SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

12 septembre 2016

Un reporter de CNN révèle que l'administration Obama les paie pour mentir

Une ancienne journaliste de CNN affirme que l'administration Obama contrôle ce que les gens doivent savoir.

Le réseau est devenu un front stratégique pour la campagne Clinton et un bastion pour la diffusion d'un non-sens libéral.

Maintenant, un rapport d'un de ses propres journalistes dévoile que CNN aurait en plus reçu des pots de vin de différents pays internationaux.

365 USA News rapporte:

La journaliste de CNN qui a dévoilé le pot aux roses s'appelle Ambre Lyon, anciennement employée par CNN et "journaliste primée". Hier, Lyon a dénoncé les pratiques commerciales suspectes du réseau.

Lyon affirme que CNN "est payé par le gouvernement des Etats-Unis pour rendre compte de certains événements, mais pas sur d'autres." Lyon nous a également dit que le réseau est un outil pour l'administration Obama pour manipuler l'information que le public américain doit voir.

Lyon affirme que Obama a contrôlé tout ce que nous savons par CNN, son ancien employeur.

Les conclusions de Lyon, suggérant que le réseau a agi comme un filtre d'information pour la maison blanche, a confirmé les soupçons de beaucoup, que la corruption du gouvernement s'étend loin dans les secteurs prétendument non gouvernementaux de l'Amérique.

Il y a quelques années, Lyon a été interviewé par Joe Rogan, et a révélé des témoignages très choquants au sujet de sa déclaration des protestations du printemps arabe à Bahreïn en 2011.

Au cours de l'interview de Lyon avec Joe Rogan, elle a expliqué qu'elle et un autre collègue faisaient partie d'une équipe de 4 personnes envoyées par CNN à Bahreïn en 2011. En arrivant à Bahreïn, Lyon a remarqué quelque chose de très étrange: le gouvernement des États-Unis avait fournit des armes d'une valeur de plus d'un milliard de dollars, y compris des gaz lacrymogènes, au régime oppressif bahreïni qui cherche à réprimer les manifestations populaires dans le pays.

Lyon a été menacé par le personnel du gouvernement des États-Unis, tout en restant sur une base de la Marine des Etats-Unis à Bahreïn. On lui a dit de ne pas signaler l'incident, ou alors de faire face à de graves conséquences.

De son côté, CNN lui a dit de se taire et de ne pas signaler la répression des manifestations pacifiques par le gouvernement de Bahreïn, et a été contrainte de raconter des mensonges.

The Guardian confirme une grande partie de la déposition de Lyon, et nous dit que les journalistes de CNN étaient eux-mêmes victimes de l'oppression des autorités locales:

"L'équipe de CNN elle-même a été violemment arrêtée par les agents du régime. Comme ils l'ont décrit après leur retour aux États-Unis, 20 hommes lourdement armés, dont les visages ont été recouvert de masques de ski noirs, ont sauté de véhicules militaires, puis ont pointé des mitrailleuses sur les journalistes, les obligeant à se coucher au sol. Les forces de sécurité du régime ont saisi leurs caméras et supprimé leurs photos et séquences vidéo, puis les ont ensuite détenus et interrogés pendant six heures. "

En ce moment, Amber Lyon tente de faire savoir au grand public que l'administration Obama et CNN ont travaillé ensemble pour soutenir un régime brutal, tout en obligeant les journalistes à se taire.

Source: yournewswire.com 
Note: excusez pour la traduction, j'ai fait au plus vite...