SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

23 avril 2017

MARIE - Théophanie - Le 22.04.2017


Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Je salue chacun de mes enfants, présent à lui-même en cet instant, en quelque endroit de cette terre. Enfants bien-aimés, je vous avais prévenus que je reviendrais autant que nécessaire durant cette période qui est à vivre en votre intimité et en votre présence.

… Silence…

Me voilà de nouveau parmi vous pour vous annoncer la Théophanie. La Théophanie est, je l’espère pour nombre d’entre vous, le moment de vivre la vérité du Christ et la vérité de votre Éternité. En ce moment même, mes Grâces et mes bénédictions se déposent en chacun de vous et sur vous afin de vous conduire à vous reconnaître et à reconnaître la Vérité, dans le silence de votre cœur, dans le silence de l’Éternité.

… Silence…

Comme nous vous le disons depuis de nombreux mois, vous êtes maintenant rentrés de plein cœur dans les évènements annoncés par tous les prophètes, en quelque tradition, en quelque origine que ce soit. Cette Théophanie représente pour chacun de mes enfants, qu’ils m’aient reconnue ou pas, une grâce, une grâce éternelle de sa propre reconnaissance pour chacun de vous. Et pour ceux d’entre vous qui ne m’ont pas encore reconnue, cela représente un ultime avertissement à vivre la grâce plutôt que la division, à rétablir la primauté de l’éternité en quelque devenir de ce corps que ce soit, quelle que soit votre vie, quelles que soient vos attaches résiduelles ou restantes.

La Radiance de mon Cœur Immaculé s’est déjà jointe à vous lors de la dernière Radiance Archangélique, de manière impromptue, et se réalisera dorénavant chaque jeudi à partir de 20 heures. Nombre d’entre vous avez déjà perçu les modifications de votre cœur et de votre conscience, dès 19 heures, le jeudi dernier. Cela sera la même chose dorénavant pour chaque Radiance, pour chacun de vous, aligné ou pas, vous ébranlant, pour certains d’entre vous, au plus profond de vos certitudes et de vos croyances, vous libérant alors de ce que vous avez pu croire, de ce que vous avez pu imaginer, vous rendant libres, en définitive.

Aujourd’hui même, nous vivons ensemble ce cœur à cœur, et cela durera, vous le savez, durant toute l’heure où je serai avec vous, comme vous êtes avec moi.

… Silence…

Ces Théophanies représentent l’annonce de la Lumière, de son retour, de son établissement et de son règne, quelles que soient les vicissitudes qui restent à parcourir en ce monde pour y accomplir, de manière visible pour tous, la libération de l’enfermement, de l’illusion de la matière.

… Silence…

L’Archange Mikaël vous l’avait annoncé : il ensemencera les terres et la mer, dès la semaine prochaine. La semaine qui suit la semaine sainte qui se termine, après la Résurrection du Christ, va vous amener à être confrontés, chacun en votre vie, à la vérité de la Lumière et à la vérité de l’illusion de ce monde, de ses attachements, de ses croyances, de tout ce qui vous rend souffrants à la surface de ce monde. L’Amour ne connaît pas la souffrance, la Liberté ne connaît pas l’enfermement, et vous êtes des êtres d’Amour et de Liberté. À chacun il est offert aujourd’hui de retrouver ce qu’il est en essence : la Voie, la Vérité et la Vie.

Toutes les portes sont grandes ouvertes, vous donnant à voir qu’il n’y a nulle porte, si ce n’est celles de vos croyances et des remparts de vos attachements à vous-mêmes, à ce que vous vivez, à ce que vous possédez.

… Silence…

En très peu de temps, l’inutilité des possessions quelles qu’elles soient, vous apparaîtra clairement dans votre vie, et ce à l’échelon collectif. Voilà quelques semaines, je vous ai enjoints de regarder le Soleil, de regarder le ciel, et surtout de regarder en vous, afin d’y découvrir la Vérité qui maintenant ne pourra plus être ignorée plus longtemps, par quelque conscience présente sur cette terre.

… Silence…

Vous êtes chacun, en ce moment, à la place qui est la vôtre pour vivre à la perfection votre retour en la Lumière, votre retour en l’Éternité.

Nombre d’entre vous ont déjà vécu, lors de la précédente Radiance, cette Théophanie ; il y en aura d’autres, chaque jeudi et en cet instant.

C’est le moment où il va vous apparaître, si ce n’est déjà fait, que toutes les connaissances que vous avez acquises, et tous les acquis même de cette vie, ne représentent rien d’autre que quelque chose qui ne fait que passer et qui s’éteint déjà, libérant votre cœur de sa gangue de souffrance et de peur, libérant votre cœur pour y installer la vérité de mon Fils, qui est vôtre, afin qu’au moment de mon Appel, qui, je vous le rappelle, peut survenir d’un instant à l’autre, dès que le signe céleste sera visible et dès que les dernières Trompettes retentiront de façon uniforme sur la terre.

Les évènements de ce monde, tels qu’ils se présentent à vous ou tels qu’on vous les présente, ne sont que des distractions qui vous éloignent de votre cœur, vous amenant à ne pas tourner votre conscience sur votre Éternité, sur vous-mêmes, au-delà de toute apparence et de tout jeu.

Il est temps maintenant d’oser être définitivement ce que vous avez toujours été, ce que vous serez toujours, quelle que soit la dimension, quelle que soit la forme ou l’absence de forme. Vous êtes conviés au Banquet céleste, le temps est venu de laver les robes dans le sang de l’agneau. Le temps est venu de découvrir la totalité de votre corps d’Êtreté, de tous les possibles de la conscience, en quelque forme ou en quelque dimension que ce soit, et cela ne se trouvera pas à l’extérieur, mais dès l’instant où vous cessez de tenir à quoi que ce soit de ce monde, réellement et concrètement, il n’y a rien à lâcher si ce n’est se tourner définitivement avec fermeté et certitude en le Cœur du Cœur. La Théophanie vous impulse à vivre cela. Elle vous donne l’éclairage nécessaire pour enfin reconnaître l’évidence.

La fin de l’illusion de ce monde est bien enclenchée maintenant. Elle est enclenchée et il n’y aura pas de demi-tour. Il vous suffit de reconnaître cela pour lâcher et accepter que la divine Providence est votre seule certitude, que la Lumière est votre seul rempart qui n’a pas besoin de protection, ni de jugement, ni de discrimination, entre ce que vous nommez le bien ou le mal. L’Amour est au-delà du bien et du mal, il est la Vérité, il est ce que vous êtes.

Alors cette Théophanie se vit en cet instant même. Ce qui fut nommé le Feu Igné est aussi bien sûr la Radiance de mon Cœur Immaculé comme de chacune de mes sœurs qui se dirigent vers vous et en vous en ce moment même, en cet instant, vous invitant à capituler face aux dernières résistances, aux dernières croyances et aux dernières illusions qui font obstacle à la vérité de l’Amour.

… Silence…

Pour ceux d’entre vous qui regardent la Terre, le Soleil, les frères et les sœurs de l’humanité, les évènements du manteau de la Terre, les évènements de vos cieux, ne peut que accepter et acquiescer à la vérité de l’Amour. Il voit au-delà les souffrances, au-delà de ce corps et au-delà de toute apparence, la vérité de son Éternité.

Les Théophanies ne sont, en définitive, que la répétition du scénario final de mon Appel, vous donnant à vivre, si vous vous y abandonnez, une joie inextinguible, une joie que rien ne peut cesser, que rien ne peut arrêter, qui s’entretient d’elle-même et qui n’a ni support, ni objet, ni vibration. Cela est l’état primordial de l’Amour et de la conscience, vous donnant accès à l’antériorité même de ce primordial. Ce que nos frères orientaux ont appelé l’Absolu ou le Parabrahman, n’est que le Cœur Immaculé, celui qui ne souffre d’aucune tâche et qui ne voit que l’Amour, par-dessus toute opposition et par-dessus tout ce que vous nommez le mal.

… Silence…

Nombre de mes enfants se réveillent aujourd’hui avec cette nouvelle conscience, ce nouveau regard, même s’il n’y a pas de mots pour formuler ce qui se vit, car l’essentiel est ce qui se vit et non ce qui se dit. Beaucoup d’entre vous aujourd’hui même, et chaque jeudi, vont retrouver la totalité de leur Vérité. En cela nous nous réjouissons, en cela nous vous accueillons, en cela le Christ ne peut qu’apparaître à l’intérieur de vous.

Nombre d’entre vous sont amenés à fusionner en totalité avec le Christ et donc à être re-nés de nouveau, avant même mon Appel. Comme voilà de nombreuses années, nombre d’entre vous ont été appelés par moi-même de façon individuelle.

… Silence…

Rappelez-vous les règles d’or de la simplicité, de l’humilité, de la transparence, du non-jugement, de l’Unité. Ils sont les témoins de votre cœur retrouvé et éveillé. Quoi que vous ayez perçu et vécu jusqu’à présent, même cela doit s’effacer devant la Grâce de l’Amour, parce que l’Amour entre en grâce sur cette planète, à profusion et à disposition de chacun d’entre vous, dès l’instant où vous acceptez de vous détourner de tout ce qui fait la dualité, de tout ce qui fait l’illusion de ce monde, mais aussi sa séduction.

La Théophanie est le moyen de vous rappeler, cela est en quelque sorte l’antichambre du Serment et de la Promesse de la Source qui vous est donnée à vivre par anticipation, avant même mon Appel, afin de réaliser ce qui est.

En sacrifiant ainsi votre individualité et votre personnalité, vous rentrez à plein cœur au cœur de la Résurrection et de ses mécanismes, au plein cœur de la bénédiction perpétuelle de la Grâce et de la Lumière, qui n’est qu’Amour et Vérité.

Les évènements de l’illusion de ce monde vont dès ce jour s’accélérer grandement, vous mettant face à la vérité de toutes les prophéties établies en tout siècle et en tout lieu, sur le devenir de ce monde.

Veillez et priez, et surtout demeurez dans cet état d’Amour et de confiance, qui est abandon total à la Grâce divine, au Christ. Soyez ses divins imitateurs. Au-delà de toute référence historique, de toute symbolique, incarnez dans la chair, le Christ. Cela se produit maintenant et cela est votre Théophanie.

Bien sûr, nous sommes parfaitement conscientes, mes sœurs et moi, que cela ne concerne qu’une petite partie de l’humanité, mais cette petite partie est tellement grande, tellement puissante dans les lois de l’Amour, dans la loi de Un, que le nombre ne peut être un obstacle. Mon Fils vous l’avait dit : « Quand vous serez deux ou trois réunis en mon nom, je serai parmi vous et avec vous, m’exprimant par votre bouche. ». Cela fait partie de la Pentecôte.

La Théophanie, à l’instar des évènements historiques, annonce le retour du Christ, bien sûr, mais avant tout la naissance de votre Christ, émergeant sur la scène de ce monde. Dans un acte de contrition, le péché se dissout, la résurrection de la chair se fait au sein de la nouvelle dimension, ici même en votre corps d’Êtreté, en votre corps d’Éternité, faisant passer au second plan les préoccupations de ce monde de quelque nature que ce soit. Que cela concerne votre corps, que cela concerne vos finances, vos affects, cela ne représente plus rien devant l’intensité de cette Théophanie.

La Lumière vous appelle de plus en plus à cesser vos mondanités, à cesser de projeter quoi que ce soit à l’extérieur, de vous retourner vers vous-mêmes intégralement maintenant, de ne plus dépendre ni d’une connaissance ni de quiconque afin de servir chacun avec la même équanimité, avec la même joie et le même bonheur.

Nous sommes aussi conscients que nombre d’entre vous oscillent encore entre cet état de béatitude et l’état de peur habituel. Que cela vienne du corps, que cela vienne de vos croyances, peu importe. Laissez simplement cette Théophanie s’établir en vous afin que le Feu Igné vous dépose au plus proche de votre Éternité, afin de vous démontrer et de vous montrer que les illusions de ce monde n’ont qu’un temps et ne font que passer, et qu’il n’existe aucune satisfaction durable au sein de ce monde, en rapport à la vérité de l’Éternité et en la satisfaction éternelle de l’Amour.

… Silence…

Profitez de ces moments de Théophanie, ainsi que des moments où la Lumière vous appelle plus bruyamment que d’habitude, pour cesser vos peurs, vos occupations, vos intérêts à ce monde, sans le rejeter mais bien pour le voir depuis votre Éternité, pour ce qu’il est et surtout ce qu’il n’est pas. Un monde souffrant ne connaît pas l’Amour, un monde limité et enfermé ne peut connaître l’Amour si ce n’est dans la projection. L’Amour dont nous vous faisons état est bien sûr ce que nombre d’entre vous vivez déjà par les Couronnes, par les vibrations, par l’Onde de Vie, par vos communions, vos fusions et les différentes étapes des processus vibratoires et de conscience qui vous ont été énoncés clairement.

Si vous avez encore besoin de béquilles au sein de l’illusion, alors servez-vous de celle-là. Mais regardez, fondamentalement, ce que vous êtes n’a besoin d’aucune béquille, vous êtes la certitude de la Vérité. Tout le reste ne fait que passer et ne fait que vous troubler. Cela, beaucoup d’entre vous s’en rendent déjà compte et éprouvent parfois des difficultés à s’en remettre totalement à leur Éternité. Et pourtant toutes les solutions se trouvent ici, vous en aurez de moins en moins au sein du monde extérieur, que cela soit pour votre alimentation, que cela soit pour votre sécurité, que cela soit pour vous chauffer, que cela soit pour vous distraire. Tout cela va disparaître de l’écran de votre vie de manière fracassante, en très peu de temps maintenant. Cela peut se produire dorénavant en chaque minute, et de manière plus forte dès l’instant où Mikaël aura ensemencé les mers.

Alors, les démons vous apparaîtront dans leur nudité et dans leur stupidité. L’Amour vous apparaîtra dans sa gloire et dans sa beauté, aussi bien en vous qu’autour de vous, que pour chacun de vos frères et vos sœurs. Alors ne jugez pas, regardez simplement ce qui est, ce qui passe et ce qui émerge, mettant fin à toute dualité, à toute volonté de jugement ou d’accusation de qui que ce soit ou de quoi que ce soit, vous établissant dans la fermeté la plus solide qui puisse exister et qui n’est pas de ce monde, et qui pourtant entre en manifestation sur ce monde.

… Silence…

Le Manteau Bleu de ma Grâce vous accompagne dorénavant ainsi que ce Feu Igné, non seulement pendant les Théophanies mais, nous l’espérons, chaque jour de façon de plus en plus insistante et permanente, mettant fin à tout doute, mettant fin à toute interrogation de ce qui est maintenant présent sur ce monde, la finalité de la Révélation, des impostures, des mensonges, des tromperies propres à ce monde, laissant la place à l’éclairage de la Lumière et à la transmutation de l’Amour, celui qui ne connaît aucune contingence de forme, aucun lien humain, vous assurant de la Liberté éternelle, vous assurant de la Joie. Et en cette Joie, que peut-il être nécessaire de plus ? Tout y est à profusion : votre nourriture, comme vos réponses. En cet espace, il y a Évidence et il y a Vérité ; il n’y a pas de place pour autre chose.

Alors dès maintenant, mon Manteau Bleu de la Grâce vous recouvre, chacun, où que vous soyez. La Radiance de mon Cœur Immaculé s’adresse à votre cœur, accompagnée du Chœur des Anges et de l’Esprit du Soleil. L’Impersonnel se révèle alors en totalité, mettant fin au scénario de l’illusion, vous rendant prêts à mon Appel et à votre abandon final.

La Résurrection, je le sais, est déjà bien avancée pour nombre d’entre vous, amenant des ultimes ajustements, si je peux dire, non pas tant de vie mais plutôt de positionnement de ce que vous êtes en Éternité, vous donnant à voir le personnage que vous étiez encore hier ou auparavant, avec amour et avec compassion, et cela est valable pour chacun de vous que vous verrez au sein de son illusion, vous donnant à voir au-delà des apparences, au-delà des souffrances, au-delà de tous les jeux possibles en ce monde.

Alors accueillez sans restrictions, accueillez sans questions, accueillez en toute liberté la liberté de l’Amour qui n’a que faire de ce que vous croyez être en ce monde, en quelque position que vous ayez vécue ou que vous viviez encore. Il n’y a pas d’autre moyen, vous le savez, de vous retrouver, il n’y a pas d’autre moyen d’être libéré.

Le mécanisme ascensionnel de la Terre qui a déjà commencé, comme je l’avais dit voilà maintenant quelques mois, va toucher effectivement son acmé. Cette acmé sera touchée dès la fin de la semaine prochaine, mettant à jour les complots, les manipulations, les souffrances et les peurs qui ont conduit ce monde à ce moment précis, tel qu’il fut annoncé par mon Fils, par la plume de Jean.

Alors oui, plus que jamais, veillez et priez. Mais non pas en vous isolant, non pas en vous mettant dans le noir, étendus, mais en étant pleinement vivants, portant la bonne nouvelle, non pas de la fin de l’illusion – qui ne représente rien –, mais la gloire de la Résurrection. La gloire de la Résurrection met fin d’elle-même à ce qu’il peut rester d’illusions, de croyances, de mental, d’attachements et de peurs. Ouvrez-vous en grand et regardez au-dedans de vous. Regardez, baignez dans le Manteau Bleu de la Grâce, baignez dans la Lumière de la Vérité et la Lumière de l’Amour.

De quoi avez-vous besoin d’autre ? Ni d’une forme, ni d’une dimension, ni d’une existence cloisonnée, séparée ; là est l’ultime Vérité, il n’y en a pas d’autre. Ainsi est la Théophanie. Elle se passe de mots, elle se passe de vibrations, même si nombre d’entre vous avez senti ce Feu Igné traverser votre cœur, de l’arrière vers l’avant et de l’avant vers l’arrière, ce jeudi qui vient de passer. Cela vous est offert au centuple aujourd’hui, et chaque jeudi cela vous sera offert au centuple par rapport à la fois précédente, mettant fin à tout sens même d’une mesure de l’Amour, mettant fin à toute restriction à cet Amour.

Veillez et priez. Servez chacun.

Quoi que la Vie vous donne à vivre en ces moments, quelles que soient les pertes ou quels que soient les gains, cela ne représente rien face à la Vérité de qui vous êtes. En ce Feu Igné que j’adresse à votre cœur, se trouve l’ineffable où nulle peur ne peut jaillir, où seul l’ego peut vous limiter et vous empêcher, pour très peu de temps encore, d’accéder à cela.

Comme vous le savez, l’ensemble de la Confédération Intergalactique est au plus proche de vous déjà depuis de nombreuses semaines, se révélant chaque jour un peu plus à vos yeux stupéfaits. Ne soyez pas distraits par le vacarme du monde, de ses guerres ; ne soyez pas distraits par les pénuries, quelles qu’elles soient. La seule force, à ce moment-là, est en vous et nulle part ailleurs.

En l’Amour, il n’y a rien à conquérir, il n’y a rien à nourrir car l’Amour est nourriture et conquêtes permanentes, ne dépendant, vous le savez, aucunement de vous, d’une quelconque volonté, même la plus spirituelle, ni d’un quelconque désir. Parce que l’Amour ne sera jamais un désir, jamais une conquête, mais juste une reconnaissance de l’Évidence, par-delà tous les filtres qui constituent la personne – qui disparaît elle aussi maintenant.

… Silence…

La Théophanie est aussi la suite logique de la repentance, pour nombre de mes enfants qui l’ont vécue partout sur cette planète à différents moments, et qui continue encore à se produire.

… Silence…

Le Feu de l’Amour, ce Feu Igné, vient maintenant pulvériser et dissoudre en totalité ce que vous avez cru tenir. Rappelez-vous, mon Fils l’avait dit : « Ceux qui voudront sauver la vie, leur vie, la perdront. Et ceux qui accepteront ce que la Vie leur donne en leur ôtant leur individualité, trouveront l’Éternité. ». Rien d’autre ne peut être comparable à cela et ne vaut cela. 

N’oubliez pas que la Grâce vous est ouverte, vous pouvez m’appeler comme chacune de mes sœurs, et nombre d’entre vous, d’ailleurs, par l’intermédiaire du Canal Marial, ont été approchés et se sont vus irradiés d’Amour par l’une de mes sœurs ou moi-même. Cela est aussi possible, bien sûr, pour les Anciens comme pour les Archanges, mais cela est beaucoup plus facile en partant de nous parce que le Cœur Immaculé, en ce monde qui a tant dégénéré, est l’apanage de la femme, ce que nous avons nommé le Féminin Sacré, qui entre en manifestation par la grâce du Masculin Sacré, vous faisant rejoindre l’Androgyne Primordial où nul sexe, nulle apparence n’est nécessaire pour discriminer quoi que ce soit, là où il n’y a pas d’apparence entre ce que vous nommez homme et femme, enfant-parent, ennemi ou ami.

… Silence…

Alors mes sœurs se joignent à moi. L’ensemble des Étoiles dorénavant entame ce cœur à cœur avec chacun de vous. Baignez dans le Manteau Bleu de ma Grâce, baignez dans le Feu Igné. Ce Cœur Immaculé qui s’adresse à votre cœur, vous fait découvrir que bien sûr votre cœur ne peut être qu’immaculé, comme le mien et comme chacun de vos cœurs. Aucune ombre ne peut tenir, aucune résistance ne peut manifester son désaccord avec la Vérité, dès l’instant où vous acquiescez, dès l’instant où vous regardez là où il faut, montrant alors à vous-mêmes que vous n’êtes plus séduits par les mirages de ce monde, par ce qui en fait les plaisirs et déplaisirs. La Joie est là, en totalité, en cet instant.

… Silence…

Recueillons-nous ensemble, maintenant que mes sœurs se sont jointes à moi, et formons ensemble une ronde d’Amour et de Liberté tout autour de cette terre, en demandant simplement à ce que la vérité de l’Amour et sa Grâce émergent en chacun, au sein même de sa manifestation en ce monde.

Alors je vous le dis aujourd’hui avec mes sœurs : « Haut les cœurs ». Chacun de mes enfants est digne du Christ, chacun de mes enfants est là, en cet instant, en votre cœur.

… Silence…

Alors je vous salue, chacun de mes enfants pleins de Grâce, et je vous dis : « le Seigneur est avec vous ». Et je te dis : « Tu es béni, comme chacun est béni. ».

… Silence…

Le fruit de ton cœur est béni, et c’est ce que tu es.

…  Silence…

Je te donne le don de la Grâce. Je donne à chacun de toi la même communion, la même eucharistie.

… Silence…

Je donne à chacun de toi la même Théophanie.

… Silence…

Alors je t’invite maintenant à rester en silence. Mes sœurs et moi-même aussi restons avec toi durant l’heure allouée. Bien évidemment je reviendrai dès que possible, en fonction des circonstances de ce monde et de la progression de l’émergence de vos cœurs, afin de vous accompagner au plus près en votre renaissance, en votre Résurrection et en mon Appel. Je vous appelle déjà d’ores et déjà, tous ceux d’entre vous qui m’entendez, à rejoindre les Demeures d’Éternité, les Demeures de Paix. Je vous invite aussi à ne rien réfréner de cet Amour qui est, de laisser libre place à Celui qui est déjà là.

… Silence…

Tu es Amour, tout le reste ne fait que passer ; tu es Vérité, tout le reste est faux ; tu es la Joie, mettant fin à toute incomplétude et à tout désir. Tu es complet, en cet instant.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Je vous dis à très vite. Je vous laisse maintenant profiter et vivre la radiance de mon Cœur Immaculé. Je vous laisse vivre en silence la paix du cœur, et je donne à chacun de vous ma bénédiction et cette paix du cœur.

Alors communions ensemble. Je vous dis à très bientôt. Allez en paix, en votre Cœur du Cœur. Nous demeurons avec vous jusqu’à ce que cette heure soit écoulée, et n’oubliez jamais que dorénavant il n’existera plus qu’un seul recours face à toute circonstance de votre vie : ce recours est votre cœur. Tout le reste ne représentera que des poids morts, sans aucune utilité.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Je vous aime.

… Silence…

Restons ensemble silencieusement maintenant, jusqu’à la fin de cette heure.

… Silence… … (20')

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis dans le respect et la simplicité s'il vous plait. Spams et trolls seront effacés. Merci.