SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

25 octobre 2016

D’étranges hallucinations se répandent dans un hôpital Américain

Durant les premières heures de mercredi de la semaine dernière, une étrange épidémie a fait irruption dans la région du Pacifique Nord-Ouest des États-Unis. Cinq personnes ont attrapé une maladie non identifiée qui semble provoquer de vives hallucinations et qui se propage par le toucher.

La première personne à avoir expérimenté les premiers symptômes est une femme âgée de 78 ans originaire de North Bend dans l’Oregon, qui a appelé la police se plaignant que sept ou huit personnes « essayaient d’arracher le toit de sa voiture », a rapporté Oregon Live.

En l’espace de quelques jours, son aide-soignant de 54 ans, deux policiers et un employé d’hôpital ont eu les mêmes illusions bizarres et des hallucinations visuelles, a rapporté l’agence KVAL. Tous ces individus sont entré en contact à un moment donné à North Bend ou à l’Hopital Bay Area dans l’Oregon.

Le Shérif du Coos County Office a déclaré qu’une enquête sur des matières dangereuses était en cours chez tous les cas signalés. Il a rapporté qu’aucune preuve d’une contamination n’avait été trouvée et que tous les tests sanguins semblaient être normaux.

Au premier abord, les enquêteurs soupçonnaient que la prise de Fentanyl par la vieille dame (un antidouleur à base d’opiacés) était à blâmer. Cependant, ce n’était pas le cas pour tous les autres signalements.

La déclaration de la police faisait mention que deux policiers ont quitté l’hôpital, tandis que le médecin (qui est toujours à l’hôpital) a récemment contracté la grippe. La femme et son aide soignant restent en soins, tandis que l’enquête se poursuit.

Popular Science a discuté avec le professeur James Giordano de l’université de Georgetown, qui a expliqué qu’un contaminant était probablement la cause. Néanmoins d’autres facteurs tels que la psychose partagée ou la folie à deux sont potentiellement responsables eux aussi.

Sources:

Note: ben oui, la science n'apportera que des réponses vagues et incertaines, car personne à ce jour ne peut expliquer rationnellement ce qu'est une hallucination. Alors ils cherchent des réponses réconfortantes et racontent n'importe quoi pour classer l'affaire au plus vite. Mais bientôt, il vont avoir du pain sur la planche pour expliquer les hallucinations massives qui vont se produire sur la totalité du globe!