SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

27 juillet 2016

Etats-Unis : une vidéo choquante montre un gardien de prison tuant un détenu noir par strangulation

Une vidéo obtenue par un site d'information américain révèle que le gardien d'une prison de l'Oklahoma a tué de ses propres mains un prisonnier afro-américain, en avril dernier.

Les polémiques autour des violences policières aux États-Unis ne risquent pas de se tasser de sitôt : dans une vidéo mise en ligne par le site The Daily Beast, on voit un gardien de prison asperger de gaz poivre un détenu afro-américain, avant d'écraser sa trachée durant plus d'une minute, jusqu'à ce qu'il décède.

La scène a été filmée par une caméra de surveillance d'un établissement pénitentiaire de L’État de l'Oklahoma, le 4 avril 2016.


Vidéo de l'incident (Attention : ces images peuvent être perturbantes)

Un médecin légiste de cet État avait déjà affirmé après autopsie que le décès du prisonnier, Darius Robinson, avait été causé par la «compression manuelle de son cou», et qu'il s'agissait donc bien d'un homicide.

«Il est mort étranglé dans sa cellule de prison. C'est inacceptable», a commenté l'avocat de la famille du défunt, Malik Shabazz, après la diffusion de cette vidéo. L'avocat a annoncé qu'il poursuivrait en justice la prison en question.

Père de sept enfants, Darius Robinson avait été arrêté le 1er avril 2016 pour avoir manqué au paiement de la pension alimentaire d'un de ses fils. Trois jours plus tard, en prison, il avait souffert selon l'avocat de sa famille d'un «épisode maniaque», qui aurait provoqué l'intervention de gardiens de prison.

Deux Afro-Américains tués par la police début juillet

La révélation de cet incident dramatique s'inscrit dans un contexte de fortes tensions raciales aux États-Unis : durant la première semaine de juillet, deux Afro-américains ont trouvé la mort à la suite de violences causées par des policiers (l'un à Bâton-Rouge, en Louisiane, l'autre à Minneapolis, dans le Minnesota).

Ces événements ont mené à l'organisation de grandes manifestations de protestation, dans l'ensemble du pays.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire