SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

6 novembre 2016

Attention, astéroïde! Des exercices de grande envergure aux USA

La NASA et d'autres organismes gouvernementaux ont cherché, lors d'exercices en Californie, à minimiser les conséquences d'une menace spatiale.

Le gouvernement américain a organisé des exercices interministériels visant à minimiser les conséquences de l'impact d'un astéroïde avec la Terre, lit-on dans un communiqué du service de presse de l'agence spatiale américaine (NASA).

Les exercices ont été organisés par la NASA et l'Agence fédérale des situations d'urgence (FEMA). Le Pentagone, représenté par les forces aériennes, les laboratoires nationaux au sein du département de l'Énergie, chargés de créer des armements nucléaires, ainsi que les autorités de l'État de la Californie ont participé aux exercices, qui se sont tenus le 25 octobre dans la ville d'El Segundo (Californie).

D'après le scénario des exercices, les autorités devaient prendre des mesures dans le cadre de l'impact d'un astéroïde de 100 mètres de long et 250 mètres de large qui aurait eu lieu le 20 septembre 2020. Dans un premier temps, l'impact aurait été considéré comme peu probable avec un taux de 2 %, mais en mai 2017, les scientifiques auraient compris qu'il était inévitable. En novembre 2017, stipule le scénario, les scientifiques ont déterminé que l'astéroïde devrait tomber au sud de la Californie ou près de ses côtes.

Les autorités américaines ont examiné les mesures nécessaires afin d'évacuer la population de Los Angeles et ses banlieues, à savoir environ 13 millions de personnes. Ce type d'entraînement part du principe que le temps manquerait pour effectuer une mission visant à détruire l'astéroïde ou à modifier sa trajectoire. Lors des exercices, les participants ont également établi des plans visant à démentir de fausses informations et des rumeurs susceptibles d'affecter l'opinion publique.

Selon le nouveau chef des missions scientifiques de la NASA, l'Américain d'origine suisse Thomas Zurbuchen, « la menace examinée lors des exercices n'est pas irréelle. » C'est la troisième fois que la NASA et la FEMA effectuent de tels exercices.


Note: les scientifiques de la NASA savent parfaitement que d'importants météorites vont s'écraser sur terre d'ici peu de temps, ces exercices en sont la preuve.