SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

4 avril 2017

La Norvège crée un second coffre-fort de l'apocalypse dans le Svalbard

La NORVÈGE s'apprête à mettre en place un deuxième entrepôt de fin du monde dans une mine de charbon abandonnée en Arctique, afin de stocker les livres les plus précieux au monde et les protéger contre une apocalypse.

Des milliers de livres seront stockés sous forme numérique pour s'assurer que les informations les plus importantes du monde et la littérature chère à l'humanité soient préservées en cas de catastrophe globale.

Cette nouvelle voûte, officiellement connue sous le nom de World Arctic Archive, sera située dans la Mine 3 - une ancienne mine de charbon abandonnée il y a plus de deux décennies.



Et les archives partageront la même montagne que le Global Seed Vault à Svalbard, un dépôt souterrain ouvert en 2008 et servant de sauvegarde principale pour stocker 1,5 million d'échantillons de graines distinctes.

La nouvelle "Arctic Archive" est conçue pour contenir une grande quantité de données en utilisant une méthode de stockage nouvellement conçue.

Et on espère que les pays choisiront de stocker des versions numériques de leurs informations les plus importantes dans la vaste bibliothèque, qui a été construite dans le pergélisol afin de garantir la survie à la guerre nucléaire.

L'entreprise PIQL estime pouvoir sauver les données pour 1000 ans

Avec le gouvernement norvégien, le Brésil et les archives nationales du Mexique seront les premiers à enregistrer des copies de leurs fichiers à l'intérieur de l'énorme unité de stockage.

Les informations seront stockées en toute sécurité à l'aide d'un nouveau système impliquant un film, qui a été développé par Piql - une entreprise basée dans la ville norvégienne de Drammen avec seulement 17 employés.

La technologie pionnière utilise des films photosensibles pour stocker de plus grandes quantités de données sous forme analogique et est conçue pour résister à beaucoup d'usure, et le film est ensuite stocké au fond de la mine gelée et est maintenu à une température constante pour éviter la désintégration.

Katrine Loen Thomsen, de Piql, a déclaré: "Nous croyons pouvoir sauvegarder les données en utilisant notre technologie pendant 1000 ans. C'est une donnée numérique conservée, écrite sur un film photosensible. "Donc, nous écrivons des données en tant que codes QR sur les films".

Source: express.co.uk

Note: encore un exemple que la fin du monde n'est pas une théorie de la conspiration mais une réalité que de plus en plus de personnes commencent à conscientiser.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis dans le respect et la simplicité s'il vous plait. Spams et trolls seront effacés. Merci.