SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

8 décembre 2016

Le «Christ cosmique» de Bugarach candidat à la présidentielle

Par rapport au discours de Manuel Valls lundi soir à Evry, il a fait très court. C'est via une vidéo « faite maison » de 20 secondes, publiée sur YouTube et sur son compte Facebook, que Sylvain Durif a annoncé ce mardi sa candidature à l'élection présidentielle de 2017. Autoproclamé, entre autres, « Grand monarque », « Christ cosmique » et « Messie », ce personnage déconcertant s'était fait connaître voici quatre ans du côté de Bugarach.


Un pic situé dans ce village de l'Aude devait être le refuge des rescapés de l'Apocalypse, programmé selon quelques hurluberlus le 21 décembre 2012. Finalement, la planète continue de tourner, certes pas toujours très rond. Et le dernier candidat en date à l'Elysée compte bien y remédier.


« Je suis là pour apporter la paix sur terre et dans le cosmos afin d'instaurer le paradis », confiait-il à L'Indépendant en février 2016. Il se définissait alors aussi comme « le dernier roi de France, le dernier pape Pierre ».

Cependant, ce n'est pas Versailles ou le Vatican que vise désormais Sylvain Durif, mais l'Elysée. D'ailleurs, la photo de profil d'une de ses pages Facebook reprend le cliché officiel de François Hollande, avec la tête du « Christ cosmique » à la place de celle de l'actuel président, et l'ajout d'un ovni dans le ciel parisien. Logique pour cet homme persuadé que des extraterrestres sont présents parmi nous.

La candidature de « Merlin l'enchanteur » ou « Oriana », deux autres de ses innombrables surnoms, a trouvé quelques échos sur les réseaux sociaux, où son personnage s'est taillé une certaine popularité, entre railleries et discours complotistes. Désormais le Grand Monarque aura bien besoin de tout son pouvoir cosmique pour récupérer les 500 signatures nécessaires à la validation de sa candidature.


Merci à Muriel pour l'info.

Note: voici un exemple typique d'un tournicoti-tournicota qui a mal tourné. Au moins, à défaut d'être président, il pourra très certainement être élu Melchisédech après la Libération.