SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

29 janvier 2017

WW3: Un destroyer UK va croiser en mer Noire pour la première fois depuis la guerre froide

La Marine britannique enverra un navire de guerre en mer Noire pour la première fois depuis la guerre froide. Selon les médias, un destroyer participera à des «exercices secrets» en Ukraine.

Le destroyer britannique HMS Diamond équipé de missiles Sea Viper croisera en mer Noire pour la première fois depuis la guerre froide en vue de participer à des manœuvres secrètes au large de l'Ukraine, a annoncé le journal Sunday Mail.

Environ 60 commandos pourraient se trouver à bord du HMS Diamond, l'un des bâtiments de guerre les plus modernes de la Royal Navy, qui dirige un groupe de navires de l'Otan.

Selon le journal, le destroyer aura pour mission de protéger 650 militaires britanniques engagés dans les exercices. Son arrivée en mer Noire coïncidera avec le déploiement de soldats britanniques en Europe de l'Est.

Les missiles Sea Viper sont capables de détruire les avions à réaction et les drones dans un rayon de plus de 110 km.

Mikhaïl Nenachev, capitaine de vaisseau et président du Mouvement russe d'assistance à la Flotte (DPF), estime que l'arrivée d'un grand navire britannique ne présente aucun danger pour la Russie.

« La présence de la Grande-Bretagne en mer Noire ne présente aucun problème pour nous. La puissance d'une vedette lance-missiles et de deux avions de l'aviation maritime de la mer Noire permet de neutraliser l'un des navires les plus modernes de la Marine britannique », a indiqué le militaire à Sputnik.

En décembre dernier, le chef de l'État-major général russe Valeri Guérassimov a fait état de l'augmentation des activités de l'Otan dans les mers Baltique, Noire et de Barents. Selon lui, l'Alliance augmente le nombre des effectifs à la ligne de contact entre la Russie et l'Otan, y accumule des armements et y développe son infrastructure militaire. Le général a qualifié ces activités de destructrices et de provocatrices.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire