SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

7 mai 2017

MARIE – Vers la Communion Perpétuelle – 6 Mai 2017


Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, où que vous soyez sur cette terre, que le Manteau Bleu de la Grâce soit sur vous et que notre communion se poursuive après cette Théophanie.

… Silence…

Je vous transmets tout mon Amour, toutes mes Bénédictions, et vous transmets la joie de mon cœur, à chacun de vous, de vous voir de plus en plus souvent présents à vous-mêmes, à la Vérité, par-delà les apparences de ce monde, par-delà ses illusions, par-delà ses joies et par-delà ses souffrances.

Je suis dorénavant au plus près de vous et je vous accompagne, vous recouvrant de mon Manteau et de ma Grâce, qui est vôtre. Ainsi qu’un nombre toujours plus grand d’entre vous se retrouve à vivre des moments de plus en plus intenses de communion, réveillant votre Éternité, la libérant, vous amenant à voir ce qui se déroule sur l’écran de ce monde, et qui n’est en rien la vérité.



… Silence…

Ainsi, en étant de plus en plus nombreux à vous retrouver en votre cœur, à vous retrouver vous-mêmes, au-delà de toute compréhension, de toute explication, là où il ne peut exister le moindre doute, là où seule la Vérité est présente et où elle ne peut être travestie par aucune pensée, par aucun sentiment, par aucun passé ni aucun futur, là se trouve votre Éternité et là se trouve la Vérité.

En cet espace sacré, celui de nos communions, celui de votre vie même face à vous-mêmes dorénavant, il n’y a plus de place pour le mensonge, il n’y a plus de place pour l’illusion. Votre cœur se révèle chaque jour un peu plus, vous donnant à vivre cette Paix ineffable dont rien ne peut être dit et qui pourtant vous apparaît à chacun de vous comme le seul joyau, le seul trésor et la seule Éternité.

… Silence…

Je m’adresse à vous aujourd’hui car vous êtes nombreux à avoir constaté que les Théophanies, indépendamment de nos rendez-vous du jeudi et de ceux liés à ma Présence, sont de plus en plus intenses, de plus en plus vivantes. Et je rends grâce à votre persévérance, à votre foi, et surtout à votre Amour, que nombre d’entre vous osent maintenant manifester sans crainte, avec fermeté et en même temps avec légèreté.

Je bénis chacun de vous qui commence à retrouver cette Éternité, son Christ intérieur, n’étant plus limité, malgré la présence de ce corps, à une quelconque illusion de cette matière. Vous découvrez ce que signifie maintenant être la Voie, la Vérité et la Vie, faisant de vous une conscience qui se tient debout, en ce monde, apportant son regard, son sourire – parfois ses mots – et surtout votre propre présence, marchant parmi les frères et les sœurs au sein même de la vie à laquelle vous êtes encore soumis, vous permettant de découvrir la Vie, la vraie, celle où l’ombre n’a aucun place, cette Vie qui vous a été promise depuis toujours, malgré les voiles de l’oubli, malgré les voiles de l’ignorance, malgré les pièges et les embûches de ce monde que vous avez traversés chacun à votre façon.

Aujourd’hui, nombre de mes enfants retrouvent cette Éternité, et en retrouvant cela, ils n’ont pas besoin d’autre chose, ni de croyances, mais simplement être là, en ces instants que vous pouviez certainement qualifier de magiques et qui, pour beaucoup d’entre vous, vous semblaient si éloignés de vos capacités et de vos possibilités. Aujourd’hui, cela se révèle à vous parce que les temps sont venus, parce que les temps sont accomplis, et qu’il reste effectivement à manifester, au sein de votre matérialité, les signes célestes ainsi que mon Appel. Au travers des Théophanies, nombre d’entre vous ont déjà été réveillés, nombre d’entre vous, chaque jour plus nombreux, rejoignent les forces de la Lumière Une, même sans le savoir, même sans y penser. 

Le niveau de conscience de la Terre, son niveau vibratoire, s’expand dorénavant chaque jour toujours plus, vous ayant fait franchir, pour la plupart d’entre vous, le point de non-retour à une quelconque illusion. Il vous reste aujourd’hui, recouverts du Manteau Bleu de la Grâce, porteurs de ce Cœur ardent vous rendant à votre dimension de Fils d’Éternité, de Fils Ardent du Soleil, à parcourir les derniers pas de votre vie en ce monde, recouverts de cette Vie éternelle, vivant cette Grâce et cette Paix, vous amenant petit-à-petit à vous positionner de manière définitive dans la seule vérité et le seul réconfort, là où vous n’aurez plus jamais soif ni jamais faim, et où aucune souffrance ne peut apparaître ou même être pensée.

Le mois de mai qui s’est ouvert voilà quelques jours va vous permettre d’avancer toujours plus vers vous-mêmes, vers la Vérité, mettant à bas tous les mensonges, les enfermements et les illusions de ce monde, mettant fin à la quête effrénée du plaisir, mettant fin à ce que vous avez nommé peut-être, votre quête spirituelle. Car là où vous êtes maintenant, toujours plus nombreux, il ne peut persister le moindre doute à l’Évidence qui est là.

Ainsi je ne peux que vous engager, aujourd’hui, à aimer toujours plus et à être toujours plus prêts à répondre à mon Appel, à répondre à l’Appel du ciel et de la Terre au travers les sons, mais surtout au travers de votre conscience. Chaque jour qui va passer dorénavant sur cette terre, va dévoiler toujours plus la vérité, mettant à bas les masques, les illusions, et les dernières résistances, pour certains de mes enfants.

Rappelez-vous que dorénavant, et chaque jour qui passera, la seule consolation que vous trouverez ne pourra venir de l’extérieur mais uniquement de votre état de Grâce lui-même.

… Silence…

Vos perceptions, vos ressentis, vos vécus, deviennent toujours plus intenses, toujours plus éclairants, venant parfois démasquer et laver ce qu’il peut rester encore à purifier, si je peux dire.

Et dès l’instant où vous vivez la Grâce, vous vous reconnaissez instantanément, non pas à l’extérieur de vous, sur la scène de ce monde, mais directement vous, en votre intimité, là où l’Amour n’a besoin d’aucun support ni d’aucune preuve de quoi que ce soit.

Ainsi s’installent – pour certains d’entre vous, je dirais, à marche forcée –, la Voie, la Vérité et la Vie, vous donnant à vous vivre réellement en tant que Lumière et non plus en tant que personnes, n’étant plus affiliés à un quelconque lien, à une quelconque histoire ou à une quelconque souffrance. Ainsi est la Demeure de Paix Suprême.

Je sais que ces Théophanies se reproduisent au-delà de nos rendez-vous, de plus en plus fréquemment, représentant l’ultime Appel de la Lumière mais aussi les Grâces les plus abondantes ; ainsi est la Rédemption.

Alors invitez-vous les uns les autres, vivez, même à distance, ces cœur-à-cœurs, ces Théophanies. Ne mettez ni barrières ni limites à l’expression de l’Amour au sein même de ce monde, parachevant l’œuvre de Libération pour l’ensemble du collectif de l’humanité. Par votre Ascension – pour ceux d’entre vous qui le vivez –, vous libérez les engrammes encore présents chez vos frères et vos sœurs que vous ne connaissez pas, qui ne vous ont jamais vus et qui pourtant baignent dans la même Unité que vous.

Vous allez assister à de plus en plus de réveils, à de plus en plus de remue-ménage, non pas de vous mais de ceux qui découvrent aujourd’hui, grâce à votre présence, au-delà de tout mot et de tout discours, le mensonge de ce monde, là où n’a existé que la dualité, la prédation, qui n’est pas, je vous le rappelle, l’apanage de la matière, parce qu’il existe des mondes unifiés dont la matière telle que vous la connaissez est le moyen d’expression, est le moyen de vivre la Joie et l’Amour sans en vivre une quelconque dualité ou une quelconque souffrance.

Vous l’avez compris, avant même mon Appel, même si je vous ai déjà appelés voilà quelques années, que aujourd’hui la Vérité ne peut plus être cachée en aucune manière, en aucun lieu sur cette terre comme en aucun lieu de votre corps. 

Prenez du temps pour vous, non pas pour agir en ce monde mais pour agir en votre cœur, quand la Lumière vous appelle, quand la Théophanie se présente à vous, quand vous êtes en relation avec un frère ou une sœur, où qu’il soit. Le Commandeur vous l’avait dit, mettez l’Amour devant, mais vous n’avez même plus à le mettre, il y est spontanément, il y est naturellement, au travers de vos yeux, au travers de votre rayonnement, et surtout au travers de votre cœur. Alors usez et abusez de ces communions avec vous-mêmes, avec le ciel, avec la Terre, avec un frère ou une sœur, quels qu’ils soient, où qu’ils soient. S’il existe un problème avec l’un de vos frères ou de vos sœurs, l’un de mes enfants, alors plutôt que de réagir ou de chercher à avoir raison, ou à trouver qui a raison, soyez tous les deux dans cette relation dans le cœur qui n’a pas besoin de mots, qui n’a pas besoin de démonstration, parce que le cœur devient Évidence de partout sur cette terre, mettant à bas les croyances, tout ce qui vous a maintenus enfermés, au travers des religions, au travers des concepts.

Vous découvrez la liberté intérieure avec une intensité qui n’avait été permise que pour certains êtres à certains moments, parce que les conditions de la densité étaient telles qu’il fallait une âme particulière pour s’extraire de celle-ci. Aujourd’hui le Feu de l’Esprit est partout, l’Esprit su Soleil œuvre à démasquer ce qui était caché en chacun de vous comme dans toutes les relations de cette planète, dans quelque domaine que ce soit.

Alors je vous invite aujourd’hui solennellement à multiplier les     Théophanies ; elles ne sont pas seulement liées à moi ni à la Confédération Intergalactique mais elles sont liées à chacun de vous car chacun a le même potentiel d’Amour, le même potentiel de Vérité, le même potentiel de clarté. Il vous appartient maintenant d’être autonomes par rapport à cela. Bien sûr les Radiances Archangéliques et les Théophanies continueront, comme cela a été énoncé, jusqu’au début du mois de juin.

Vous le savez, ce mois de mai voit de nombreuses convergences, de nombreuses synchronicités s’établir au-delà de votre personne et de votre affaire personnelle, mais dans toutes les affaires de ce monde. Alors réjouissez-vous. Quelles que soient les convulsions de certains, quelle que soit l’apparence des évènements, en définitive il ne restera que la Paix, que l’Amour, et cela ne tient qu’à vous, cela ne tient à aucune circonstance extérieure, à aucune condition, ni de personne ni de karma. Vous avez juste à déposer vos fardeaux, vous avez juste à vous alléger, vous avez juste à accepter et à dire « oui ».

… Silence…

Profitez de cette intensité de Lumière qui jamais ne faiblira maintenant et qui ne peut aller que jusqu’à son terme, c’est-à-dire la dissolution finale de ce monde.

Dans ces moments de tohu-bohu qui s’annoncent, et de remue-ménage, je vous invite à demeurer fermement dans le cœur, non pas par un effort mais bien plus par un relâchement, bien plus par une confiance totale, non pas en nous, non pas en vos frères et sœurs, mais en ce que vous êtes en vérité, parce que cela émerge et cela est présent dans votre conscience, même si chacun d’entre vous en est arrivé à des strates différentes. Mais c’est le même élan, la même Vérité, et surtout la même beauté.

Prenez du temps pour vous. Quand l’occasion se présente, ou quand l’Appel de la Lumière devient trop intense, accueillez et acceptez, et profitez de ces moments, lors de la sortie de votre Théophanie, quand cela vous arrive de manière individuelle, pour proposer cela, même à celui qui en a besoin, où qu’il soit sur la terre, que vous ne connaissez pas, que vous n’avez jamais vu – ne vous restreignez pas au cercle le plus proche. Ne demandez rien par vous-mêmes si ce n’est que cet éclairage, ce signe de la Lumière, de la Source, se révèle en l’autre, en chaque situation, en chaque trouble de ce monde. Non pas pour le faire cesser, parce qu’il ira jusqu’à son terme quels que soient ces évènements, mais bien plus pour y apporter le baume et la consolation de l’Amour, parce que là est la seule vérité en ces temps troublés et ces temps de Joie. Cela est troublé pour la personne, mais cela est Joie pour votre éternité.

Bien sûr tous mes enfants ne sont pas réveillés et vous le savez, ne serait-ce qu’en regardant autour de vous, mais l’Appel de la Lumière est tel. La finalisation de la disparition des couches isolantes – non plus au niveau de la planète ou du système solaire, mais directement au niveau de vos enveloppes subtiles – voit le corps causal se désagréger, voit l’âme osciller entre le ciel et la terre, fluctuant, si vous n’êtes par réveillés, selon vos humeurs, selon ce qui est éclairé sur votre scène de vie. Ne vous arrêtez pas à cela. Tout ce qui se produit dans votre vie aujourd’hui, de quelque nature que ce soit, est un engagement à vous faire aller là où vous êtes de toute Éternité. La porte, vous le savez, si tant est que vous croyiez encore à une porte, se situe au niveau du cœur. Il n’y a pas d’autre clé que l’Amour, aucune connaissance ne vous est nécessaire, aucune condition ne peut vous empêcher de vivre cela dorénavant, dès ce jour.

C’est pour cela que je vous demande votre aide et votre service afin d’abréger les temps compliqués, si je peux dire, pour la personne. Alors communiez. Vous n’avez pas besoin d’avoir quelqu’un en face de vous, pensez à un être humain sur la terre, quel qu’il soit, et établissez cette communion. Vous n’avez à vous prémunir de rien, ni quoi que ce soit à craindre, car en étant dans cette communion de cœur, que cela soit face à une situation, face à un frère ou une sœur, face à un inconnu qui passe, ou un enfant à l’autre bout de la planète, ou un vieillard qui est en train de s’éteindre, peu importe car à chaque Théophanie, à chaque communion, vous allez apercevoir – en vous déjà – des changements, des changements de plus en plus patents, de plus en plus évidents.

C’est par ce processus maintenant que votre cœur se joint au cœur de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, au cœur des Archanges dans leur radiance, vous amenant à découvrir, si ce n’est déjà fait, la puissance, la vérité de l’Amour.

Là est votre rempart, si je peux dire, là est votre Éternité. Tout le reste, vous le savez, ne fait que passer et passera de façon encore plus brutale et abrupte, en ce mois de mai.

Voilà quelques semaines, je vous ai invités à surveiller le Soleil. Je vous invite maintenant à surveiller le Soleil de votre cœur, à le nourrir par l’Amour et par l’attention que vous y portez, sans rien lui demander d’autre que d’être là, présent à votre Résurrection, à votre réveil, à votre Libération ou à votre Ascension.

Je vous annonce donc aujourd’hui l’intensification de la Lumière, l’intensification de la Vérité, l’intensification de l’Amour et sa majesté, pour certains d’entre vous, vous faisant dépasser ce que vous pourriez nommer extase ou béatitude, parce que la Vérité n’a plus besoin de mots, elle est. Et cela est simple, cela est évidence. Je reviendrai bien sûr vous accompagner et vous parler, si cela est nécessaire, mais vous êtes chaque jour plus nombreux à me percevoir, à me vivre comme je vous vis, en mon cœur. Rien d’autre n’est nécessaire. Que peut-il vous manquer en cela ?

Alors je vous invite à annoncer la bonne nouvelle, non pas par des mots qui ne pourraient que heurter, mais exclusivement par votre cœur, non pas dans l’idée du cœur mais dans le rayonnement effectif de votre cœur, de votre Éternité. Vous redevenez ce que vous avez toujours été et que vous aviez oublié : les Fils Ardents du Soleil.

Là se trouve dorénavant votre nourriture et votre satisfaction, que je vous invite donc à partager avec chacun, en chaque situation. Il n’y a plus d’effort à faire, il n’y a plus rien à demander. Simplement, quand vous le vivez, soyez pleinement en cela parce que c’est en cela que vous mettez fin à ce qu’il peut rester encore de doute, à ce qu’il peut rester encore d’illusion, de par l’habitude de ce monde.

… Silence…

Il n’existe aucune difficulté qui ne puisse être résolue par la radiance de votre cœur maintenant. Je vous invite à le vivre, à l’expérimenter, à le multiplier, et à rentrer de plus en plus dans cet état de Grâce, car c’est ainsi que vous aiderez, non pas la Terre – qui elle, est déjà libérée – mais l’ensemble de mes enfants qui dorment encore, pour peu de temps.

Vous constaterez aussi que ces épisodes, si je peux dire, de Théophanie, deviendront de plus en plus intenses mais aussi de plus en plus durables. Quoi que vous fassiez, quoi que manifeste votre personne, en quelque contrariété que cela soit ou que vous ayez à affronter, le cœur sera votre secours et votre recours. Il n’y en a pas d’autre, et surtout, il n’y en pas de plus adapté à cette période que vous vivez sur terre.

… Silence…

Soyez aussi certains que dans les moments de difficulté, les moments où il vous semble que la Théophanie s’éloigne de vous, que ce qui se passe en votre poitrine est moins présent, alors n’hésitez pas à faire appel à la Lumière, à l’une de nos formes au sein de la Confédération, et nous serons là instantanément, non pas pour vous apporter un quelconque avantage matériel en ce monde mais exclusivement pour vivre une Théophanie, vous réalignant, vous recentrant, vous insufflant, quelle que soit la contrariété, l’énergie et la joie suffisantes pour traverser cela.

Les moments que vous avez à vivre en ce mois, quel que soit votre chemin, quel que soit votre âge, quel que soit votre emplacement, sur quelque scène de théâtre que ce soit (de votre vie familiale, de votre profession, de vos activités), transpirera en quelque sorte de cette Grâce et de cette Évidence.

… Silence…

C’est votre nouvelle nature d’être éveillés au sein de la matière, et pour nombre d’entre vous, de réaliser la Vérité.

… Silence…

Mes mots s’arrêteront là en ce jour, et au-delà de nos rendez-vous, vous constaterez effectivement de plus en plus souvent que ce qu’il se produit en votre conscience et votre cœur, au Cœur du Cœur, deviendra tellement évident et tellement agréable que cela ne pourra être comparé à rien de ce que vous avez connu, en quelque plaisir de ce monde.

Alors permettez-moi de vous bénir, et permettez-moi d’être à vos côtés, en ces temps.

Je suis avec vous, je suis votre Mère, et vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie.

… Silence…

Alors, je vous bénis, et je vous aime.

… Silence… 

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre, et je rends grâce à chacun de vous.

… Silence…

À bientôt, et à toujours. 

 … Silence…