SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

14 novembre 2016

O.M. AÏVANHOV – Q/R – PARTIE 2 – OCTOBRE 2016

Source:  lestransformations

Eh bien, chers amis, nous allons reprendre notre discussion. Et je précise tout d’abord que la réponse par rapport aux bestioles dont tu m’as parlé (Krill), je n’ai pas pu l’avoir pour l’instant, mais j’ai eu le temps d’y réfléchir un tout petit peu.

Ce que je peux dire simplement, sans connaître les détails, c’est que rappelez-vous d’une chose : la Lumière adamantine a réactivé un certain nombre de structures qui étaient présentes sur terre, surtout durant les Noces Célestes, c’est-à-dire ce qui avait été nommé les Cercles de Feu des Anciens, n’est-ce-pas ? De là, la Lumière a diffusé. Ensuite, la Lumière s’est déposée sur les endroits où l’accueil de celle-ci était plus facile, si je peux dire, et en particulier ce que j’avais nommé des vortex. Ensuite la Lumière adamantine s’est déposée partout.

Mais, il existe une structure, au sein non pas de la terre mais de la mer et des océans, qui est restée non pas libre – je peux pas dire ça –, mais qui a moins souffert, parce que l’élément Eau a moins souffert des conséquences de l’enfermement. Ça veut dire une chose – et indépendamment de toute pollution que vous connaissez sur la terre –, que le milieu marin, indépendamment d’être le milieu d’origine de ce corps biologique que vous connaissez, que nous avons emprunté quand nous sommes sur terre, est directement relié à Marie bien sûr, aux Maîtres généticiens de Sirius, et de manière privilégiée, par les masses océaniques surtout, a maintenu une forme de contact avec le noyau cristallin de la Terre.

Par ces deux éléments-là, c’est-à-dire une espèce de résonance et de filiation, et surtout par la préservation d’une certaine forme de liberté de l’élément Eau, il s’en est suivi qu’il y a au niveau, encore aujourd’hui, au niveau des océans et de certains océans en particulier loin de toute civilisation, une préservation des qualités nutritives et lumineuses de ce qui y vit, s’y reproduit à ce niveau-là. Donc les aliments venant de la mer, quels qu’ils soient, indépendamment des zones polluées, présentent dans sa composition quelle qu’elle soit, que ce soit un crustacé, que ce soit un poisson, que ce soit un mammifère marin, que cela soit les peuples des baleines ou encore des dauphins, sont beaucoup plus informés en Lumière, si je peux dire, que les aliments de nature terrestre et même les végétaux.

Donc il y a une espèce de sympathie, si je peux dire, une résonance très forte, entre ce qui vient de la mer et la structure biologique dite humaine. Maintenant il y a certainement des spécificités dans ce que tu m’as dit, mais je n’ai pas eu l’occasion d’interroger de manière formelle, ce que j’avais dit que je ferais. Donc je propose de répondre à cette question plus en détail lorsque je reviendrai un jour ultérieur, si tu veux bien. Moyennant quoi, nous pouvons reprendre notre discussion là où elle en était.

Question : quelles sont les sources d’information fiables sur ce monde actuellement, personnes ou mouvements ?

Alors, il y a bien sûr ce que nous appelons comme vous le channel officiel de l’Archange Mikaël, qui est une Américaine, qui a délivré déjà depuis de très nombreuses années, antérieurement à ce que nous avons réalisé ensemble, un travail important. Rappelez-vous aussi qu’il y a trois Étoiles incarnées sur terre qui sont secrètes, si je peux dire, et dont l’œuvre n’est pas un travail d’information mais de Présence, et donc de rayonnement. Il y a bien évidemment aujourd’hui, et vous le constatez, une multitude de canaux, et même vous-mêmes devenez canaux même sans le savoir, que cela soit dans vos différents contacts avec les peuples de la nature.

Mais vous le savez, la difficulté c’est de passer, si je peux dire, le filtre de la personne et le filtre du mental. Ça nécessite, au niveau des canaux, une certaine forme de transparence où aucun élément ou le moins possible d’éléments personnels peuvent interférer. Alors bien évidemment il en existe une multitude. Je vous ai même redit tout à l’heure que moi-même j’ai communiqué avec un canal dans un pays qui est nommé la France, voilà maintenant plus de vingt ans, même plus que vingt ans, mais de manière individuelle.

Il faut bien différencier ce qui est, quels que soient les noms que vous donnez, que ce soit l’intuition, que ce soit l’écriture automatique, que ce soit toutes les formes de communication avec les plans subtils, vous savez très bien qu’y a des plans, mêmes s’ils ont été nettoyés, qui peuvent de prime abord être confondus avec la Lumière. Maintenant l’ouverture à la Lumière est telle, de manière collective, que beaucoup de frères et de sœurs se découvrent canaux. Dans tout canal quel qu’il soit, il y a toujours, même chez un Libéré vivant, la possibilité que le filtre du mental réapparaisse. Mais en général le Libéré vivant le voit tout de suite, ce qui n’est pas le cas pour celui qui est même relié à une source authentique de Lumière, dont le filtre mental peut déformer certaines informations qui sont délivrées.

Donc l’important, et vous le savez depuis toujours, est votre propre ressenti, non pas tant sur le contenu mais sur l’ambiance vibrale que vous pouvez percevoir, quoi qu’il soit dit et quelle que soit la langue. C’est la même signature liée à la Lumière authentique, c’est-à-dire du plan qui est nommé en Gina'Abul le plan du Grand Angal, c’est-à-dire qui est au-delà de toutes les vicissitudes de ce monde. Mais, encore une fois, il y en a une multitude. Bien sûr, tous ne sont pas structurés ou n’ont pas pour vocation, si je peux dire, de délivrer des enseignements collectifs, ça c’est important. Beaucoup aujourd’hui reçoivent des informations qui,  même si elles sont générales, visent certains groupes particulièrement. Et vous voyez d’ailleurs que les niveaux d’intérêt, même dans le contenu, même si c’est la Lumière authentique, ne sont pas toujours les mêmes, mais parce qu’ils ne s’adressent pas aux mêmes frères et sœurs, tout simplement.

Donc il n’y a pas de vrais ou de faux, il y a ce qui vous fait vibrer, ce qui résonne en vous, ce qui vous ouvre le cœur ou ce qui ferme le cœur, ce qui vous fait disparaître ou ce qui vous maintient au sein de la personne, c’est ça qui doit être votre garant – c’est pas la tournure des phrases et ce n’est même pas le contenu. Parce que si on prend l’exemple de ce qui fut appelé la Loge noire, l’enseignement qui a été délivré par ces tout premiers canaux au début du 20ème siècle donnait des éléments tout à fait vrais concernant par exemple les chakras, concernant les Rayons, concernant l’âme, mais dont le seul biais, si je peux dire – la seule non pas erreur mais volonté délibérée  derrière –, était d’enfermer les chercheurs spirituels au sein de l’âme en leur cachant l’Esprit, et donc permettait de vivre le Soi mais surtout de maintenir la matrice.

Tout ce qui vous parle d’un nouveau monde, tout ce qui vous parle d’un avenir meilleur dans ce plan terrestre ne vient pas du Grand Angal, ne vient pas de la Lumière, mais vient des plans intermédiaires ou des propres projections de la personne elle-même. Tout ce qui va vous parler, non pas d’évènements précis mais qui attire votre attention sur un changement de configuration de la conscience elle-même et la fin d’un système donné, peut venir aussi bien de la personne que du Grand Angal. Donc ce n’est pas ça qui va faire la différence.

Ne cherchez pas dans les détails ou dans le contenu. Parfois y a même des phrases qui veulent rien dire, mais c’est juste une tonalité vibratoire qui est la plus importante, parce que selon l’effet sur vous, non pas intellectuel, non pas émotionnel, non pas parce que c’est bien écrit ou bien reçu, mais parce que ça fait vibrer votre cœur, parce que ça vous fait disparaître. Le meilleur garant est votre disparition, bon peut-être pas moi quand j’ai une discussion avec vous, mais certains Archanges vous en ont fait la preuve : ils commencent à s’exprimer, vous disparaissez. Certains Anciens et certaines Étoiles aussi. Moi, ça n’a jamais été mon but. Ça a été toujours d’aller vous chercher dans vos derniers retranchements, aussi bien à titre individuel que collectif, c’est-à-dire faire porter votre conscience sur les éléments qui n’étaient pas vus et pas correctement décelés ou intégrés.

Maintenant, je peux pas vous donner d’autres noms, je sais qu’il y a le channel officiel aussi de Métatron, mais y a plein de channels dits américains qui usurpent Métatron. Donc c’est à vous de faire une expérience très simple : vous prenez… ils sont quand même moins d’une dizaine à être très connus et canalisant spécifiquement l’Archange Métatron, il vous suffit non pas d’être intéressé par le contenu mais de voir ce qui déclenche soit votre disparition, soit votre allumage du cœur, quels que soient les mots.  Ce n’est pas un contenu, ce n’est même pas la vérité de ce qui est dit, c’est simplement la tonalité et l’effet sur votre conscience.

L’Impersonnel vous l’a déjà démontré, le Chœur des Anges aussi, l’Esprit du Soleil, qu’il pouvait très bien y avoir le même effet sans aucun mot prononcé, simplement par leur Présence aimante et irradiante, où même le canal n’a rien à intervenir. La simple réunion de plusieurs frères et sœurs suffit aujourd’hui à laisser se manifester aussi bien les êtres de la nature que les mondes multidimensionnels. Mais restera toujours, toujours, même chez le plus brillant des canaux, toujours la possibilité qu’un filtre mental puisse réapparaître à une occasion ou à une autre. Lors des Noces Célestes par exemple, lors de l’une des étapes hebdomadaires des Noces Célestes, y a eu une fois un mot qui a fourché, qui était lié à un inconfort digestif. Le sens a été perçu tout de suite par beaucoup de gens qui suivaient à ce moment-là et qui en le lisant, sans même l’entendre, se sont aperçus qu’y avait une phrase qui collait pas, tout simplement parce que c’était une erreur de prononciation et un mot pour un autre.

Donc vous voyez, vous avez toutes les capacités en vous, à travers un texte, sans même parler de la réponse du cœur. L’impact sur votre conscience de ce qui est lu, quoi que ça raconte, le meilleur garant est là, et pas dans un contenu, et pas dans une explication. Il est dans l’effet vibratoire et dans l’effet sur votre conscience. Vous savez très bien, même si vous disparaissez au début d’un entretien, vous savez très bien quand vous revenez, même si vous êtes dans le brouillard parce que vous savez pas d’où vous revenez, vous connaissez et savez très bien les effets qui se produisent sur votre humeur, sur votre joie, quoi qu’il soit dit. C’est ça qui est le plus important. Soit ça vous unifie, soit ça ne vous unifie pas. Mais celui qui est dans la personne, par exemple, a droit tout à fait de sentir que c’est une illusion, parce que ça le concerne pas. Tout est question d’affinité, de vibrations et d’objectifs plus que de contenu, n’est-ce-pas, ça c’est très important.

Donc je donnerai pas d’autres noms, j’ai pris l’exemple des channels, comme on dit, de Métatron, et vous verrez que la teneur et le contenu, et surtout la vibration et l’effet, n’a rien à voir. Donc pourtant ils se présentent tous deux comme Métatron, et y en a un qui n’est pas Métatron. Et dans d’autres cas, c’est encore pire, vous avez des gens qui projettent non pas l’intérieur de leur cœur mais qui laissent parler l’inconscient, et là c’est beaucoup plus grave. Parce que quel que soit ce qui est dit – et surtout en général c’est des belles phrases qui surviennent comme ça –, l’effet est, je dirais, extrêmement délétère sur votre conscience et vos cocons de Lumière. C’est-à-dire que dans un cas, quand c’est la Lumière des plans multidimensionnels, vous êtes nourris, même si vous dormez, même si vous comprenez rien, alors que dans les autres cas, c’est vous qui nourrissez le channel et vous, vous êtes vidés, pompés, après. Vous n’avez pas seulement disparu, et revenus porteurs de quelque chose qui vous a insufflé quelque chose dans le cœur ou dans la conscience, mais vous revenez confus et abattus. Ça c’est très important à comprendre.

Voilà, je ne citerai pas d’autres noms mais à travers ces deux exemples de l’Archange Mikaël et de Métatron… Vous avez bien évidemment en France une certaine personne qui ne canalise soi-disant que l’Archange Mikaël, mais qui en fait ne sont que des insultes et des condamnations de l’humain, donc où est le cœur là-dedans, n’est-ce-pas ? Un Archange peut être très incisif, mais jamais le cœur sera absent, et jamais il ne vous prendra votre énergie vitale ou quoi que ce soit en vous. Il ne peut que vous apporter quelque chose, ce qui n’est bien évidemment pas le cas si ce n’est pas le Grand Angal ou si c’est l’inconscient de la personne qui n’est pas libérée, justement, de cet inconscient et de son subconscient.

Mais retenez qu’aujourd’hui beaucoup d’entre vous sont appelés à communiquer, à recevoir des informations, que ce soit de leurs lignées stellaires, que ce soit de leur origine stellaire, que ce soit de moi-même ou d’une Étoile, même si c’est pas un dialogue ou une communication qui peut durer plusieurs heures, parce que ça nécessite une préparation très spéciale qui peut pas se faire en deux minutes dès que vous êtes ouverts, dès que vous êtes libérés. Et souvent ces personnes-là, qui sont pas du tout des tricheurs mais qui se sont faits avoir, si je peux dire, de manière temporaire, ont affiné justement leurs perceptions à travers certains types de déboires, comme des manifestations de l’ombre ou de l’inconscient qui sont venues perturber certains échanges, n’est-ce-pas ?

À partir de là, ce n’est pas grave, d’autant plus qu’aujourd’hui, même si nous vous donnons encore des informations sur les différentes périodes que vous avez traversées, l’essentiel du travail était terminé en 2011, quand la libération de la Terre est survenue, et avec la naissance de l’Onde de Vie. Tout le reste est accessoire. Bien sûr, ça vous a permis, tous ici, ailleurs, de rentrer plus facilement, si je peux dire, en communication avec nos plans ou avec les êtres de la nature, de différentes façons encore une fois. Mais tout ça n’est pas de la curiosité ou un jeu de la conscience, c’est simplement un apport de Lumière qui se fait dans ces circonstances-là, aussi pour le channel et aussi pour chacun de vous quand vous rentrez en communion ou en communication avec un dragon, avec un gnome ou avec n’importe lequel des Anciens, des Étoiles ou des Archanges. Voilà ce que je peux en dire.

Faites cette expérience, faites-la : prenez un channel qui canalise Mikaël, prenez un autre channel qui canalise Mikaël et regardez ce qui vibre en vous ou pas. Vous ferez très vite la différence. Mais ne vous laissez pas leurrer par les mots, quels qu’ils soient.

Question : que vont devenir les portails organiques ? Seront-ils perdus ?

Mais un portail organique n’a ni âme, il a une conscience automatique, il a pas d’Esprit. Donc qu’il disparaisse ou qu’il apparaisse change rien. Vous n’avez pas à vous poser la question de ce qu’ils vont devenir puisqu’ils n’existent pas en Éternité. Y a même pas d’histoire, si je peux dire, comme vous vous avez une histoire à travers vos différentes réincarnations, vos différents karmas. Y a aucune histoire, excepté l’histoire de cette vie, et de cette incarnation, et de l’apprentissage qui a été mené dans cette vie, c’est tout. Donc y a pas à avoir la moindre interrogation ou la moindre sensibilité par rapport à cela. C’est une apparence de corps humain – bien sûr, selon le plan de la personne, ils sont dans l’état civil et ils existent autant que vous –, mais en Éternité, y a rien. Donc bien évidemment qu’ils seront dissous, purement et simplement, au moment des trois jours, la plupart.

Question : peut-on avoir tout de même de la compassion pour les portails organiques ?

Tu peux aussi avoir de la compassion face à une pierre, mais je ne suis pas sûr que même si la pierre enregistre ta compassion, ça change quoi que ce soit en ce qu’elle est, n’est-ce-pas ? Un portail organique, tu peux même les aimer, bien sûr. C’est une manifestation d’une conscience qui n’est pas éternelle, qui est une conscience que j’appellerais automatique, qui n’a même pas quelque chose à voir avec la conscience même éphémère, c’est-à-dire la conscience que vous avez de votre vie, de votre personne.

Donc, bien sûr vous pouvez avoir de la compassion, mais vous n’avez pas à diriger votre compassion vers un et pas l’autre. Faites-le de partout, sur toute la terre, sur l’univers entier, ne sélectionnez pas. La Lumière sait ce qu’elle doit faire, elle le fait automatiquement.

Question : des millions de gens ont aimé le robot R2D2 dans Star Wars, pourquoi pas un portail organique ?

Pourquoi pas… Y a même des gens qui font l’amour avec des robots maintenant, des vrais robots, ça existe. Ça fait partie de ce qui nommé, je crois, le transhumanisme, et ce que j’appellerais moi la dégénérescence la plus totale de la vie.

Question : certains ont de plus en plus d’insomnies. Il a été conseillé de prier durant ce temps…

Veiller et prier, oui tout à fait.

… que signifie exactement « prier », se mettre dans le cœur en conscience, se connecter ?

Ah la prière dont je parle, c’est la prière du cœur, celle qui n’a pas d’autre intention que d’être dans le cœur et de s’y maintenir. Et si vous êtes réveillés la nuit, c’est pas pour rien que j’ai dit : « Veillez et priez ». Parce que c’est des occasions, même si vous en avez marre de pas dormir, de vous centrer dans votre cœur et d’y demeurer, et de passer outre les injonctions de la colère de pas dormir ou de la fatigue du corps.

Question : être libéré, c’est avoir vécu la Libération. Est-ce juste ?

Libéré vivant, c’est-à-dire libéré par anticipation, depuis la montée de l’Onde de Vie en 2012 et aussi après, par l’intermédiaire de la fusion du Canal Marial avec la Couronne radiante du cœur. Mais la libération est acquise pour tout le monde, la libération de l’enfermement. Bien sûr vous avez, je ne vous le cache pas, beaucoup de frères et de sœurs qui ont été tellement séduits par la matière – et c’est leur liberté la plus absolue – qu’ils iront là où ils veulent, c’est-à-dire en 3D unifiée (avec ce corps ou dans un autre corps, ça n’a aucune importance), le temps de se réacclimater à l’Esprit, à l’Absolu.

Je vous assure que tout est à sa très bonne place aujourd’hui. Je le répète déjà depuis deux/trois ans mais là c’est vraiment, de notre point de vue – et ça devrait être aussi de votre point de vue –, de plus en plus évident. Y a rien qui ne soit une erreur, absolument rien. Même les bâtons dans les roues, si je peux dire, que mettent les méchants garçons dans certains pays, ne sont que des occasions rêvées et inespérées de vous démontrer à vous-mêmes ce que vous êtes. Rappelez-vous, il était dit dans la Bible que Dieu vomissait les tièdes. Bon, vous savez que Dieu c’est pas Dieu, mais la Source aussi, elle vomit pas les tièdes mais elle préfère largement, parce qu’il y a moins de résistance chez quelqu’un qui est soit spirituel, soit matérialiste ; le tiède, c’est quelqu’un qui n’a pas trouvé sa place, qui a encore des peurs, qui a peur de perdre sa personne, qui a peur de perdre son corps.

Or tant que vous n’êtes pas sortis de ce corps, que ce soit par une expérience de mort imminente, que ce soit par le vécu du Soi, mais le plus profond qui soit, vous n’êtes pas libérés de la peur de la mort – le Libéré vivant, oui. Et quand on parle de Liberté ou de Libération, c’est cette Liberté-là, c’est une liberté intérieure, puisque la liberté extérieure ne peut pas exister dans un monde enfermé. Vous n’êtes pas libres de vous déplacer où vous voulez, et je parle même pas de vos rues quand vous avez un véhicule comme une voiture, mais vous n’êtes pas libres, votre conscience n’est pas libre de voyager à volonté, à sa guise, dans toutes les formes. Tant que vous êtes encore identifiés à votre histoire, à votre personne, vous pouvez être certains que c’est simplement, non pas le manque d’Amour – vous avez des gens qui sont parfaitement dans le cœur, parmi ceux-là –, mais il existe encore la peur. La seule peur qui est inscrite dans la biologie, dans le corps, c’est la peur de la mort.

Seul celui qui a vécu sa propre mort par la Résurrection, par l’Infinie Présence ou par une expérience de mort imminente, est libéré de la peur de la mort. La mort ne veut rien dire, la souffrance oui, mais la mort en elle-même ne veut rien dire pour celui qui est déjà mort à lui-même. Que ce soit par une expérience de mort imminente, par des processus de délocalisation de la conscience, celui-là a la preuve formelle qu’il n’est pas ce corps. Vous pouvez vous répéter des milliards de fois que vous n’êtes pas ce corps, c’est pas pour ça que vous n’êtes pas affectés par le corps et que vous n’avez pas peur de le perdre. Il faut pas remplacer une croyance par une autre croyance. L’important c’est d’expérimenter cela, mais pour expérimenter cela – c’est là où Bidi a été important –, il faut pas le chercher. C’est l’arrêt de la recherche. La recherche concerne la personne, même à travers le karma, même à travers la causalité, parce que tout est duel. Dès que vous dépassez la personne, vous êtes en Unité, et là vous n’avez plus peur de la mort, parce que vous savez ce qui vous attend, vous savez ce que vous êtes.

Et la peur de la mort, vous ne pouvez pas la combattre, par un moyen intellectuel, par une technique quelle qu’elle soit. Bien sûr, il est préférable de laisser l’Amour devant et de laisser grandir l’Amour, parce que l’Amour, la Lumière, son Intelligence, mettra fin très facilement, au moment de l’Appel de Marie, à cette peur de la mort, spontanément, parce que de toute façon votre corps sera mort, on peut dire. Vous ne pourrez plus rien faire avec ce corps, nous l’avons déjà expliqué, et à ce moment-là, vous verrez que votre conscience n’est pas liée autrement que dans ce monde à une forme. Mais tant que vous n’avez pas dépassé la peur de l’informe, ou de ce que l’ego pourrait appeler le néant…

Je vous rappelle les anecdotes que nous avions évoquées durant l’année de l’assignation vibrale en décembre 2014, même 2015 surtout, où vous aviez eu des gens qui vivaient le Soi et pour qui ceux qui étaient libérés, c’était le diable. Eh oui, bien sûr, parce que quand y a plus de vibration, pour celui qui est libéré, y a bien sûr toujours la Lumière autour de lui, mais quand il disparaît vraiment, vous allez voir quoi ? Pas de l’ombre, mais la fameuse Lumière noire qui est l’origine des mondes, qui correspond à une des Sephiroth céphaliques. C’est l’Intelligence créatrice, c’est la sphère de la Sephiroth Binah, c’est ce qui est au-delà du monde saturnien. Et se trouver face à ça quand vous êtes inscrits dans la personne, c’est terrible, sauf bien sûr si vous avez un accident et que contraints et forcés vous ne pouvez plus demeurer dans ce corps, ou alors si l’Onde de Vie vous a libérés. Autrement, vous êtes tributaires de l’Appel de Marie et des 132 jours.

Question : quelle est la différence entre la résurrection et la transsubstantiation ?

C’est la même chose. Elles se suivent dans le temps mais dans le même temps y a la crucifixion, la résurrection, qui s’accompagnent de transsubstantiation, c’est-à-dire changer de substance, c’est ce que ça veut dire, et découvrir ce que vous êtes, c’est-à-dire l’Éternité. Vous n’êtes aucune forme en définitive, même si vous avez une origine stellaire ; même si moi-même connais mon origine stellaire bien sûr, je me considère pas ni comme Omraam – même si j’ai gardé cette tonalité pour la mission qui m’était demandée, et que j’ai acceptée bien sûr –, mais je ne suis pas plus Omraam que mon origine végalienne.

Dès l’instant où vous êtes libérés, l’instant de la Libération c’est pas vivre les autres dimensions ou sortir du corps, c’est être confronté à ce que la personne appelle le néant, où y a plus de vibration et où y a plus de conscience. Quand vous prenez conscience, si je peux dire, que vous n’êtes pas la conscience, tout change, mais pas avant. Avant, vous ne pouvez qu’échafauder des hypothèses, vous ne pouvez que monter en vibration et vivre le Soi, ce qui est déjà énorme, et vivre l’humilité. Le Soi et l’humilité sont les garants de votre libération à venir, c’est ça la différence. Mais en définitive, et vous le savez, vous êtes tous libérés. Mais encore une fois, j’ai dit, le problème c’est pas la mort de ce corps ou la disparition de ce corps, le seul problème – et il est bien réel –, c’est la souffrance. Parce que si vous acceptez d’emblée, au début de la stase, ce que vous êtes, y aura aucun problème, mais si vous n’acceptez pas, peut-être par une matérialité excessive ou une peur de la mort excessive, mais de toute façon vous mourrez.

Mais après, vous serez confrontés pendant 132 jours à des épurations, comme avec des fois des médicaments. Il faudra évacuer de ce corps qui est encore resté vivant dans cette dimension – non dans des endroits préservés comme les Cercles de Feu –, il faudra épurer ce qu’il reste à épurer. Mais avec le grille-planète final, de toute façon la destination, même si elle est profondément différente pour chacun, c’est la Liberté. Mais la Liberté peut faire très peur. L’absence de limites peut faire aussi très peur, l’absence de forme.

Donc c’est à la fois très simple, mais il y a d’innombrables complexités qui sont liées à votre cheminement, à votre histoire, à votre origine, à votre comportement, à vos affects, à vos émotions, à ce à quoi vous tenez, qui, je vous le rappelle, vous tient. La période que vous avez vécue durant toute l’année 2016 était exceptionnelle pour vous permettre, non pas de changer de positionnement mais de vous réajuster sur ce que vous êtes, d’être en accord avec vous-mêmes, dans les buts de votre conscience. Mais vous n’êtes pas non plus votre conscience.

Mais bien sûr ce sont des mots, mais tout ça, tant que vous ne l’avez pas vécu, ça n’apporte aucun élément pour vous parce que ce n’est pas un choix : vous le vivez ou vous ne le vivez pas. Aucun dialogue, aucune Lumière extérieure à vous, aucun Archange, même dans la plus fantastique des émissions de Lumière, ne peut changer quoi que ce soit si vous n’avez pas en vous plongé à l’intérieur et traversé ce que vous avez à traverser.

Mais l’espoir, parce qu’il est énorme bien sûr, c’est que tout l’ensemble de ce système solaire est libéré. Donc, quels que soient vos choix, quelle que soit votre assignation, quel que soit votre recours en Grâce, vous êtes de toute façon assurés de votre liberté, même si votre liberté ultérieure n’est pas la liberté de celui qui décide de ne plus explorer les dimensions, ni les mondes, mais de rester en ce qu’il est, c’est-à-dire tout le reste… des mondes créés, incréés et à créer.

Le problème de la conscience, même élargie si je peux dire, c’est-à-dire qui a vécu l’activation de la Couronne radiante de la tête, qui a même vécu par moments la Couronne radiante du cœur et même l’éveil de la Kundalini, mais qui n’a pas fusionné le Canal Marial avec le cœur, ou qui n’a pas laissé l’Onde de Vie remonter jusqu’au sommet de la tête et au-dessus de la tête, ne peut pas être considéré aujourd’hui comme libéré, même si c’est un travail déjà fantastique.

Le Libéré, c’est celui qui voit clairement, dans tout ce qu’il vit, qu’il n’est rien de tout cela et qui pourtant ne dénie pas la vie et est pleinement en vie, dans les tous les secteurs que la vie lui propose. Y a toujours une personne, mais ce qui commande c’est plus la personne, c’est la conscience qui a vécu la preuve qu’elle n’est pas elle-même la finalité, c’est-à-dire qu’elle a vécu la A-conscience et elle accepte que la A-conscience est l’origine, si on peut dire, de tout.

Mais un Libéré vivant ne peut pas être tenté par telle ou telle destination, même s’il a toute latitude pour explorer quelque dimension que ce soit. Il n’en a pas besoin, il n’en a pas l’envie, il n’en a pas le désir, parce qu’il sait que quand il est Absolu, quand il a vécu même une seule fois la totalité de l’Infinie Présence et de ce point de basculement, il sait que toutes les perfections inimaginables ne sont rien par rapport à ce qu’il est. Ça c’est important.

Mais de votre point de vue à vous, ne vous mettez pas d’idées dans la tête : soit vous le vivez, soit vous le vivez pas. Et si vous le vivez pas, c’est pas la peine de vous demander si vous le vivez, ni à vous ni à quelqu’un d’autre, ça veut dire que vous ne le vivez pas, tout simplement. Celui qui le vit le sait, de la même façon que celui qui a fait une expérience de mort imminente – une NDE je crois, vous dites en anglais – sait instantanément qu’il est pas ce corps, qu’il est pas cette vie, et que c’est dans ce corps qu’il est mort. C’est d’ailleurs ce qu’ils disent tous. La mort elle est ici, elle est pas de l’autre côté, et pourtant c’est ici que vous vivez. Mais ça change tout. C’est l’expérience qui change tout, c’est pas les croyances, ni la vibration en elle-même ; c’est ce que devient la conscience au moment où vous vivez quelque expérience que ce soit.

Et cela ne souffre aucune discussion, et cet être-là qui est libéré vivant, quelles que soient les objections, les contrariétés, les discussions, ne peut pas une minute perdre de vue ce qu’il est. Y a pas d’effort à fournir. Même s’il redescend dans la personne parce qu’il a besoin d’exprimer une colère ou une contrariété, il n’en est pas tributaire. C’est toute la différence. Ça ne l’empêche pas de souffrir, d’être malade, de mourir même, et même pourquoi pas, d’un cancer. On n’est pas du tout ici dans la préservation de la personne, on est dans la disparition de la personne, non pas en mettant fin à ses jours, non pas en s’ouvrant les veines, mais de manière tout à fait naturelle.

Et je peux dire que le vrai Libéré vivant est encore plus en vie que les autres, parce qu’il ne refuse pas la vie, et encore moins ce monde. Il en voit les travers, il en voit les illusions, il en voit les souffrances, il en voit la dualité même, il en voit toutes les ombres, il peut en être affecté de manière temporaire par sa propre personne, mais jamais ça ne prendra le devant de la scène, jamais, c’est impossible. Quel que soit l’élément qu’il ait à vivre, que ce soit sa propre mort, que ce soit une maladie, que ce soit un deuil amoureux, que ce soit la perte d’un travail, que ce soit le deuil d’un enfant, ne changera rien. Il pourra ressentir la peine, bien sûr, parce qu’il n’est pas insensible, même à l’humain, mais fondamentalement il ne peut pas être affecté ni changer un iota de ce qu’il est. Ça c’est très important. Il peut toujours avoir une curiosité intellectuelle ou spirituelle, ou même scientifique, mais il n’est pas tributaire de ça. Il est avide de la vie, avide en un seul mot hein, pas « à vide », mais cette avidité n’est pas un lien, c’est une liberté.

Voilà ce que je peux en dire en quelques mots.

Question : en 2011, au petit matin et en demi-sommeil, j’ai entendu une déflagration interne dans l’oreille gauche. J’ai ouvert les yeux et des flammèches semblant danser se répandaient dans la chambre mais je n’avais aucune sensation de chaleur. Qu’en est-il ?

C’est le retour du Soleil, c’était l’époque où y avait les mécanismes de communion et de dissolution et de fusion de la conscience et l’accès au corps  d’Êtreté. Même si vous n’en avez pas le souvenir, le fait de ressentir cette explosion dans le tympan gauche est bien connu de ceux qui pratiquent des expériences hors du corps. Au départ c’est un vrombissement, au retour ça peut être un claquement ou un sentiment d’explosion. Donc c’est nécessairement une expérience de sortie hors du corps, non pas pour aller dans l’astral mais certainement dans le Soleil.

Question : l’Esprit s’est-il incarné dans la matière pour tous les humains à la même date ?

Alors là, je suis pas sûr de comprendre ce que ça veut dire. J’ai bien entendu, mais l’Esprit s’incarne en chacun de vous qui êtes des frères et des sœurs de la vraie humanité, qu’on appelle adamique. Vous êtes incarnés corps-âme-Esprit, mais vous avez perdu la possibilité de communiquer avec l’âme et avec l’Esprit. Y a eu, durant les montées vibratoires, durant les Noces Célestes, dans les étapes, les Marches qui ont suivi, la réactivation du contact avec l’âme. Et après, y a eu un autre bouleversement qui a été la sortie de l’histoire et de l’âme pour pénétrer dans le royaume de l’Esprit, par l’Onde de Vie, par l’activation simultanée des deux Couronnes radiantes, par l’intermédiaire du Lemniscate sacré.

Voilà ce que je peux dire, mais l’Esprit est incarné en totalité dans l’Ici et Maintenant, simplement la conscience éphémère est incapable, du fait de l’enfermement, du fait des habitudes, du fait de la routine et du fait de la prise d’incarnations par la réincarnation en ce monde, est incapable de vivre l’Esprit. Y a que quand les gaines isolantes, la descente de l’Esprit saint, la remontée de l’Onde de Vie, ces gaines qui enserraient les chakras à l’arrière sont détruites et qui vous rendent à votre Liberté et à votre essence.

… il est question d’une incarnation de l’Esprit de façon collective le 7 janvier 2015.

Tout à fait, c’était l’Esprit du Soleil. Et alors, quelle est la question ?

… il a été dit par l’Impersonnel, qu’à partir du moment où l’Esprit du Soleil s’incarnait dans la matière, la vie de l’humain ne pourrait excéder deux ans…

 Tout à fait.

 … ce qui nous amènerait au 7 janvier 2017.

Exact.

… or jusqu’à cette date, il reste deux mois et demi. Qu’en est-il des 132 jours si les humains sont censés être tous morts à cette date ?

Mais attendez, les 132 jours, c’est après la Résurrection, c’est pas avant. Vous confondez le grille-planète final, qui lui n’est pas pour tout de suite, n’est-ce-pas ? Y a encore, après l’Appel de Marie, après votre réveil, soit vous avez disparu, soit vous êtes dans votre Éternité, soit vous êtes sur les Cercles de Feu. Mais pour le commun des frères et sœurs humains, la grande majorité si je peux dire, y a les tribulations à passer. Parce que les tribulations représentent une occasion extrême de vivre la résilience et la transcendance de la personne. L’être humain n’est jamais aussi fort que quand il est dans l’adversité, et cette période, quels qu’en soient les éléments visibles et durs que peut-être certains d’entre vous ici auront à vivre, ça n’a aucune espèce d’importance puisque vous avez vécu la Résurrection durant l’Appel de Marie. Alors là, vous risquez pas de vous ennuyer, ceux qui resteront sur terre, y aura beaucoup de choses à faire. Donc le fait qu’il y ait plus aucune vie, c’est pas l’Appel de Marie, c’est le grille-planète final.

Question : les 132 jours sont-ils réels ou symboliques ?

Ils sont tout à fait réels.

… puisque le temps est extensible, pourquoi les 132 jours ne peuvent pas être extensibles ?

Tout simplement pour une raison qui est particulière, c’est que l’influence gravitationnelle de la Terre, avant même le grille-planète final et le basculement physique des pôles, aura changé la dynamique. Et à ce moment-là, quand nous disons 132 jours, c’est effectivement 132 jours, et 132 nuits bien sûr, ce qui fait 132 toujours, mais vous passez par des journées de 24 heures encore. Mais le temps vous semblera profondément différent, l’atmosphère sera profondément différente. Le seul mot qui sera sur toutes les lèvres, c’est pas la souffrance, quelles que soient les tribulations, c’est l’Amour. Tout le monde cherchera l’Amour, sans aucune exception. Je parle pas des portails organiques hein, bien sûr.

Question : y aura-t-il la guerre ?

La guerre, elle est pas prévue pour durer durant ce temps-là. Quand je parle de tribulations, ça veut pas dire la guerre, je parle d’évènements géophysiques, je parle de modifications des conditions de vie pour ceux qui seront pas partis en Éternité, ou pas évacués par certaines forces de la Confédération Intergalactique, ou qui seront pas sur les Cercles de Feu. Ça représente quand même beaucoup de monde. Mais l’Appel de Marie et la stase  changera les conditions de vie, quelle que soit la difficulté et quelles que soient les tribulations, parce qu’à ce moment-là vous saurez tous ce que vous êtes, que vous l’acceptiez ou non d’ailleurs, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui. C’est ça qui fait toute la différence.

Question : qu’est-ce qui fait que pendant la stase certains mourront et d’autres survivront ?

Selon leur assignation vibrale. Survivre ? Mais c’est pas de la survie !

Question : cliniquement, est-ce le fait de plus respirer qui fait qu’on meurt dans la stase ?

Mais c’est très simplement, le corps sera en catalepsie avec les fonctions métaboliques complètement arrêtées. La conscience sera, non pas prisonnière de ce corps mais s’apercevra d’abord qu’elle ne peut pas faire réagir ce corps et que pourtant ce corps a l’apparence de la mort mais tu es toujours là. À ce moment-là, comme dans les expériences de mort imminente, les gens sortent de leur corps, le corps est dans le coma, ou mort ou autre, ils traversent des choses de la même façon que vous les traverserez, où toutes les franges intermédiaires (les plans astraux et tout), n’existeront pas pour vous, excepté bien sûr s’il existe des résistances en vous, hein.

Y a des gens qui sont capables encore de se maintenir en vigilance alors que la stase est actée depuis presque 24 heures, mais ça durera pas les trois jours. À un moment donné, avant la fin de la stase , tous les frères et sœurs humains seront passés par le portail de la Résurrection, et vous verrez par vous-mêmes que quel que soit ce que devient votre corps, quel que soit votre lieu de destination, quelle que soit votre évacuation ou pas, quel que soit votre pré-regroupement, par exemple chez les elfes, ça sera exactement la même chose : vous ne faites qu’obéir à ce que vous percevez de la Liberté. Donc je peux pas répondre de manière uniforme.

Question : ça sera comme une sorte de coma…

Non, c’est pas un coma. J’ai dit, ça ressemblera le plus à une expérience de mort imminente. D’abord y a reconnaissance de Marie, parce que personne ne peut oublier qui est sa Mère, même s’il l’a rejetée. Or vous avez tous l’ADN de Marie, que vous soyez avec ou sans lignée de Sirius. Donc la meilleure superposition possible que je puisse donner, c’est l’analogie avec l’expérience de mort imminente, c’est-à-dire la sortie du corps ou le maintien dans le corps mais la perception d‘un tunnel, la traversée de la Lumière, pour vous retrouver sur ce qui est au-delà de la Lumière. Et après, soit retour dans ce corps, soit retour à votre origine stellaire, soit embarquement avec ou sans le corps, soit sur les lieux de pré-regroupement, soit directement sur les Cercles de Feu, soit directement chez vous si vous n’avez plus envie d’être ici.

Question : les troubles de l’attention font-ils partie des phénomènes de disparition du mental, ou est-ce plutôt lié à la personne ?

Non, c’est directement lié, vous devenez tous Alzheimer, vous êtes tous en train d’oublier votre propre histoire – c’est voulu. C’est l’Intelligence de la Lumière qui fait ça. Alors bien sûr, je conçois tout à fait que ça puisse poser des problèmes dans la vie ordinaire, quand vous cherchez les mots, quand vous savez plus ce que vous faites dans la voiture, où vous alliez, quand vous vous levez pour faire quelque chose et que trois pas après vous avez oublié. Ça c’est l’action directe de la Lumière. Comment voulez-vous que l’histoire disparaisse, autrement ?

L’histoire est entretenue, que ce soit de votre naissance jusqu’à aujourd’hui, ou d’autres types de mémoire par rapport à la mémoire de vos vies passées, mais l’histoire est liée à la mémoire. Et c’est pour ça d’ailleurs, certains d’entre vous ont été très offusqués quand on avait dit, par différentes voix d’ailleurs, que tout l’historique qui correspond à l’enfermement n’a aucune raison de subsister. Ce qui subsiste, c’est simplement les occasions – pour les futurs Melchisédech et Étoiles des prochains mondes à libérer – d’avoir l’expérience de ça, qui sera maintenue pour aller libérer d’autres mondes, avec la technique que nous avons employée peut-être sur terre ou avec d’autres techniques. Car nous devons faire preuve, quand nous libérons un monde, d’une sacrée dose de créativité, le Féminin Sacré si vous voulez, hein, donc accepter un certain nombre d’informations, une certaine forme, qui n’est pas nécessairement que des mondes dits humanoïdes. Y a pas que les humains qui ont été enfermés. Hein, je vous rappelle qu’y avait à peu près… maintenant y en a plus que quarante systèmes solaires à libérer, mais y a pas que des formes humaines dans ces systèmes à libérer.

Quelle était la question ?

… les troubles de l’attention font-ils partie de phénomènes de disparition du mental ?

Oui, tout à fait. Le mental ne vous est d’aucune utilité en quelque dimension que ce soit, parce que tout est régi, si je peux dire, et tout est organisé et connu par l’Intelligence de la Lumière – que vous êtes.

Question : concrètement, comment se nourrir éthériquement des aliments ?

Alors, il est préférable de se nourrir de Lumière, bien sûr, mais il y a une étape qui souvent est préalable, c’est la nourriture du prâna des aliments, c’est-à-dire vous mettez un aliment devant vous et vous vous nourrissez de lui, mais sans le mettre dans la bouche. Vous l’absorbez, vous absorbez son énergie vitale, et après vous pouvez le jeter, hein, bien sûr. Se nourrir de Lumière, c’est autre chose. Cette capacité vous est ouverte depuis l’activation des Portes Attraction et Vision qui ont modifié le comportement alimentaire et les habitudes alimentaires. Y a certains frères et sœurs, certaines personnes, qui ne se doutent même pas de ce qui se déroule fondamentalement dans l’histoire de ce système solaire, qui sont capables de se nourrir de Lumière, et de rien d’autre. Ce n’est pas ce que je vous conseille de faire parce que les besoins sont différents pour chacun.

Mais vous le saurez très vite, si vous n’avez plus besoin de vous nourrir de matière, parce que dès que vous mettrez quelque chose dans votre bouche, vous aurez des nausées et votre ventre le rejettera. À ce moment-là, ben vous allez croire d’abord que vous avez un problème de santé très grave, et quand vous allez vous apercevoir – sans chercher à faire un jeûne, c’est différent de ce que j’avais expliqué sur le jeûne –, vous allez vous apercevoir que vous pouvez manger de moins en moins de quantité et de moins en moins de choses, et que pour autant vous constaterez par l’expérience elle-même que moins vous mangez, plus vous êtes en forme.

Certains parmi vous ne sont pas destinés à ça et ils ont besoin, réellement et concrètement, de manger de la matière. Ça veut pas dire qu’ils sont moins ou plus ceci ou cela, ça veut dire que leur physiologie du corps, la physiologie de l’âme, l’origine stellaire, ne permet pas de réaliser ce type d’alimentation pour l’instant. Mais d’autres parmi vous commencent déjà à vivre ces prémices, c’est-à-dire que vous constatez que vous ne pouvez manger que des petites quantités à chaque fois. Vous ne pouvez plus vous alimenter à heures fixes mais uniquement quand votre ventre le demande, ou quand la gourmandise se manifeste. Mais ça, c’est quelque chose qui est en cours en ce moment même, déjà depuis de nombreux mois, hein, voire d’années pour certains, mais pas pour tout le monde.

Question : par deux fois, j’ai senti l’air vibrer sur la gauche, comme si l’air allait s’ouvrir. Cela signifie-t-il que les voiles sont sur le point de disparaître ?

Tout à fait. De la même façon, pour ceux qui ont la clair-vision, la vision éthérique, pas la vision astrale, par exemple quand vous observez une entité de Lumière qui descend par exemple dans un canal, que vous la voyez, vous voyez effectivement, comme dans un dessin animé, comme si l’air se déchirait. Il prend une structure, il s’ouvre et apparaît l’entité. Je vous ai dit que les entités qui viennent vous visiter chez vous (pas les peuples de la nature), souvent quand vous vous mettez au lit, vous voyez pas seulement les canevas éthériques ni les particules adamantines, mais vous avez des formes rondes qui apparaissent, de différentes couleurs, et qui après se déploient selon une forme donnée. Là aussi, ça veut dire que les voiles sont quasiment disparus. Donc vous avez accès, même les yeux ouverts, même avec la vraie vision rétinienne, à ces entités, à ces formes de Lumière.

Et quand vous en arrivez à ce stade, bien sûr, ce n’est pas un conseil ni une obligation, mais vous allez constater très facilement que les besoins réels de nourriture n’existent plus. Sans pour autant souffrir de troubles de la glycémie, de malaises, de vertiges ou de sensation de faim, bien au contraire.

Il reste peu de temps.

Alors, il faut que je dise non pas le mot de la fin, parce que vous n’en avez pas fini avec moi. Nous passerons encore une journée, mais après les interventions, bien sûr, de l’Impersonnel, et après l’intervention de certains peuples de la nature, n’est-ce-pas ?

Quant à moi, je vous transmets toutes mes bénédictions, tout mon Amour, et tous mes remerciements pour votre écoute et votre bienveillance, au travers de cette écoute. Et je vous dis à très bientôt, et je vous bénis maintenant.

… Silence…

Au revoir.