SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

14 mai 2016

L'ISS se prend un impact sur l'un de ses hublots

Voilà quelque chose d'étonnant qui vient d'arriver à la station spatiale ISS. Il y a quelques jours, un débris spatial d'un centième de millimètres a impacté l'un des hublots, causant une fissure 100 fois plus grosse que lui. C'est l'astronaute Tim Peake qui l'a signalé et partagé sur le site de la NASA/ESA.

Un impact de seulement 7 millimètres de diamètre,
et qui ne représente aucun danger
Heureusement, les vitres de la station sont prévues pour ce genre de misère, car en plus d'être huit fois plus résistantes que le vitrage terrestre, elles disposent de quatre couches.

Les scientifiques estiment qu'un impact causé par un objet d'une taille supérieur à 1 cm pourrait pénétrer dans les modules de l'équipage et qu'au-delà de 10 cm l'objet serait capable de briser complètement la station.

Mais alors, comment se fait-il que la station n'a pas encore explosé?

C'est une question que je me pose depuis pas mal de temps. Je ne sais pas si vous avez vu le documentaire du magazine Top Secret "la Vérité cachée de la conquête spatiale ", dans lequel Roch remet en question la validité de l'existence de l'ISS, et dont certains arguments ne manquent pas de pertinence, mais ce qui arrive aujourd'hui à la station spatiale me fait justement penser à ça, et me pousse à me demander par quel miracle la station ISS n'a pas encore été percutée par un débris spatial plus important, sachant qu'elle est en orbite depuis 1998.

Poubelle spatiale
Aujourd'hui, les scientifiques estiment à 700 000 le nombre de débris de plus d'un centimètre - 135 millions le nombre de débris de plus d'un millimètre - que l'homme a envoyés dans l'espace et qui tournent toujours au-dessus de nos têtes.

A ajouter à cela, les pluies de météorites mensuelles qui proviennent de diverses comètes et qui vont jusqu'à pénétrer notre atmosphère.

Alors... par quel miracle la station spatiale internationale est-elle passée au travers de tout ça depuis presque vingt ans? C'est un mystère total!