SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

10 octobre 2016

Violente altercation entre Poutine et Hollande ? « Si la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis veulent la guerre, ils l’auront »

Je n’ai vu aucune mention de ce “clash” ailleurs que dans les médias iraniens et sur les sites d’information alternative, mais l’épisode pourrait bien être authentique tant il sonne juste. Hollande n’a-t-il pas dit hier «se poser la question» de recevoir Poutine lors de la visite de celui-ci à Paris le 19 octobre prochain, brandissant même la menace de la Cour pénale internationale pour « crimes de guerre » ? OD

« Les médias occidentaux font état d’une très vive altercation entre le Président russe, Vladimir Poutine et son homologue français, François Hollande autour de la Syrie.

Le contact téléphonique entre les deux hommes a tourné à une passe d’armes verbale, avec en toile de fond un approfondissement des divergences de part et d’autre. Hollande qui  tentait de dissuader Poutine de la prolongation des raids aériens russes contre les terroristes à Alep, s’est trouvé confronté à la grande colère du Président russe.

Hollande avait vertement critiqué Poutine pour avoir frappé ceux qu’il qualifiait de « rebelles modérés » quand le Président russe a laissé éclater sa colère en affirmant qu’il « n’existe aucun rebelle modéré en Syrie puisque tous les rebelles agissent en interaction sur le terrain ».

Et le Président Poutine d’ajouter : « le fait d’attribuer aux terroristes le qualificatif  ‘modéré’ est méprisable » !

En réponse à Hollande qui demandait l’arrêt des frappes aériennes russes contre les positions des terroristes d’Al Qaida et de l’ASL à Alep, Poutine aurait fulminé : » Vous n’avez plus aucun autre choix, si ce n’est le fait d’abattre les avions russes et là vous allez tout bonnement déclencher une nouvelle guerre mondiale. Si la France, la Grande Bretagne et les Etats Unis veulent la guerre, ils l’auront »

Poutine aurait évoqué par la suite l’intervention de 2011 de l’Otan en Libye pour demander à son homologue français : « Quand vous avez décidé d’attaquer la Libye, avez-vous demandé la permission de la Russie? »

Sources: