SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

8 novembre 2016

La sataniste Lady Gaga vient faire les éloges d'Hillary Clinton: "une remarquable femme prête à restaurer la paix".

Hillary Clinton est bien désespérée pour faire venir des "artistes" aussi pitoyables que cette lady caca. Cette chanteuse qui prend des bains de sang, qui à développé un parfum inspiré du sang et du sperme (décidément c'est une passion dans l'entourage de Clinton) et qui a admis son allégeance luciférienne à la télévision a cru bon de prêter également son allégeance à Hillary Clinton (après tout, qui se ressemble s'assemble).

Selon elle, Hillary serait une "remarquable femme prête à restaurer la paix". "Hillary Clinton est faite d'acier", "Elle est imparable", "elle nous protégera de l'extérieur et même de l'intérieur" (sous-entendu de nous-même...si, si elle l'a dit). "votez pour le candidat qui a du cœur".

En décryptant  le message (oui, les satanistes adorent inverser les valeurs), le message serait plutôt qu'Hillay est une "femme méprisable prête à déclarer la guerre". Son désir de faire la guerre a été déjà amplement démontré à la fois dans ses actes passés mais aussi dans ces intentions après l’élection, notamment vis à vis de la Russie mais aussi de l'Iran. Concernant le fait qu'elle soit méprisable et corrompue, le manager de campagne d'Hillary Robby Mook le confirme lui-même dans cet email publié par Wikileaks.



Son discours en faveur de Clinton hier, le 07.11, lors de la dernière campagne à Raleigh en Caroline du Nord, vêtue d'un uniforme évoquant le National-Socialisme des années 40.


Il est vrai que qu'elle s'est quelque peu assagit ces derniers temps. En Juin dernier, Lady Caca a rencontré le Dalai Lama et voilà ce qu'elle disait au public:

"S'il vous plait, n'oubliez pas que le mal est intelligent, malin et invisible. Il n'a pas de couleur, il n'a pas de race, de religion ou d'opinion politique.C'est un serpent invisible qui lorsqu'il prévoit son attaque se dit: "je vais diviser mon ennemi en groupes plus petits et plus faibles. Et je vais faire en sorte qu'ils se haïssent entre eux. Pour que ce soit plus facile de les abattre. Et pendant que nous nous déchirons pour savoir quel groupe cause les problèmes, le mal prévaut...partout autour de nous."