SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

5 novembre 2016

Exclu : Un journaliste d’Associated Press admet falsifier les informations pour Hillary Clinton

Au cas où vous auriez eu le moindre doute sur la malhonnêteté totale d’Associated Press (qui pousse également la propagande pro-pharma et les points de discussion scientifique de Monsanto) consultez ce courriel impliquant le journaliste Eric Tucker et les agents de Clinton David Kendall et Cheryl Mills (source : Wikileaks).

L’authenticité de ce courrier électronique est déjà confirmée via la clé DKIM de Google.com (un code d’authentification d’e-mail).


____________________________________________________________________
    
Sujet: Re: FW: Salut à nouveau de l’AP (enquête sur la clé USB)
De: cheryl.mills@gmail.com
Pour: DKendall@wc.com
Date: 2015-08-11 20:06
Sujet: Re: FW: Salut à nouveau de l’AP (enquête sur la clé USB)

Le mardi, 11 août 2015 à 18h02, Kendall, David a écrit :


Ça devient hors de contrôle.

  

* David E. Kendall *
* Williams & Connolly LLP *
725, rue Twelfth, N.W., Washington, DC 20005
(P) 202-434-5145 | (F) 202-434-5029
dkendall@wc.com | www.wc.com/dkendall


* De: * Tucker, Eric [mailto: etucker@ap.org]
* Envoyé: * Mardi, 11 Août 2015 6:00 PM
* À: * Kendall, David
* Sujet: * Salut à nouveau de l’AP (enquête sur la clé USB)
 
Salut David,

On nous a dit, et nous nous préparons à signaler que le FBI a pris possession de la clé USB qui était autrefois en votre possession. C’est ce qu’on nous a dit, et nous voulions savoir s’il y avait des commentaires à faire. Si vous voulez nous écarter et dire que nous sommes mal informés, je serais heureux de l’accepter. Mais nous avons de solides raisons de le croire. Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires. Merci beaucoup.


Eric
____________________________________________________________________

Le journaliste d’Associated Press dit qu’il sait que c’est vrai, mais qu’il sera heureux d’imprimer que c’est faux

Ce qui est vraiment étonnant dans ce courriel est la façon dont le journaliste de l’AP Eric Tucker dit qu’il sera heureux de mentir pour couvrir les Clintons. En clair, il explique qu’il a une «solide raison» de croire le rapport, mais il sera heureux de publier un faux récit par l’intermédiaire de l’Associated Press, et il suggère même ce que ce faux récit devrait être : « Si vous voulez nous écarter et dire que nous sommes mal informés, je serais heureux de l’accepter aussi. »

En d’autres termes, il n’est pas simplement corrompu, malhonnête et frauduleux en tant que journaliste, il a aussi suggérer le faux récit que les Clintons devraient utiliser !

D’ailleurs c »est exactement de la même façon que l’AP parle à la CDC au sujet des vaccins et la rougeole. Essentiellement, les journalistes de l’Associated Press disent : « Nous sommes des put**** médiatiques totales, nous allons nous pencher et saisir nos chevilles pendant que vous enfoncer votre histoire fausse dans la gorge de nos lecteurs qui pensent sottement que nous sommes une organisation de nouvelles crédible. »

Vous devez aimer Eric Tucker pour cela. Le type paye le prix pour finalement expliquer noir sur blanc ce que nous connaissons depuis des années : l’AP est une blague totale quand il s’agit de journalisme réel. Notez bien que l’AP ne renvoi même pas Tucker pour cette admission. Il obtiendra même probablement un prix.

Combien d’autres « journalistes » de cette organisation ont menti pour couvrir les crimes de Clinton ?

Tout cela nous amène à l’esprit la question évidente : Combien d’autres ont menti délibérément pour couvrir les crimes de Clinton ?

Simplement, quel pourcentage des histoires AP sur les scandales de Clinton sont en réalité de fausses nouvelles qui prétendent être du journalisme crédible ? (Réponse : Probablement environ 99%.)

Ce n’est pas seulement AP. C’est la même histoire dans toutes les autres organisations de presse à travers l’Amérique : Ce sont tous des menteurs et des escrocs, et ils travaillent tous pour Hillary Clinton.

Source: naturalnews.com
Vu ici: anguillesousroche.com
Source E-mail: wikileaks.org

Note:  Associated Press tout comme Reuters ou AFP sont des agences qui contrôlent l'information. Ces agences ne sont pas contrôlées par Clinton, elle n'est qu'un pion dans le jeu, une marionnette, mais la couvrent pour des raisons politiques, décidées bien plus haut que le gouvernement. Croire que les complots sont organisés par des personnages politiques du gouvernement ou même par un président, c'est faire preuve de naïveté, ou de sommeil profond.