SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

6 décembre 2016

O.M. AÏVANHOV – Q/R – PARTIE 1 – NOVEMBRE 2016


Eh bien chers amis, je suis extrêmement réjoui de vous retrouver à nouveau, et comme je vous l’ai dit, je serai avec vous, comme il a dit, le Christ, jusqu’à la fin des temps, n’est-ce-pas ? Alors tout d’abord, permettez-moi de vous présenter toutes mes bénédictions et tout le Feu de l’Amour de votre Présence, et tous ensemble réunis nous allons parcourir, si je peux dire, toutes vos interrogations. Mais d’abord nous nous installons dans le Cœur du Cœur, et ensemble nous passons quelques instants de recueillement afin de pouvoir échanger dans la fluidité, dans la facilité, n’est-ce pas ? Alors, d’abord le silence.

… Silence…

Eh bien chers amis, nous allons pouvoir écouter tous ensemble les questions que vous avez d’abord si gentiment écrites. Alors je t’écoute, et nous écoutons tous.

Question : les yeux me brûlent en permanence et mes jambes deviennent parfois dures comme de la pierre. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors tous les symptômes, bien sûr je parle pas des maladies, mais tous les symptômes, la plupart des symptômes, des signes, des choses que vous vivez, surtout depuis très récemment si je peux dire, depuis à peu près quinze jours, trois semaines de votre temps, vous donnent à vivre des symptômes parfois inhabituels, ou alors des symptômes que vous aviez il y a fort longtemps et qui semblent revenir. Il faut surtout pas vous alarmer de cela, c’est simplement l’éclairage, et pas seulement l’éclairage mais la pénétration de la Lumière qui vient liquider, c’est le cas de le dire, tout ce qu’il peut rester, non pas de résistances mais de zones encore opaques liées aux habitudes de vie, aux habitudes que vous avez prises et à tout ce qu’il peut rester, qui peut coincer quelque part dans le véhicule ascensionnel.

Il vous a été dit, j’en ai parlé la dernière fois, mais aussi l’Impersonnel, que le Feu Igné maintenant était en pleine expansion en vous. Cette expansion se fait aussi bien depuis les pieds vers la tête et depuis la tête vers le bas, jusqu’aux pieds, et bien sûr ce Feu Igné n’a pas les mêmes effets, si je peux dire, que cela soit sur votre conscience mais aussi sur une multitude de symptômes que vous pouvez manifester en ce moment.

Alors classiquement, dans les médecines énergétiques, c’était appelé, dans le temps, des éliminations. C’est effectivement des éliminations qui se produisent mais qui sont, il faut le dire maintenant, directement des éliminations de votre personne, comme ce fut le cas avec votre mémoire qui faisait défaut dans certaines circonstances. Comme vous l’avez vécu tous déjà depuis quelques mois, et pour beaucoup même quelques années, si je peux dire.

En ce moment, vous avez des symptômes qui peuvent être pas très éloignés, si je peux dire, des Portes qui sont liées à ce Feu Igné, et donc à l’activation des dernières structures, non pas de votre corps d’Êtreté à proprement parler mais de votre véhicule ascensionnel qui est une forme, comment dire, intermédiaire entre le corps de chair que nous connaissons tous en incarnation et le corps d’Êtreté que beaucoup d’entre vous vivent à certains moments, ou de façon permanente.

Alors ces Portes, elles sont situées où ? Les Portes qui sont traversées par le Feu Igné, que cela soit depuis le haut ou depuis le bas, ça va se traduire par un phénomène d’échauffement, voire de douleur ou d’inflammation au vrai sens médical tel que c’est connu, c’est-à-dire que les zones qui vont être en regard de ces Portes privilégiées risquent d’être, comment dire, douloureuses, enflammées, ou occasionner des symptômes aussi bien au niveau du corps qu’au niveau de vos cocons de Lumière éphémères, et surtout  le corps nommé émotionnel et le corps mental. C’est plus du tout des affaires karmiques comme avec le corps causal durant les Noces Célestes, c’est simplement, dans l’instant présent, ce qu’il peut rester en vous à évacuer.

Alors les Portes, je vous l’ai dit, elles ont déjà été données : c’est d’abord les pieds ou la tête, ensuite ça va passer devant, par les Portes qui sont liées aux plis de l’aine, mais aussi sous les côtes et aussi ici sur la poitrine, et après directement sur les Étoiles de la tête nommées Bien/Mal ou Attraction/Répulsion qui sont situées sur le front.

Alors bien sûr, en ce qui concerne les yeux, les Étoiles Attraction et Répulsion sont liées bien sûr aux organes des sens qui passent dans la région, c’est-à-dire avant tout les yeux mais aussi les oreilles. Vous savez que les chants de l’âme et de l’Esprit, que peut-être vous entendez, ont pris des tonalités très aigües en ce moment, à certains moments de la journée. Il vous arrive aussi de disparaître de manière de plus en plus directe, si je peux dire, pouvant même donner l’impression de vivre des malaises ou des syncopes. Bien sûr ça peut causer des désagréments, voire des accidents, au niveau du corps, mais rappelez-vous que ce que vous vivez, et qui est lié à l’approche de Hercobulus, est directement relié à des prémices des mécanismes de stase qui vous ont été décrits avec une chronologie, il y a un peu plus de quinze jours, à peu près complète, n’est-ce-pas ?

Donc tous les symptômes de vos corps, même s’ils appellent à un geste médical, énergétique ou thérapeutique, sont liés à ces mécanismes de dissolution totale de l’éphémère, et je parle    là de votre structure physique comme des structures au niveau des cocons de Lumière, des auras comme vous dites. Tout ça est lié au Feu Igné. C’est-à-dire que la Merkabah interdimensionnelle qui fait le lien avec l’Éternité est entrée en action, et comme je vous le dis à chaque fois, ça peut être d’une minute à l’autre.

Ceux parmi vous qui ont vécu les processus vibratoires, l’allumage des Couronnes, le fait d’être parcourus par l’Onde de Vie ou de percevoir le Canal Marial, vous donne à vivre peut-être des désagréments, avec parfois des émotions. La caractéristique de tout ça, c’est que c’est des phénomènes qui font irruption au sein de la conscience de manière rapide, voire fulgurante, et qui vous amènent à vous interroger, bien sûr, sur le sens de cette fatigue, de cette inflammation.

Le Feu Igné, si vous aviez la possibilité, certains d’entre vous commencent d’ailleurs à le voir, c’est comme si votre corps et vos cocons de Lumière éphémères étaient parcourus par des milliers de flammes qui vous embrasent littéralement, et le Feu peut donner effectivement, au niveau du corps physique, des processus de cuisson, littéralement. Ils peuvent se produire aussi bien sur la peau, en regard des zones, que sur des organes ou des sens, en regard des Portes.

Si par exemple chez vous travaillent beaucoup en ce moment les Portes situées de part et d’autre du premier chakra, c’est-à-dire les Portes Précision et Profondeur, vous pouvez avoir des inconvénients, depuis des vibrations, comme des échauffements cutanés, des symptômes circulatoires, des congestions pelviennes, mais aussi bien sûr sur tout l’axe vertébral. Si c’est plus, en ce moment, ce qui travaille chez vous, les Portes Attraction et Vision, là ça risque d’être surtout des douleurs ou des symptômes, même si c’est pas des douleurs, plutôt tournés vers la sphère digestive. Bien sûr, si c’est les Portes AL et Unité, si vous voulez, les chakras de l’âme et de l’Esprit, vous risquez d’avoir des processus inflammatoires sur l’arbre respiratoire, d’avoir des points de côté, d’avoir des maux de gorge. C’est plus lié au passage de la gorge mais c’est vraiment le Feu Igné en action à l’intérieur de votre corps d’Êtreté, de la Merkabah interdimensionnelle, de vos corps physiques et de vos corps éphémères, des auras, qui peuvent devenir troublantes, si je peux dire, quelque part dans votre vécu quotidien.

Bien sûr, ça se traduit par une adéquation totale de la Lumière dorénavant, pas uniquement les particules adamantines, mais la Lumière elle-même commence à s’agencer selon des lignes qui n’ont plus rien à voir avec les structures que vous connaissiez, que ce soit les méridiens d’acupuncture, les nadis, les chakras. C’est les points d’injection de Lumière, et d’ailleurs vous pouvez ressentir comme des piqûres d’aiguille très vives qui peuvent même arriver au sommet de la tête ou sur la zone des organes digestifs, respiratoires, ou des jambes ou du dos. Tout le corps est concerné.

Bien sûr, parfois ça peut aller jusque, au-delà du symptôme, à la constitution d’un processus inflammatoire, infectieux, ou qui fonctionne anormalement au niveau de l’organe considéré, au niveau de ces fonctions. C’est tout à fait réel, c’est pas uniquement l’énergie, c’est votre structure physique elle-même qui est en train de s’enflammer, si je peux dire, et d’entrer en combustion. C’est les processus qui avaient été décrits avec l’approche de Nibiru et la visibilité à l’œil nu de ce qui va s’induire au niveau électrique, au niveau de la conscience. Donc les symptômes que vous vivez, même s’ils se modifient rapidement, ne sont que des injonctions à vous placer au Cœur du Cœur et laisser brûler ce qui doit être brûlé. Alors, ça peut aller très loin, parce que ça peut entraîner des symptômes de maladies tout à fait réelles.

Bien sûr, vous n’êtes plus dans la plénitude du Soi où tout était lumineux, où vous aviez des informations qui arrivaient sur vos origines stellaires, sur vos lignées, sur votre histoire, sur vos mémoires, sur vos blessures. Vous assistez littéralement et réellement, et concrètement, à la combustion des structures éphémères. Certains d’entre vous commencent même, je dirais, à devancer, si je peux dire, le mécanisme de l’Appel de Marie et de la stase. À certains moments vous ne savez plus qui vous êtes, ça, ça arrivait déjà, mais vous reconnaissez même plus votre corps ; il vous fait vivre des choses qui vous semblent surprenantes, si je peux dire.

Cette phase-là est pas prête de s’arrêter, elle va bien sûr se renforcer jusqu’à l’évidence du signe céleste que beaucoup de personnes perçoivent dans leur corps, mais commencent à voir de manière éphémère quand ils regardent en l’air, tout simplement, à certains moments et où que vous soyez sur la planète. Mais là, le mécanisme, de même que vos symptômes, est encore individuel. Vous n’êtes pas dans les moments collectifs, même si ce moment collectif a démarré. Et d’ailleurs vous voyez bien, que cela soit au niveau des volcans, que cela soit au niveau des météorites, que ce soit les trous qui sont faits par les dragons dans la terre, tout ça est en augmentation constante. Y a pas de raison que ça se passe pas aussi dans votre corps.

Alors bien sûr, j’ai pas dit qu’il faut rester comme ça avec une douleur, avec une souffrance, mais rappelez-vous que toutes les circonstances de votre vie sont, en quelque sorte, des défis de la Lumière pour vous montrer où vous êtes, et pour être sûr que vous soyez à la bonne place. Et aussi, effectivement, certains d’entre vous sont appelés à disparaître, si je peux dire, de leur histoire personnelle, et même de leur corps, à tout moment dorénavant. C’est pas la mort, c’est la résurrection de la conscience au sein de l’Éternité.

La Merkabah interdimensionnelle personnelle et collective est entrée réellement et concrètement en allumage, si je peux dire, et bien sûr cela entraîne tout un ensemble de signes et de symptômes au niveau de votre corps, de vos émotions, de vos pensées, de vos habitudes, qui sont parfois surprenantes. Et bien sûr, la nature humaine étant ce qu’elle est, dès qu’un symptôme arrive, vous allez chercher un fautif, vous allez chercher peut-être dans votre mémoire, dans la médecine, d’en comprendre ce qui vous arrive, c’est tout à fait humain et naturel. Mais rappelez-vous quelque part que ce Feu Igné qui commence à consumer tout ce qui est là, dans ces corps et dans votre Présence, est un processus absolument naturel.

Alors bien sûr, et je l’ai déjà dit la dernière fois, c’est plus simplement des petits appels de la Lumière, c’est carrément l’appel du Feu Igné, de l’Esprit, de l’Éternité, de votre corps d’Êtreté, et de la Merkabah. C’est Hercobulus et Marie qui commencent, comme les vaisseaux qui sont de plus en plus visibles dans vos cieux, même cachés par les nuages, qui se révèlent à vous et qui préparent ce moment tant redouté, tant espéré ou tant attendu, comme vous le savez, et je ne vous ai pas caché que là, déjà depuis de nombreux mois, y avait ni carotte ni bâton mais que l’évidence était à voir : ce monde arrive à sa dissolution finale et totale, pour laisser place à la Lumière et à la Vérité.

Alors, comme je l’ai dit, vous pouvez, et on va le voir d’ailleurs à travers vos questions écrites, je pense qu’il y aura beaucoup de questions en rapport avec les symptômes du corps ou de la conscience en ce moment.

Donc là, ce qui travaille beaucoup quand c’est les yeux et les organes des sens, ou la tête, ça va être essentiellement la résolution des derniers antagonismes de la vie matérielle, c’est-à-dire le bien et le mal. Ça veut pas dire que vous êtes retombés en dualité, ça veut dire simplement que ça s’éclaire et ça se révèle de plus en plus puissamment. Si c’est les Portes, et je l’ai dit, qui sont sur les plis de l’aine, ça peut aller à des vibrations, des problèmes des jambes, des crampes, des lourdeurs, des feux, des problèmes de congestion au niveau du ventre dans sa partie basse, et même la partie basse intestinale. Et tous ces symptômes se voient réveillés parfois de façon spectaculaire. Alors on va voir s’il y a d’autres questions là-dessus qui vont venir au fur et à mesure. Je complèterai au fur et à mesure les différentes manifestations possibles dans la conscience et dans le corps durant cette phase. Tu peux continuer avec les questions.

Il y a d’autres questions sur les manifestations du corps.

Si tu  as réussi à les regrouper, ça fera un tout cohérent, c’est parfait.

Question : je ressens en permanence la vibration des cellules dans tout le corps et une douleur sourde et diffuse dans les os et articulations, surtout épaules, bras et poignets. Qu’en penser ?

Alors ça rejoint, je vous l’avais dit, exactement ce que j’ai dit pour la première réponse. Qu’est-ce qui se passe quand ce sont les membres ? Les membres supérieurs, bien sûr, c’est pas les Portes qui sont dans les plis de l’aine. Ici, c’est directement relié à deux structures qui se mettent en place, pas le corps d’Êtreté, ça vous connaissez, mais ce qui relie, si je peux dire, les Portes AL et Unité avec, non pas la Porte KI-RIS-TI dans le dos, mais ce qui est de chaque côté de KI-RIS-TI, c’est-à-dire les ailes éthériques, qui sont déjà entrées en manifestation chez certains d’entre vous voilà déjà de nombreuses années. Mais là, les circuits vibraux se mettent en place entre l’avant et l’arrière, et donnent des symptômes effectivement au niveau des épaules qui peuvent se rigidifier, qui peuvent perdre leur amplitude de mouvement, mais aussi des sensations aux poignets, soit des douleurs, soit carrément de liens comme y avait aux chevilles, mais cette fois-ci aux poignets. Parce que même si vous êtes en avance et que vous sentez cela, il faut quand même attendre, pour la plupart d’entre vous, le moment collectif, c’est-à-dire l’Appel de Marie et la visibilité dans vos cieux de Nibiru, n’est-ce-pas ?

Donc là, les symptômes sont liés plutôt aux Porte AL et Unité. C’est un travail du Feu Igné et non plus seulement de la vibration au sein de ces deux points d’entrée de l’âme et de l’Esprit, je vous le rappelle, et qui communique directement avec le Cœur du Cœur ou le Cœur d’Êtreté, ou avec la Couronne radiante du cœur.

Alors bien sûr, je vous rappelle qu’il y a des cristaux, et ça avait été donné y a déjà de nombreuses années, qui correspondent aux Étoiles mais aussi aux Portes, et vous pouvez très bien imaginer que quand vous avez des symptômes, par exemple vous avez une épaule qui se fige, même s’il y a une cause organique, même s’il y a une inflammation, même s’il y a une arthrose, même s’il y a une arthrite, peu importe, mettez les cristaux sur vous qui correspondent aux Portes ou aux Étoiles. Mais mettez-les sur les Portes, et vous allez voir que là, ça va d’abord vous surprendre parce qu’il peut y avoir une accentuation des symptômes, mais qu’après va s’écouler comme des flux de vibration. Vous savez que la vibration, elle est statique, sauf l’Onde de Vie ; la Couronne radiante, c’est une vibration de proche en proche mais y a pas de circulation comme avec l’énergie vitale, tout ça avait été expliqué longuement.

Mais si vous placez par exemple les cristaux qui correspondent à la Porte sur la Porte correspondante, et si vous avez deux Portes, parce qu’en général elles vont par paires en ce moment, même si vous êtes latéralisés d’un seul côté au niveau des douleurs, si vous avez des problèmes dans tout ce qui est le ventre, vous allez utiliser soit les Portes ici, soit les Portes ici, c’est-à-dire les Portes Attraction/Vision, soit les Portes Précision/Profondeur, avec les cristaux placés à cet endroit. Et vous allez constater que le Feu Igné, à ce moment-là, ne s’accumule plus et que la vibration semble résonner selon un circuit. C’est pas l’énergie qui circule mais c’est le circuit Vibral qui correspond à la jonction entre vos structures éphémères, le corps d’Êtreté ou d’Éternité et la Merkabah interdimensionnelle.

La plupart des choses que vous allez éprouver dans votre corps ou dans votre conscience en ce moment sont directement à relier avec ça. Et bien sûr c’est une invitation à vous placer au cœur, mais peut-être aussi, pour ceux qui ont besoin peut-être d’aller plus en profondeur dans des mécanismes de compréhension, c’est de pas aller dans le passé, de pas aller dans le futur, de pas savoir réellement le nom de ce qui se produit à cet endroit, mais plutôt de vous placer en conscience, indépendamment du cristal, sur le cœur et les Portes qui se manifestent, et vous verrez bien ce qui va se manifester à ce moment-là.

Donc là, c’est une question de proximité par rapport aux Portes et de proximité par rapport aux circuits de l’allumage de la Merkabah. En l’occurrence, ici on a parlé de quoi comme douleur ?  C’était les jambes, je crois ? Donc les jambes vous renvoient soit aux deux, c’est pas vraiment des Portes mais c’est assimilable à des Portes, qui sont sous les pieds, soit aux Portes qui sont situées dans les deux plis de l’aine. Et là vous savez quels sont les cristaux qui peuvent être utilisés, plutôt que d’aller chercher de savoir si c’est circulatoire, si c’est le foie, si c’est les yeux, si c’est les oreilles, mais de savoir, et vous le savez, les Portes qui sont dans le coin, de manière à faciliter cette transfusion, non plus seulement de particules adamantines mais de Feu Igné.

Ça avait été expliqué aussi lors de nos derniers entretiens, tout ce qui est lié au rétablissement de l’orthodoxie de la Terre, si je peux dire, c’est-à-dire le rééquilibrage de son axe, la perméabilité des couches isolantes et les particules cosmiques, ce que j’ai appelé les particules exotiques, les rayonnements gamma qui perforent la dernière couche isolante de la Terre et les dernières couches isolantes qui, je vous le rappelle, est responsable de ce qu’on nomme le cocon de Lumière ou aura, qui est le corps causal, c’est ça qui est dissout en ce moment par l’Intelligence de la Lumière. Déjà depuis un certain temps mais là directement par le Feu Igné, qui est en quelque sorte l’alchimie entre le Vibral, le vital, qui se résolvent tous les deux en un troisième terme. Ça rejoint aussi la Nouvelle Eucharistie. Tout ça est entièrement relié, et d’ailleurs, même votre physiologie, je dirais, intime, au niveau sanguin, est en train de se transformer à toute vitesse.

Je vous rappelle que Nibiru, c’est du fer, un noyau qui va entraîner des perturbations électriques et magnétiques extrêmement puissantes sur l’ensemble du système solaire, mais aussi sur l’ensemble de votre corps, et que dans le sang vous avez le feu vital, vous avez les globules rouges, vous avez le fer. Et ce fer-là est impacté directement par les champs électriques et les champs électromagnétiques que Nibiru commence à diriger vers vous, parce qu’elle est en train de se diriger pour passer devant le Soleil, c’est-à-dire comme a été dit, entre le Soleil et la Terre.

Et le moment de visibilité va… avant même sa visibilité, les lignes électriques viennent maintenant dissoudre en totalité la magnétosphère – et ça a été déjà observé par vos scientifiques dans le mois qui vient de s’écouler –, mais aussi permettre à ces rayonnements du centre galactique, le rayonnement de Bételgeuse et pas seulement le rayonnement de la Source, de l’Ultraviolet et les autres rayonnements que vous connaissez, même si vous les avez tous vécus. Le Feu Igné, c’est encore autre chose qui vient terminer, achever la dissolution de cette dimension falsifiée, et donc aussi de vos corps.

J’avais exprimé, et je crois que l’Impersonnel aussi avait donné un certain nombre de réponses, qui correspondent donc à l’action de Nibiru qui se conjugue au Feu Vibral, à l’Onde de l’Éther qui remonte du noyau cristallin, qui se mélangent aussi au triple rayonnement, vous savez, de Sirius, d’Alcyone et de l’Ultraviolet du Soleil. Tout ça s’alchimise en ce moment pour réaliser l’ultime œuvre qui est en cours, c’est-à-dire votre liberté et votre résurrection.

De la même façon que certains d’entre vous ont été appelés, dans les années 2010, par Marie ou par une Étoile, par leur prénom, là le Feu Igné vient vous montrer la réalité de ce qui se vit actuellement. Alors bien sûr vous aurez encore beaucoup de frères et de sœurs qui dorment toujours (parmi les vrais humains, je parle), et qui ne se doutent pas une seconde, parce qu’ils sont encore dans le déni. C’est pas simplement un déni de conscience mais c’est un déni aussi de leur propre énergie vitale. Mais ceux d’entre vous qui avez vécu, que ce soit l’Onde de Vie, que ce soit la Couronne de la tête, la Couronne du cœur, le Canal Marial, les contacts, tous les mécanismes, toutes les expériences qui ont été possibles, vont maintenant laisser la place à ce Feu Igné, quelles que soient les conséquences au niveau du corps, parce que je sais qu’on va avoir d’autres questions avec des mécanismes inflammatoires extrêmement puissants qui touchent les zones qui sont en regard de ces Portes importantes.

Voilà, je ne vous l’ai pas dit y a quinze jours, sans ça vous auriez fui peut-être. Mais c’est irréversible maintenant, vous êtes engagés de plain-pied et à pleine conscience dans l’Éternité, quels que soient les résidus de votre histoire, de votre personne, de cette société. Vous le voyez d’ailleurs dans tous les pays du monde, il se passe des choses inédites, si je peux dire. Continuons avec ce genre de questions.

Question : vous avez parlé de la conjugaison du Feu Igné avec le Feu Vibral…

C’est ce que je viens de dire, oui.

… pouvez-vous développer sur ces énergies et sur l’énergie vibrale ? Quand elles se conjuguent, cela signifie que l’une prend plus de place qu’une autre ?

Qu’est-ce qui prend plus de place ?

…  par exemple le Feu Igné remplace le Feu Vibral ?

Tout à fait. La particularité, je vous l’ai dit, jusqu’à présent vous aviez la descente de l’Esprit saint, depuis plus de trente ans, qui a activé les Couronnes, les chakras, qui les a pacifiés. C’était sur l’axe médian. Après, vous avez vécu les activations des Portes, une par une. À certains moments, c’étaient les Portes ici qui étaient sensibles ou qui donnaient des symptômes, après ça a été soit la rate, soit le foie, après soit le pli de l’aine droit, soit le pli de l’aine gauche. Maintenant c’est bilatéral, c’est les deux cotés à la fois, et ça donne exactement ce que j’ai dit, c’est-à-dire que c’est la Lumière elle-même, et ce Feu Igné, qui vient vous montrer votre corps qui est en train de disparaître, parfois avec des douleurs, parfois avec des maladies. Mais si vous vous placez, à ces moments-là, au Cœur du Cœur, si vous arrivez à transcender, non pas ignorer mais passer au-travers de la douleur quelle qu’elle soit, même la plus terrible, et que vous vous installez réellement dans le cœur, vous verrez que vous n’êtes plus gênés.

Ça veut pas dire qu’il va y avoir autoguérison ou guérison par la Lumière, parce que ce processus inflammatoire est – pour vous – nécessaire dans ce qu’il y a à réaliser dans l’allumage de votre Merkabah interdimensionnelle. Ceux qui avaient mal au dos vont avoir encore plus mal au dos, mais ça dure pas, ou alors ça peut durer une semaine ou deux, mais c’est pas quelque chose qui va vous empêcher d’être ce que vous êtes. Peut-être vous empêcher de continuer à fonctionner selon la logique de la personne, ça oui, et ça va être de plus en plus fulgurant. C’était déjà fulgurant à certains moments, mais tout ce qui est indépendant de votre mémoire, même si c’est des blessures, tout ce qui est indépendant de votre personne, quel que soit votre âge, que vous soyez très jeunes ou très vieux, va se trouver impacté.

Mais si vous êtes honnêtes avec vous-mêmes, vous allez voir qu’au fur et à mesure que ces processus, parfois gênants il faut le dire, se produisent, plus vous avez la faculté de vous mettre dans le cœur et de passer au travers ça et de demeurer, même s’il y a une émotion violente qui peut se manifester à cette occasion. Et là, pareil pour les émotions, y a différents types d’émotions qui correspondent à chaque étage des Portes, et ça c’est extrêmement précis. Par exemple tout ce qui est lié à la rate et au foie, ça va être la colère, tout ce qui est lié aux Portes AL et Unité, ça va être la tristesse, et puis d’un seul coup vous êtes très joyeux, et puis instantanément vous sentez une tristesse, sans raison. Et pour chaque étage de Portes, ça va être des émotions différentes. Par exemple si c’est que les pieds, y a des peurs qui arrivent comme ça, mais qui sont pas liées nécessairement à vos mémoires, à vos blessures ou à ce qu’il peut rester de la personne, c’est les mécanismes qui vous apparaissent et qui sont vus, non pas dans l’explication mais d’un seul coup quelque chose arrive. Au niveau de la peau, au niveau des organes, au niveau du squelette.

Alors les émotions, c’est pareil. On a toujours dit : la peur ou l’Amour. Si la peur, qui n’est pas liée à votre histoire, resurgit comme ça, eh bien vous allez sentir la brûlure sous les pieds. Si vous avez, on a dit y avait la colère, y a la tristesse, y a la peur, y a la joie aussi bien sûr, et vous pouvez très bien être sujet à des excès de joie sans raison – d’un coup vous êtes hilares, d’un coup vous riez alors qu’il y a aucune raison de rire, même par rapport à une souffrance –, tout ça est lié à l’action du Feu Igné.

Comme nous l’avons dit, il est pas question de vous donner toutes les structures qui existent partout à l’heure actuelle, ça serait une perte de temps puisque de toute façon vous allez les sentir et les vivre. Et que le sentir est déjà l’explication, c’est-à-dire que vous passez plus par les images, vous passez plus par le mental, vous passez directement par la Lumière et votre Éternité pour vivre le pourquoi du comment, qui n’est pas le pourquoi du comment de l’origine ou d’une mémoire mais de l’Instant Présent. Être pleinement présent à veiller et prier. Et ça réoriente, si je peux dire, vos priorités dans la vie même de tous les jours, dans vos habitudes.

Vous voyez bien que certains d’entre vous, comme je l’ai déjà dit et je vous le redis, plus le Feu Igné va apparaître et va se développer, moins vous pourrez manger ce que vous mangiez avant, moins vous pourrez poursuivre les activités que vous poursuiviez avant. La Lumière vous veut maintenant en totalité. Vous répondez oui ou non, ça c’est votre choix, votre assignation, votre emplacement d’âme, si elle existe. Mais l’Esprit prend toute la place, il souffle, ça été dit, où il veut quand il veut. Le Feu Igné, vous pouvez le vivre et le voir dans les bras, dans les jambes et maintenant dans les organes. Eh oui, ça brûle, ça enflamme les tissus, et ça peut donner des signes très désagréables.

Alors surtout ne mettez pas là-dessus de culpabilité ou de sentiment d’avoir quelque chose à faire. Vous avez juste à être, et à le vivre. Il est pas interdit, bien sûr, d’appliquer des remèdes, que ce soit par exemple la potion d’Hildegarde (qu’elle avait donné jusqu’au 8 décembre je crois, n’est-ce-pas ?), vous avez aussi les cristaux, vous avez les peuples de la nature. C’est pas pour rien si les gnomes sont venus vous voir et vous ont proposé des séances de guérison sur tout ce qui était dur. Ça veut pas dire que vous avez des culpabilités à avoir, ou des éliminations. Oui, ce qui s’élimine effectivement, c’est tout ce qui est éphémère, mais maintenant à des degrés que vous n’avez jamais vécus, et bien sûr ça va se renforcer de jour en jour, puisque Nibiru est en approche maintenant de plus en plus nette, et les effets électriques et magnétiques sont de plus en plus importants, et vont être de plus en plus importants.

Vous vous rappelez, il y a plusieurs mois j’avais dit qu’ils allaient trouver des excuses pour arrêter, dans les pays où il y avait des centrales nucléaires, arrêter avant qu’elles explosent. Mais bien sûr, tout ce qui est appareil électrique et électronique sera grillé, pas au moment du grille-planète mais directement au moment de l’Appel de Marie et de la visibilité de Nibiru. Et c’est pas Marie qui le fait, ni même Nibiru, c’est la conséquence de la présence de Nibiru qui a permis aux particules exotiques, aux rayonnements gamma, de vous toucher maintenant de plein fouet. Et d’ailleurs certains signes cutanés que certains d’entre vous présentent, peuvent être assimilés à des irradiations. C’est une vraie brûlure, comment vous dites, radiothérapeutique. C’est effectivement cela qui se produit.

Alors ceux parmi vous qui croyaient encore que c’était un amusement, quand j’ai parlé voilà fort longtemps de grille-planète et que votre corps allait griller, c’est exactement ce que vous êtes en train de vivre. Mais rappelez-vous que si vous êtes au Cœur au Cœur, vous serez paradoxalement dans une conscience libre, vivant la Lumière, vivant l’Infinie Présence et étant libérés vivants, maintenant plus par l’Onde de Vie mais par le Feu Igné. Et les peuples de la nature, les contacts que vous vivez, sont extrêmement importants, non pas par curiosité ou pour écrire des livres sur les elfes ou sur les fées, aussi parfois des contacts intimes. Certains d’entre vous emmènent des dragons, d’autres des elfes, ils se déplacent partout, ils ont la possibilité maintenant de ne plus être, à part peut-être pour les ondines, d’être tributaires de leur élément ou de leur habitat. Certains, bon, même si les gnomes vous ont dit qu’ils avaient du mal avec certains environnements, vous avez constaté qu’ils commencent même à s’introduire chez vous, même si vous n’avez rien demandé.

Toutes les barrières, comme je l’avais dit, sont en train de se dissoudre. La Merkabah est allumée. Vous êtes dans ce processus de Résurrection, d’Appel de Marie et de grille-planète final. Mais au niveau de votre petite personne, comme de votre Soi, c’est exactement les mêmes processus. Et vous constaterez par vous-mêmes qu’au-delà même des cristaux, par exemple, ou des potions d’Hildegarde, la nature est régénérante, quel que soit le temps. Si vous vous promenez dans une forêt, même s’il n’y a pas de village de gnomes ou des elfes à côté, les arbres eux-mêmes, qui sont les premiers médiums de réception de Lumière, vont vous laver littéralement et vous apaiser, non pas pour faire disparaître un symptôme mais pour permettre au Feu Igné et à la conjonction avec le Feu vital et le Feu Vibral de s’alchimiser de manière définitive.

Vous êtes donc dans des sortes de préparatifs de l’Appel de Marie. Et réjouissez-vous, parce que si vous avez ces symptômes, même si ça va jusqu’à des signes qui peuvent vous inquiéter, si je peux dire, ça vous prouve que vous êtes là où vous devez être par rapport à votre Éternité. Et bien sûr cela va se traduire par des dysfonctionnements dans la société, comme vous le voyez déjà, de plus en plus bizarres. Vous allez voir de plus en plus de frères et sœurs humains, même endormis, qui vont d’un seul coup s’ouvrir, ou d’un seul coup changer totalement, sans savoir pourquoi. Tout ça c’est normal.

As-tu d’autres questions là-dessus ?

Question : au réveil, je ressens pendant un bref instant une vive douleur au niveau du cœur. La douleur s’est intensifiée sur plusieurs parties du corps, devenant insoutenable. Pouvez-vous m’éclairer et pourquoi uniquement à ce moment du réveil ? 

C’est très simple. Dans ton cas, tu sais que quand tu dors, tu es soit absolu, soit dans ce qui avait été nommé, à l’époque, la conscience Turiya. Or en ce moment, y a plus superposition de l’éphémère et de l’Éternité, comme nous en avons parlé tous quand nous intervenions. Nous vous avons seriné ces mots sans arrêt : fusion de l’éphémère et de l’Éternité. Mais là, c’est plus une fusion, c’est une disparition. Y en a qui font des malaises, je l’ai dit, que ce soit un malaise vagal ou voire une syncope, y en a qui vont faire une crise cardiaque, ils ont l’impression qu’il y a un infarctus. Mais comment voulez-vous mourir, faut bien mourir un jour ou l’autre, non ? Je vous l’ai dit y a quinze jours, il me semble. Mais plus vous rentrez en intériorité, plus vous allez vivre ça, quelle que soit la douleur, quels que soient les signes physiques, quelle que soit l’émotion qui est apparue, sans aucune difficulté.

Bien sûr vous pouvez demander la guérison, vous pouvez aller chez les gnomes si c’est des douleurs des matières dures de votre corps. Si c’est les organes digestifs, ça sert pas à grand-chose, il vaut mieux faire appel aux elfes ou éventuellement aux arbres, ou encore à certains intervenants que vous pouvez appeler de la même façon, et rencontrer de la même  façon que vos rencontres chez les peuples de la nature. Si vous avez mal dans le ventre, appelez Li Shen, appelez le Maître Philippe de Lyon, vous voyez. Si c’est des émotions, colère, tristesse, peur, qui arrivent et qui vous submergent, appelez Gemma Galgani, appelez les sœurs Étoiles qui ont vécu ces processus en incarnation. Appelez sœur Yvonne-Aimée, appelez… pas Mère mais appelez Ma Amanda Moyi par exemple. Là vous allez avoir effectivement des aides qui vous seront apportées.

Mais rappelez-vous que le Feu suit votre conscience, c’est-à-dire que dès l’instant où vous vous portez sur une douleur, on va dire n’importe où, là par exemple c’est le cœur, qu’est-ce qui va se passer ? La Lumière, l’Intelligence de la Lumière va suivre, et vous risquez de vous retrouver dans un premier temps avec une douleur encore plus forte, surtout si votre mental, avec les reliquats de ce qu’il en reste, intervient pour vous faire trouver une cause, une explication ou quelque chose de logique. La seule logique, c’est que c’est illogique totalement par rapport à votre physiologie, par rapport à vos habitudes, et par rapport à ce qui est connu même du fonctionnement du corps humain. C’est-à-dire que vous ne pouvez pas compter même sur un thérapeute le plus brillant qui soit pour faire disparaître ces symptômes, parce que c’est un problème qui vous concerne vous avec vous-mêmes – mais c’est pas un problème de quelque chose qui est pas vu mais de ce qui doit être traversé.

Et dès l’instant où vous aurez ajusté, si je peux dire, le Cœur du Cœur, à un moment donné vous repérerez très précisément les mécanismes de la conscience elle-même qui permettent de basculer dans l’Infinie Présence, pas dans la disparition mais dans l’Infinie Présence. Et là, vous allez sentir la douleur qui, dans un premier temps, si c’est une douleur du cœur par exemple, ou une douleur dans une articulation, qui semble irradier et devenir encore plus intolérable. Vous savez très bien que dans les processus mystiques, y a très peu de différence entre la douleur et l’extase la plus forte, parce que l’extase la plus forte est intolérable pour la personne. C’est un écartèlement, une déchirure, et une jouissance en même temps. C’est pour ça que dans les temps plus reculés, y avait une espèce d’exaltation de la souffrance infligée à soi-même pour s’oublier, n’est-ce-pas ? C’était très connu dans toutes les traditions, qu’elles soient en Orient, en Occident, en islam, où la souffrance pouvait conduire à cette libération aussi. Mais là, c’est pas vous qui décidez, ça se fait tout seul, quelles que soient les conséquences sur votre corps.

Dans ces moments-là, même si c’est atroce comme tu dis, au réveil, il suffit simplement de pas porter ta conscience sur la douleur ou sur le symptôme. Tu la sens, c’est très bien, mais ta conscience à ce moment-là, soit elle appelle à l’aide – peuples de nature, les différentes entités parmi les Étoiles ou les Anciens –, soit tu te mets au Cœur du Cœur, quelle que soit l’intensification de la douleur. Et c’est le meilleur mécanisme qui peut être à l’œuvre dans cette période et avant l’Appel de Marie pour vous montrer que vous n’êtes aucune de vos histoires, aucun de votre passé, ni même aucune forme, et même pas le corps d’Êtreté. Vous verrez le corps d’Êtreté comme votre véhicule, de la même façon que ce corps physique est le véhicule en incarnation, mais c’est rien de plus qu’un véhicule. C’est pour ça que c’est à la fois un temple, parce que ça se passe dedans, et c’est à la fois le sac de viande. Tout dépend d’où vous êtes en conscience.

Donc, les symptômes qui apparaissent maintenant, et qui vous semblent intolérables pour certains, ne sont pas le reflet d’une anomalie, même si y a réellement une anomalie à titre médical. Vous ne pouvez pas vivre le Soi, être installés dans le Soi ou dans le Libéré Vivant, le Parabrahman, et croire que vous allez maintenant continuer à vivre ce que vous avez à vivre habituellement. Tout se transforme, absolument tout, et dans tous les secteurs de vos vies, et dans tous les compartiments de votre corps. C’est ça la dissolution et la disparition, maintenant, actées dans la matière, dans la terre.

Autre question sur le corps et les symptômes ?

Donc pour le réveil, pour terminer, au moment où tu te réveilles, bien sûr tu sens une douleur, la conscience se porte sur la douleur. Oublie ta douleur, non pas pour la nier, non pas pour ne pas la voir, mais place-toi dans le cœur, ne demande rien maintenant, sauf si tu as demandé une aide extérieure, que tu conçois comme extérieure. Mais rappelle-toi que nous sommes aussi à l’intérieur de toi, que le monde entier est en toi, que toutes les dimensions sont en toi. Donc, c’est la résolution finale. Alors bien sûr, ça peut vous mettre en colère de sentir des douleurs, d’avoir des choses qui vous dérangent ou qui dérangent l’environnement, mais ça fait partie de ce qui est à vivre maintenant.

Par exemple quelqu’un qui avait fait un travail sur soi, qui a évacué les peurs et les peurs, et il a compris, et il les a vues, il a fait appel à la vibration du cœur, le Feu du Cœur les a traitées. La personnalité s’effaçait, elle était pacifiée, et puis d’un coup y a une peur qui surgit, ou une colère, avec les symptômes physiques correspondants, bien sûr, hein. La peur, je vous l’ai dit, c’est les pieds, et les plis ici, c’est les reins, c’est toute la zone pelvienne, c’est tout le dos, le bas du dos. La colère, c’est tous les organes digestifs, le foie, la rate, les intestins, tout va se figer. Ne vous occupez pas de ça, demeurez dans le cœur, demeurez dans la Présence, simplement. Et là, ce n’est plus l’Intelligence de la Lumière qui va agir, ce n’est plus la guérison par les gnomes, mais c’est en plus le Feu Igné qui va poursuivre son œuvre. Et plus vite cette œuvre sera achevée pour vous, si elle doit s’achever avant l’Appel de Marie, mieux vous vous sentirez dans ce que vous êtes, quel que soit l’état de votre corps, quel que soit l’état des émotions qui peuvent arriver, quel que soit l’état de votre mental.

Donc c’est plus une problématique d’éliminer les mémoires, les cicatrices, les blessures, mais c’est de vous ajuster en totalité à l’Instant Présent, c’est-à-dire à Ici et Maintenant. Parce que la Joie, vous le savez, elle est là, la porte de sortie, elle est là, elle est pas dans « réparer un corps » ou « réparer une relation », quelle qu’elle soit. Tout est en vous. Il est temps maintenant de vous le prouver à vous-mêmes. C’est ça, si vous avez la chance de souffrir, si je peux dire, en ce moment, allez au-delà des apparences, allez au-delà de l’explication, allez au-delà du ressenti de la souffrance.

Bien sûr, ce que je vous dis là n’est pas possible pour tous les frères et sœurs humains, mais vous qui avez vécu une des Couronnes, vous qui avez vécu l’Onde de Vie, en partie ou en totalité, qui sentez les elfes, qui communiquez avec les dragons, qui êtes soignés par les gnomes, qui avez vécu toutes ces expériences de conscience, y a pas d’autre solution pour vous, même si sur le moment, effectivement, comme je l’ai dit, on peut s’aider avec les cristaux, les potions et nous appeler. Mais ne faites pas ça tout le temps. Ce qu’il faut voir, c’est le mécanisme intime de la conscience qui passe de l’un à l’autre et de plus en plus rapidement, et parfois effectivement avec des inflammations ou des douleurs très importantes.

Mais ce n’est pas une erreur, ce n’est pas une faute, retirez-vous ça de la tête, c’est les derniers ajustements. Le Feu Igné met en résonance commune, si je peux dire, le corps d’Êtreté, le corps physique, les cocons de Lumière et votre conscience.

Autre question là-dessus.

Question : j’ai vécu trois fois des flashs de Lumière très puissants qui ont éclairé la pièce comme en plein jour.

C’est des lumières que vous voyez, vous pouvez même pas donner la couleur tellement c’est éclatant et tellement c’est aveuglant. C’est le même processus, et vous allez aussi le vivre de plus en plus souvent. Ça dure pas, heureusement, sans ça vous seriez consumés dans l’heure qui suit avec les odeurs de brûlé et tout, hein, je plaisante pas. Mais vous avez ces prémices, c’est-à-dire d’un seul coup, quoi que vous fassiez, vous avez une lumière qui vous aveugle littéralement à l’intérieur, même les yeux ouverts ou les yeux fermés, ça change rien. Ça, c’est plus l’appel de la Lumière, c’est tout ce que je viens de décrire qui est lié depuis quelques semaines, effectivement, à l’allumage de la Merkabah, et surtout l’alchimie du Feu Igné au niveau du Feu Vibral et du Feu vital. Donc, effectivement ça peut donner l’impression d’avoir été aveuglé par un flash extrêmement puissant qui peut même persister quand vous ouvrez les yeux, et vous donner, comment vous appelez ça, des taches noires ou lumineuses devant les yeux. Vous avez pas de pathologie sur la rétine, mais votre vision se transforme aussi. Et ça, si vous vivez ça, c’est que vraiment vous devez remercier, parce que ça vous montre que vous êtes vraiment à votre place et que vous êtes, si je peux dire, fin prêts pour cet événement.

Maintenant, y en a aussi parmi vous pour qui tout va à merveille, mais ils sont plutôt rares, je dirais. Ça veut pas dire que ça va pas se produire, bien au contraire, ça risque de se produire d’un moment à l’autre, et de manière de plus en plus explosive, si je peux dire, que ce soit au niveau du corps comme au niveau des émotions ou des pensées, c’est la même chose.

Question : le Feu est très présent au niveau des poumons et de la gorge, avec des quintes de toux qui semblent accentuer ce feu.

C’est lié directement aux Portes qui sont à côté, c’est-à-dire AL et Unité qui rejoignent, je vous le rappelle, le Triangle de la Nouvelle Eucharistie, le Canal Marial, et bien sûr ça passe par la gorge et par les poumons qui sont directement reliés à ces deux chakras, si je peux dire, ces deux Portes. Donc ce qui est intéressant, c’est pas de dire : y a une inflammation, y a des symptômes, bien sûr – parfois aussi pareil au niveau psychique, au niveau émotionnel –, mais l’important c’est de rattacher à une Porte, non pas pour élucubrer sur AL et Unité, par exemple dans ton cas, mais parce que le travail se fait à ce niveau-là.

Rappelez-vous, il y a plusieurs étages : y a l’étage des pieds, y a l’étage du petit bassin, y a l’étage du ventre, y a l’étage thoracique, et y a l’étage de la tête, avec à chaque fois l’influence d’un certain nombre de Portes qui sont en général symétriques. J’ai pas parlé des Portes derrières, elles aussi  sont reliées bien sûr, plus que jamais, aux portes antérieures maintenant. Je vous l’ai dit pour la Porte AL et Unité qui communiquent avec les ailes, mais aussi les Portes Précision et Profondeur qui communiquent avec le sacrum derrière.

Question : un traitement antibiotique et anti-inflammatoire peut-il contrer le processus de combustion ?

Non, ça ne va pas à l’encontre, ni dans un sens ni dans l’autre. Je dirais même que ce type de manifestation des Feux liés aux Portes ou à certains points ne sera pas modifié. Il sera allégé, bien sûr, par des médicaments chimiques quels qu’ils soient, comme quand vous prenez un antidouleur, mais  en aucun cas, ni ça accélère ni ça freine le processus qui est en cours.

Je vous rappelle que vous avez en quelque sorte, mais ça peut se faire dans tous les sens, hein, c’est pas nécessairement de bas en haut ou de haut en bas, vous pouvez avoir deux Portes qui naissent ici au niveau du Feu Igné, après passer là, après passer là et après passer aux pieds. Mais vous passerez tous par ces endroits-là. Et je peux pas vous dire si une fois que vous avez eu des processus sur les deux Portes symétriques qui correspondent à la région du corps, les autres Portes vont être aussi douloureuses ou aussi manifestées. Mais en général, rappelez-vous que c’est lié au Feu Igné et à la Merkabah interdimensionnelle.

Donc, si vous avez des processus très douloureux, si je peux dire, dans l’exemple qui est ton cas que tu as pris, l’important n’est pas de mettre des médicaments chimiques, les cristaux vont soulager aussi un peu, vont aider à intégrer, si je peux dire, cette étape particulière de ton allumage, mais ni les antibiotiques ni les autres produits ne peuvent ni accélérer ni bloquer le processus de libération finale. Ils peuvent aider à passer, effectivement. Si vous avez des douleurs très fortes, prenez un antidouleur mais attention, ce qui agissait avant d’une façon que vous connaissiez quand vous preniez tel comprimé pour les douleurs, ça marchera plus de la même façon.

De la même façon que vous le voyez de manière de plus en plus claire pour les aliments, pour les relations que vous entretenez entre frères et sœurs, dans la famille, dans la société, de plus en plus vous allez voir : ça passe ou ça casse. Mais que ça passe ou que ça casse, ça ne change rien au processus, il s’accomplit. C’est pas pour rien si les gnomes par exemple sont venus vous dire qu’ils pouvaient soigner telle chose. C’est pas pour rien si les peuples de la nature sont capables aussi de vous placer au Cœur du Cœur. C’est pas pour rien non plus qu’Eriane vous avait donné des éléments concernant certaines fonctions par rapport à des végétaux dont elle a parlé, des fonctions très précises, corporelles, mais aussi au niveau des comportements, au niveau des émotions et au niveau du mental. Parce que vous allez avoir la pleine utilité de tout ça maintenant.

Question : au réveil, je me sens souvent dans le Cœur du Cœur et presque immédiatement je disparais. Est-ce un processus normal ?

Dans le processus actuel, et qui existe déjà depuis de nombreux mois mais qui devient de plus  en plus sensible, c’est totalement naturel. Mais la disparition ne concerne plus seulement maintenant votre conscience, elle concerne aussi le corps, physique, c’est ça que vous vivez. D’ailleurs certains parmi vous se sont peut-être aperçus que quand ils sont en méditation, ou dans le Cœur du Cœur, vont sentir des signes physiques très forts dans les membres supérieurs et inférieurs, qui sont liés à ce processus de disparition. C’est comme si vous perdiez en quelque sorte l’information du corps lui-même. Le corps est douloureux à certains moments, mais par moments vous ne le sentez plus.

De la même façon que vous pouvez vous demander, quand vous revenez à la conscience ordinaire, où vous êtes, qui vous êtes. Ça aussi, c’est de plus en plus fréquent. Y en a qui sentent des trucs le matin au réveil, y en a qui se réveillent le matin, ils savent même plus qui ils sont ni où ils sont. Heureusement pour l’instant ça ne dure pas, mais ça se reproduit de plus en plus souvent. Vous êtes, et je l’ai dit y a quinze jours, vous êtes vraiment dans la période, si vous voulez, de la révélation finale, donc de votre libération totale et inconditionnelle. Certains d’entre vous sont simplement un peu en avance, mais ça vous donne la garantie que le moment venu vous n’éprouverez aucune difficulté à renaître, et donc à mourir et à disparaître, que vous reveniez dans ce corps ou pas. Tous les réflexes qu’on appelle les réflexes vitaux, vous savez, tous ces réflexes de survie qui sont inscrits dans le cerveau profond, sont en train de disparaître, eux aussi. C’est ça que vous vivez. Et plus vous allez vous rapprocher du 8 décembre, plus ça va être intense. Et après le 8 décembre aussi d’ailleurs. Donc ne vous attendez pas…

Question : pourquoi le 8 décembre ?

Parce que c’est un jour important. Alors on va pas faire de numérologie par rapport au 8, regardez aussi le calendrier, vous verrez la fête de quoi c’est. Parce que vous êtes dans l’avent. Y a de très nombreuses années, et déjà quand j’étais incarné, j’ai parlé de la période qui précédait Noël. Y a neuf ans, j’ai parlé de la période qui suit Noël, parce que chaque jour entre le 1er janvier et le 12 janvier, vous avez l’atmosphère de chaque mois de l’année, pour les 12 mois de l’année. Quand j’étais incarné, j’ai aussi parlé de la période qui est avant Noël, c'est-à-dire le calendrier de l’avent, qui commence avec les chocolats le 1er décembre, parce que ça c’est du marketing, en fait ça commence le 8. C’est très précis, c’est deux semaines et deux jours, même si ça s’est poursuivi tout le mois de décembre, ça fait plus de choses à vendre. Mais ce que je veux dire par là, c’est en ce sens que c’est important, parce que vous rentrez dans le calendrier de l’avent. Et comme vous le savez, et comme je l’ai dit et comme ça a été dit par de multiples voix, ben y a plus de Noël après. Vous aurez vécu votre résurrection, d’une manière ou d’une autre.

Question : la trêve de Noël a-t-elle quelque chose à voir avec le calendrier de l’avent ?
                                                                                                                                             
Qu’est-ce que c’est que la trêve de Noël ?

Question : c’est le moment où on fait la paix, où on se met en paix avec soi et avec les autres.

Oh la période avant Noël va être une drôle de trêve, si on peut dire. La trêve, tu la feras, la paix, non pas à Noël, mais au moment de l’Appel de Marie. C’est tout sauf une période de trêve, cette année, et vous le sentez bien, pour ceux d’entre vous qui sentent un peu les atmosphères. Je parle pas des elfes. Même sans regarder les informations, à travers même ce qui se passe dans votre corps, vous voyez bien qu’y a quelque chose qui se transforme de manière irrémédiable, d’une manière ou d’une autre. Donc cette période, et je vous l’ai dit déjà depuis le début de l’année, je vous ai donné des périodes durant cette année 2016 que vous vivez, y avait des points focaux, si je peux dire. J’avais parlé de la Toussaint, j’avais parlé du 15 août, j’avais parlé des solstices, des équinoxes. Mais vous êtes en plein dedans, vous les avez toutes traversées, il reste plus que quoi ? L’avent, Noël. La Toussaint est passée aussi. Donc vous êtes, je dirais même dès demain et lundi, parce que y a d’autres fêtes qui sont inscrites dans le calendrier, qui vous renvoient à votre royauté de KI-RIS-TI, c'est-à-dire de Fils ardents du Soleil et de Christ.

Et d’ailleurs la précipitation de la Lumière en ce monde, et l’apparition du Feu Igné, son déploiement, correspond aussi bien au déploiement de votre Merkabah qu’au déploiement de la Vérité. Vous voyez bien que même sans parler d’esprit de fin des temps, de changement dimensionnel, vous avez de plus en plus de frères et de sœurs autour de vous qui se posent des questions, même s’ils ne se doutent de rien. La routine, les habitudes, le train-train quotidien sera très bientôt terminé. Je dis très bientôt, c’est pas dans des années ou aux calendes grecques, hein. Donc tout ce que vous vivez, à travers les questions que nous avons vues pour l’instant, n’est que la manifestation pour vous de ce processus-là. Et rappelez-vous que au bout, c’est-à-dire au Cœur du Cœur, il ne demeure que la Joie.

Rappelez-vous les premiers chrétiens qui chantaient alors que leur corps était mangé par les lions. Ils avaient les langues de Feu de la Pentecôte, de l’Esprit saint dont vous a parlé l’Impersonnel. Et cette langue de Feu qui arrive sur la tête, la Pentecôte, c’est aussi toutes les langues ou les flammèches que vous avez sur le corps, pour ceux qui les voient ou ceux qui les vivent avec des phénomènes cutanés ou douloureux. Et paradoxalement, si vous vous mettez dans le cœur dans ces moments-là, vous constatez par vous-mêmes que malgré la douleur, malgré la brûlure, malgré la gêne, vous demeurez en l’Éternité. Même si y a une peur. Tout ça, c’est l’action du Feu Igné et donc l’approche d’Hercobulus.

Autre question.

Question : beaucoup mourront au moment de la stase, cette terre sera un immense charnier pestilentiel pour ceux qui resteront pendant les 132 jours…

Ah, je ne crois pas.

… une mesure particulière a été prévue ?

Mais y aura aucune odeur. Vous sentez juste le brûlé un peu au début, c’est tout, mais après, y a aucune odeur pestilentielle. Je vous rappelle que y aura eu les rayonnements gamma, même si c’est pas le grille-planète final, y aura les lignes électriques qui vont relier non plus le Soleil à la Terre mais Nibiru à la Terre. Et là, tous les processus que tu décris, là, la putréfaction, les odeurs pestilentielles, n’existeront pas puisque tout sera stérilisé. Et puis je vous rappelle aussi que y aura pas de résidus corporels parce que les Dracos viennent remplir la viande barbecue. Donc y a aucune raison que ce soit le tohu-bohu.

Beaucoup de choses vont disparaître à vos yeux, mais aussi des corps. Mais ça, nous vous l’avons toujours dit. Donc y aura pas de putréfaction. Par l’action sur la conscience des feux électriques, si je peux dire, de Nibiru, par l’action du Feu Igné, par la perte du bouclier magnétosphérique et ionosphérique, mais y a aucune raison. Y aura plus de souci à se faire pour la tête de ceux qui se réveilleront dans un état particulier, mais pas sur les odeurs ou le charnier, ou quoi que ce soit. De toute façon, vous vous doutez bien qu’en voyant la société aujourd’hui, pour ceux qui s’intéressent à l’histoire de la société occidentale, qu’elle est dans un non-sens total. Quelles que soient les facilités de la vie en ce monde, elles n’ont fait que vous distraire de ce que vous êtes en vérité. Les images, les plaisirs, les spectacles, à la télé, devant tous les écrans, même si c’est très agréable, ne font que vous détourner de l’essentiel. Et toutes les circonstances de la vie, même les plus joyeuses ou les plus détestables, ne font que ça.

Mais ça, c’est fini, ça disparaît sous vos yeux, vous le voyez bien avec vos désirs. À part le désir d’être en joie et dans le cœur, regardez quels étaient vos désirs et vos plaisirs y a quelques années. Je dis pas pour tout le monde, mais pour beaucoup d’entre vous. Et pourtant vous êtes, quelles que soient les douleurs, quels que soient les troubles même de la conscience, vous êtes plus vivants que jamais, si on peut dire. Et c’est justement le fait d’être vivants plus que jamais qui permet, à titre individuel et collectif, de vous montrer ce que vous êtes et non pas ce que vous croyez, qui est lié à une forme, à une histoire ou à des mémoires. Et quand vous découvrez ça, il peut plus y avoir de questions. C'est-à-dire que là, maintenant, vous êtes en train de vivre la Libération vivants, non plus par l’Onde de Vie mais par le Feu Igné, et tout est brûlé. Et ce ne sont plus des résistances ou seulement des zones qui sont à mettre en lumière, c’est le processus normal de l’alchimie finale, si je peux dire. Il est temps maintenant de regarder en face ce qui se déroule sur terre, quand même.

Autre question.

Question : pourriez-vous parler de la phrase du Christ : « Voici je rends toute chose nouvelle »

Oh, il a dit avant : « Père, je remets mon Esprit entre tes mains », « Eli Eli lama sabachthani ». Remettre son Esprit entre les mains du Père ou de la Source, c’est accepter finalement que sa volonté se fasse et non la tienne. Vous savez très bien que quand vous êtes inscrits dans une personne, même si vous vivez le Soi, bien évidemment que c’est vous qui agissez. Bien évidemment que même si la volonté de bien s’est dissipée, avec tout ce que vous avez vécu, y a toujours une volonté d’action, quel que soit votre âge, quelles que soient vos occupations, vos activités, vos hobbies. Mais c’est ça qui est en train de disparaître aussi.

Quelle est la question ?

…  pourriez-vous parler de la phrase du Christ : « Voici je rends toute chose nouvelle » ?

C’est ce qui a été appelé aussi, par l’Impersonnel et par moi-même, la fois précédente à celle d’avant, la crucifixion et la Résurrection. Le Christ avait dit : « Nul ne peut pénétrer le Royaume des cieux s’il ne redevient comme un enfant. ». Vous n’emportez aucun bagage, aucun corps, sauf si bien sûr certains frères ont besoin de votre corps et la conscience dans ce corps, mais d’une manière générale, ça concerne très peu de frères et de sœurs. Donc c’est tout à fait logique. Et rappelez-vous le côté fulgurant, et même parfois inquiétant, de ces manifestations organiques ou de votre conscience éphémère. Elles ne tiendront pas la route devant l’Éternité et devant la Résurrection, c’est pas possible.

Nous pouvons questionner encore.    
                                                    
Question : la prise d’Ibiane…  
                                             
C’est quoi ça ?

… l’Ibiane est un complément à base d’iode, proposé avec le krill et l’huile de noix de coco.

Ah oui, le krill on en a parlé l’autre fois, je m’étais un peu renseigné, oui. Alors c’est quoi la question ?

… peut-on prendre du Lévothyrox en même temps que l’Ibiane.

Y a de l’iode, mais d’abord je sais pas, cet iode, sous quelle forme il est, donc je peux difficilement répondre. Mais est-ce que quand tu prends un médicament, comment il s’appelle déjà ?

… Lévothyrox.

Je connais pas, ça sert à quoi ?

… c’est pour la thyroïde.

Ah oui, alors quand tu manges un médicament pour la thyroïde, est-ce que ça t’empêche de manger des poissons ou des fruits de mer ? Non absolument pas, donc les fonctions ne sont pas les mêmes. Vous avez plein de minéraux qui peuvent vous être utiles dans cette période. Certains que vous connaissez très bien, pour ceux qui sont thérapeutes, comme le cuivre qui agit sur la circulation, comme le magnésium et le manganèse qui vont agir sur les spasmes du ventre, sur  les arythmies cardiaques aussi. Mais tout ça, si vous voulez, n’est pas du tout contradictoire. Je suis pas médecin, mais comment voulez-vous que, à ce moment-là si vous prenez un médicament pour la thyroïde, qu’est-ce que vous faites de l’iode que vous absorbez dans les produits marins ? Et c’est toujours pareil. Sans compter que ce dont nous avions parlé l’autre fois, où je me suis renseigné, comment vous appelez ça, les crevettes minuscules ?

… le krill

Voilà, le krill. Y a quand même des produits qui permettent à ce corps d’être soulagé, si je peux dire, et de permettre cette action du Feu Igné au niveau des Portes qui se fasse de façon peut-être plus fluide. Mais de toute façon, c’est comme pour les médicaments, comme pour les aliments, comme pour les personnes que vous voyez. Maintenant vous savez instantanément si c’est bon ou pas bon pour vous. C’est pas de la dualité, c’est simplement pour suivre les lignes de moindre résistance de l’Intelligence de la Lumière, et maintenant de l’Intelligence du Feu Igné. Sans passer par le mental, sans passer par une connaissance, sans passer par la réponse du cœur ou la vibration du  cœur. C’est, je dirais, une forme d’intuition directe. Vous savez. Vous savez pas pourquoi, mais vous savez que vous savez. C’est pareil pour un aliment, c’est pareil pour des frères et des sœurs qui parfois vous semblent toxiques, d’une manière ou d’une autre.

Il a jamais été dit de rejeter qui que ce soit, mais vous savez très bien que si votre corps le rejette, je parlais par exemple de certains aliments, il faudrait être vraiment stupide pour continuer à absorber cette chose. Vous voyez ce que je veux dire. C’est pas une question d’intolérance, d’allergie, de non digestion ou d’interférence entre tel produit et tel autre produit. Votre corps est intelligent, la Lumière est dans les cellules, le Feu Igné vous parcourt, même si vous ne le sentez pas, même si vous avez l’impression de ne rien vivre. Et au travers de cela, cette Intelligence de la Lumière sait.

Par exemple, imaginez que vous allez décider de rencontrer telle personne que vous connaissez, avec qui tout se passe bien, et puis d’un coup vous n’avez plus envie. Y a pas eu d’échange de mots y a rien eu, simplement vous n’avez plus envie. Qu’est-ce que vous faites ? Le plus souvent vous allez au-delà de la première information qui est l’intuition directe, la fameuse vision intérieure, la vision du cœur, pas seulement la vision éthérique mais la vraie clairvoyance qui n’a pas besoin d’images, de mots, d’explications. Et ça vous le vivez tous, et souvent qu’est-ce qui se passe ? Vous allez à l’encontre de ça. Ah bah non, c’est quelqu’un que je connais, que j’aime bien, c’est pas parce  que j’ai la nausée à l’idée d’aller le voir que je vais pas aller le voir. Et vous verrez que ça se passera très mal.

Une fois que vous aurez fait ça une dizaine de fois, que ce soit pour les aliments, pour les rencontres, pour votre santé, eh bien vous comprendrez le mécanisme dont je parle depuis le début, vous le verrez à l’œuvre. C’est plus une réponse vibrale comme pour les aliments, comme je parlais y a deux années, où je disais par exemple : vous partez au magasin pour acheter une salade et puis d’un coup vous êtes devant la salade, vous avez le cœur qui se ferme et vous revenez avec un concombre. C’est l’exemple précis que j’avais donné. Et vous avez le Feu du Cœur qui s’allumera même plus, c’est instantané.

Ça vous demande une vigilance. Non pas la vigilance ordinaire mais d’avoir, comment dire, toutes les antennes branchées à l‘intérieur. Si vous branchez vos antennes à l’intérieur sur le cœur, toutes les antennes extérieures sont actives et vous n’aurez plus besoin de passer par la reconnaissance du Feu du Cœur, de la réponse oui ou non, d’un pendule ou d’une réflexion. Ça sera instantané, mais ça vous le vivez tous mais vous l’avez pas encore tous repéré, vous êtes même peu nombreux à l’avoir repéré.

Combien de fois par exemple, vous avez une habitude de dire : bon, je mange à telle heure parce que je dois manger à telle heure. Et vous vous mettez à table et vous dites, vous pouvez rien avaler. Pourquoi est-ce que vous vous forcez ? C’est pareil entre mari et femme, c’est pareil entre un frère et une sœur. Vous n’avez pas l’explication, mais respectez ce que vous dit la Lumière. De plus en plus la Lumière et le Feu Igné vous appellent à laisser la vie se dérouler. Alors bien sûr il est pas question de faire ça au volant, hein, la Lumière elle va pas conduire votre véhicule, mais la Lumière conduit votre corps, elle conduit même votre éphémère maintenant. Ce qui peut expliquer, comme j’ai dit, selon les Portes, les remontées d’émotions ou les manifestations organiques parfois de nature très violente. C’est juste un problème de positionnement. Vous avez vu, vous avez vécu certaines choses,  vous avez peut-être vécu tous les processus vibratoires, vous êtes peut-être libérés vivants, mais là aussi faut vous y coller. Et souvent la première intuition, la première chose qui émerge de la conscience, est la vérité, même si ça contredit vos habitudes, vos expériences, vos mesures avec un pendule ou avec n’importe quoi.

C’est là où vous vous démontrez à vous-mêmes, est-ce que vous avez réellement et définitivement confiance en ce que vous êtes ? Je parle pas de confiance en vous, je parle pas de confiance dans l’histoire ou dans le scénario. Mais êtes-vous prêts, comme le Christ, à dire cette phrase : « Père je remets mon Esprit en tes mains », « Et voilà que je fais toutes choses nouvelles ». C’est ce qu’avait dit Bença Deunov. Il a décrit l’irruption de la Lumière à la fin des temps et l’avènement de la nouvelle race avec un changement de paradigme total, mais il a jamais dit que ça concernait l’ensemble de l’humanité ni tous les humains au même moment. Vous le savez très bien, nous avons suffisamment insisté là-dessus.

Quelles que soient vos manifestations, faites-vous confiance, à votre expérience, à vos énergies, à votre conscience, même la plus expansée possible, ou alors est-ce que décidez réellement de faire confiance à la Vie, c'est-à-dire à l’Amour ? L’Amour qui, je vous le rappelle, est inconditionné et ne dépend d’aucune volonté ni d’aucune satisfaction quelle qu’elle soit en ce monde. Ou même satisfaction spirituelle. C’est ça, ce découplage et cette fusion, qui est en train de se vivre en ce moment même.  
                         
Autre question. 
                                                              
Question : vous avez proposé de voir les éléments de notre vie et de les traverser. Dans ce contexte, pouvez-vous parler de la confiance ?

La confiance, c’est pas quelque chose que tu vas décider à ce niveau-là. La confiance en la Lumière, en l’Amour, c’est accepter que de toute façon, quoi que tu fasses, ce qu’il doit arriver arrivera, quoi que tu fasses,  ce qui ne doit pas arriver n’arrivera pas. « Père je remets mon Esprit entre tes mains ». Et je vais pas revenir sur les paraboles ou les métaphores que nous avons données au fur et à mesure, effectivement prises dans des citations des évangiles ou de l’ancien testament, non pas parce que l’histoire était vraie mais parce que ces phrases-là sont porteuses de sens bien au-delà du symbole. C'est-à-dire que tout ce qui se produit dans votre vie aujourd’hui, quel que soit votre âge, quoi qu’il se produise, n’est là que pour vous démontrer : suis-je la Lumière ou suis-je encore autre chose (personne, histoire, corps, etc…) ?

Vous ne pouvez pas prétendre à la Joie et à la félicité éternelle tant que tout cela n’a pas été vu et comme je le disais, traversé. Traverser une douleur, c’est pas s’y arrêter pour essayer de d’y opposer, ce n’est pas s’y arrêter pour essayer de la comprendre, c’est juste le vivre avec l’acuité maximale, accepter d’être ce spectateur qui regarde son personnage jouer sur scène tout en sachant que rien de cela n’est vrai. En le sachant mais en le vivant, parce que si c’est pas vécu, ça sert à rien. Mais je vous rassure, à l’Appel de Marie, vous le vivrez tous sans aucune exception. Aucune conscience ne pourra y échapper, humaine, animale, végétale. Donc le conseil c’est, je dirais : l’Amour devant. Pas l’amour que je projette pour me protéger de quoi que ce soit, pas la conscience qui va se projeter, mais vivre ce qui est à vivre comme réellement, je dirais, une expérience initiatique qui débouchera toujours sur la même finalité : vous faire vivre la Résurrection le plus aisément possible du monde.

On peut dire par analogie que les douleurs, les manifestations de la conscience que vous avez en ce moment ne sont rien d’autre que la crucifixion de la personne. C’est pour ça que nous avons toujours relié, nous et tant d’autres, la notion de crucifixion avec la notion de résurrection. C’est ce que vous vivez en ce moment. Êtes-vous capables de dire : « Père que ta volonté se fasse et non la mienne », que la vie agisse et non pas ma petite personne. Ma petite personne elle est nécessaire quand y a des tâches ménagères à faire, quand il faut aller d’un endroit à un autre, si vous avez la possibilité d’y aller. Mais le mécanisme qui est en jeu dans toutes vos questions là, sur le corps et ce qui se produit en ce moment, c’est uniquement ça. C’est plus que la confiance en la Lumière, c’est l’acceptation pleine et entière de votre Éternité. Mais pas l’accepter intellectuellement, ne pas en faire un objet de foi ou de croyance à nouveau, mais vivre la réalité de ce processus.

Quand vous l’avez vécu, après, quelles que soient les manifestations, même si votre personne appelle à soulager les manifestations, vous n’êtes plus concernés en tant que consciences. C’est la meilleure voie d’abord, si je peux dire, de l’Infinie Présence et de l’Absolu. Vous en êtes, à travers vos signes et symptômes, la démonstration la plus aboutie de ce Face-à-Face ultime, comme dit Anaël, qui s’achève au niveau collectif et individuel. Vous avez déjà vécu plusieurs Face-à-Face, plusieurs retournements initiés par l’Archange Uriel par exemple, le passage de la gorge, le passage des Portes. Tout ça maintenant se finalise, tout ce qui restait à finaliser. Gardez votre maison propre car il viendra comme un voleur dans la nuit. C’est ça, tenir sa maison propre, ce n’est pas chercher le moindre grain de poussière, c’est maintenir cette vigilance de la conscience, cette acuité de la conscience, ce qui a été nommé les Étoiles Clarté et Précision par exemple, aussi Profondeur, et Vision. C’est de voir avec lucidité les choses, non pas pour les juger, non pas pour les étiqueter, non pas pour s’opposer, mais pour trouver justement ce qui se produit comme mécanisme dans l’interface de la conscience avec le corps d’Êtreté. C’est ça qui vous donne, à l’heure actuelle, tous les outils sont en vous pour le voir.

C’est pour ça d’ailleurs que ceux parmi vous qui ont été appelés par Marie ou par l’une des Étoiles voilà déjà de nombreuses années, et même dans ceux d’entre vous qui entendent des voix, souvent vous allez entendre ou percevoir : « N’aie pas peur ». Parce que la peur, face à l’inconnu, est la réaction innée de tout frère et de toute sœur, même vivant le Soi, quand il y a un élément de surprise. Donc vous devez vous acclimater, si je peux dire, avec toutes les surprises qui se produisent dans vos vies et dans vos corps à l’heure actuelle. Encore une fois, ça veut pas dire ne rien faire ou négliger, ça veut dire voir autrement et traverser les choses autrement. Ça vous montre à vous-mêmes à la fois les mécanismes, les passages de l’un à l’autre, de l’Éternel à l’éphémère, mais aussi permet d’apprécier votre juste emplacement.

N’oubliez pas qu’il y a cinq étapes dans le Choc de l’humanité collective, mais cinq étapes aussi en vous, en chacun de vous, incarnés. Que vous viviez le Soi, que vous viviez aucune vibration, aucune énergie ou que vous soyez libérés vivants ne change rien à l’affaire. Vous êtes, je dirais, en check-up final, en révision finale de la crucifixion et de la Libération ou de la Résurrection, appelez-le comme vous voulez.

Et toute la différence, si on prend par exemple la tristesse : y a une tristesse qui arrive, est-ce que vous cherchez à la rattacher à un évènement, est-ce que vous cherchez à lutter contre, est-ce que vous cherchez une aide ? Ou est-ce que vous acceptez qu’il n’y a rien à comprendre, rien à expliquer mais simplement de vivre ce qui est à vivre. Dans ce mécanisme-là déjà, vous êtes au plus proche de l’intuition du mécanisme de l’éphémère à l’Éternel et de son vécu. C’est ça qui est à voir, c’est les rouages en quelque sorte, qui s’agencent les uns avec les autres. Si vous adoptez cette attitude du mental, de l’Esprit et de la conscience, vous allez constater que l’aide, elle vient spontanément.

Vous allez avoir par exemple une douleur au foie  et vous allez, même sans demander, avoir Li Shen qui vient vous soigner. Vous allez avoir des mains qui vont se poser sur vous. C’est toute la différence entre l’action extérieure et l’action intérieure, qui n’est plus une réaction mais qui est l’établissement au cœur de l’être, ce qui a été appelé le Cœur du Cœur, ou la Couronne radiante si vous voulez, ou le Feu Vibral. C’est la même chose tout ça, ce sont que des mots.
Gardez ce qu’il vous reste de mental, de relationnel, pour faire ce que la vie vous oblige à faire, si je peux dire. Que ce soit élever un enfant, que ce soit aller au travail le matin, que ce soit méditer toute la journée, ça change rien. Vous êtes chacun, et ça je le redis aujourd’hui, à exactement l’âge, la situation – financière, amoureuse, sociale – la plus idéale pour vous, non pas pour trouver une satisfaction dans ce monde mais pour vous reconnaître de manière définitive en l’Éternité que vous êtes. Et de manière un peu anticipée par rapport à l’Appel de Marie et à la véritable crucifixion et Résurrection.

Rappelez-vous, la Lumière ne se trouve pas dans ce qui brille en ce monde, la  Lumière ne se trouve pas dans l’éclairage que vous mettez sur votre karma ou vos vies passées. Ça concerne la personne ça, toutes les histoires concernent les personnes. Mais vous, même si vous ne le vivez pas, vous n’êtes aucune des histoires, ni la vôtre ni aucune autre. Mais bien sûr, ça sert à rien d’y adhérer si vous ne le vivez pas encore. Mais posez-vous la question de cela parce que comme vous le savez, lors de la stase, vous serez rien de ce monde, ni ce corps, ni cette vie, ni vos amours, ni vos possessions, ni rien de connu. Et ceux qui ont la chance de disparaître maintenant, non pas par l’appel de la Lumière à certains moments mais qui tombent en syncope, qui tombent dans les pommes, qui ont la peau qui fait des rougeurs, allez au-delà de l’apparence.

Bien sûr qu’il faut peut-être traiter l’apparence, mais au-delà de l’apparence, c’est pour vous ce qui est à vivre et qui vous démontre, dès l’instant où vous déplacez votre attention des symptômes ou des émotions qui se manifestent, non pas pour les refuser hein, mais vraiment pour les traverser comme je l’ai dit, alors vous verrez ce que vous êtes. Quelque chose qui n’est ni la conscience, ni une forme, ni une origine galactique, ni une lignée, ni rien de repérable : c’est ce que Bidi appelait l’Inconnu. C’est toute la préparation qui a été menée avant Bidi par Ma Ananda Moyi essentiellement, Frère K et le bien-aimé Sri Aurobindo. Ils ont posé les jalons. Un Ami, lui, vous a donné les outils techniques, si je peux dire, à travers les différents yogas, pour vous approcher sans douleur et dans la joie, de votre crucifixion. Il vous faut regarder non plus seulement le gardien du seuil en face, mais votre propre finitude, notre propre finitude dans une forme – je suis poussière et je retourne poussière –, et demeurer en vie.

C’est ça qui se joue en ce moment sur la scène de votre théâtre personnel. On peut dire, c’est la dernière scène du dernier acte. Bientôt ça va être l’heure du rappel, pour vous saluer vous-mêmes, avec honneur et avec respect, sans aucune culpabilité, sans aucune peur, et rendre grâce vraiment à vous-mêmes, aux souffrances comme à l’Éternité, et même à l’enfermement lui-même. Rappelez-vous, nous avons parlé la dernière fois de la vertu du pardon. Parce que remettre son Esprit entre les mains de la Source, c’est remettre aussi à chacun, comme à vous-mêmes, toutes les erreurs et toutes les expériences, parce qu’elles vous ont toutes conduits, sans aucune exception, là où vous êtes aujourd’hui, les bonnes comme les mauvaises, ce n’était que des prétextes, puisque tout ça n’existe pas, et à devenir le Christ, devenir vivants. Redevenir vivants. 

Alors, autre question.

Question : on parle de la puissance et du pouvoir de l’intention. Est-ce une illusion, au regard de l’Intelligence de la Lumière, ou quelque chose de bien réel au sein de l’illusion de ce monde ?

C’est bien réel tant que tu es une personne, c'est-à-dire tant que tu restes inscrit dans une histoire ou dans un karma, c'est-à-dire tant que l’âme existe et est tournée vers la matière. Mais qui disparaît totalement. La souffrance, l’intention, les pouvoirs, les jeux de rôle, papa, maman, les enfants, mon âme-sœur, ma flamme jumelle, ma monade, tout ça c’est des jeux de rôles. Et dès que vous vivez en conscience, si je peux dire, la disparition de la conscience elle-même, vous ne pouvez plus être dupes. Vous pouvez être affectés par une douleur, bien sûr, par un accident et par une perte, mais même ça, vous le voyez comme un jeu. Vous êtes pleinement vivants, mais vous n’êtes pas ce personnage. Bien sûr que ce personnage il demeure, avec ses besoins, avec ses possessions, avec ses occupations, mais on sait que c’est du théâtre.

Donc oui, non seulement la Lumière éclaire tout mais le Feu Igné brûle tout. Tout ce qui n’est pas vrai, tout ce qui n’a fait que passer, tout ce qui était poussière et qui retourne poussière. Comment voulez-vous vivre alors l’extase de la Résurrection si vous n’avez pas déposé tous les fardeaux, et si vous n’avez pas accepté, si je peux dire, la primauté de l’éternité de l’Esprit sur la matière. Encore une fois, j’ai pas dit qu’il faut rejeter la matière, hein. Elle sera présente, vous le savez, encore un certain temps après l’Appel de Marie. Or vous ne pouvez rien rejeter de ce monde, parce que si vous rejetez quoi que ce soit de ce monde, vous vous mettez en opposition et en confrontation.

Alors bien sûr que je sais très bien, j’en ai parlé aussi quand j’étais incarné, du pouvoir de l’intention, mais que ce pouvoir de l’intention ne soit pas lié à une possession quelle qu’elle soit mais bien plus à une libération en cours. Donc si votre intention se met sur la douleur, si votre intention se met sur le ressentiment, comment voulez-vous vivre le pardon, comment voulez-vous vivre la résolution par l’état de Grâce du Feu Igné en vous ? À l’époque, je disais que vous ne pouviez plus avoir le cul entre deux chaises parce qu’on avait retiré les chaises, que vous ne pouviez plus avoir la main dans le bocal de cacahuètes parce qu’il n’y a ni bocal, ni main, ni cacahuètes. Mais ça sert à rien d’y croire, il faut maintenant le vivre, pour ceux qui n’ont pas été libérés vivants.

Vous le vivrez tous, de toute façon, contents ou  pas, au moment de l’Appel de Marie. Mais si vous avez la capacité, et si la Vie vous offre ça, c’est merveilleux, quelle que soit la douleur et quel que soit le côté insupportable. Mais c’est toujours douloureux et insupportable pour la personne, pas pour ce que vous êtes. Donc si vous êtes affectés, c’est que la Lumière, son Intelligence, le Feu Igné, le Feu Vibral, les Présences, les peuples de la nature, vous invitent toujours plus à être ce que vous êtes et non pas ce que vous représentez à travers votre corps, vos affects, vos émotions qui sont bien réels, qu’il faut travailler. Non pas dans le sens de travailler sur ses émotions mais qu’il faut œuvrer. Si vous conduisez votre voiture, c’est pas parce que la Lumière est là ou que vous êtes crucifiés que la voiture, elle va se conduire toute seule.

Mais attention à ce à quoi vous dirigez votre intention, votre attention et le pouvoir de l’intention. Rappelez-vous, ça fait partie aussi de la terminologie que nous avions appelée voilà un certain temps, le Féminin Sacré, la cocréation consciente. Vers quoi est-elle dirigée ? Uniquement vers la guérison de ce corps ou la guérison d’une relation, ou vers l’évidence de votre Éternité ? Ça fait toute la différence de vécu en ce moment, pour la même douleur, pour la même épreuve, ou pour la même  joie. Tout ça est destiné à vous montrer la scène de théâtre dans son ensemble, et vous montrer que cette scène de théâtre, vous n’en êtes même pas le spectateur. C’est ça qui est en train de se dessiner et de se préciser en vous, au fur et à mesure des jours qui passent dans votre vie sur cette terre.

Alors bien sûr, certains parmi vous peuvent s’aider par le Soi, par la vibration qui est conscience, vous le savez, certains peuvent avoir besoin de prendre des vrais médicaments, mais l’important c’est pas tout cela. C’est d’apaiser, en quelque sorte, tout ce qui peut faire encore écran. C’est la crucifixion et la Résurrection. C’est plus les passages des Portes comme avant, c’est plus les retournements, tout ça c’est fait. Même si vous ne l’avez pas vécu encore, vous le vivrez avant ou pendant les trois jours, ou après.

Autre question.

Question : qu’est-ce que Dieu ?

Yaldébaoth, l’archonte suprême. Mais ça, j’ai déjà parlé pendant des heures et des heures là-dessus. Il n’y a de dieu que toi. Le monde est toi. Aucun système solaire n’existe pour celui qui est Parabrahman, mais tous les mondes existent pour celui qui est soumis, pour celui qui est libre aussi au sein des dimensions plus élevées. Mais encore une fois, Bidi, à l’époque, a peut-être trouvé les mots pour certains d’entre vous, pour les remuer. Pour d’autres il a pas trouvé, parce que certains frères et sœurs ont eu très peur. Et puis certains frères et sœurs considèrent la Liberté comme étant le fait d’être dans la matière. Rappelez-vous que pour l’Amour, pour le Vibral, pour l’Intelligence de la Lumière, seule compte votre vérité. Et votre vérité, elle dépend uniquement de là où vous êtes. La seule chose qui soit immuable, c’est l’Amour. Même l’expérience de la conscience n’est pas immuable. Mais même si vous ne vivez rien de toutes ces choses-là, ne vous inquiétez pas, hein, à l’Appel de Marie personne pourra passer au travers, absolument personne.

Donc dieu, ce que vous nommez dieu, bien sûr l’acceptation est différente pour chacun, mais sur le plan purement historique, celui qui a été nommé Dieu ou Yahvé, n’est rien d’autre que Yaldébaoth c'est-à-dire l’archonte suprême, autorité à laquelle vous devez vous soumettre. Nous vous avons jamais demandé de vous soumettre à qui que ce soit ou à quoi que ce soit. Excepté à quoi ? À la Vie, à la Grâce, parce que c’est ce que vous êtes, mais tout le reste vous ne l’êtes pas. C’est que des rôles de composition, et dieu aussi est un rôle de composition. dieu vous veut ignorants ou soumis, dépendants d’une autorité extérieure : le prêtre, le curé, l’iman, le rabbin, le dalaï lama, etc., etc. Comment voulez-vous être libres là-dedans, tant que vous n’avez pas vécu qu’il n’y a rien d’autre que vous ?

Bien sûr, ça n’annihile pas toutes les relations et tout l’amour réciproque qui peut se porter entre chaque Dieu que vous êtes, mais le dieu historique, il n’y a pas de dieu. Alors parfois on dit « les dieux », mais encore une fois, c’est une erreur d’appréciation du point de vue personnel, des pauvres frères et sœurs enfermés et qui ont perçu cet objectif ou cette soumission à dieu, cette adhésion à la foi, à des croyances. Mais quand vous vivez l’expérience de la conscience, et la disparition de la conscience, vous ne pouvez plus être dupes de ces mots-là. Y a aucune autorité, y a aucune hiérarchie, y a aucun maître, y a juste la Vie. Et je vous l’ai dit, y a même pas de dimensions, même si la Libération qui se joue au niveau des personnes est, elle, bien réelle, pour ceux qui la vivent, et les enfermements aussi.

Mais rappelez-vous que là où vous êtes, vous avez perdu le fil d’Ariane qui vous reliait à l’Esprit, c’est ça qui s’est effusé en vous. Vous avez en vous, je dirais, le combat de l’Esprit et de la matière, non  pas comme une opposition mais comme une synthèse et ce qui a été appelé une transsubstantiation, ou une métamorphose, ou la naissance du papillon. Mais vous ne pouvez plus être, comme je vous l’ai dit, une chenille avec des ailes ; c’est fini ça, totalement fini. Mais vous êtes libres, donc si vous êtes soumis à des croyances, si vous croyez encore au karma, si vous croyez encore aux vies passées, même si ces mémoires sont actives en vous, eh ben vous serez soumis à cela.

Voulez-vous réellement être libres, de toute forme, de toute histoire ? Voulez-vous vivre la béatitude éternelle que vous êtes ? Ou courez-vous encore après des moments de plénitude et des moments de souffrance ? Ça ne dépend que de vous, surtout dans ces temps particuliers qui sont même plus, comme je disais, les temps réduits. C’est le temps de l’achèvement, c’est le temps de l’accomplissement, vous êtes en plein dans le Serment et la Promesse. C’est la Résurrection, j’ai pas de meilleur terme  à vous donner.

Donc dieu, c’est rien du tout, c’est une cacahuète, comme toi (au sein de la personne). Le problème de l’enfermement, et nous l’avons tous vécu dans nos vies passées, au sein de cette personne et de cet enfermement, c’est qu’il y a toujours une autorité extérieure, y a toujours quelque chose qui est ailleurs, qui est invisible mais qui commande et qui dirige. Y a toujours l’au-delà, y a toujours le mystère de la mort. Mais aujourd’hui, vous vivez le mystère de la Résurrection qui mettra fin au mystère de la mort parce qu’il y a jamais eu de naissance et jamais eu de mort. Mais ça, c’est le point de vue de celui qui a réalisé qu’il n’est pas la conscience, pas de celui qui est inscrit au sein de la personne et qui considère que la liberté, c’est avoir une forme. Cette liberté-là, et ce positionnement-là, est tout à fait respectable. Il est pas ni supérieur ni meilleur, il est simplement la liberté de la conscience. Mais même la liberté de la conscience, finalement, quelque part, est une absence de liberté. C’est une liberté de jeu, une liberté de forme, une liberté de dimension, une liberté d’expérience.

Et y a des frères et des sœurs qui ont besoin de vivre encore de très nombreuses expériences, avant de s’apercevoir réellement et concrètement que ce n’est qu’un jeu. Même la création des mondes par les Maîtres généticiens n’est qu’un jeu. Et ce jeu n’est pas dans le but de jouer, c’est simplement un jeu de la Vie. Il sera fait exactement à chacun selon sa foi, et j’ai rajouté la dernière fois : selon son vécu. Il faut… alors à l’époque, avant les Noces Célestes, l’Archange Anaël avait présenté très longuement l’Abandon à la Lumière, qui est totalement contraire à une démarche spirituelle qui, elle, va vous imaginer progresser, épurer, se bonifier avec le temps, supprimer vos karmas, prier, méditer, trouver le Soi, vivre le Soi. Et à un moment donné, tout ça s’arrête aussi, mais votre liberté, votre libération, doit impérativement passer par cette crucifixion et cette résurrection finale. Finale de chez finale, hein, y a plus d’autre finalité après. De vous permettre de voir la Vérité et d’être la Vérité.

Mais libre à vous d’adorer Dieu, d’adorer qui vous voulez ou de croire à ce que vous voulez. Depuis la descente de l’Esprit saint, la première descente de l’Esprit saint en 1984, jusqu’à ce jour, tout ce qui a été entrepris dans le processus de libération de la Terre n’avait que pour objectif de vous rappeler qui vous êtes. Non pas en tant que souvenir, non pas en tant que quelque chose qui est dans un au-delà ou même dans le corps d’Êtreté du Soleil, mais qui a toujours été là. C’est ça qui est à vivre. Alors vous ne pouvez pas être occupés en permanence par la scène de théâtre, jouer un rôle, jouer un personnage et vivre en même temps la Vérité. C’est pour ça que l’Appel de Marie, pour chaque frère et sœur, et chaque conscience présente sur cette terre, vivra cela, pour vous rappeler ce que vous êtes réellement, indépendamment de tout temps, de tout espace, de toute forme, de toute histoire et de toute dimension.

Mais je vous demande pas de me croire, surtout pas, ça servirait à rien. Mais j’insiste sur le fait que les mécanismes qui se vivent maintenant, depuis le début de cette année, mais de manière très très intense depuis allez, on va dire depuis la Toussaint de cette année, et pour certains depuis début septembre, est crucial, c’est le cas de le dire. Vous êtes face à ce que vous avez créé. Non pas les Archontes avec l’enfermement mais ce que vous avez créé consciemment ou inconsciemment comme réalité dans ce monde. Et y a pas de karma qui tienne là-dedans, y a pas d’absence de responsabilité. Vous n’êtes pas responsables de l’enfermement mais aujourd’hui vous n’êtes pas responsables non plus des souffrances de votre corps ou de quoi que ce soit, mais vous avez la responsabilité d’être ce que vous êtes. Non pas en fonction de l’histoire, non pas en fonction des expériences même les plus fabuleuses que vous ayez vécues, mais uniquement en fonction de l’Instant Présent, c'est-à-dire qui ne dépend d’aucune histoire, ni d’aucune fin du monde, ni d’aucune fin des temps.

Êtes-vous pleinement présents à vous-mêmes, quoi qu’il vous arrive et quoi qu’il arrive à ce corps comme à cette terre ? Et pour cela effectivement,  il faut tout remettre entre les mains de l’Esprit, du Père, de la Source, et même si tu veux l’appeler "Dieu". Mais la vibration « Dieu » est une vibration qui a été profondément dévoyée si je peux dire, même pas altérée là. Tant que vous ne vous êtes pas reconnus comme maîtres suprêmes, non pas de votre vie mais de tous les univers, parce qu’ils sont en vous, vous ne voyez pas la vérité. Vous voyez avec un écran ou un filtre interposé.

Alors bien sûr, comme je l’ai dit et je le redis encore, certaines histoires ont été plus propices à vous faire rencontrer vous-mêmes : les chakras, les Portes, les Étoiles, les Couronnes, les contacts quels qu’ils soient. Parce qu’il était préférable de jouer ce jeu-là que de jouer le jeu de la personne, parce que le jeu de la personne ne vous emmène à aucune solution. Donc comme je l’ai dit lorsque j’avais expliqué, y a pas si longtemps que ça, la dernière fois, comment ce procédé si je peux dire, la libération des mondes, c’est la même chose pour la libération de votre sentiment d’être une personne, une image, un corps et une forme. Il est pas question de rejeter votre forme ni de rejeter votre histoire mais de transcender tout cela en ayant une vraie vision de ce que vous êtes, et non pas projetée à travers vos expériences, fussent-elles les plus mystiques, fussent-elles à travers même la révélation de vos lignées ou de votre origine stellaire, ou même le vécu de la Couronne radiante du cœur.

Nous vous avons proposé des jeux, des scènes de théâtre, des histoires, qui étaient le plus susceptible de vous faire approcher de la Vérité, mais comme nous vous l’avons toujours dit, et maintenant plus que jamais, y a que vous qui pouvez faire le dernier pas, ou en tout cas l’illusion d’un dernier pas. Personne d’autre ne peut le faire à votre place. Et là, ça rejoint aussi, pas l’intention mais l’attention. Quelle est l’attention que vous portez à votre personne, quelle est l’attention que vous portez à l’Éternité, non pas comme une recherche, non pas comme une progression, mais comme une vérité essentielle ?

Autre question.

C’est l’heure de la pause.

Alors je vous accorde une petite pause et moi aussi d’ailleurs. Je ne vous salue pas puisqu’on se revoit dans pas longtemps pour continuer cet échange. Je vous transmets quand même tout mon Amour pour votre pause et votre goûter.

À tout de suite.