SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

14 octobre 2016

Troisième Guerre mondiale : La Russie recommande à ses citoyens de trouver les bunkers les plus proches

Une émission de télévision russe a explicitement communiqué aux civils de savoir où se trouve leur abri anti-aérien le plus proche et a demandé à plusieurs reprises si les téléspectateurs étaient prêts pour la guerre nucléaire.

Une émission apocalyptique a dit aux téléspectateurs de la chaîne de télévision appartenant à l’État NTV : « Si elle doit arriver un jour, chacun de vous doit savoir où se trouve l’abri le plus proche. Il est préférable de le savoir dès maintenant. »

L’hôte en colère, Yevgeny Kiselyov, a blâmer « le comportement effronté » de l’Amérique et a passé deux heures à avertir qu’un conflit pourrait prendre des « dimensions nucléaires ».

La posture agressive de la Russie au cours des dernières semaines a vu la force de l’État de 40 millions de ses citoyens prendre part à un exercice massif de défense pour les préparer à un holocauste nucléaire.

L’armée russe a annoncé qu’elle allait étendre l’exercice à l’échelle nationale dans la préparation d’une guerre à grande échelle.

Le gouverneur de Saint-Pétersbourg a précisé que les rations de pains auxquelles les gens auront accès si la Russie reçoit des attaques sera de 300 grammes pendant 20 jours.

Le Kremlin a également ordonné que des missiles à capacité nucléaire soient transportés dans une base en Europe continentale, sur une enclave près de la Pologne appelé Kaliningrad.

La Russie a promis d’abattre des avions de combat américains qui attaquent les forces du président Bachar al-Assad en Syrie.

La joute verbale entre les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Russie sur la question du bombardement continu de civils en Syrie atteignent un pic, avec la possibilité bien réelle d’un véritable conflit armé entre les nations sur la ville d’Alep.

Mais un expert croit que la dernière montée en puissance des tensions de Poutine est tout simplement une tactique pour empêcher les États-Unis d’intervenir en Syrie et mettre le président américain à l’écart.

Aleksander Baunov, analyste au Centre Carnegie de Moscou, a déclaré que les exercices de défense civile et la programmation à la télévision étaient un stratagème pour dissuader les États-Unis d’interférer avec la campagne militaire de la Russie en Syrie ou en répondant trop fortement aux efforts russes suspectés d’interférer avec les élections des États-Unis.

Il a dit : « Ils veulent toucher le fond et essayer de monter ensuite. N’importe quel politique responsable… si vous êtes responsable et expérimenté, ne peut pas démarrer avec de mauvaises relations si ils sont déjà au plus bas. »

Sources: