SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

17 octobre 2016

Liberté d'expression: Julian Assange privé d’internet, WikiLeaks dénonce

Les responsables du site Wikileaks ont annoncé ce matin que l’accès à Internet de son co-fondateur Julian Assange avait été bloqué.

Internet est l'un des rares moyens dont dispose Julian Assange pour rester en contact avec le reste du monde puisqu'il vit retranché dans l'ambassade d'Équateur à Londres. Pourtant, dans la matinée du 17 octobre, le site WikiLeaks annonçait sur son compte Tweeter que son co-fondateur avait été privé d'accès à Internet par les organes gouvernementaux. 

« L'accès à Internet de Julian Assange a été délibérément coupé par un certain État. Nous avons pris les mesures appropriées en cas de circonstances imprévues », indique le site WikiLeaks.

Ces problèmes d'accès à Internet sont apparus après la publication de la neuvième partie de la correspondance privée de John Podesta, le directeur de campagne électorale d'Hillary Clinton. Au total, plus de 12 000 documents ont été déjà publiés par WikiLeaks pour le mois d'octobre.

Rappelons que mardi 4 octobre dernier, M. Assange avait promis que chaque semaine de nouvelles révélations seraient publiées en ligne, jusqu'au 8 novembre, jour du scrutin de l'élection présidentielle aux États-Unis.