SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

1 décembre 2016

Le corps du médecin qui fit le lien entre le vaccin et l’autisme, a été trouvé assassiné dans un lac

Le corps du Dr James Jeffrey Bradstreet a été
découvert par un pêcheur dans la
rivière Rocky Broad à Chimney Rock,
le vendredi 19 Juin.
C'est une info qui date de Juin dernier, mais qui est plus que jamais d'actualité aujourd'hui. Source de cet article: Infowars.com
Vu ici: frequencelumiere.ch

Le Dr Jeff Bradstreet, passionné de l'autisme, chercheur et adversaire des vaccins, a été retrouvé mort flottant dans une rivière en Caroline du Nord avec une blessure par balle à la poitrine, qui a été décrite comme ″circonstances suspectes″. En dépit des objections de la part de ceux qui le connaissaient le mieux, les enquêteurs de la police affirment que la mort était un suicide, mais les membres de la famille et les amis ne sont pas convaincus.

Le Dr Bradstreet était parent d'un enfant qui a développé l'autisme juste après avoir été vacciné. C’est ce qui l'a incité à faire des recherches sur les effets secondaires nocifs des vaccins, qui l'ont ensuite amené à militer ouvertement contre les conséquences désastreuses de la vaccination.



Rapport d'Infowars :

″Bradstreet avait une blessure par balle à la poitrine, ce qui semblait être auto-infligé, selon les responsables de l’enquête″.

Dans un communiqué, le bureau du shérif du comté de Rutherford a annoncé,
″Les plongeurs ont ratissé la scène du crime et ont récupéré une arme de poing dans la rivière.″

Le Dr Bradstreet était à la tête d’un cabinet privé à Buford, en Géorgie (USA). Ses recherches portaient sur ″le traitement des enfants atteints de troubles du spectre autistique, PPD, et des troubles neurologiques et de développement connexes.″

Parmi ses différentes recherches, le cabinet du Dr Bradstreet effectuait des traitements ″de toxicité au mercure″, démontrant ainsi que le métal lourd était un facteur de premier plan dans le développement de l'autisme infantile.

Le Dr Bradstreet a déterminé la cause de la maladie après que son propre enfant l’ait développée suite à une ″vaccination de routine″.

″L'autisme m'a appris plus sur la médecine que ce que m’a enseigné l'école de médecine″ a t-il déclaré lors d'une conférence, selon Jake Crosby de l'Epoch Times.

En plus de traiter les patients, Bradstreet a également témoigné en temps qu’expert devant des tribunaux fédéraux au nom des familles victimes de vaccination. Il a été le fondateur et président du Centre de ressources pour le développement international des enfants, qui à un moment a employé l'expert de l'autisme très controversé, le Dr Andrew Wakefield, comme ″directeur de recherche.″

Les circonstances entourant la mort de Bradstreet sont d'autant plus curieuses suite à un raid récent dirigée par la FDA dans ses bureaux.

″La FDA n'a pas encore révélé les raisons de ces fouilles dans le bureau du médecin, qui serait d’après leur dire un ancien pasteur controversé depuis plus d'une décennie″, a rapporté le Gwinnett Daily Post.

Les pages des médias sociaux dédiés à la mémoire de Bradstreet sont régulièrement alimentées de commentaires des familles qui disent que le défunt médecin a changé leur vie.

    ″ Le Dr Bradstreet était le médecin de mon fils après que mon fils a été diagnostiqué avec l'autisme. Il a fait des miracles″, a déclaré un utilisateur de Facebook. ″A 16 ans, mon fils retrouve maintenant une vie normale grâce à lui. Je le remercie tous les jours.″

    ″Je serai toujours reconnaissant au Dr Bradstreet d'avoir sauvé mon fils de l'autisme″, écrit une autre personne. ″Ses traitements ont changé la vie de mon fils afin qu'il puisse grandir et vivre une vie saine et normale. Le Dr Bradstreet nous manquera beaucoup !″

Une page officielle au Facebook a également été mise en place par l'un des membres de sa famille ″pour trouver les réponses aux nombreuses questions qui ont conduit à sa mort, y compris une enquête exhaustive sur la possibilité d'une faute.″

Malgré que sa famille ait demandé à la population de ne pas spéculer, beaucoup ont néanmoins conclu que la mort du médecin faisait partie d'un complot.

Un autre commentateur avait même une conjecture plus radicale :

    Il ne s'est pas suicidé ! Il a été assassiné par ceux-là même qu'il critiquait, ce qu'il savait et ce qu'il faisait à leur sujet. Il était un gentil et brillant médecin, compatissant avec des capacités étonnantes de guérison. Il a été emmené et arrêté silencieusement. Pourquoi un médecin qui a accès à des produits pharmaceutiques et qui pourrait mourir paisiblement va se tirer lui-même une balle dans la poitrine ? ? ? ? Et se jeter dans une rivière ? ? CECI EST ÉVIDENT ! C'EST UN MEURTRE !

Le motif pour tuer le Dr Bradstreet était donc plus qu’évident. Il constituait une menace pour le contrôle de l'information qui entoure les vaccins. Car comme nous le savons aujourd’hui, les vaccins ne sont que de grandes entreprises.