SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

27 avril 2017

O.M. AÏVANHOV – Q/R – PARTIE 3 – AVRIL 2017


Eh bien chers amis, je me fais à nouveau une joie d’être avec vous en notre humanité, afin d’échanger sur ce que vous avez à demander. Je vous présente tout d’abord toutes mes bénédictions, j’espère aussi que vous avez bien digéré, si je peux dire, tout ce qui vous a été dit dans l’histoire de cette terre et ce qui est en train de se produire, qui a commencé bien sûr. Alors bien sûr Marie vous a donné des éléments importants, je crois que les peuples de la nature aussi, et puis nous verrons si vous avez aussi des questions par rapport à cela. J’aurai quant à moi deux-trois petites choses à dire, mais que je dirai au fur et à mesure des échanges, si vous le voulez bien. Alors avant de commencer, nous faisons quelques instants de recueillement, de communion, de coeur à coeur, en silence.



… Silence…

Eh bien nous allons pouvoir maintenant commencer à échanger. Je t’écoute.

Question : c’est un rêve : je vois une petite araignée suspendue au bout de son fil, je la mets dehors, à nouveau j’en vois d’autres, au bout de leur fil. Je les mets en pleine lumière et elles disparaissent. Je sors dans la rue et je rencontre mon père qui est un SDF. Je rentre chez moi, mon compagnon arrive et il est également devenu SDF. Il passe la nuit avec moi. Cette nuit-là, j’ai dormi avec la Lumière à l’intérieur et je me suis réveillée avec la Lumière en moi.

Et c’est une demande d’interprétation, c’est ça ?

Question : exactement.

Alors les araignées, surtout suspendues par un fil, c’est tout ce qui encombre le mental, tout ce qui encombre les fonctionnements de la conscience par rapport à des mémoires, des blessures, à des cicatrices. Donc le fait de retirer de sa maison les araignées au bout d’un fil signifie que tu as libéré certains engrammes inconscients qui étaient néanmoins polluants, si je peux dire, au sein de ta vie.

Ensuite, comme tu expliques, en revenant dans la maison, tu vois ton compagnon mais aussi ton père dans la rue, c’est-à-dire que là tu t’aperçois que tu vois une polarité masculine, et ces polarités masculines sont sans maison, tu l’as dit toi-même – c’est des SDF, c’est-à-dire sans domicile fixe –, et pourtant de voir ce masculin… tu sais que dans les rêves, le père, le compagnon, c’est pas toujours le vrai père et le compagnon. Dans ce rêve symbolique, la maison, c’est toi, les araignées, c’est ce qui obstruait quelque part le fonctionnement de ta conscience par des habitudes, des mémoires ou des blessures, et tu t’aperçois que tu retrouves ton Masculin sacré et à ce moment-là, tu es en Lumière.

Il y a donc une réalisation qui s’est faite, à travers cela, de l’Androgynat Primordial, c’est-à-dire qui a été équilibrer le Féminin sacré et le Masculin sacré en toi. Voilà pourquoi y avait la Lumière, et qui était là encore au réveil. Le fait d’avoir débarrassé des engrammes qui étaient là dans l’inconscient te permet de trouver l’équilibre entre les deux pôles, Masculin et Féminin sacrés. Voilà ce que veut dire ton rêve.

Vous allez vous apercevoir, d’ailleurs je crois que Marie vous en a parlé, vous allez faire des rêves qui sont extrêmement signifiants et éclairants, non pas sur l’avenir, non pas sur ce qui va se passer, même si beaucoup de frères et de soeurs rêvent d’évènements qui concernent la Terre, là c’est des évènements qui vous concernent, c’est-à-dire que votre conscience vous met, quand vous avez disparu, des rêves qui expriment le travail alchimique de l’Êtreté, de la Lumière, cette alchimie qui se déroule actuellement totalement entre tout ce qui est éphémère et tout ce qui est éternel. Donc c’est normal qu’un certain nombre d’éléments, par la Lumière, indépendamment de toute volonté de votre part, soit vus et traversés, et le rêve est le moment où ça peut être vu et où ça peut être traversé sans que le mental s’en saisisse, voilà.

Donc les rêves vont devenir de plus en plus lucides, vous allez même, je peux dire, avoir des visions, des rêves éveillés, c’est-à-dire des images qui vont arriver, qui ne sont pas là pour entretenir une quelconque image mais qui sont directement le témoin de la libération de ces engrammes. Vous voyez ? Et ça, ça fait partie… déjà depuis de nombreux mois, mais là avec une acuité qui, depuis le début de cette semaine qui a commencé, surtout par l’intervention de Marie et de Mikaël, et du Christ, qui sont venus vous donner quand même des éléments essentiels. Donc tout se révèle en vous comme à l’extérieur de vous, dans votre corps aussi, pas… je vous avais déjà prévenus le mois dernier n’est-ce pas ? Alors, autre question.

Question : pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le « parler en langues » ?

Oh, c’est la glossolalie, c’est-à-dire s’exprimer en une langue qui ne vient pas de la structure cérébrale, qui n’est pas repérable par rapport à une langue connue, mais parler en langues sont des syllabes qui sont pas nécessairement référencées dans des langages connus. Bien sûr, y a des parler en langues un peu surprenants, vous avez des êtres qui reviennent d’un état particulier et qui se mettent à parler une langue morte, par exemple. Le parler en langues n’est pas un langage structuré destiné à être entendu par le cerveau et à être décodé en tant que tel – par exemple parler en langues peut être aussi un chant spontané –, c’est des sons qui sortent, qui ont la particularité de mettre en vibration votre coeur. Vous pouvez l’avoir, bien sûr, et vous le savez, avec de la musique, avec des énergies, mais là c’est le Verbe créateur qui s’exprime.

Alors ne cherchez pas d’analogies avec des langues disparues ou une signification au-delà de la résonance vibrale, puisque c’est le Verbe. Le parler en langues n’est rien d’autre que la manifestation du Verbe, donc les sons sont accompagnés de Lumière adamantine dans ce cas-là. C’est ça, le parler en langues, et ça fait effectivement partie des charismes innombrables que vous découvrez en ce moment, comme l’ont vécu les apôtres, sauf que vous, vous le vivez avant même l’Ascension finalisée, c’est-à-dire avant aussi la descente complète de l’Esprit saint qui était représentée (à l’époque hein, je dis pas aujourd’hui) par la Pentecôte ; c’est les langues de feu qui se mettent sur la tête des apôtres. Et d’ailleurs c’est une expression que vous commencez à entendre depuis quelques mois concernant ce que nous nommons « langues de feu », ou flammèches peu importe, c’est encore une fois une représentation, mais ça correspond à la réalité de l’Esprit.

Autre question.

Question : c’est un rêve. Je marchais dans la forêt près d’ici. En haut du chemin, je m’arrête pour admirer le paysage, soudain je vois dans le ciel un grand vaisseau allongé, de couleur chrome brillant, qui se dirige vers moi à toute allure. Il semble très puissant mais je ne bouge pas, et il rentre dans la terre devant moi. Puis je me retrouve flottant dans l’espace. Devant moi un éventail géant m’apparaît comme étant tous les possibles. Je ressens alors une grande paix et une neutralité. Ce rêve a été très intense, auriez-vous une interprétation à me donner ?

Oh, c’est très simple, tu as vécu, durant ce rêve (ce que tu appelles ce rêve), l’Infinie Présence. Le sentiment de Paix que tu décris est le témoin essentiel de l’Infinie Présence, parce que c’est une Paix qui est à nulle autre pareille. Bien sûr elle est sans objet et sans sujet, mais c’est une Paix qui a une qualité, je dirais, sur la conscience, qui est profondément différente. Maintenant, le vaisseau est directement relié à l’influence énergétique, vibrale, comme tu dis, tu vois un vaisseau chrome qui rentre dans la terre – bien sûr ce n’est aucun problème, la matière, dorénavant ; pas auparavant. Vous savez d’ailleurs que les Arcturiens rentrent dans les volcans sans aucune difficulté, les Végaliens aussi, parce qu’ils maîtrisent totalement, même s’ils sont carbonés, le passage du carbone à la silice, c’est-à-dire 3D-5D instantanément, et vous savez bien que la matière ne représente pas un obstacle pour la 5D, n’est-ce pas ?

Donc il y a une résonance avec l’une des lignées qui s’est réveillée ainsi, mais ce que tu as vécu est le plus important, c’est-à-dire comme tu le dis, le vaisseau descend devant tes pieds à quelques mètres sous terre, donc ça renvoie à ta lignée de Terre, et c’est l’activation de ta lignée de Terre qui a permis de vivre l’Infinie Présence, tout simplement. Et d’ailleurs tu dois constater – ah elle est pas là, je crois, la soeur – tu dois constater que depuis que ce rêve a été fait, que tu définis comme très fort, les changements vont être de plus en plus rapides au niveau de la matérialité de ta vie, c’est-à-dire aussi bien ton corps que ton environnement, parce que dès l’instant où l’Infinie Présence est vécue, actuellement – vous savez que c’était pas le cas quand ça a été vécu dans les années 2013-2014, parce qu’à ce moment-là y avait le piège de l’orgueil spirituel, aujourd’hui ce n’est plus le cas –, et dès que vous vivez l’Infinie Présence, c’est-à-dire que votre préparation personnelle à l’Ascension est achevée. Quoi que vous en disiez, quoi que vous en pensiez, c’est spécifique de cela.

Quand tu vois le corps qui diminue, quand tu vois l’éventail de tous les possibles et que la Paix est là, quelle que soit la forme que ça prend, un rêve, autre chose, c’est l’Infinie Présence. Voilà ce que cette soeur a vécu.

Autre question.

Question : est-il nécessaire, pour être libéré, de passer par l’étape où, au centre d’une sphère, nous avons la vision de tous les possibles ?

Non, certains ne la voient pas, ils shuntent, je dirais, l’Infinie Présence et passent d’emblée en Absolu. Mais rappelez-vous que si vous êtes libérés vivants, vous devez observer des changements extrêmement profonds, même de la conscience éphémère. Il ne peut plus y avoir de plainte, il ne peut plus y avoir le moindre jugement exprimé, il ne peut plus y avoir de colère, il ne peut plus y avoir d’état émotionnel exubérant. Y a des témoins, des marqueurs de la Libération.

L’avantage de voir cette sphère, c’est que là vous avez vraiment des effets qui sont plus directs et une certitude plus évidente, si je peux dire, mais même au niveau de l’Absolu, si vous y allez directement comme ce fut le cas à l’époque avec l’Onde de Vie, bien évidemment vous ne pouvez pas dire que vous êtes pareils au retour. Les changements sont permanents et la Libération va aussi libérer, si je peux dire, tous les engrammes qui étaient encore présents au niveau inconscient. Ça se fait pas de manière spontanée, puisque même pour ceux qui ont été libérés vivants durant l’année 2012 ou 2013, les mémoires ne sont pas évacuées tout de suite, elles s’éliminent seulement maintenant, mais ils étaient pourtant libérés vivants.

Aujourd’hui y a pas de durée aussi longue, ça se passe en l’espace de quelques semaines, maximum deux mois et demi, vous voyez, ce qui veut dire qu’avant le solstice d’été, tous les processus de conscience, d’alchimie des deux consciences seront terminés, visibilité de Nibiru ou pas, d’ailleurs. Mais comme cela vous a été suggéré, bien sûr, y a quand même une très forte probabilité que le joli mois de mai, cette année, soit le bon. Je vous avais déjà parlé de joli mois de mai, l’année dernière et l’année d’avant. Maintenant, et comme je l’avais dit l’année dernière, y a des questions de probabilité ; nous avons toujours dit que c’était gagné, et depuis longtemps, mais encore une fois, nous découvrons comme vous au fur et à mesure.

Par exemple Marie vous a parlé du message du Soleil, mais aussi d’un évènement très particulier sur la conscience, n’est-ce pas ? Elle vous a dit que cet évènement devait survenir de manière synchrone, or nous nous sommes aperçus que les méchants garçons ont des moyens de contrer ces rayonnements, du moins en partie, c’est pour ça qu’il a été décidé – mais Marie n’a pas eu le temps de vous le dire, parce que c’était pas le cas – que finalement ce processus de conscience ne serait pas, comme nous l’espérions, subit et concomitant de partout sur la planète, mais concernera les endroits qui sont impactés, parce que la diffusion du message de Marie depuis le Soleil sur l’ensemble de l’ionosphère, et nous avons découvert ça hier, a été amputé d’une certaine partie au niveau des radiations qui sont émises par certaines antennes qui sont présentes à la surface de la terre. Alors nous avons procédé autrement, c’est-à-dire qu’au lieu de tout relâcher, quand Marie vous l’a dit, le soir même, nous avons été obligés de faire ce relâchement selon les zones de la Terre qui étaient face au Soleil, afin de réaliser ce qui théoriquement n’aurait dû correspondre qu’à la septième Trompette, comme ça a été expliqué.

Mais même pour le processus de la conscience, certains d’entre vous l’ont vécu en totalité, d’autres ont vécu en partie, que ce soit en rêve, que ce soit par la vibration, que ce soit par le Manteau Bleu de Marie. Vous voyez, nous ne vous mentons pas, simplement nous nous trouvons à chaque fois à nous ajuster à l’énergie de ce qu’il reste de ces vilains garçons, n’est-ce pas ? Mais là, ça a pas été quelque chose d’aussi grave, si je peux dire, que ce qu’il s’était produit après les Noces Célestes concernant le vaccin de la variole et les nouveaux virus qui étaient en cours d’élaboration sur cette terre.

Donc oui, petit correctif à ce niveau-là, le processus ne sera pas simultané, hélas, pour l’ensemble de la planète, mais va généralement concerner des territoires qui seront un peu plus petits que des continents, mais il est indispensable que ça se soit produit partout sur terre avant que l’Archange Mikaël, comme il vous l’a dit, ensemence la Terre.

Si vous regardez le ciel et ce que disent vos observatoires de surveillance des météorites, vous allez voir que les météorites sont légion dorénavant. Et vous savez très bien que les météorites, pour affecter la Terre, n’ont pas besoin nécessairement de toucher la terre, que ce soit la terre ou l’eau, mais en passant à l’intérieur de l’orbe de la Terre, même à des distances plus grandes que la Terre à la Lune, l’effet électrique, lui, est bien présent. Ce qui explique aussi que ces météorites qui, pour l’instant, pour la plupart ne touchent pas terre ou mer, ont des effets sur les continents du fait de la modification de la ionosphère. Les courants électriques passent plus vite et vous allez d’ailleurs constater de manière très nette qu’il y a des pics, cette fois-ci, non pas de rayonnements mais de radiations gamma liées à l’ionisation des particules qui sont présentes dans la ionosphère, pas de manière uniforme sur la terre heureusement, mais en certains endroits et à certains horaires de la journée. Et tout ça est parfaitement normal.

Ce processus qui était déjà enclenché en activant la Merkabah interdimensionnelle personnelle par l’intermédiaire du 13ème corps, aujourd’hui ne passe plus seulement par ce 13ème corps, peut aussi passer sur n’importe quel endroit de votre corps, selon les horaires où vous recevez cela, parce que (c’est très simple à comprendre), vous savez que vous avez des organes qui sont ouverts ou fermés, actifs ou moins actifs selon des horaires précis, et bien sûr, si le rayonnement arrive là où vous êtes, par exemple en plein midi, ça touche le coeur, si ça arrive à quatre heures du matin, ça touche le poumon ; vous voyez, chaque organe est réceptif dans une tranche horaire. Pas seulement le 13ème corps ou les couronnes, mais là, ici, il s’agit littéralement du réveil de ce qui a été nommé les génies, qui préfigurent les organes de votre corps, comme les dévas dont il vous a été parlé.

Donc apparemment tout est en train, je dirais, de se superposer. Nous avions déjà dit l’année dernière, et surtout, je crois, l’Archange Anaël avait évoqué le processus en lui-même, tout en vous disant qu’il n’était pas linéaire, ça pouvait être un avant l’autre, c’était la suite logique, telle que nous l’espérions et telle que nous le souhaitions pour des raisons de commodité, mais là ça se produit un peu de façon, pas anarchique mais pas dans l’ordre linéaire où nous l’avons donné. Mais la finalité est toujours la même, bien sûr. Ce qui explique que certains d’entre vous ont commencé à vivre le Manteau de Marie, un certain nombre de processus depuis hier ou cette nuit, mais vous verrez qu’à l’issue de… disons une semaine maximum, parce qu’après c’est la période pascale, vous allez vivre et vous pourrez témoigner les uns envers les autres de vos vécus, et vous verrez qu’il y a une très grande cohérence.

Simplement cette Grâce que nous espérions synchrone, si je peux dire, au niveau de l’humanité, ne peut pas se réaliser comme ça mais se réalise de manière progressive, pays, continent par continent ou pays par pays selon les circonstances. Mais comme vous le savez, dès que nous avons vu ça, nous avons décidé de continuer le processus sur plusieurs jours. La Terre, d’ailleurs, a répondu très favorablement, et les consciences de nos frères et soeurs qui ont été impactées, aussi.

Donc ne cherchez pas, si vous n’avez rien vécu hier ou aujourd’hui, ça veut dire que même là où vous êtes, votre perméabilité – indépendamment de ce qui a été un peu modifié par les rayonnements des antennes des méchants garçons –, est parvenu jusqu’à vous, mais pas nécessairement là où ça devait parvenir, c’est-à-dire au niveau du 13ème chakra ou 13ème corps, mais bien plus sur les zones et les horaires d’ouverture, au moment où ça s’est produit pour vous. Vous voyez ? Et l’heure d’ouverture, bien sûr, elle est la même sur tous les frères et les soeurs incarnés, parce que chaque organe a une fréquence d’activité maximale à certaines heures, mais vous vous doutez bien que chacun de vous n’a pas la même perméabilité, par exemple, sur le foie. Si vous avez des cailloux, si vous avez des problèmes hépatiques, si c’est l’heure du foie où ça vous touche, il va falloir un certain temps, si je peux dire, de l’ordre de quelques heures ou quelques jours, pour que ça émerge à la conscience.

Ça ne change strictement rien à ce qu’a dit Marie ou ce qu’ont dit les peuples de la nature, simplement l’effet de surprise, que nous espérions collectif, est dilué dans le temps, c’est tout. Donc un impact peut-être d’ébranlement de la conscience toujours aussi fort au niveau individuel, mais peut-être un peu moins violent au niveau collectif. Mais ça n’a aucune espèce d’importance parce que peut-être vous l’avez vu, vu que ces rayonnements qui sont émis par les antennes particulières arrivent à bloquer certaines informations solaires, eh bien c’est très simple, parce que ces antennes, elles ne peuvent fonctionner que sur des territoires donnés et pendant un temps donné, eh bah nous, nous passons au travers de ces moments, ils peuvent pas être partout à la fois, mais nous oui. Vous voyez ?

Donc y a ni retard ni délai, mais simplement un agencement un peu différent. Mais vous vous doutez bien, et je l’avais déjà dit l’année dernière quand Anaël vous avait donné une chronologie, que cette chronologie, elle était pas forcément dans l’ordre, n’est-ce pas, et c’est exactement cela qui se produit. Mais néanmoins cela ne change rien à l’échéance Mikaëlique, si je peux dire, d’ensemencement des eaux, parce que l’ensemencement des eaux, a priori, doit se réaliser avant ou pendant la période pascale. C’est une époque importante, vous le savez, et c’est indépendant de toute religion.

Autre question.

Question : je sais que tout est information avant d’être matière ; l’information façonne la matière et en fonction de sa qualité, unit ou divise la matière. Quelle action me conseillez-vous pour déprogrammer la possible matière entachée et la reprogrammer en matière-Lumière ?

On a encore une soeur qui veut agir avec sa petite personne et les énergies, c’est pas comme ça que tu vas y arriver. Abandonne-toi à la Lumière, vois ce qu’il y a à voir et traverse cela, ne t’oppose pas ou ne cherche pas, par la dualité, à vouloir t’opposer à ce qui est entaché, comme tu dis. Tu as employé le mot entaché, mais derrière je perçois une grande peur de l’ombre, une grande peur du noir, une grande peur de ce qui est opposé à la Lumière. Ça n’a aucune espèce d’importance, abandonne-toi à la Lumière, contente-toi de voir, et surtout fais confiance à l’Intelligence de la Lumière, surtout en cette période, et nous l’avons dit, les choses vous explosent à la figure, remontent sans arrêt, tout ce qui a pas été vu remonte. Donc si ça remonte, c’est pas pour s’en saisir avec l’ego, ou avec la peur de l’ombre ou la peur de je ne sais quoi, c’est simplement rester alignés dans le Coeur du Coeur et laisser cela sortir, être vu et s’évacuer.

Alors bien sûr, je crois que vous avez eu nombre d’explications sur tout ce qui était nommé les petits diables, les trucs engrammés, les mémoires profondes. Celles-ci faut leur laisser le temps de remonter d’elles-mêmes, si je peux dire, par l’action de la Lumière. Donc si vous êtes dans l’Abandon à la Lumière et qu’il n’y a plus de peurs, vous n’avez aucune raison d’agir depuis la personnalité sur ce qui se déroule, sans ça vous risquez – j’ai bien dit vous risquez, j’ai pas dit que c’est pas vrai –, parce que y a des fois il faut rentrer dans l’action-réaction pour trouver la cause précise pour agir, mais aujourd’hui la Lumière vous demande surtout d’être à l’écoute de ce qui se produit et de laisser être ce qui est pour que ça sorte.

Bien sûr, si ça sort au niveau du corps, c’est-à-dire un accident, une maladie qui apparaît d’un coup, là il vaut mieux quand même, comme nous disait aussi Bidi, s’occuper dare-dare de votre corps, n’est-ce pas ? Ce qui effectivement, à terme, ne veut rien dire puisque de toute façon ce corps, vous savez qu’il va se dissoudre dans la Lumière, mais pour vivre cette période, je dirais, en toute liberté en quelque sorte, et avec une joie qui là effectivement n’est pas entachée des problématiques, non pas du corps mais de la personnalité, de l’histoire si vous préférez, hein.

Donc n’employez pas, autant que faire se peut, des concepts énergétiques ou autres. Tu l’as dit toi-même d’ailleurs, l’important est l’information, c’est-à-dire ce qui rentre dans la forme, ce n’est pas de faire remonter quelque chose ou traiter quelque chose par ta volonté. À ce niveau-là, vous ne contrôlez plus rien et c’est très bien ainsi, parce que quelle est la meilleure preuve que vous êtes dans le contrôle ou dans l’Abandon si ce n’est de voir par vous-mêmes que vous ne pouvez plus contrôler quoi que ce soit ? Vous pouvez juste palier aux anomalies des corps en le traitant, bien sûr, mais sans aller chercher midi à quatorze heures. L’Amour suffit, la technique est accessoire ; que ce soit de l’ostéopathie, du magnétisme, des cristaux, l’important est la qualité de l’échange et que celui qui émet l’information soit dans le coeur.

Et d’ailleurs quand vous êtes dans le coeur, quoi que vous fassiez, les techniques s’éloignent, elles sont peut-être un support de temps à autre mais c’est tout. Vous avez une connaissance antérieure qui peut être utilisée, mais quel que soit ce que vous utilisez, le plus important c’est effectivement l’information, pas l’énergie. Tout ça c’est fini, les histoires d’énergies, d’envoyer la Lumière et tout, c’est encore l’ego qui veut jouer. Donc je te conseille de surtout rien faire pour agir sur ces informations, mais de te mettre en réception de la Lumière, sans rien demander, et éventuellement avec attention pour voir ce qu’il se produit. Mais quand il se produit quelque chose, ne va pas te servir de tes connaissances antérieures ou de tes compréhensions pour poser des mots, des étiquettes ou des diagnostics là-dessus. Profite au contraire de l’action de la Lumière qui éclaire cela pour te nourrir de cette Lumière, et donc ne plus exercer une attention – comme nous parlions y a plusieurs années par exemple, sur les réponses du coeur – mais d’être totalement disponible pour ce qui est à vivre.

C’est ce que nous avons appelé l’innocence, la spontanéité, l’humilité, je vais pas revenir dessus. Parce que au travers de l’humilité par rapport à la Lumière, vous comprenez en définitive que vous êtes la Lumière, mais la Lumière, elle n’a jamais besoin d’agir, elle « est ». Donc si vous vous servez de cette Lumière, sauf si vous êtes thérapeute-canal, à ce moment-là y a pas de problème, mais si vous déviez ça avec vos connaissances, là c’est plus tout à fait de la Lumière, y a quand même une parcelle d’ego qui passe. Vous voyez la différence ?

Alors, autre question.

Question : prendre un médicament par transfert, par exemple en tenant le produit dans la main dominante, est-il aussi efficace que de le prendre par voie orale ?

Ça dépend pour quoi. Si c’est de l’homéopathie, si c’est quelque chose de vibral, bien sûr qu’on n’est pas obligés de l’absorber, mais si c’est une information portée par une molécule très précise, vous pourrez la mettre dans votre main le temps que vous voulez, je pense pas que ça aura l’effet de la molécule qui est nécessaire dans le corps. Faut pas confondre l’effet de l’information et l’effet de la matière. L’information, comme tout à l’heure ça a été dit, l’information devient matière, mais ne croyez pas que l’information, elle devient matière tout de suite, y a pas encore suffisamment… même si c’est en surabondance, vous êtes en superposition, vous n’êtes pas encore dans la 5D, que vous soyez dans la rue ou sur les Cercles de Feu, hein. C’est pas encore arrivé, me semble-t-il, puisque vous êtes là.

Question : est-ce aussi efficace que de le prendre par voie orale…

Non certainement pas.

Question : … si oui, quels protocoles suggérez-vous ?

Là j’ai pas de réponse à donner, puisque j’ai dit non. Sauf bien sûr par exemple pour des remèdes homéopathiques, des produits vibratoires, mais le corps, comme dit Bidi, le sac de viande, il a besoin de viande, de nourriture, d’éléments constitutifs, ça vous ne pouvez pas y couper. Y a, même si vous avez des besoins qui ont diminué, par exemple au niveau alimentaire, vous savez, je l’ai dit et je vous le redis, vous avez des frères aujourd’hui qui se goinfrent, mais ça c’est quoi ? C’est les peurs inconscientes. Alors bien sûr ils vont dire qu’ils aiment manger et que c’est agréable, mais ça, c’est que des peurs dans le bide, rien d’autre ; il va falloir le conscientiser un jour ou l’autre, d’ailleurs. Et d’ailleurs vous allez constater qu’avec l’ensemencement des mers et la fréquence qui monte au niveau des radiations, l’intensité des fréquences de la Terre aussi, si vous arrivez à manger, chapeau.

Si vous mangez encore et que vous y trouvez du plaisir, ça veut dire simplement qu’il y a une peur qui est en vous qui a pas été vue. Et d’ailleurs vous verrez, si vous poursuivez en disant : « J’ai faim », ou à trouver du plaisir à cela, c’est pas qu’il est interdit de manger, c’est que ce qui se produit en ce moment nécessite que vous soyez légers, à tous les niveaux, mais vous avez le droit d’avoir des émotions, vous avez le droit d’avoir des pensées, mais vous allez observer que vous êtes bien quand y a pas trop d’émotions, quand y a pas trop de bruit, quand y a pas trop de mental et quand y a pas trop de nourriture. Sans ça vous allez être pesants et lourds, ce qui représente une résistance à la Lumière, dorénavant.

Alors bien sûr y aurait plein de choses à dire sur la nature des aliments. Vous savez, à l’époque y avait Anaël qui avait parlé des aliments aériens. Aujourd’hui c’est pas tout à fait la même chose. Certains d’entre vous ont besoin d’éléments Terre, de viande, d’autres ont besoin au contraire de s’alléger, d’autres ont besoin de certaines couleurs aussi, qui sont d’importants aliments, mais tout ça, c’est différent pour chacun justement selon le degré d’élévation, si je peux dire, vibratoire de vos organes constitutifs. Mais bientôt vous constaterez que si vous continuez à manger, si vous voyez pas de modification de cette alimentation, même si vous digérez très bien, même si vous n’avez aucun problème, ça va commencer à vous poser de sérieux problèmes pour digérer la Lumière. Bien sûr, j’avais déjà dit que c’était très bien de faire des jeûnes, là je parle pas de jeûne, je parle de diminution. Alors bien sûr, ceux qui sont encore gourmands et tout vont vous dire que ils se sentent pas mal parce qu’ils mangent ; je vous détrompe, ça va changer très très vite. Mais c’est pas nous qui décidons, c’est la rencontre de la Lumière avec l’éphémère qui fait ça.

Vous avez vu, d’ailleurs, y a des mystiques qui avaient pas besoin de manger. Vous devenez tous des mystiques, vous vivez tous des choses particulières dorénavant, à votre niveau certes. Vous vous nourrissez de Lumière, ça commence, pas uniquement de prâna mais de Lumière. Par contre, la nourriture de Lumière n’est pas encore suffisamment conséquente et informée, hein ; pour ça, c’est le message du Soleil et le réensemencement de l’eau. Là, à partir de ce moment-là, si vous n’observez pas de changements physiologiques, alimentaires, les besoins, les désirs, le sommeil, vous risquez d’avoir des soucis de digestion de Lumière, on va dire, pas des aliments mais de la Lumière elle-même.

Qu’est-ce qui va se passer à ce moment-là ? Vous sentirez des brutales variations d’énergie. D’un coup l’énergie tombe, comme si y avait des ratés, ça remonte aussi vite, ça c’est les retards à l’allumage, vous vous êtes trompés de carburant. Au lieu de mettre de l’essence vous mettez du diesel, et le moteur, il apprécie pas vraiment, et donc vous aurez du mal à bouger, vous constaterez sur votre corps, des moments de grande légèreté et des moments de lourdeur. C’est pas la stase encore, mais ça correspond à ce genre de déséquilibre-là.

Mais ça, ça va vous tomber dessus très rapidement hein, progressivement ou brutalement mais dès, nous espérons, dès la fin de la semaine prochaine, si ce n’est pas déjà le cas. Mais ne vous forcez pas, bien sûr. Si vous mangez et que, parce que je vous ai dit ça, vous arrêtez de manger, vous n’aurez pas résolu le problème. Attendez, continuez comme vous le sentez, et vous verrez ce qu’il y aura à ce moment-là qui émergera de la conscience, soit en rêve, soit directement, soit au niveau des organes, mais c’est avant tout lié à la peur.

Question : à quel pourcentage d’êtres humains éveillés en sommes-nous aujourd’hui ?

Si on exclue les enfants et les portails organiques, comme on avait fait à l’époque, vous êtes, je dirais, 15 à 20 %, c’est énorme. Bien sûr, sur la totalité globale de la terre, ça fait beaucoup moins hein, avec les enfants, les portails organiques, mais au niveau de la conscience humaine des humains-âme, comme nous disons, c’est quasiment presque 20 %, nous sommes à 18 % à peu près, et le seuil de basculement est déjà franchi depuis bien longtemps. Parce que même si les frères et les soeurs qui sont autour de vous ne vivent rien au niveau vibratoire, y a quand même des révélations qui se font par rapport à leur vie, par rapport à leur société, par rapport aux mensonges, en eux et à l’extérieur d’eux, tout ça se déroule en ce moment.

Autre question.

Question : Mikaël a demandé de privilégier le jeûne et l’hydratation en ces temps, est-il mieux de boire beaucoup…

Il a dit en ce temps ou il a dit le jeudi ?

Question : il a dit le jeudi.

Ah, le jeudi, parce que c’est pas « en ces temps », hein, même si certains d’entre vous, effectivement et concrètement, n’ont plus besoin de manger du solide, mais boire de l’eau oui, vous savez que c’est important à travers ce qu’il va se passer. Ça a été dit d’ailleurs, il me semble, par les elfes, de vous laver je crois, mais aussi d’absorber de l’eau.

Question : est-il mieux de boire beaucoup lorsque l’on jeûne ?

C’est des jeûnes qui correspondent à une journée, vous n’êtes pas dans un jeûne sec ou un jeûne liquide qui va durer une semaine, mais si vous respectez… si vous êtes parmi ceux qui ont réduit déjà l’alimentation – sans chercher à le faire –, vous avez même pas besoin de jeûner, vous êtes déjà prêts. Par contre ceux qui mangent beaucoup, oui, vous avez plutôt intérêt, si vous voulez passer un jeudi soir bien, à effectivement diminuer sérieusement ce que vous rentrez ce jour-là. Mais en buvant beaucoup parce que le Feu Igné, comme le Feu du Coeur, consomme beaucoup d’eau, en tout cas tant que l’eau n’a pas été renouvelée par Mikaël au niveau des Eaux primordiales.

Question : Amma est-elle dans le Soi, l’Ultime Présence ?

Certainement pas, et j’ai déjà dit, hein. Comme dirait Bidi, faut tuer tous les maîtres. La plupart de ces personnes qui se prennent pour des Mères divines, ou pour Marie, encore pire, sont tout sauf des Mères. La vraie Mère, comme Ma Ananda Moyi, comme d’autres, comme les Étoiles, bien sûr y a eu des soeurs qui n’étaient pas des Étoiles et qui ont passé leur vie à recevoir des êtres, mais est-ce qu’elles avaient besoin de déclencher des émotions comme font toutes ces Mères un peu partout en Europe et en Inde ? C’est des fantômes, ces êtres-là, ils vous entraînent dans l’émotionnel. Bien sûr ils peuvent vous traiter, parce qu’ils ont une énergie très forte, mais cette énergie n’est pas de la Lumière, je vous l’assure, et ça aussi vous allez le voir. Et je vous rappelle qu’en cette époque, surtout maintenant, si vous avez besoin de rencontrer une Mère divine, c’est que vous n’avez pas trouvé votre Féminin sacré, et vous risquez pas de le trouver à travers ces soeurs-là.

Ce sont des êtres qui ont besoin de jouer un rôle, qui ont une avidité spirituelle ou matérielle et qui se présentent avec des vêtements de Mère divine, mais y a aucune réalité substantielle là-dedans, c’est du vent. Mais si vous rencontrez ce vent et que vous adhérez à ce vent, c’est que pour vous c’est nécessaire. D’ailleurs j’espère que vous êtes capables de faire la différence entre l’émotion du coeur et la vibration du coeur, c’est pas du tout la même chose. Parfois vous dites, dans le langage courant : « ah oui, là c’est le coeur. » et vous avez quelque chose qui monte, qui… mais ça, c’est de l’émotionnel, c’est pas du coeur. Le vrai coeur est vibral, il est pas émotionnel, vous voyez la falsification ? Nous avons insisté pendant tant d’années sur la différence entre l’énergie et le vibral, à l’heure actuelle tout le monde emploie ce mot « vibral » et « vibrations » pour tout et n’importe quoi, et à ce moment-là, ben la confusion est totale entre énergie et vibral. Tout n’est pas vibral.

Et ça, c’est quelque chose qui a été utilisé par les forces Archontiques chez certains médiums ou canals pour vous faire croire que les énergies qui se mobilisaient étaient aussi du vibral ; c’est pas vrai. Mais vous avez toutes les bases de ça, ça a été donné aussi bien dans les enseignements orientaux, j’en ai parlé aussi largement quand j’étais dans mon corps, et c’est quelque chose qui est très connu : dès que vous avez une émotion, vous dites vous vibrez, c’est pas vrai. La vibration n’est pas une émotion, jusqu’à preuve du contraire. Bien sûr vous pouvez avoir une larme qui coule, mais vous n’êtes pas entraînés par quelque chose qui vous déborde, or toutes ces soeurs qui se prennent pour des Étoiles, pour Marie, elles jouent sur quoi ? Sur l’émotion uniquement, elles se nourrissent de vous. Alors vous, bien sûr, y a de tels changements, vous avez eu de telles émotions, vous vous sentez peut-être tellement bien dans cet état, mais ça n’a rien à voir avec le coeur, y a une confusion qui d’ailleurs malheureusement va être de plus en plus grande, entre le vibral qui est lié à la Lumière pure, et l’énergie qui, elle, n’a rien à voir.

Voyez, y a beaucoup de frères et soeurs qui aujourd’hui sont dans la confusion par rapport à cela parce qu’ils appellent n’importe quelle énergie de la vibration, ça fait plus savant et plus lumineux, mais l’énergie n’est pas une vibration. Une énergie, c’est quelque chose qui circule, une vibration, c’est quelque chose qui est statique, et ça vous l’avez perdu de vue hein, même ici certains d’entre vous. La seule énergie qui circulait, je vous le rappelle, au sens circulation, donc y avait un point de départ et un point de sortie, et des trajets, c’était l’Onde de Vie. Alors ça va être un peu différent avec ce dont vous a parlé Marie quand vous allez recevoir, si ce n’est déjà fait, le Manteau Bleu de Marie. Là, effectivement, y a une circulation qui se fait depuis un point de vibration, qui est parfois le Canal Marial, parfois les épaules, avec une circulation là dans les membres. Mais cette circulation, vous verrez, n’a rien à voir avec de l’énergie, même si le vibral est accompagné dans ce cas-là par l’énergie, mais c’est totalement différent.

Allez, on continue.

Question : la nuit dernière, j’ai été réveillé vers 4h par une déflagration dans ma tête que j’ai associée au bruit de l’explosion d’une mine. Tout était paisible, je suis resté éveillé jusqu’au matin. Avez-vous une explication ?

Oh j’y étais pas mais ce que je peux dire simplement, ça fait partie des atmosphères que vous commencez à vivre depuis hier soir précisément, hein, en fin d’après-midi en horaire européenne. Et ça, ça va se renforcer, toutes les nuits maintenant il va se passer quelque chose dont vous n’aurez pas nécessairement le souvenir, sauf si vous êtes réveillés au moment où ça se produit, mais vous verrez le lendemain que vous vous sentez différents. C’est pas encore ce qu’a dit Marie, mais ça en est les prémices parce que je vous ai dit que ça avait touché certains endroits de la planète mais pas la totalité de la planète, donc c’est quelque chose qui va se reproduire pendant plusieurs jours, vous voyez.

Question : y a-t-il une lignée éléphant ? En 2013 à Malaga, j’ai eu une vision d’éléphants qui tombaient d’une colline dans la mer, c’était comme un suicide.

Les éléphants, vous le savez, sont des âmes si on peut dire, en cours d’individualisation. Les éléphants sont des animaux sacrés dans différents pays, et bien sûr qu’il existe des lignées éléphant comme il existe des lignées insectes ; oui c’est tout à fait possible. Oh c’est pas des lignées aussi fréquentes que les félins, les Arcturiens, Sirius, les aigles, les dauphins et tout ça, mais c’est possible bien sûr.

Question : pouvez-vous donner quelques exemples de lignées de Terre ?

Les lignées de Terre, par exemple tous les peuples, même qui sont Feu dans leur présentation, qui sont en 3D unifiée, hein, sont peut-être liés au Feu comme les Arcturiens, les lions, mais y a une composante de Terre extrêmement forte. Alors attention à ne pas confondre, par exemple vous pouvez pas attribuer un système solaire, ou une étoile, spécifiquement à un Élément. Regardez Sirius, vous avez l’Eau, mais vous avez pas que ça. Vous avez aussi les félins, mais comme Marie est au niveau de l’Eau, bien sûr que Sirius est globalement liée à l’Eau, mais pas exclusivement. Y a pas une adéquation totale entre tel animal ou tel peuple stellaire et tel Élément. En règle générale oui, par exemple Altaïr est liée à l’Air, l’ensemble du système solaire et toutes les dimensions qui y sont contenues, mais ça veut pas dire qu’il y a pas des fois des prépondérances du Feu par exemple, ou de l’Eau, comme sur Sirius.

L’origine… là vous cherchez une corrélation, d’ailleurs je vois pas à quoi elle peut vous servir dans les processus que vous vivez, hein, si ce n’est de la curiosité. Ça ne vous avancera à rien aujourd’hui, même si vous voyez vos lignées. C’était passionnant y a quelques années parce que ça vous donnait un cadre, ça vous donnait aussi des éléments de preuve, mais aujourd’hui la preuve, c’est la Lumière hein, c’est pas l’origine galactique, les lignées, même les Portes, malgré tout ce qui vous a été dit qui se produit actuellement. L’essentiel est et demeurera, et sera de plus en plus la Lumière, et la Lumière, comme vous le savez, n’a pas besoin de formes ni d’histoires, c’est ça qui se révèle.

Donc ne vous raccrochez pas à des histoires. Si elles se révèlent maintenant, c’est que c’est important pour vous, mais là aussi, ce qui est important, c’est pas d’aller chercher le pourquoi du comment. La lignée s’est réveillée, elle s’est montrée à vous, ok, c’est tout. Et surtout si elles se révèlent que maintenant, c’est peut-être pour vous des lignées qui ont occasionné des petits troubles dans votre corps ou dans votre psyché, donc ne vous intéressez pas à ça, contentez-vous de constater que ça se produit, en images, en rêve, en ce que vous voulez, et après passez à autre chose. Ne restez pas scotchés à des choses qui ne font que passer, comme dirait Bidi, hein, vous n’êtes plus là pour ça maintenant.

Tous les cadres de référence, si je peux dire, même au niveau des lignées, au niveau des Portes, des Étoiles, des vibrations, vont s’éteindre, donc ne vous appuyez pas sur ce qui va s’éteindre de manière temporaire, appuyez-vous au contraire sur ce qui ne va plus jamais s’éteindre, c’est-à-dire la Lumière. Là aussi vous montrez à vous-mêmes, selon votre comportement, si quelque part vous êtes encore au sein d’une personne qui est avide et qui cherche, ou au sein de l’Êtreté qui cherche plus rien, qui se contente effectivement – comme ça a été dit par Bidi, comme ça a été dit par d’autres – de laisser la Vie se vivre.

Vous allez comprendre bientôt, si ce n’est pas déjà fait, et comme ça a été dit aussi par Bidi, bien sûr dans ce monde vous avez besoin de régler, contrôler, surveiller tout ce qui concerne la matière. C’est même souhaitable en cette période, hein, sans ça vous risquez d’avoir des problèmes. La vigilance par rapport à la matière, aux relations, est capitale, mais la vigilance ne veut pas dire faire intervenir le mental, les pensées, les idées, les compréhensions ou quoi que ce soit d’autre, c’est repérer ce qui se produit et après, selon ce que vous faites, vous voyez bien si vous êtes en libération, Libérés ou pas.

Si votre ego s’empare de ce qui est révélé d’une manière autre que de laisser traverser les choses, ben vous vous prouvez à vous-mêmes que l’orgueil spirituel, il est encore là. Vous n’êtes plus il y a deux ou trois ans, ou durant les Noces Célestes, hein. Tout le chemin que vous avez fait, mais même si vous ne viviez rien à l’époque, le chemin il a quand même été fait quelque part pour les frères et les soeurs plus nouveaux, y a pas besoin de revenir en arrière. D’ailleurs nous évitons de plus en plus, à part quelques repères parce qu’ils sont communs à tout le monde, de vous parler de choses très particulières pour pas que vous fassiez une… comment dire, une fixation, une crispation sur ça.

Les caractéristiques du Manteau de Marie qui est en train d’arriver est un petit peu différent de ceux qui ont vécu cette manifestation par l’adombrement depuis toutes ces années, mais nous ne vous disons pas, pour pas justement que vous soyez dans des cogitations importantes. Vous ne pouvez pas vivre quelque chose et cogiter sur ce que vous vivez ; si vous ne vous en êtes pas encore aperçus, vous allez vous en apercevoir très vite, de toutes les manières possibles. Et là aussi, ça concerne le corps. Si vous faites mumuse encore – surtout vous qui êtes éveillés, pour la plupart ici, et qui vibrez –, si vous voulez faire mumuse avec les Éléments, essayer de contrôler les choses, vous allez voir votre corps, ça va casser. Pas gravement, mais ça va casser, jusqu’à ce que vous compreniez.

Par exemple si vous avez reçu l’impulsion de rester tranquilles chez vous et que vous êtes toujours à gauche et à droite, eh ben on va vous empêcher, en cassant un pied ou autre, de bouger. Si vous vous rongez les ongles, eh ben on cassera une main, pas nous, la Lumière, et ça vous allez le constater, mais ça va être foudroyant. Je crois ici que certains en ont eu un petit aperçu, modeste, et ça, c’est pas prêt de s’arrêter hein.

J’avais déjà prévenu le mois dernier pour certains frères et soeurs qui ont vu se réveiller ou apparaître des maladies parfois importantes, mais c’est pas une punition, c’est juste ce qui est à voir, quelque chose qui n’a pas été vu, alors le corps sert d’amortisseur. Si c’est lié à vos déplacements, je vous l’ai dit, c’est les membres inférieurs, si c’est lié à votre volonté de toujours être acerbe et juger les frères et les soeurs en leur absence, vous allez voir ce qui va vous arriver au niveau de la tête, hein. Je parlais de coups de matraque ou de coups de bambou pour les méchants garçons, mais rien n’interdit la Lumière de donner des coups de bambou aussi aux êtres qui vibrent, même plus fort pour eux parce que ça, vous n’avez pas le droit. Hein, vous pouvez pas vous gargariser de vibrer la Couronne du coeur et vous mettre en colère sur un frère ou une soeur, ou avoir du ressentiment, sans ça vous vous mentez à vous-mêmes.

Quelque part, comme dirait Bidi, vous êtes un escroc envers vous-mêmes, et ça vous allez le voir, hein. Tous les frères qui aujourd’hui n’arrivent plus à contrôler leur colère (y a eu des questions là-dessus), c’est quoi ? C’est des gens qui ont porté un masque. Y a aucune critique ni aucun jugement dans ce que je dis, mais il faut qu’ils voient ce masque. Vous savez, ça peut être le masque de celui qui parle très fort pour commander, ça peut être celui qui est toujours sourire et puis, qui à l’intérieur est complètement noué, vous connaissez tous ça, nous l’avons tous connu. Ça, ça marche plus maintenant, hein, donc c’est à vous de vous réaligner. Et comme je l’ai dit, les rappels à l’ordre vont être extrêmement virulents. Nul ne peut servir deux maîtres à la fois, vous pouvez pas servir en étant vibrants au niveau du coeur, et en même temps jouer à la personne avec une voix de commandement, des colères, des ressentiments. Vous allez payer très cher. Mais quelle importance, c’est un jeu, mais il faut comprendre quand même.

Et là, ce qui est à comprendre, c’est pas d’aller chercher la cause, c’est de voir votre comportement ici même dans cette vie. À quoi ça sert de vivre des extases incroyables et puis de pas ramener ça ici dans l’éphémère, et de se cacher dans la disparition ou l’alignement pour pas affronter ses propres démons ? Et je peux vous dire qu’y a des frères et soeurs qui font ça à la perfection pour l’instant, mais prenez garde parce que là, vu l’intensité de Lumière, vous n’avez plus aucun espace pour vous cacher, même à l’intérieur de vous ou à travers des présentations joviales ou méchantes. Prenez garde à vos pensées, prenez garde à vos comportements, et la meilleure façon de prendre garde, c’est uniquement, non pas de disparaître pour échapper mais d’être pleinement présents ici, vibrants, hein, et de pas contrarier, bien sûr, ce qui sort, mais non plus ne pas jouer le jeu de ce qui sort.

Et c’est dans cette période-là hein, c’est la période de la rédemption. Entre… allez, on peut dire dès le 2 avril jusqu’au mois de mai, y a un certain nombre de semaines, je crois qu’on vous a parlé de dix semaines hein, à propos des radiances, et vous verrez qu’après chaque radiance, si vous faites ces radiances mais que vous espérez, ou que vous n’avez pas vu (hein, faut pas culpabiliser), un comportement aberrant, des voix de commandements parce que vous avez une lignée reptilienne, vous allez payer tout ça. Comment vous allez vous épurer, autrement ? On vous a toujours dit qu’y avait l’assurance de la Liberté in fine, mais rappelez-vous qu’il y a quand même les 132 jours à passer, hein. Je pense que ça, ça doit vous inciter, pas à la peur mais à quand même réfléchir à vos actes, à vos pensées ; tournez la langue dans votre bouche sept fois.

D’ailleurs dès que vous enverrez… je vous ai dit les années précédentes : c’est celui qui dit qui est. Alors c’était un concept, comme dirait Bidi, mais là c’est une réalité aujourd’hui, à vous de voir. Et là c’est vraiment une mise en garde que je fais, si vous voulez que tout se déroule en harmonie. La finalité est la même mais ça sert à rien d’aller déclencher des souffrances, des cassures du corps ou des maladies. Vous voyez, ça sert à rien. D’autant plus que vous pouvez les éviter sans aucun problème.

Mais ça, vous le voyez très bien vous-mêmes pour d’autres frères et soeurs, ici ou ailleurs. Bien sûr ils vivent les vibrations, bien sûr ils vivent tout, et puis y a quand même une distance qui apparaît entre ce qu’ils vivent et ce qu’ils manifestent, vous trouvez pas ça clochant, vous ? Bah c’est simplement qu’ils doivent prendre conscience de cela. Ça sert à rien de leur dire parce que vous allez les énerver encore plus, ces êtres-là. Y a quelque part un ego spirituel qui est très bien caché, souvent c’est des très vieilles âmes qui savent, et qui ont appris bien sûr à se débrouiller dans ce monde au travers de la manipulation, pas toujours consciente d’ailleurs.

La manipulation la plus grave, c’est la prédation, c’est les ouï-dire, c’est susurrer quelque chose à quelqu’un en espérant que ça soit des on-dit qui sont à rapporter et colporter. Si vous participez à ça, eh, je peux vous dire que vous êtes indignes, en l’état actuel de la Lumière et des cadeaux qui vous ont été faits. Ceux à qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé, c’est le moment de vérifier cela, sans aucune animosité et sans aucun jugement de ma part, c’est simplement la réalité de ce qui va se dérouler et qui se déroule déjà.

Alors pour l’instant, je vous ai dit, les énergies, elles rentraient des problèmes au niveau des Portes particulièrement. Bien sûr, pour l’instant, on va vous taper sur les doigts ou sur les pieds, mais après ça va se rapprocher d’organes vitaux. Y en a déjà qui ont des problèmes sur les organes vitaux là, hein. Alors ne culpabilisez pas, ça veut dire simplement qu’il faut voir certaines choses. Bien sûr, je le répète encore une fois, la finalité est la même, mais comment voulez-vous traverser cette période ? Dans la joie ? Ou affronter les conséquences de vos comportements, de vos paroles ? Même libérés, même en libération.

Le vrai Libéré Vivant, tout ça il l’a digéré déjà depuis des années, même si y avait des choses à éclaircir parce qu’il faut un certain temps, mais ceux qui sont libérés maintenant, c’est encore plus flagrant. Vous comprenez ce que je dis ? D’ailleurs vous allez le vérifier tous dans vos vies, alors… et vous le vérifiez déjà. Mais attention à ne pas rentrer dans la culpabilité ou dans l’orgueil négatif, c’est-à-dire de passer de l’orgueil spirituel à l’orgueil sombre, hein, et quand je disais « C’est celui qui dit qui est », aujourd’hui vous allez vous en apercevoir directement au niveau de votre corps, hein.

Tout ce qui vous arrive est signifiant, y a aucun hasard dans une maladie, dans un trouble, dans la rupture d’une relation, tout est prévu, nous vous l’avons répété des milliers de fois. Alors n’allez pas dire que c’est l’ombre, que c’est l’autre, parce que là vous montrez quoi ? Que vous êtes en pleine dualité. Tant que vous n’avez pas ramené tous les problèmes manifestés dans votre vie à vous-mêmes, vous allez souffrir, et cette souffrance est aussi une forme de résilience, mais de mon point de vue, c’est pas obligatoire. À vous de voir. Voilà, nous pouvons continuer, j’ai placé ce que je voulais placer par rapport à ce que j’ai pu entendre ou voir.

Question : les licornes sont-elles toujours parmi nous ?

Y en a qui voient des licornes, oui. Y en a peut-être, mais c’est quand même très rare, hein, par rapport aux elfes, aux dragons, aux gnomes. Certainement qu’il y en a, personnellement j’en ai pas vu quand j’étais incarné, mais je doute fort que des personnes puissent en voir. Alors quand elles les voient, est-ce que c’est des rémanences de l’histoire ou est-ce que c’est des êtres réels ? Comme y a pas de temps, ça fait aucune différence ; n’oubliez pas que vous sortez du temps ici. Voilà ce que je peux en dire. Les fées sont innombrables, les peuples élémentaires, c’est innombrable, mais la licorne, c’est quand même un assemblage particulier, c'est comme les croisements – entre guillemets, les croisements, hein – entre les elfes et les Archanges. Ça existe, mais y en a pas partout.

Autre question.

C’était la dernière question écrite pour le moment, y en aura d’autres dans la deuxième partie.

Alors là, je vous laisse échanger oralement.

Question : cela fait trois fois que je vois mon chien devant moi, il vient de passer et vous regardait. Je ne sais pas si c’est un rêve ou s’il vient vraiment.

Eh alors, il n’a pas le droit de venir dans son corps astral ?

Question : c’est réel ?

Mais il vous a été dit que vous allez tout voir, non ? Ça commence par les choses qui vous sont familières : un ange, un Archange, un Végalien, un Arcturien, un lion, vos lignées, les animaux domestiques. Mais bientôt vous allez voir, avec stupéfaction, joie et effroi en même temps, que c’est pas que ton animal, là c’est parce que y a une résonance commune, mais vous allez avoir, des fois vous allez voir des êtres invraisemblables. Ils sont partout puisque les dimensions se superposent et que les voiles sont presque terminés. Vous allez voir ce que vous allez voir. Mais même par rapport aux questions, quand je parlais des colères et tout ça, tout à l’heure, et des corps qui cassent, vous allez vous rendre compte de la réalité de ce qu’y a derrière. Il faut tout voir. Et les animaux, bien sûr, voyagent depuis toujours, simplement toi, avant, t’avais pas la vibration pour le voir. Mais ton chien, il vient tout le temps, y a d’autres animaux qui sont là. Y a un chat par ici.

Question : comment réagir quand on se trouve face à un lion ? On le voit et on laisse passer ?

Y a pas à réagir, y a à voir. Après, si l’entité subtile, le corps astral d’un animal de 3D, ou par exemple un frère ou une soeur parfois, qui a un échange à faire, mais l’important n’est pas là, c’est de constater par vous-mêmes que vous voyez ce que vous ne voyiez pas avant. Après, ça dépend des circonstances et des entités. Pourquoi réagir ? Réagir dans quel sens ? Ça veut dire quoi ? Y a pas à réagir. La réaction est du domaine de l’ego. Vivez ce que vous avez à vivre avec l’animal, avec le chien, avec le chat qui est là, et voilà. Et c’est valable pas uniquement pour les animaux en voie d’individualisation. Une fois, ici, y a deux ans, j’avais vu un serpent qui arrivait vers moi. Là, je pourrais vous dire tout ce que je vois, mais à quoi ça vous sert ? Je vois pas que vous. Vous, je vois votre forme d’éternité, je vois les Archanges que le canal a installé aux quatre coins, là. Y en a, je vois des enfants à côté d’eux, qui sont morts.

Mais si vous, vous voyez pas, à quoi ça sert ? Je ne suis pas là pour vous faire une démonstration de médiumnité, ni personne. C’est vous qui devenez médiums. Bien sûr, le réflexe, dans ce corps, c’est de se dire : « Comment réagir et quoi faire ? ». Mais rien du tout. Ça s’adresse pas à vous nécessairement. L’animal domestique, oui. Le chat, il reste là, par exemple. Mais ça peut être quelque chose qui passe. Ça peut être des désincarnés qui viennent de mourir, qui voient de la Lumière, qui rentrent. Vous allez pas faire un rituel de désenvoûtement ou de dégagement, non ? Vous êtes au-delà de ça maintenant. Sans ça, vous n’avez pas fini avec les formes affreuses que vous allez voir, même accrochées à certains d’entre vous.

Mais c’est à voir, ça aussi, c’est pas à réagir et à faire quelque chose. Si vous le voyez, c’est parce que vous êtes Lumière. Et c’est justement d’être Lumière qui vous fait voir ça. Les règles de fonctionnement, c’est plus ce qu’y avait en 3D d’y a encore quelques années. Toutes les règles de fonctionnement de votre vie sont en train de changer. Les règles de fonctionnement de votre conscience, du sommeil, de la physiologie, votre morphologie aussi change. Vous le voyez bien quand même, tout ça.

Allez, nous pouvons continuer.

Question : il y a trois mois, lors d’un protocole, j’ai vu un Végalien. Je lui ai souri, je lui ai dit bonjour et je ne l’ai pas revu.

C’est bien ce que je dis. Quand vous rencontrez quelqu’un dans la rue, vous lui dites bonjour, vous n’attendez pas à le revoir. Ça veut dire qu’il était pas en mission auprès de toi mais qu’il était dans le coin en mission, et tu l’as vu. Ne croyez pas que ils viennent systématiquement pour vous ; ces Présences, elles ont toujours été là, c’est ce que je viens de dire. C’est pas comme les Végaliens qui venaient vous voir au pied de votre lit, à deux ou trois, pour faire quelque chose pour vous, c’est des Végaliens qui passent. Quand vous les croisez, ils vous voient, vous les voyez, vous vous saluez, comme quand vous croisez un voisin dans la rue, c’est tout. Pourquoi voulez-vous en tirer quelque chose ? Là, maintenant, il faut être vraiment dans l’instant présent. Si l’entité que vous voyez a quelque chose à échanger, à donner, à faire, elle vous le dira, mais ne vous attendez pas à taper la conversation pendant des heures avec des entités. Vous pouvez le faire, mais ça n’a aucun intérêt, strictement aucun.

Question : dans les mêmes circonstances, un aigle s’est présenté devant moi.

Bah oui, mais vous avez pas fini d’en voir, des choses, hein ; ça ne fait que commencer, je viens de vous dire. Bon ben certains l’ont vécu y a quelques mois déjà, mais c’est pas les Végaliens qui viennent vous titiller, travailler sur vous ; là, c’est des rencontres que vous faites, c’est tout. N’oubliez pas que vous, vous êtes dans un espace tridimensionnel, vous avez ouvert les portes de la 5D parce que la Lumière est là, et vous allez tout voir. Bientôt vous pourrez même voir ce qu’on appelle les ondes de vos appareils électroniques, les réseaux Wi-Fi, vous pourrez voir les réseaux sacrés, vous pourrez voir… déjà certains d’entre vous voient, depuis des années, le treillis éthérique, n’est-ce pas ? Mais là, c’est tous les habitants que vous voyez. Même les pensées, vous allez les voir, et quand vous allez voir certaines des vôtres accrochées à votre aura… C’est très bien que vous les voyiez, parce que depuis le temps...

Question : lorsque des amis essaient de manipuler quelqu’un de proche, je ne peux m’empêcher de le dénoncer...

Ça, c’est le complexe du sauveteur ou du justicier de la Lumière. Moi je te conseillerais, surtout en cette période, comme je l’ai dit, de fermer votre bouche, hein, parce que tout ce que vous direz sur des êtres qui sont en opposition à la Lumière surtout, et même avec des frères et soeurs qui n’ont pas vu ce qui était à voir, ça va se retourner systématiquement contre vous. Je l’ai déjà dit, il me semble, ça a été dit à de nombreuses reprises. Au nom de quoi vous voulez mettre l’autre dans la Vérité ? Et si sa liberté à lui, c’est justement d’être comme ça. C’est pour ça que ça sert à rien de parler. De toute façon, c’est en train de s’éclairer. Vous savez, y en a qui sont très forts, je ne parle pas de toi, hein, ma soeur, mais y en a qui sont très forts pour mettre leur grain de sel partout en se présentant comme des sauveurs. Mais ne jouez pas à ce jeu, sans ça, c’est vous qui en paierez le prix, hein.

Question : mon problème, c’est que je pensais que c’était un miroir de moi-même et que je devais m’appliquer votre parole : « C’est celui qui dit qui est ».

Ben oui, mais ça, vous devez l’appliquer à vous, pas à l’autre, sans ça vous êtes dans la dualité. Ça concerne vous. L’autre, s’il vous dit quelque chose, mais après ça vous renvoie à vous-mêmes. Lui aussi il peut vous dire ça. Et si les deux disent « C’est celui qui dit qui est », ça se termine comment ? Par un pugilat, et d’ailleurs, c’est ce que tu constates. J’ai jamais dit ça. J’ai dit : « C’est celui qui dit qui est » par rapport à vous, et que si c’est en face de vous que vous le voyez, tu as dit toi-même, t’as un problème. Eh oui, t’as un problème, par rapport à ça.

Le silence est extrêmement important. Contentez-vous de irradier ce que vous êtes. Si vous commencez à réagir, par rapport à la colère d’un frère, par rapport à une voix de commandement, par rapport à un membre de la famille, qu’est-ce que vous faites ? Vous nourrissez la dualité, vous éclairez rien du tout. Il ne faut pas jouer les redresseurs de torts sauf, bien sûr, s’il y a une demande d’aide qui est formulée. Mais en général, ces frères et ces soeurs, ou cette famille, n’est pas là pour vous demander de l’aide mais plus pour vous casser. Mais si vous, vous rentrez dans le même jeu, ça va casser encore plus fort. Si vous êtes dans la bienveillance et dans l’amour, vous n’avez pas besoin d’arguments ni de pointer du doigt, vous êtes ce que vous êtes, et vous observez les changements en vous et en l’autre. Hein, ne jouez pas les redresseurs de torts.

Vous savez très bien que les enfants disent : « C’est celui qui dit qui est », et si les deux disent ça, ça se termine toujours par une bagarre. C’est deux egos, c’est une confrontation d’egos, et tu vibres ou pas, dans ces cas-là. Et si vous êtes dérangés... Imaginez par exemple que vous voyez, vous êtes libérés, vous voyez sur un frère, vous savez que tout est Un, vous l’avez vécu, et pourtant vous voyez un frère qui est, comment dire, soit parasité, soit dans un comportement qui n’est pas Amour à proprement parler, qu’est-ce que vous faites ? Vous allez lui dire ? Non, vous allez en prendre plein la tête. Vous vous contentez d’être ce que vous êtes. Alors, bien sûr que l’autre peut être encore plus énervé, mais c’est son problème, ce n’est pas le vôtre. Et si vous, vous êtes touchés, c’est qu’il y a encore une faille en vous qui permet d’être touché.

C’est pareil, je l’ai déjà dit la dernière fois, pour le bruit, pour le silence. Si vous avez besoin du silence extérieur pour être en silence intérieur, y a quand même un gros problème, là. Bien sûr qu’il est plus agréable de méditer sans entendre parler ni rien. Et, en plus, si ce sont des frères et des soeurs qui vous disent qu’ils disparaissent et qui, d’un seul coup, vous disent : « Y a trop de bruit, faites silence », ça veut dire quoi ? Ils sont pas capables de disparaître en étant présents ? Au sein de leur personne ? C’est encore la personne qui commande. Y a quand même beaucoup de logique dans ces processus-là.

Et vous voyez bien, d’ailleurs, même dans les couples, ou dans la famille, que les choses comme ça sont sous pression de plus en plus, mais même si y a amour, hein. C’est pas un problème de manque d’amour ou de défaut d’amour, c’est simplement un combat de personnalités. Alors, à vous de voir qui veut gagner et qui veut sortir de la personnalité. Voyez, je vous avais dit : vous êtes testés à travers votre milieu intime, les frères et les soeurs qui vivent avec vous, que vous voyez souvent, le mari, la femme.

Et à travers, d’ailleurs, ce qui se déroule, je pense que vous aurez, par rêve ou immédiatement, de plus en plus fréquemment, ça vous amènera à vous repositionner et à voir ce qui va pas. Comme disait le Christ, c’est toujours plus facile de voir la petite paille dans l’oeil de l’autre, que de voir sa propre poutre, hein. C’est dans ce sens-là que je disais : « C’est celui qui dit qui est ». Mais dans cette période de face-à-face ultime intérieur, n’allez pas titiller votre famille, votre mari, votre femme ou les frères et soeurs, ça se retournera systématiquement contre vous. Vous le voyez bien, d’ailleurs.

Parce que si vous tombez sur un frère ou une soeur qui est vrai Libéré Vivant, qui a plus d’engrammes de quoi que ce soit, même d’habitudes, mais il pourra pas réagir. Il va simplement rester avec son Coeur radiant, mais parce qu’il le sent en permanence, il a rien besoin d’autre. Ni de vous critiquer, ni de répondre à votre agression, ni quoi que ce soit. D’ailleurs, y a aucune raison qu’il soit agressé, même si il sent la colère chez quelqu’un. Il se débrouille avec sa colère. S’il a envie de projeter sa colère sur un frère libéré ou sur un autre, sur sa femme, c’est pas votre problème. C’est, je dirais, le sac de noeuds qu’il a à résoudre lui-même.

Et en plus, en général, ça concerne aussi bien les maris, les femmes, les frères et les soeurs, ici et ailleurs. En général, qu’est-ce qui se passe quand vous voyez des choses comme ça qui émergent ? Bah, vous allez essayer de les contrôler. Et plus vous allez essayer de les contrôler et de les réprimer, plus elles vont vous exploser à la figure. Ça veut pas dire qu’il faut laisser sortir la colère ou tuer l’autre, ça veut dire que vous n’êtes pas suffisamment alignés, quoi que vous viviez comme expériences. Y a quelque part une forme de mensonge par rapport à soi-même. Et même en vous disant ça, ceux qui vont lire ça, vous allez avoir des frères qui vont être encore plus en colère. Mais c’est leur problème, c’est pas le mien, ni le vôtre.

Vous ne pouvez pas être libérés, avoir les Couronnes actives en permanence, le Canal Marial actif, votre ange gardien à côté, et puis d’un seul coup retomber au sein de la personne. Ça veut dire que la personne, elle a peut-être vécu réellement tout ça, mais que sa personne elle ne s’est jamais effacée, hein. Et ça, vous allez le voir de plus en plus crûment, c’est normal. C’est pas une punition, c’est des réajustements.

C’est clair ? J’en vois qui cogitent avec les petits vélos là, qui commencent à se rendre compte de certaines choses.

Question : oui.

Merci, c’est très bien ça.

Question : a-t-on tous un ange gardien à côté de nous ?

Mais bien sûr, depuis toujours, mais vous le voyez pas et vous le sentez pas, mais il a toujours été là. Et je vous rappelle que l’ange gardien, par exemple, vous avez des… ah, je sais pas combien… mais un nombre très important, à l’heure actuelle, de frères et de soeurs qui peuvent avoir un Archange comme ange gardien. Et jusqu’à présent, ils l’ont peut-être entendu une fois, mais ils le voient pas. Mais vous savez que, par exemple, pour un Archange, il peut être dix mille fois présent auprès de dix mille personnes, y a pas de localisation de conscience. Parce que là vous résistez, vous dites : « Si c’est Anaël qui est à côté de moi, il peut pas être à côté de l’autre. », mais c’est faux. La conscience n’est pas localisée, dans les autres dimensions, donc vous n’avez pas de cerveau. Donc l’information qui vous arrive, elle peut venir, elle peut être traitée de milliers d’endroits dans le même instant. N’oubliez pas que les règles de la multidimensionnalité n’ont strictement rien à voir avec ce que vous connaissez.

Mais bien sûr que vous avez tous un petit diable qui vous parle. D’ailleurs ça a été expliqué, je crois. On appelle ça un petit diable, pourquoi ? Mais parce qu’y a effectivement un petit diable qui est visible. Vous, les scientifiques vont vous dire que c’est des anomalies neuronales dans le cerveau qui induisent des trucs. Bien sûr, c’est ce que vous avez vécu, mais c’est justement cette faille et ces circuits aberrants qui font que le petit diable est là.

Question : je parle d’ange gardien, pas de diable.

Des deux. Vous savez très bien : y a le bon ange sur l’épaule gauche et le mauvais ange à l’épaule droite. Dans toutes les traditions vous l’avez, ça. Ça veut bien dire que, quelque part, y a des êtres qui ont été capables de les voir. Et là, comme aujourd’hui vous voyez vos animaux, vous allez voir les dévas, ça vous a été dit, vous allez voir aussi ce qu’il y a autour de vous. C’est la meilleure façon de s’en débarrasser, non ?

De toute façon, je vous rassure, dès qu’il y a ego, dans cette période, même si vous vibrez le coeur, vous vibrez la tête, vous avez vécu l’Onde de Vie, y a nécessairement une entité qui est en résonance et qui vient vous coller aux basques, comme je dis. Vous allez le voir, vous allez le sentir de plus en plus nettement. Et quand vous aurez vécu ça quelques fois, vous jouerez plus à ce petit jeu-là parce que vous aurez vu clair. Et vous verrez d’ailleurs que si vous entrez en réaction, vous allez renforcer cela. Quand nous vous avions dit que tous les voiles devaient se lever, c’est la stricte vérité. Ça veut pas dire…

La Confédération galactique, bien sûr, elle vient d’arriver, mais vous n’êtes pas les seules consciences à partager le territoire de la Terre, même en d’autres dimensions. Y a pas que des elfes, des dragons, des peuples de la nature ou des peuples intraterrestres. Y en a qui sont à vos côtés, mais dans une autre dimension, et comme y a superposition des dimensions, ben l’un interagit sur l’autre, et vous allez le voir. Mais c’est une grâce incroyable, parce que de voir par exemple une entité qui est accrochée à vous, par rapport à un défaut de comportement ou autre chose, le fait de le voir, vous verrez qu’il disparaîtra. Par contre, si vous rentrez dans la dualité de combat, de peur, vous allez le renforcer. Et quand vous aurez fait l’expérience deux-trois fois sur vous-mêmes, ben vous changerez votre fusil d’épaule, hein. C’est l’expérience qui est à faire, à vivre.

Autre question.

Question : peut-on dire à un petit diable ou une entité indésirable, de s’en aller ?

Mais je crois que t’as rien compris. Y a rien à demander, y a à voir. Tu vois un peu, c’est encore toi, avec ta dualité inexorable. Regarde en toi, cette notion de bien et de mal. Arrête de parler d’entités, ou de frères et de soeurs. Vois-toi toi-même. Quelle que soit la qualité de ton coeur, t’es toujours en train de te raccrocher au bien, au mal, toujours. Qu’est-ce que ça veut dire ça ? C’est ça qu’il faut que tu voies, c’est sûrement pas de dégainer une armée ou de faire un rituel pour dégager. J’ai dit exactement l’inverse et tu me sors la proposition exactement inverse. Fais ton expérience, tu verras. Et il me semble que t’as déjà été cassé à un endroit, y a quelque temps, là. Continue. Y a des fois, la leçon est dure à comprendre.

Question : peut-on dire à son mental de s’arrêter, quand il se met à trop fonctionner ?

Il continue. Il suffit de voir. Quand tu vois, tu vois, et après, elle est où la Lumière ? Elle a besoin de ta petite personne ? De tes conceptions sur la dualité, de tes conceptions sur l’énergétique ? Tu crois ça, toi ? T’as toujours pas compris ce que c’est que l’Abandon à la Lumière. Il te reste à le vivre quand même, même sans le comprendre. Eh, je fais confiance à l’Intelligence de la Lumière pour te le faire comprendre très vite.

J’ai dit et je redis : vous n’êtes plus dans les modes de fonctionnement, surtout, parmi vous, ceux qui sont assez anciens, je dirais, et qui ont connu les combats, les rituels, la dualité. C’est fini maintenant, tu es un enfant. Tu sais ce que ça veut dire ? Tu n’as pas besoin de tes mémoires de dinosaure, de tout ce que t’as vécu sur cette terre. Sans ça, c’est quoi ? C’est l’ego spirituel encore, avec le masque de la bienveillance et de l’Amour. C’est ça qu’il faut que tu vois en toi, tu comprends ? Et tant que tu es dans cette dialectique et ces mots que tu prononces : « Ah, y a des entités, je vais les chasser », tu n’as pas compris ce que j’ai dit, tu ne le saisis pas. Y a rien de pire, parce que même avec tous les efforts de bienveillance et de volonté des frères et soeurs, quand ces choses ne peuvent pas être vues, elles ne peuvent pas être vues. Si c’est pas vu à aujourd’hui, c’est la Lumière qui va s’en charger. C’est comme ça.

Alors bien sûr, je ne vais pas vous faire un cours aujourd’hui. Selon… Vous savez que chaque organe du corps, chaque partie du corps, est lié à un chakra, est lié à un génie, est lié à un comportement, à une fonction symbolique au-delà de la fonction physiologique. Et c’est très simple : si vous avez, je sais pas moi, qu’est-ce qu’on va dire ? Une maladie sur un organe donné, regardez ce que ça veut dire au niveau symbolique, et au niveau réel maintenant, parce que c’est plus simplement symbolique. Ce qui est touché n’a jamais été touché par hasard, dans la conscience ou dans le corps, mais aujourd’hui, c’est une vérité éclatante. Donc, c’est pas la peine de faire intervenir la compréhension, de retrouver des mémoires, il est question de les voir.

On peut pas être plus précis et le répéter d’autant de manières. Et vous voyez qu’y a des frères et des soeurs, qui pourtant sont dans le coeur, qui continuent. Bah vous verrez bien comment ça va s’arrêter. Là aussi, je peux forcer personne, je peux que, peut-être insister, comme je le fais, dans certains cas.

Dès l’instant où tu penses « combat » il n’y a plus d’Amour. Dès l’instant où tu cogites, quel que soit ton coeur, tu ne rayonnes plus, tu te rétractes. Et quand tu constateras, toi-même, que tes propres pensées te rétractent et ferment ton coeur, à ce moment-là, tu comprendras. Mais tous les frères et les soeurs qui ont ce genre de petits problèmes, même tout amour et ouverts, ils n’ont pas les moyens intellectuels de comprendre. Ça veut pas dire qu’ils sont bêtes, ça veut dire que c’est structuré de telle façon, c’est tellement leur habitude, qu’ils peuvent pas le voir. Donc, ça sert à rien d’aller à l’encontre, mais simplement je peux attirer ton attention, de là où je suis, sur ce fait-là.

D’ailleurs, tu ne peux rien faire sur ça. La preuve : c’est toujours présent, quoi que tu fasses et quoi que tu dises. Parce que t’es encore dans une optique intérieure, au niveau de ton âme, de choses à améliorer. Ton âme te susurre tout le temps qu’il faut améliorer telle chose et telle chose. C’est quand que tu restes tranquille ? C’est quand que tu accueilles la Lumière sans rien demander, sans rien faire ? C’est un besoin compulsif d’activité. Apprends à rester immobile. Quand je dis immobile, c’est pas de pas bouger sur un siège et d’être un mollusque, hein, je parle de toutes les activités de la personne : les émotions, le mental, les connaissances, les vies passées, les vibrations, les mesures d’énergie. C’est sans fin ton histoire. Pose-toi. Accepte de regarder dedans, tu risques rien, hein. Allez, on continue.

Question : j’ai un problème récurrent au niveau de la hanche droite. Est-ce d’origine physiologique, ou y a-t-il un problème d’ordre psychologique ?

Ben y a toujours un problème psychologique ou mental, ou émotionnel, ou mémoriel, au départ. Nous vous répétons sans arrêt que rien n’arrive par hasard, alors après, c’est facile de dire « J’ai ma hanche qui vieillit. », mais y a quand même un facteur causal, toujours, quel que soit l’évènement qui touche ce corps. Le vieillissement, il a bon dos, l’usure, elle a bon dos. C’est quelle hanche ?

Question : droite.

La hanche droite, eh ben ça te renvoie à ton Masculin sacré et au papa. Donc, tu sais très bien que y a un problème psychologique par rapport à cela.

Question : oui. Que faire pour améliorer ça ou pour régler le problème, si c’est de mon ressort ?

C’est la soeur de notre frère ou quoi, là ?

Question : que faire pour améliorer cette situation ?

Dis-moi, quand quelque chose touche la structure osseuse, que cette structure osseuse est vraiment, vraiment plus fonctionnelle – je parle pas des problèmes d’ostéopathie ou d’énergétique –, quand c’est un processus causal, psychologique, qui est descendu dans la matière, à ce stade-là (c’est ce que je vois), tu espères encore guérir par le Saint-Esprit ? Et moi, je vais te répondre autrement : tu tiens beaucoup à ton problème psychologique.

Eh oui. C’est un alibi de la personne, quoi que tu dises. Sans ça, si tu voulais être tranquille, surtout sur une pièce osseuse comme ça, il suffit de changer, de mettre du neuf. Tu te rends compte les douleurs que tu t’infliges depuis tant et tant de temps ? Parce que déjà, y a quelques années, j’avais vu, t’étais là. Mais c’est stupide, tu te rends compte de la stupidité ?

Question : oui, mais je n’ai pas envie d’une chirurgie, ça me fait peur. Alors que faire ?

Eh ben tu restes avec ta douleur. Y a pas d’autre alternative, si ce n’est le miracle.

Question : la chirurgie aurait-elle pu régler ce problème, même s’il est psychologique ?

Une fois qu’un problème psychologique est descendu au niveau le plus profond de la matière, en l’occurrence l’os, et que ce n’est pas un problème de respiration, d’ostéopathie ou autre, et qu’y a une destruction totale du cartilage, tu espères quoi ? Le miracle toujours ? Mais bien sûr que si tu traites au niveau physique-organique, c’est un processus, non pas seulement de cristallisation, mais d’évacuation. C’est pour ça que je te dis que tu tiens à ton problème psychologique. Il est en train de s’évacuer totalement dans l’os. Il suffirait d’enlever ce bout d’os, et tu laisses comme ça. À toi de conclure.

Maintenant, si tu as peur… La peur, c’est quoi : c’est du manque d’amour. Ça veut dire que t’aimes pas ton Masculin, et que ça t’arrange bien. Et puis c’est peut-être pas l’endroit d’aller plus dans les détails, mais déjà ce que je viens de te dire devrait t’aider, hein. Eh, c’est quand même différent d’avoir, je sais pas moi, on va dire une fracture, un problème osseux, et d’avoir une colite. C’est pas la même densité vibratoire qui est touchée. L’os, en plus, c’est vraiment la carcasse, c’est la personnalité, c’est le niveau le plus pérenne, puisque les os demeurent après la mort. Donc, ton problème psychologique, il est descendu dans le corps, il s’est cristallisé et il s’est éliminé. Et toi, tu gardes ce qui a été éliminé, en toi, et tu dis, t’as peur d’être opérée, parce que tu veux pas voir ce que j’ai dit et que ça t’arrange bien.

Question : le seul moyen pour résoudre le problème, serait l’opération ?

Dis, moi, je suis pas chirurgien, mais quand je vois une atteinte osseuse comme ça, y a aucune chance. Alors bien sûr, tu vas avoir, des fois, des thérapeutes extraordinaires, et tu vas crier au miracle, parce que ça va bien. Mais qu’est-ce que tu constates, depuis deux années, c’est que ça revient systématiquement. Ça s’appelle être têtue, hein. Quand t’en auras marre d’avoir mal, eh ben tu passeras sur le billard, peur ou pas peur. À un moment donné, la souffrance devient plus forte que la peur, hein, je vous le rappelle, c’est une constante. Autant vous avez des thérapeutes qui peuvent faire disparaître des kystes, des tumeurs, des cancers, mais là, tu es atteinte dans l’os. C’est pourtant simple à comprendre.

Y a une autre question ?

Question : ce matin, en descendant de la clairière aux dragons, j’ai reçu sur moi le souffle d’un dragon. Cela avait-il un sens particulier ou était-ce pour signaler sa présence ?

Il t’a dit bonjour. Il passait, tu l’as senti. J’ai dit : y a plus de voile. N’en faites pas une affaire personnelle, parce que si vous faites une affaire personnelle, avec toutes les entités que vous allez croiser, ça va vous épuiser. Parce que vous allez croiser des entités qui vont bien être contentes que vous vous intéressiez à elles. À vous de voir. C’est comme quand vous croisez un voisin dans la rue, vous le saluez. Y en a avec qui vous avez des choses à échanger et d’autres pas. C’est plus pareil que y a quelques années, quand vous étiez en affinité avec les dragons, les elfes, vous voyiez les lignées ; là, vous voyez tout, progressivement vous allez tout voir, alors qu’est-ce que vous faites avec ça ? Vous restez dans le coeur, vous laissez vivre ce qui doit se vivre, ou vous mettez en branle la personne, la curiosité, le besoin d’échanger, de dialoguer ?

Dans certains cas, oui, mais si vous cherchez toujours une explication, vous n’êtes pas sortis de l’auberge là, hein, parce qu’en l’espace de ces deux mois et demi, je crois, qui ont été donnés, vous allez en vivre tellement, des rencontres… Alors, je conçois que c’est peut-être merveilleux pour beaucoup d’entre vous de voir tout ça, mais pourquoi voulez-vous que ça ait une utilité ? Avant, y avait un voile, là, y a plus de voile. Ça existait déjà avant, ils sont pas venus vous voir, sauf quand c’est des dragons ou des peuples de la nature que vous allez voir. Là, effectivement, ils vous font des signes.

… Silence…

Question : c’est un rêve : un être de Lumière m’est apparu et m’a téléporté sur un lieu qu’il a nommé Cercle de Feu coronal. Il m’a emmené au centre du lieu où j’ai reçu une énorme descente d’énergie. Puis il m’a emmené dans une cavité. Je me suis assis au milieu et, dans le noir, je voyais tout autour de moi. Sur les parois, se sont dessinées des bandes de couleurs qui ont tourné. L’être a dit : « C’est très bien » et on est ressortis par un autre chemin.

Alors, tu dis toi-même que t’es allé sur un Cercle de Feu coronal, tel qu’il l’a appelé. Je vous rappelle qu’il y avait sept Cercles de Feu, chacun correspondant aux chakras majeurs, en incarnation. D’accord ? Tu es allé au Coeur du Coeur de cette Couronne de la tête. Qu’est-ce qui s’est passé : t’as reçu la Lumière. Après, il t’emmène dans une grotte : dans tes profondeurs. Et là, tu t’aperçois que dans le noir complet, tu vois tout. Il a ouvert la porte à l’accès à ce que j’ai appelé les habitudes ou les inconscients qui sont encore logés en toi. Ça, ça fait partie des rêves éclairants, si je peux dire.

Alors les rêves ne sont pas là pour vous donner des évènements, sauf ceux qui font des rêves un peu prophétiques sur ce qui arrive, mais la plupart des rêves que vous faites, vous concernent au niveau de l’inconscient, de ce qui a pas été vu et de ce qui est à vivre. Et le vivre, c’est déjà merveilleux, parce que ça signe la Libération. Même si tu n’avais pas l’explication, même si je te la donne aujourd’hui, c’est déjà quelque chose qui s’est passé en toi et que tu vois maintenant. Tu as dû constater, à la suite de ce rêve, dans les jours peut-être après, peut-être des semaines, que y avait une compréhension intuitive, je vais appeler ça comme ça, beaucoup plus flagrante qu’auparavant. Mais c’est très cohérent.

C’est comme les autres rêves qu’on a eu aussi les premiers jours où je suis venu, où vous aviez un frère qui voyait une piscine souterraine avec des serpents. Alors, ce frère bien-aimé a compris que le serpent, il était en lui avant tout. Les rêves vous parlent, et ils ne parlent pas dans le langage symbolique des rêves habituels mais ils sont très importants pour le processus qui se déroule en vous maintenant, c'est-à-dire l’effacement de l’éphémère au profit de l’Éternité. C’est ce qui est en train de se passer maintenant, c’est plus la superposition, même si pour certains frères et soeurs, elle n’est pas achevée.

De manière générale, vous vivez la dissolution ; Marie, elle vous l’a dit, il me semble. Alors, bien sûr, cette dissolution, elle est plus ou moins synchrone avec les processus extérieurs, visibles, collectifs, mais ils sont avant tout présents en vous. Ça peut vous conforter, comme a dit Marie, de voir le Soleil, ce qui se passe. Ça peut vous conforter, ou vous faire peur, de voir les séismes sur terre, les volcans, les trous, la folie de l’homme, mais c’est toujours le même processus qui est à l’oeuvre, non seulement de superposition maintenant, mais de dissolution.

… Silence…

Question : mon problème de hanche pose-t-il un problème pour ma Libération ?

Absolument pas. Heureusement qu’aucun problème clinique, organique ou psychologique soit gênant pour la Libération. Mais je te rappelle qu’avant la Libération, y a 132 jours plus 9 jours, ou 8 jours. À toi de voir.

… Silence…

Question : depuis des années, je fais un rêve récurrent où mes jambes ne me portent plus et je m’aide avec les bras pour avancer. Il y a deux ans, à Paris, je suis tombée violemment sur les genoux en allant à la Chapelle de la médaille miraculeuse.

Oh, c’est une très belle libération, ça.

Question : le problème des genoux s’est réveillé il y a quelques mois avec des douleurs intenses qui me réveillaient la nuit, et cela a disparu il y a quelques jours.

C’est éclairé. Mais c’est très fort : t’es tombée en allant voir la Vierge. Elle t’a mis à genoux, avant. C’est très simple à comprendre, il fallait que tu tombes à genoux avant d’aller à sa rencontre et il fallait que tu… alors en langage catholique, ils vous diraient : il fallait que tu expies. Non, moi je dirais simplement que tu devais faire cette expérience pour pouvoir te permettre d’éliminer tout ce qui est très riche, au niveau des rêves que t’as décrits avant, qu’on t’empêche de te déplacer. Maintenant que c’est disparu, tu verras que ce rêve ne peut plus revenir.

… Silence…

Question : pendant la présence de Bidi, hier, j’ai ressenti une forte douleur au niveau du point ER.

La Porte ER ?

Question : l’Étoile ER.

Oui, c’est très simple. Dès l’instant où la personne n’est plus affectée par le bruit que fait Bidi, il touche l’Éternité, il touche le Coeur du Coeur et il touche aussi le point central ER, bien sûr, qui correspond à la Porte ER, c'est-à-dire le rayonnement du divin, et aussi à la Fontaine de Cristal. Et Bidi, avec sa voix, et il vous l’a dit d’ailleurs, je crois, soit vous êtes dérangés, soit vous avez peur, soit vous arrivez pas à suivre, parce que c’est fort. Si vous lâchez la personne, les douleurs dans les oreilles, les désagréments, vous allez au travers de la personne, et là vous voyez ce qu’y a derrière et vous bénéficiez pleinement de sa Présence.

Effectivement, je vous rappelle que Bidi ne peut intervenir qu’en ultra-temporalité, puisqu’il n’est plus assujetti à aucune forme. Donc la forme de manifestation est, comment dire, une espèce d’alchimie entre l’Impersonnel et les éléments de sa personne incarnée, quand il était incarné. Donc oui, effectivement, c’est très, très fort, sauf si la personne fait écran. Or, ce que tu as vécu montre que la personne s’est abandonnée et a laissé la conscience traverser.

Question : si le sommeil survient, c’est aussi une forme d’abandon ?

Oui bien sûr, parce que pour dormir avec le bruit qu’il fait, il faut être, soit sourd comme un pot, soit dépasser la personne. Et d’ailleurs, c’est surprenant, y en a beaucoup qui s’endorment avec Bidi : ceux qui n’ont pas fui ou qui sont pas dérangés au niveau des oreilles ou de la gorge, ou d’ailleurs. Ils disparaissent sans aucun problème, malgré le bruit. Parce qu’on peut dire qu’il en fait du bruit, hein.

Question : pouvez-vous développer la notion « d’expier », en relation avec le « Veillez et priez » ?

Holà, y a une théologienne ici, ou quoi ? J’ai pris le mot « expier » pour rire, donc ne compte pas sur moi pour te faire une relation entre les deux. Y a rien à expier. Ça, c’est encore un langage, je dirais, judéo-chrétien culpabilisant. Y a pas d’enfer, y a pas de paradis, y a pas de damnation éternelle. C’est quoi ces conneries ? Donc, compte pas sur moi pour te faire un exposé des vertus théologales de l’expiation. C’est archaïque, ça n’a plus de raison d’être, tout ça. D’ailleurs, ça n’aurait jamais dû avoir la moindre raison d’être, pas seulement maintenant. C’est comme les histoires de péchés mortels. Mais qu’est-ce que c’est que ces bêtises, aujourd’hui ?

Comme disait Bidi : oubliez toutes les histoires et toutes les références passées de votre personne, mais aussi spirituelles, de la Terre ou les vôtres, vous vous en sortirez jamais comme ça. C’est encore et toujours l’ego qui veut comprendre des concepts. Franchement, quand vous vivez le coeur et l’Amour, qu’est-ce que ça peut vous faire, réellement et concrètement, d’être en train d’expier ? Vous vibrez ou vous vibrez pas, ne vous perdez pas dans le mental. Je veux bien expliquer tous les rêves de la planète mais là, ce genre de question, ça traduit quoi : un intérêt pour la connaissance et pour les énergies que nous avions appelées Lucifériennes, donc la dualité bien-mal, masculin-féminin. C’est exactement la même chose que tout à l’heure, pour l’histoire de la hanche. Et qui pose la question, d’ailleurs ? J’ai pas regardé.

Question : c’est moi qui étais tombée sur les genoux.

Ah, d’accord. T’as déjà expié en tombant sur les genoux, hein.

Il reste une dernière question avant la pause.

Allons-y.

Question : j’ai reçu un mail d’une personne en grande dépression, avec des tendances suicidaires. Je ne la connais pas mais elle me demande de l’aider pour la soulager. Je ne veux pas rentrer dans le rôle de sauveur et je ne sais pas quoi faire dans cette situation.

Si ce mail est arrivé chez toi, y a jamais d’erreur, tu dois y répondre. Alors, tu n’as pas à y répondre en tant que personne ou avec des avis non autorisés. Qu’est-ce qu’il te reste ? La prière. Tu sais prier, non ?

Question : oui.

Eh ben voilà.

Question : je peux lui répondre que je prierai pour elle ?

Eh, c’est ce que je viens de dire. Oui, il faut lui dire.


Question : même si elle n’est pas branchée…

Adresse-toi à ton ange gardien qui est à côté de toi là, hein. Il est un peu furibard parce que là… Prier, c’est prier. Si tu penses que t’as pas la foi – ce qui n’est pas vrai – pour prier, demande à ton ange gardien. Mais oui, faut répondre à une personne. Elle te demande pas d’argent, elle te demande pas… elle te demande de l’aider. C’est une demande qui vient des profondeurs de l’état où elle est. Que t’aies la connaissance pour pouvoir l’aider ou pas, c’est secondaire, mais rien ne t’empêche de prier pour elle.

Eh, je crois que vous faites le goûter, là, hein, c’est ça ?

Oui, c’est l’heure.

Alors, chers amis, je vous dis, préparez encore des questions, ça va chauffer. Et je vous dis : à tout à l’heure.