SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

13 octobre 2016

La vraie puissance des bombes nucléaires va vous traumatiser

Quand on pense aux armes nucléaires, celles qui viennent immédiatement à l'esprit, ce sont les bombes atomiques d'Hiroshima et Nagasaki, qui explosèrent le 6 et le 9 août 1945 au Japon. Pourtant, depuis les premiers tests atomiques en 1945, ce sont pas moins de 2475 bombes nucléaires qui ont explosé à  la surface de la planète.

À eux seuls, les États-Unis et l'ex-URSS totalisent respectivement 1132 et 981 de ces explosions. La dernière explosion en date est celle du 9 septembre 2016, provoquée par la Corée du Nord.

Si ces explosions n'ont été que des «tests», leur puissance à  de quoi donner des sueurs froides, comme nous l'explique la chaêne YouTube RealLifeLore. Ainsi, par rapport à  leurs petites soeurs, les bombes d'Hiroshima et Nagasaki ne valent guère plus qu'un pétard mouillé.



Pour preuve: la puissance de la bombe d'Hiroshima, baptisée «Little Boy» était équivalente à celle produite par l'explosion de 15 000 tonnes de TNT. Ce qui est considérable, d'autant plus lorsque l'on sait qu'elle causa la mort instantanée d'au moins 70 000 personnes et détruisit tout sur un rayon de 12 km.

Pourtant, cela n'est rien par rapport à  la plus puissante bombe nucléaire jamais testée par les américains: «Castle Bravo», et son explosion équivalente à 15 mégatonnes, soit 1000 fois Hiroshima. Cette bombe à hydrogène, ou bombe H, fut testée le 1er mai 1954 sur l'atoll de Bikini.

6666 fois la bombe d'Hiroshima

Mais la palme d'or de la bêtise humaine revient aux soviétiques: le 30 octobre 1961, ils font exploser la Tsar Bomba dans l'archipel de Nouvelle-Zemble, dans l'Arctique russe. C'est un véritable monstre d'une puissance de 57 000 000 tonnes de TNT, (soit 3333 bombes d'Hiroshima explosant en même temps, au même endroit). Résultat: une boule de feu de 7 km s'est instantanément formée, l'explosion fut visible à plus de 1000 km de distance et le champignon atomique engendré grimpa à  plus de 64 km d'altitude.

La chaleur provoquée fut telle qu'elle était suffisante pour brûler au 3ème degré jusqu'à 100 km du point zéro, et pouvait être ressentie à 300 km. Quand à l'onde de choc, elle parvint à briser des vitres en Norvège et en Finlande.

Le pire peut être dans l'histoire, c'est que les russes ont, au départ, planché sur une Tsar Bomba d'une puissance de 100 mégatonnes, soit 6666 fois Hiroshima. Mais dans un sursaut écologique, ils ont préféré ne pas la tester en condition réelle, afin de limiter les retombées radioactives.

La Tsar Bomba dût être un choc pour les gouvernements, puisqu'elles ont freiné la course à la puissance. En effet, la plus puissante ogive nucléaire américaine aujourd'hui en service est la B83 avec 1 mégatonnes de TNT de puissance, tandis que les russes possèdent le Satan 2, un missile balistique portant des ogives nucléaires d'une puissance de 15 à 28 mégatonnes de TNT.

La Troisième guerre mondiale promet donc d'être intense... Vous pouvez d'ailleurs déjà en avoir une idée en testant des bombes nucléaires sur le site Nukemap.

Source: fr.canoe.ca