SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

25 septembre 2016

Recherche Extraterrestre... la bonne blague

Comme je l'ai déjà fait remarquer dans le dossier "les extraterrestres", le nombre d'observations d'ovnis sur terre est en constante augmentation depuis quelques années, sans compter les crop-circles ou certaines interventions célestes.

Pour essayer de lutter contre toutes ces apparitions et révélations qui surgissent de tous coins de la planète, les guignols continuent de prétendre que leurs "scientifiques" sont activement à la recherche de ces derniers dans les galaxies les plus reculées de notre Univers, et nous montrent avec un déballage médiatique exceptionnel et acharné tous les efforts concentrés en ce sens.

Faisant mine d'ignorer ce qui se passe dans nos cieux, ils insistent pour que l'on croit que nous sommes seul dans l'Univers, mais qu'ils n'abandonnent pas l'espoir de trouver une vie extraterrestre, loin, très loin de chez nous.

Jusqu'ici, ils avaient crée le radio-télescope d'Arecibo, puis l'institut SETI, avec plein de paraboles et de gros ordinateurs, et aujourd'hui, alors que le célèbre astrophysicien Stephen Hawking nous met en garde de contacter qui que ce soit d'origine Alien (voir ici), bien qu'il participe lui-même à une recherche (de 100 millions de $) financée par un entrepreneur Russe (voir ici), c'est au tour des guignols de Chine de faire semblant de s'y mettre, en fabriquant le plus gros télescope du monde...

Bref, ils se foutent de nous.

Avec le plus grand télescope du monde, la Chine cherche la vie extraterrestre
Le 25.09.2016 - m6info.yahoo.com

Le plus grand radiotélescope du monde est entré en service ce dimanche dans le sud-ouest de la Chine. Dans le cadre d'un projet faramineux, l'ambition de cette installation est, selon Pékin, de détecter une vie intelligente extraterrestre.

Appelé par les scientifiques Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope (FAST), le télescope a commencé à fonctionner vers midi, a annoncé l'agence “Chine nouvelle”. Le FAST, qui présente une ouverture sphérique d'un diamètre de 500 mètres, couvrant une surface équivalente à 30 terrains de football, est installé dans une zone rurale de la province du Guizhou (sud-ouest), entre trois collines karstiques.

Plus de 10.000 habitants déplacés

L'installation, dont la construction avait commencé en mars 2011, a coûté 1,2 milliard de yuans (165 millions d'euros) et dépasse nettement en dimension le radiotélescope d'Arecibo, située dans l'île de Porto Rico, qui a un diamètre de 305 mètres. Le directeur général de la Société chinoise d'astronomie, Wu Xiangping, avait déclaré l'an passé à “Chine nouvelle” que le haut degré de sensibilité du FAST allait “aider à rechercher de la vie intelligente en dehors de notre galaxie”.

Près de 10.000 habitants résidant dans un rayon de cinq kilomètres autour du dispositif d'écoute ont été réinstallés plus loin pour laisser place au télescope.

-----
Merci à Sylviane pour l'info.