SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

19 juillet 2016

Le hasard n'existe pas, suite

Alors aujourd'hui, je tombe (merci à Claire) sur un article d'un site Africain qui affirme sans détours que le tueur de Nice a été engagé pour commettre le massacre de la semaine dernière. 

L'article n'apporte pas de preuves bien sûr, mis à part le fait que le tueur a touché une importante somme d'argent peu avant la tuerie, pour ensuite l'offrir à sa famille, information que plusieurs journaux ont déjà diffusée, mais ce qui est important je trouve, c'est qu'il ose désigner un autre coupable que la radicalisation islamiste.


EXCLUSIF. Attentat de Nice: le terroriste ne s’est pas radicalisé, il a été payé pour tuer
Le 18.07.2016 - mamafrika.tv

MamAfrika TV | Par Estelle Nken

« Radicalisation rapide », ils disent. De la poudre aux yeux, de l’arnaque, une nouvelle menterie pour sans doute accuser encore une fois l’islam. Honteusement, machinalement, tragiquement et perpétuellement. Le tueur de Nice, Mohamed Bouhlel Lahouaiej, n’était qu’un chauffeur-livreur…qui roula subitement sur l’or à la fin de sa vie. Échec après échec, il a résolu de mourir mais en pensant à sa famille. Les révélations de son frère cadet, Jaber Bouhlel, jamais tenues en compte par la presse française -sans surprise-, prouvent que son frère, le tueur, a envoyé, avant de mourir, à sa famille, la rondelette somme de 240,000 Dinars tunisiens,  84.000 £, soit 100 000 €, d’après le témoignage de son frère relayé par le journal britannique Dailymail. Mais, comme François Hollande, l’homme « hyper-renseigné » avait trouvé un coupable, l' »islam radical », la presse a été obligée d’abonder dans son sens. Quelle menterie !

Mais d’où viennent ces sous ? C’est la vraie question qu’il faut se poser. Hélas, la presse française, toujours elle, se contente de dire: « il a vidé ses comptes »; « il a vendu sa voiture ». A-t-on interrogé la banque pour savoir combien il avait dans ledit compte ? Que nenni. Même pas 200 euros, selon des sources fiables. Même la famille du tueur ne comprend pas, lui qui n’avait pas donné de ses nouvelles durant…4 ans s’est subitement enrichi. Il a acheté des armes, et loué un camion de 19 tonnes. Le tueur de 31 ans, l’homme qui a tué 84 personnes dont des enfants, ne s’est surtout pas radicalisé. Ce père de trois enfants étaient un homme colérique, certes, mais qui aimait la vie. Ce sont ses échecs sentimentaux et sociétaux qui lui ont fait accepter cet argent. Il ne maîtrisait même pas une seule sourate du coran.

On apprend entre autres, que, pour pouvoir louer un camion, il faut tout d’abord un dépôt de garantie de 2000 € en Carte Bleue (CB, VISA, MasterCard). Le contrat de location est ensuite obligatoirement établi au nom du cautionnaire. Le mode de paiement est la Carte Bleue (CB, VISA, MasterCard) et les pièces à fournir sont: le justificatif de domicile de moins de 3 mois, plus la dernière fiche de paie. La location journalière est de 189 €. L’amateur d’alcool, de belles femmes et de salsa était psychologiquement fragile. Ils l’ont eu. Les « qui » donc ? Forcément des islamistes nous dira-t-on. Vraiment ? Sa famille insiste sur le fait que l’homme a souffert de troubles mentaux graves entre 2002 et 2004. Pendant ses crises, il cassait tout ce qui traînait devant lui. Voilà un homme mentalement instable dont ont nous dit qu’il a tout programmé. Non, les autres ont programmé, et l’ont envoyé mourir. Ce sont eux qu’on doit traquer et emprisonner à perpétuité…

Quand on se radicalise, l’argent n’a aucune espèce d’importance…On meurt pour Allah et rien d’autre…

Pour cet article posté sur son mur, le compte Facebook d’Allain Jules a été désactivé. Pas suspendu, mais désactivé. Irrévocable donc. C’est à dire, 5000 amis à la poubelle et 15 000 fans, sur la page « Allain Jules Fans », perdus.