eux-même mit en place.

On vous fait clairement savoir que que quoi il arrive, vous avez toujours tort et l'autorité a toujours raison, la remettre en question revient à se mettre en danger. L'autorité a le droit de prendre votre argent par n'importe quel moyen qu'elle déclarera elle-même légal, a le droit de savoir ce que vous faites dans votre maison, à qui vous téléphonez, qui vous voyez, où vous allez, etc., elle a le droit de tuer les personnes qu'elle juge dangereuse pour l'intégrité de l'organisation, mais elle vous punit sévèrement s'il vous prend l'envie de faire l'une de ces choses.

Mais le pire, ce sont les mensonges.

Les mensonges qu'ils diffusent en continu durant toute votre vie de différentes façons afin que vous soyez totalement conditionnés, zombifiés, dépourvus de la moindre trace de vérité concernant le monde dans lequel vous vivez, et pire encore, votre propre identité. Tous les moyens sont bons pour vous persuader que la vision du maitre est la seule valable, et que tout ce qu'il vous dit ou ce que disent ses agences de propagandes ne reflète que la vérité.

La vérité... la vérité c'est que tous ceux qui y croient, et c'est le plus grand nombre, tombent dans le panneau et se font piéger. Ils deviennent des moutons, dociles et obéissants, croyant dur comme fer que le monde dans lequel ils vivent est réel et qu'il n'y a pas d'autre alternative.

Mais ce n'est plus mon cas. Je m'en suis sorti, c'est arrivé comme ça, tout d'un coup. Je me suis éveillé un beau jour et je n'en faisais plus partie. Et aujourd'hui je vis en paix, dans le bonheur et la joie, loin des tracas, de l'oppression et de la peur dans laquelle j'ai vécu trop longtemps.

Alors je suis sûr que vous allez me demander quelle est cette secte et qu'est-ce qu'elle fait en ce moment, non? Eh bien c'est facile, vous ne vous en êtes jamais rendu compte mais cette secte, vous en êtes membre depuis toujours, elle s'appelle "le gouvernement", ou "la société", et ce qu'ils font en ce moment, ils choisissent un nouveau représentant du maitre, parce qu'ils sont persuadés que c'est important:


Peu importe lequel des deux l'emportera, ils ne décident de rien, c'est le maitre qui décide. Et ceux qui votent s'assurent de maintenir la secte et son système répressif en bon état de marche.

Réveillez-vous!



1 commentaire:

Donnez votre avis dans le respect et la simplicité s'il vous plait. Spams et trolls seront effacés. Merci.