SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

17 juillet 2016

Le hasard n'existe pas...

...pas plus que le terrorisme islamiste. On a vu que les différents "attentats" amenaient à des mesures sévères de la part du gouvernement, impactant non pas le terrorisme ou les criminels en général, mais la population dans ses libertés individuelles ainsi que le renforcement - exagéré - des forces de l'ordre, et cela dans le but d'une soi-disant protection d'un danger fictif.

On sait que le but de l'élite est de provoquer un chaos si démesuré, que la population n'aura d'autre choix que de demander elle-même le contrôle total de sa "sécurité" par ces derniers, afin qu'ils puissent instaurer un nouvel ordre mondial en toute tranquillité, sans que plus personne n'ait son mot à dire.

Dernièrement, on a pu observer que "l'attentat" du Bataclan avait amené à l'instauration de l'état d'urgence, qui n'est autre qu'une dictature camouflée et un pas en avant vers le contrôle des masses. Ensuite, et je ne parle que des actions commises en France, il y a eu le meurtre de deux policiers à leur domicile, ce qui a eu pour effet immédiat de permettre aux agents des forces de l'ordre de s'équiper de leur arme pendant leurs temps libres, c'est à dire de pouvoir répondre à une "situation d'urgence" à tout moment (manifestation, rébellion, rassemblements de masse qui dégénère...). De la même façon, et c'est très étrange, les maitre-nageurs sur les plages ont été équipés d'armes à feu, ce qui ne présage rien de bon de ce côté-là.

Et maintenant, avec ce nouvel "attentat" à Nice - tombant "à point nommé" pour la continuité de l'état d'urgence pour 3 mois supplémentaires - le ministère de l'intérieur recrute des "têtes brûlées" pour renforcer ses troupes de maintien de "l'ordre".

Il n'y a pas de hasard, il n'y a pas de terroristes, il n'y a qu'un plan et des actions commises par des suicidaires, peut-être légèrement perturbés, commandités par un groupe oligarchique sans scrupules à des fins de contrôle et de mondialisation. Ni plus ni moins.

- La famille du tueur de Nice aurait reçu 100.000 euros quelques jours avant la tuerie - rtl.be