SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

21 mai 2016

LA RÉSURRECTION - Mai 2016

Omraam Mikaël AÏVANHOV

Partie 3 – Questions/Réponses




Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de passer un moment avec vous cet après-midi, ce jour, et partout où vous êtes. Ce que je vais dire aujourd’hui, et ce que vous allez me demander, s’inscrit parfaitement, et en tout cas c’est ainsi que cela doit être, dans la notion de Résurrection et tout ce qui se déroule, maintenant que vous êtes rentrés à pieds joints dans le mois de mai, n’est-ce pas ? Je vous transmets tout d’abord mes bénédictions, mais avant toute chose je précise aussi que j’interviens avec l’Esprit du Soleil, avec le Chœur des Anges, ce qui veut dire que je me tiendrai au plus proche de vous lors des réponses que je ferai, et dans ce que j’ai à dire aussi au travers de vos demandes. D’abord, nous nous installons toujours dans un moment de silence, de paix et de bénédiction, si vous le voulez bien.

… Silence…

Alors comme vous avez pu le lire ou l’écouter, nous avons parlé les uns et les autres d’un certain nombre d’éléments correspondant à votre mois de mai qui, quelque part, qu’il y ait Libération ou pas, définitive, correspond à votre Résurrection. Ceci a été illustré par un certain nombre, non pas de définitions mais d’observations qui vous ont été données par un de mes Anciens, concernant les processus vibratoires et les processus de la conscience qui sont susceptibles de se produire pour beaucoup d’entre vous, si ce n’est déjà fait, durant cette période. Nous allons donc essayer d’échanger sur ce que vous pouvez poser comme questions par rapport à cela, et avancer progressivement là où je veux en venir, et qui sera, je dirais, une forme de conclusion. Alors je vous donne tout de suite la parole pour écouter ce que vous avez à dire ou à demander. N’hésitez pas.

… Silence…

Alors soit le soleil tape trop, soit vous avez trop mangé. Mais c’est l’heure de la sieste.

Question : est-ce les trois jours ou les 132 jours qui arrêteront la troisième guerre mondiale ?

Le scénario n’est pas écrit, si je peux dire, mais il est question de probabilités. Sans avoir notre avis sur ce qui se déroule sur terre, il suffit de voir par vous-mêmes l’état actuel, n’est-ce pas, de la vie sociale, et dans tous les pays du monde. Vous avez des révélations innombrables qui se font, où tout ce qui était encore caché, comme j’ai dit, se révèle. Cela entraîne à la fois des réactions, des changements de point de vue, des prises de position qui sont bien sûr profondément différentes pour chacun de vous, où que vous soyez sur cette terre, et qui sont fonction, là aussi, de votre résolution intérieure, sur qui vous êtes.

Bien sûr, ce n’est pas la Lumière qui déclenche ces évènements aux niveaux sociétaux, c’est simplement le démasquage de tout ce qui était caché, occulte (dans le vrai sens du terme), et qui allait quelque part à l’encontre de la volonté de l’humanité. Tout ça aux dépends, vous le savez, des méchants garçons, des guignols, qui sont dans une forme d’avidité, et aussi de besoin de pouvoir et de contrôle.

Alors vous-mêmes, selon votre souhait de contrôle, de désir de pouvoir, selon votre emplacement précis de conscience, vous allez manifester un certain nombre de choses. Et cet évènement, si vous voulez, qui va se produire, et tu parlais des trois jours ou des 132 jours, je rappelle toutefois que les 132 jours commencent après l’Appel de Marie et après la stase. C’est durant cette période, au retour de cette stase, que selon ce que vous avez vécu, si vous n’avez pas disparu, vous allez vous positionner de manière que je qualifierais de formelle sur les rails de votre Liberté tel que vous le concevez. Selon votre attachement à la matière, selon votre résolution de la dualité, selon votre unité et selon votre état de libération, si je peux dire, puisque, comme vous le savez, la Libération finale, terminale, ne surviendra qu’à l’issue des 132 jours, au moment du grille-planète.

Mais si vous avez lu un peu les prophètes, si vous avez lu saint Jean, vous voyez bien que malgré tout ce qui se révèle, il n’y a pas encore, à proprement parler au niveau de l’humanité - je parle pas de la terre -, d’état de conflit. Les conflits sont individuels, ce n’est pas encore ce qui avait été nommé la guerre de tous contre tous. Donc la durée et la survenue de cette conflagration est éminemment fonction du résultat des trois jours en eux-mêmes.

Bien sûr, vous savez aussi que c’est durant cette période des trois jours et des trois nuits que certains d’entre vous seront transportés de différentes façons, dans les lieux où ils doivent se regrouper. D’autres, bien sûr, n’auront pas besoin d’aller ni sur les Cercles de Feu ni de subsister quelque part durant cette période. Y a encore une fois là aussi, comme ça a été dit, aucune rétribution, aucune punition, mais c’est juste le moment, après le seul à seul, où vous faites face au monde que vous avez créé, non plus de manière extérieure mais réellement à l’intérieur de vous-mêmes. Si vous avez par exemple, au-delà de toute croyance, l’espoir de vivre dans la matière carbonée, si vous avez l’espoir de profiter de l’expérimentation des mondes carbonés, c’est votre liberté. Si vous n’avez rien à faire avec vos origines stellaires, avec votre origine galactique, et que vous êtes au plus proche de l’Absolu, de l’Ultime, il n’y a aucune raison, sauf mission spéciale, placée entre guillemets, que vous soyez dirigés quelque part sur cette terre, que cela soit dans un conflit, sur les Cercles de Feu ou ailleurs, n’est-ce pas ?

Donc là, ce que vous nommez troisième guerre mondiale, est bien sûr quelque chose qui est présent dans toutes les prophéties, tout simplement parce que c’est quelque chose qui au départ, indépendamment des évènements prévus - et qui arrivent -, c’était quelque chose qui avait été programmé au sein des instances dirigeantes des « guignols en chef ». Donc cet évènement est aussi quelque part le moyen d’une résilience, le moyen de liquider, si je peux dire, ce qu’il peut rester de peurs mais aussi, maintenant, de réticences à la Liberté. Et c’est dans ces circonstances-là que certains trouveront ce qu’ils sont dans leur quintessence, à travers les privations, les souffrances, mais à aucun moment la Lumière qui arrive, la Lumière qui est là, ne prévoit cela bien sûr.

Donc quant à la durée et quant à l’emplacement précis, je dirais que comme les trois jours et comme les 132 jours, ça peut démarrer à n’importe quelle heure, déjà depuis le premier mai. Ça peut être n’importe quand. Mais rappelez-vous aussi que j’ai dit que l’Appel de Marie pouvait aussi survenir, non pas dans cette période mais aussi à deux ou trois autres moments qui sont particuliers au niveau de certains rayonnements qui arrivent sur terre. Donc c’est dans l’une de ces périodes.

Maintenant, a priori, il y aura les trois jours avant cet évènement. Sauf si toutefois, et comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, la séquence du scénario telle que je l’avais expliquée, et surtout qui avait été développée par l’Archange Anaël, peut se produire dans un ordre un peu bousculé. Mais si vous êtes vraiment attentifs, aussi bien à ce qui se déroule en vous, de l’endroit où vous partez, vous voyez bien, si vous regardez derrière vous, tout ce qui s’est transformé. Que ce soit à travers les peuples de la nature, à travers les perceptions, à travers même vos idées, vos pensées, qui sont à l’intérieur de vous, vous êtes obligés de constater qu’y a un grand changement. Et tous les changements convergent vers, je dirais, un ultime changement, où un mécanisme synchrone, si je peux dire, se déroulera. Il y aura comme une sorte de précipitation des évènements. Vous entendrez parler, tant que vous avez les moyens de vous informer, de tout ce qui se passe aussi bien au niveau géographique, au niveau climatique, au niveau céleste et au niveau sociétal. Tout ça va se dérouler dans une quasi-synchronicité. Et je précise d’ailleurs que plus cela est plus tard, si je peux dire, dans le déroulement de cette année, plus le mécanisme de cet aspect synchrone sera évident.

Et ça vous allez le constater aussi à l’intérieur de vous. Vous voyez bien qu’y a des manifestations qui surviennent en vous, que ce soit au niveau des expériences, au niveau des quelques souffrances résiduelles, au niveau de votre mental, au niveau de vos émotions, que les choses sont de plus en plus rapides, instantanées. Y a pas d’incubation, si je peux dire. Tout ça correspond vraiment à la pression de la Lumière qui débusque, si vous voulez, tout ce qui était encore falsifié, surtout dans l’organisation sociétale. La réorganisation de la Terre, à travers l’orientation des pôles et sa présentation dans sa nouvelle configuration de 5ème dimension, a elle commencé déjà depuis plusieurs années mais vit maintenant un processus que je qualifierais d’exponentiel, avec bien sûr, comme toujours, un point de bascule ou un point de rupture dont personne et nul ne connaît la date.

Nous savons simplement que tout est accompli, et nous voyons aussi, de notre point de vue, que tout ce qui se déroule sur cette terre est maintenant en route, si je peux dire, et activé. Donc je peux pas vous donner ni la durée, durant les 132 jours ou juste avant les 132 jours, ou même par rapport à l’Appel de Marie, mais ce sont des processus qui ont été décrits par tous les prophètes, de quelque origine qu’ils soient, et qui correspondent bien sûr au rétablissement de la Vérité, quelle que soit votre destination, qui correspond à l’Ascension de la Terre, même si vous n’ascensionnez pas.

Donc, ça peut être quelque chose éclair, qui dure quelques jours, mais je vous rappelle qu’avec les moyens, les armes qui sont présentes sur cette terre, ce n’est pas tant la durée qui est gênante, c’est l’intensité de ce qui se produira. La durée n’a rien à voir là-dedans. Ne vous attendez pas à ce qu’il y ait des mécanismes de guerre qui s’étalent sur des années, comme c’était le cas auparavant, parce que les moyens de destruction, les moyens de guerre sont autrement plus élaborés, si je peux dire, beaucoup plus diaboliques que ce qui existait auparavant, sans compter que bien sûr, et ça nous comptons sur nos frères Végaliens et Arcturiens pour neutraliser certaines catégories d’armes dont l’effet serait extrêmement délétère et risquerait d’altérer, non pas la finalité de la Libération mais le processus en lui-même.

Donc, comme nous l’avons dit, beaucoup de nos frères de la Confédération sont déjà placés au-dessus de vos villes et au-dessus de certains endroits stratégiques, visant soit à récupérer des frères et des sœurs, soit à bloquer certains types de rayonnements qui ne sont pas des rayonnements de Lumière mais liés à des armes très particulières qui utilisent les ondes et les sons. Et ça, c’est quelque chose qui est au point, hélas, et nous avons bien sûr les technologies, en tout cas pour les peuples de 3D unifiée, pour stopper ce genre d’évènements, s’ils devaient arriver à se produire. Voilà ce que je peux dire.

Mais c’est dans cette période, si vous voulez, de souffrance quelque part, que l’éclat de la Lumière et la réalisation de votre état-Lumière est la plus probable. Parce que quand vous n’avez plus rien à perdre, plus rien à vous raccrocher, vous vous tournez vers ce que vous êtes. Et comme les capacités de dépassement de votre état éphémère seront, pour beaucoup de frères et de sœurs qui sont réveillés ou pas, l’occasion particulière, avec l’Appel de Marie bien sûr, de laisser tomber les luttes et de laisser tomber les jeux de l’action-réaction de la dualité de ce monde, quoi qui ait été vécu auparavant ou pas, bien sûr.

Ce que je peux dire, et vous le constatez certainement, quelles que soient vos occupations éphémères et quotidiennes, vous devez tous constater, quel que soit votre état d’aujourd’hui, que le questionnement de la Lumière, le questionnement spirituel vous touche de plus en plus régulièrement. Qui, parmi vous, n’a pas au moins dix fois par jour, par exemple, ce questionnement à l’intérieur de soi sur la Lumière et sur l’Esprit ? Que vous l’ayez trouvé, réalisé, Libéré ou pas d’ailleurs. Et c’est exactement ce qui est en train de se passer, même au niveau sociétal dans plusieurs pays, pour des frères et des sœurs qui seraient encore complètement endormis, mais où il y a déjà une première impulsion à la Liberté. Et vous voyez bien que les guignols, partout sur ce monde, comment vous dites « serrent les vis » de vos libertés individuelles et collectives. Parce qu’ils perdent le contrôle, bien sûr, ils l’ont déjà perdu.

Ce n’est pas eux qui nous inquiètent, excepté les mécanismes de guerre, rien ne nous inquiète par rapport à ça. Nous, notre préoccupation majeure, c’est de faire en sorte que le mécanisme final du grille-planète, après les 132 jours, se déroule en parfaite harmonie pour chacun de vous, en fonction de ses choix, de sa liberté retrouvée et du vécu du Serment et de la Promesse. C’est ça qui est le plus important. Les circonstances intermédiaires appartiennent à l’histoire, et cette histoire-là, vous le savez, une fois que vous serez libérés, n’existera plus, nulle part. Il n’y a aucune, excepté certains cas, et ça avait été expliqué, pour certains frères et sœurs qui ont œuvré dans le sens d’aider les autres, qu’ils aient été thérapeutes, qu’ils aient été dans toutes les relations d’aide possibles et imaginables, qui ont quelque chose à apporter au niveau des mémoires pour d’autres lieux, on va dire, qui nécessitent une intervention particulière, c’est-à-dire la Libération des mondes enfermés qu’il reste à libérer, dans d’autres dimensions et surtout dans d’autres multivers de 3D dissociée.

Donc si vous voulez, à part cela, sur un plan très général si je peux dire, la seule préoccupation qui sera en tout frère et toute sœur, c’est : « Qui suis-je ? » Pas dans les histoires mais vraiment dans l’essence, dont nous vous assommons les oreilles et l’énergie sur ce que vous êtes, c’est-à-dire l’Absolu, quelle que soit votre destination puisque de toute façon, même si vous choisissez la liberté de l’expérience de la conscience dans les multiples dimensions, cela ne change rien au fait que nous soyons tous, sans aucune exception, cet Absolu. C’est simplement le jeu de la conscience qui parfois est différent.

De toute façon, comme je dis, tous les évènements, dans votre corps, dans votre être intérieur, dans vos relations, dans l’environnement et dans la société, vont tous dans le même but : vous faire interroger sur « Qui je suis », « Où suis-je vraiment ? ». Soit vous avez trouvé et c’est résolu, soit ça va prendre une acuité, je dirais, obsessionnelle. Mais ce n’est pas là votre ego ou votre personne, c’est votre âme qui est présente et qui réagit. Parce que votre âme sait, même si vous ne vivez pas les énergies, même si vous ne vivez pas la vibration, même si vous n’avez pas accès à l’intuition, à la médiumnité ou à la vision intérieure, l’âme elle sait, et donc elle envoie des signes. Vous avez d’ailleurs, ça a été dit je crois, des manifestations nouvelles au niveau des corps et au niveau de la conscience, je vais pas revenir dessus, mais tout ça concourt à vraiment vous secouer les puces, si je peux dire, et vous faire prendre conscience avant le Serment et la Promesse, et l’Appel de Marie.

Chaque jour de gagné, parce que pour nous c’est pas un jour de perdu, même si les évènements comme je disais, quand l’élastique se tend, à un moment il lâche. Mais vaut mieux qu’il lâche brutalement afin de favoriser, je dirais, le mouvement de la conscience et de l’énergie globale, c’est-à-dire de l’égrégore collectif de la terre, où que vous soyez. Donc chaque jour qui passe est un jour gagné pour trouver la paix, quelles que soient les circonstances de votre vie, de votre corps, de vos tracas, de vos problèmes ou de ce qui se passe sur la Terre ou dans le ciel.

Donc c’est effectivement, non pas un retard mais une grande bénédiction de pouvoir avoir une Terre qui vous soutient encore, sans qu’il y ait trop d’évènements traumatisants à l’échelon collectif, pour vous permettre de vous diriger vers votre éveil réel, si ce n’est pas encore le cas, quelles que soient les voies que vous employez. Que ce soit la folie, que ce soit la mort par un cancer, que ce soit la Libération, ça ne change rien, bien au contraire, tous les chemins maintenant mènent à Rome, c’est-à-dire à ce point de basculement et ce point final, si je peux dire, de révélation totale qui a été appelée la Résurrection.

C’est la Résurrection. Vous le voyez partout sur la terre, même au travers des réveils des volcans, au travers des séismes, et même au niveau des comportements humains ; même s’ils vous semblent aller vers quelque chose qui n’a rien à voir avec l’Esprit, soyez certains que l’âme agit à l’intérieur de ces êtres pour les titiller, si je peux dire. C’est exactement ce qui se passe.

Y a rien d’autre à préparer que son être intérieur. Il y a très longtemps, et d’ailleurs beaucoup de prophètes avaient évoqué ça depuis plus de 150 ans, c’était par exemple de faire des provisions, d’acheter des bougies, et d’ailleurs même Ramatan, dans ses premières interventions, en avait parlé. Mais c’était pas la même époque, ça fait dix années maintenant. Et y a, comme vous dites, de l’eau qui a coulé sous le pont, des choses qui se sont transformées (et heureusement), qui fait que tout ceci aujourd’hui ne sert strictement à rien. Qu’est-ce que vous voulez sauver ? Il y a juste à réveiller votre Esprit, c’est tout.

Donc la meilleure des préparations, c’est d’aller votre chemin, de vivre ce que la vie vous fait vivre, que ce soit au niveau matériel, au niveau des obligations comme au niveau spirituel, et puis de rouler tranquillement, d’avancer tranquillement. Bien sûr les signes, comme je l’ai dit, sont aussi bien sur la Terre que dans votre corps, quels qu’ils soient. Et bien sûr, comme ça a été dit aussi, tout ce qui était invisible, indépendamment des choses cachées, et secrètes, et occultes, tout ce qui était invisible devient visible. Même dans vos cocons de Lumière, même dans les cocons de Lumière de l’autre, même dans les relations.

Encore une fois, c’est un éclaircissement, ce n’est pas un jugement. Mais cet éclaircissement, ce qui a été appelé je crois « cette nouvelle clarté », « cette nouvelle précision », c’est très exactement ce qui est utile pour que votre âme se fixe. Soit vers le haut – dissolution -, soit vers le bas, si elle existe encore. Ou, si votre Esprit est révélé - c’est-à-dire si vous êtes libérés vivants -, vous permettre, par votre qualité d’être, ici-bas, pas dans les autres dimensions, pas dans vos contacts avec nous, avec la nature, mais dans votre comportement, je dirais, le plus habituel, être dans ce même état pour permettre à la Lumière d’émaner indépendamment de votre volonté sur tout ce que vous approchez, tout ce que vous regardez, toutes les paroles que vous prononcez. Parce que le Verbe est présent, Sri Aurobindo, je pense, vous en a parlé.

Donc tout ça est bien réel, et l’histoire se déroule telle qu’elle doit se dérouler. Mais chaque jour qui passe, durant ce mois de mai, est une bénédiction, plus que jamais encore.

Question : Uriel a parlé du baptême de l’Esprit qu’il a gravé en lettres d’or en nous. Pouvez-vous développer ?

Oh c’est aspect Vibral et Igné de l’intervention d’Uriel, et quand vous aurez l’occasion d’écouter ou de lire tout ce qui s’est dit durant cette période du mois de mai là, vous ferez des liens que vous n’avez pas encore faits. Bien sûr il n’y a pas la même succession que ce que nous vous avions donné lors de l’émergence du Masculin Sacré. Là, c’est la Résurrection, et au sein de cette Résurrection, il y a des éléments épars qui vous ont été donnés, que vous n’avez pas encore les moyens de résoudre, non pas par le mental mais dans le vécu. Ça va être aussi bien des signes à tracer sur vous, qui avaient été donnés par Silo, en passant justement par ce que tu as dit. Ce que je peux dire simplement, c’est que le Verbe, le nôtre et le vôtre, est dorénavant extrêmement porté par la Lumière et par l’énergie, c’est le Feu Igné qui se dévoile.

Et donc, dès l’instant où vous-mêmes vous allez parler et échanger avec des frères et des sœurs, vous allez voir que ce qui s’exprime, indépendamment du sens ou de la signification, porte un état de lumière très particulier. Cet état de lumière va déclencher, dans l’Alchimie ultime que vous vivez, des connexions particulières dans ce corps, à différents endroits. Il y a, vous vous rappelez peut-être, des connexions qui étaient déjà faites entre la Couronne radiante de la tête et la Couronne radiante du cœur, par le Canal Marial et par certains circuits vibraux. Aujourd’hui, quand Uriel vous dit que c’est marqué en lettres d’or, c’est-à-dire qu’il a apposé son seau Vibral - vous connaissez d’ailleurs le seau Vibral de l’Archange qui avait été donné y a très longtemps - mais là, y a plus besoin de tracé et de forme, ça passe directement par le Verbe, et par la parole qui est transmutée par la puissance du Verbe.

Donc quelle est cette action précise ? C’est exactement ce qui vous a été dit ensuite par Ma Ananda sur un plan très général, et ensuite par Sri Aurobindo concernant… comment il a appelé ça, la communion ou la communication consciente entre le 11ème et le 12ème corps. C’est ça qui rétablit les équilibres, et c’est pour ça aussi que nous vous avons donné maintenant ce protocole ancien, livré par Ramatan mais qui n’était pas autorisé pour le moment, de libération des dernières mémoires affleurant au sein de la conscience, par un travail extrêmement simple sur certains points du corps, qu’il faudra d’ailleurs essayer de donner au plus grand nombre, hein, parce que c’est important.

Vous avez peut-être essayé, ici et ailleurs, de réaliser cette action avec un opérateur sur vous, et vous voyez bien ce qui se passe. Les réactions sont innombrables. C’est les éliminations de tout ce qui peut être encore… qui remonte des profondeurs, je peux dire, et qui émerge à votre conscience et à votre limite de corps, et qui ne demande qu’une chose, c’est être transmuté par la Lumière, c’est-à-dire être évacué. Ça, c’est important.

Donc je peux pas te donner plus d’éléments que ce qui a été donné par le bien-aimé Sri Aurobindo. Ça correspond bien sûr à l’allumage de la Merkabah interdimensionnelle personnelle et collective, qui est en train d’arriver. Et bien sûr, cet allumage de la Merkabah interdimensionnelle collective va faciliter l’Appel de Marie et va faciliter l’apparition du signe du ciel et, si vous voulez, le positionnement de la Terre avec le moins de grabuge possible.

Mais l’important, encore une fois, c’est ce qui sort de votre bouche par le Verbe et la parole. Et vous allez voir ce qui va se dérouler. Les mots vont devenir des armes, alors celui qui est sacrifié à la Lumière parlera en permanence par le Verbe - ses paroles seront un baume -, mais celui aussi qui est en proie à son propre ego ou à sa propre dualité, aura aussi une puissance plus grande de son Verbe qui fait que vous ne pouvez plus être trompés par des mots. Vous ne pourrez plus être trompés par des énergies, parce que la justesse de la Lumière sera telle, dans toutes les relations, dans les mots que vous prononcez, que vous ne pourrez plus leurrer personne, et surtout pas vous-mêmes. C’est ça qui est important.

Donc ça correspond à un travail, je crois, qui a été le déplacement de la Couronne  radiante de la tête, qui se rapproche effectivement de la Petite Couronne de la tête où siègent les quatre Éléments archétypiels qui renvoient à l’origine de vos lignées, qui sont situés, je vous le rappelle, plus bas. Au niveau de la Petite Couronne, vous avez par exemple du côté droit, le Triangle de l’Eau avec le point IS à la pointe, et au-dessus vous avez l’archétype vibratoire des quatre Hayot Ha Kodesh et du Cavalier de l’Eau, si vous préférez, qui se mettent en réunion et en jonction. C’est ça qui déclenche ces sensations au niveau de la tête, mais aussi toutes les nouvelles sensations extrêmement fugaces que vous avez dans vos corps, qui apparaissent et qui disparaissent, mais aussi dans vos vies.

Donc tout ça, c’est une accélération, réelle et concrète, de tout ce qui était prévisible et tout ce qui a été prédit ou prophétisé. Mais ne vous étonnez pas aussi si certains d’entre vous, dans tout cela, demeurent dans ce roc aussi qui a été évoqué, parce qu’en eux, y a plus rien à sortir, y a plus rien à manifester d’autre que d’être là, dans cet état de paix, de béatitude, d’extase même, de façon de plus en plus consciente et de plus en plus permanente, si je peux dire.

Mais comme nous vous l’avons dit, ça sert à rien de surcharger. À un moment donné, dans l’atmosphère des Noces Célestes, nous insistions pour que votre conscience – y avait même des yogas pour ça –, pour que votre conscience se porte sur les Étoiles et sur les fonctionnements de ces centres afin de créer les conditions optimales de la réintégration, si je peux dire, de votre corps d’Êtreté. Aujourd’hui, c’est plus ça, que votre corps d’Êtreté soit là ou pas encore.

Question : lorsque vous parlez de diffuser le plus possible le protocole de Ramatan, entendez-vous par là de le faire à des personnes déjà éveillées ?

Alors ce processus est valable pour tout le monde. Il est valable aussi bien pour les éveillés, et même les Libérés, parce que c’est plus agréable d’être… comment dire ? Si je voulais faire de l’humour, je dirais : de mourir en bonne santé ; c’est exactement ça. Donc si vous pouvez alléger ce qui se passe dans votre tête, dans votre corps, profitez-en. Et bien sûr, pour ceux qui ne sont pas ouverts, ça va avoir un autre effet qui est, au-delà de la libération mémorielle, de faire remonter à la surface ce qui est enkysté à l’intérieur, dans la conscience, dans l’âme ou dans le corps, de façon à l’éliminer, quelle que soit la manifestation corporelle, ou émotionnelle, ou mentale. Même si c’est très désagréable, et je sais que certainement parmi vous certains ont vécu ça, vous allez voir que ça va s’éliminer beaucoup plus vite. Donc c’est une œuvre, je dirais, de salut public.

Si vous êtes thérapeute, d’ailleurs, je vous engage à essayer ça dans vos thérapies quelles qu’elles soient. Vous allez voir, c’est surprenant - parce que les conditions sont optimales pour cela. De la même façon - mais vous n’allez pas vous amuser à ça, et je parle surtout pour ceux qui découvriraient maintenant tout ce que nous avons dit depuis plus de dix ans -, essayez de refaire le yoga de l’Unité, essayez de faire une bénédiction de l’Archange Mikaël. Vous allez voir les niveaux vibratoires et les niveaux de manifestation qui se produisent. Même si vous aviez fait ça il y a plusieurs années, même si c’est dépassé pour vous, faites l’expérience. Vous allez être très, très, très surpris. De la même façon que quand nous intervenons, les uns et les autres, accompagnés de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, vous avez peut-être constaté que, au-delà de l’aspect Vibral et au-delà de l’aspect Lumière, y a une perception (pour ceux qui perçoivent) quasi physique de nos Présences - c’est plus la caresse de Marie qui arrive dans le Canal Marial et que vous sentez vaguement -, nous sommes collés à vous, parce que nous vous aimons, et que nous sommes en vous. Nous sommes tout contre vous.

Je crois que l’expérience s’est réalisée, ce qu’a délivré Uriel ou encore Jean (Sri Aurobindo), est parfaitement éloquent. Et c’est pareil pour ceux qui liront le texte, même sans entendre quoi que ce soit, parce qu’il y a des rythmes précis, des mots qui ont été employés. Même si les phrases vous semblent tarabiscotées. C’est pas quelque chose qui est une erreur, c’est quelque chose qui est voulu. Parce que maintenant vous pénétrez bien au-delà du sens ; je pourrais passer deux heures à vous dire blablabla blabla blabla, sans aucun mot intelligible, il y aurait exactement le même effet sur la conscience. Alors bien sûr, y en a qui ont besoin d’être nourris de l’histoire, nourris de scénarios, nourris de dates. Donc nous essayons de satisfaire à peu près tous ceux qui auront l’opportunité, ou la terreur, de tomber sur ce que nous avons dit ce mois-ci. Je pense en particulier aux pauvres Anglais, avec leur pauvre reine-mère. Ils vont être contents, eux.

Il est plus temps de cacher quoi que ce soit. Il est plus temps… vous savez qu’y a plus de chaises, y a plus de tapis, y a plus de fesses. Mais il est temps d’oser vous présenter tels que vous êtes. Et tels que vous êtes n’a rien à voir avec ce monde, quel que soit votre âge, quel que soit votre état de liberté ou pas. Il est temps, bref, de vous réveiller, de sortir du tombeau.

Question : si on n’a pas fait tous les protocoles du passé, a-t-on les points et les Étoiles activés ?

Vous avez des frères et des sœurs qui vivent les Étoiles, les Portes, la Couronne  radiante et l’Onde de Vie sans même savoir ce que c’est. Heureux les simples d’esprit. Ça, je m’adressais surtout à ceux d’entre vous qui sont pas convaincus, si je peux dire, sans mettre en doute quoi que ce soit mais qui quelque part espèreraient que les choses se passent dans la plus grande des douceurs, et que la transition se déroule finalement sans changement. Mais faites ce que vous jugez bon. Nous pouvons pas vous dire comme ça, faites ceci ou faites cela. C’est à vous de piocher dans l’expérience de votre vie. Mais comme je l’ai dit, vous pouvez vivre cela dans la nature, sans avoir besoin de pratiquer quelque yoga que ce soit. Vous pouvez le vivre de façon tout à fait inopinée. D’ailleurs ça survient tout à fait, maintenant, de façon comme ça inopinée, sans raison. Ça, vous le constatez aussi. C’est à vous de savoir si vous avez besoin encore, soit de progresser, si vous le pensez, en vibrations, soit d’expérimenter certaines choses pour vous rassurer, ou pour vous élever, si vous pensez qu’il faut vous élever, au niveau vibratoire ou énergétique.

Tout en vous rappelant bien que maintenant c’est la vie elle-même qui est votre école. Nous, nous avons simplement tenté de vous accompagner au plus juste dans les processus qui se déroulaient. Et comme ça a été d’ailleurs posé comme question, je le répète à nouveau aujourd’hui, il n’y a plus d’enseignements, il y a juste des informations qui vous sont données pour vous permettre de vous situer avec plus d’exactitude, et pour certains d’entre vous, pour vous aiguillonner un peu les fesses, pour que vous arrêtiez de jouer les enfants gâtés. Ou les enfants rebelles, c’est la même chose. Mais c’est tout. Vous n’avez plus besoin de nous, vous n’avez plus besoin d’autre chose que ce qui se déroule déjà sur terre en ce moment. Tout est là, y a aucun apport extérieur.

Si les Confédérations Intergalactiques, dans certaines catégories de vaisseaux, sont là, c’est pas pour (à part certains inconvénients liés aux armes), ce n’est pas pour essayer de transformer votre conscience. La roulette est lancée, les jeux sont faits. Rien ne va plus, ou tout va justement. C’est un jeu de mots hein, mais comme je vois que vous connaissez pas les jeux de hasard, c’est pas grave. Vous avez vu des films, quand on dit : « Les jeux sont faits, rien ne va plus. ». C’est exactement ça, simplement là, tout le monde connaît le numéro qui va sortir, même s’il le voit pas. C’est le zéro bien sûr.

Question : la Source a dit qu’elle mettait sur chacun de nous une langue de Feu. Pouvez-vous développer, et va-t-elle rester définitivement ?

Oui, c’est le Feu Igné qui se dépose sur le 7ème chakra.

… cela va rester en nous ?

Ah, ça va rester, ça va même s’amplifier. Ça a été expliqué : les variations thermiques, les sensations nouvelles au niveau de la tête, dont correspond d’ailleurs l’Ascension de la Couronne  radiante de la tête, et bientôt vous allez sentir, si c’est pas déjà fait par moments, la fusion entre le Canal Marial et la Couronne radiante du cœur. C’est comme ça que vous réalisez que tout est en vous, puisque le monde, c’est vous - celui-là comme tous les autres.

Question : est-ce les langues de Feu qu’ont reçu les apôtres à la Pentecôte ?

C’est exactement cela. Pour l’instant, vous avez reçu le triple rayonnement - qui a ouvert les chakras, qui est descendu partout, qui est remonté après -, mais la langue de Feu, c’est le Feu Igné, c’est plus la Lumière vibrale, c’est pas le Feu Vibral. C’est le Feu de l’Esprit, c’est le baptême de l’Esprit, c’est la Résurrection. Vous sortez du tombeau. Et je dirais même, comme vous le savez, que dans cette période du joli mois de mai, mais aussi au solstice d’été, et aussi au 15 Août, et aussi fin septembre - si rien de fâcheux ou rien de joyeux a bousculé tout ça -, vous allez assister à une amplification de cette langue de Feu. L’Esprit saint est en pleine manifestation et, comment nous avons dit… en pleine actualisation. C’est pas seulement la Lumière qui descend par le 7ème chakra, le point ER, c’est pas seulement la Couronne radiante, la grande ou la petite de la tête, mais c’est avant tout ce Feu de l’Esprit qui vous vivifie, avec les processus mystiques qui vont avec bien sûr. Ça ne peut pas s’arrêter.

Question : devenir comme un roc a aussi un rapport avec cet apport du Feu Igné ?

Un roc forgé par le Feu, c’est tout à fait ça, comme l’acier est forgé dans le feu. C’est quand vous êtes forgés complètement dans le Feu que ce corps illusoire n’a plus besoin d’être là.

Question : la Résurrection s’apparente-t-elle au passage de la chrysalide au papillon ?

C’est plus que ça, ça a été dit, toi, t’as pas suivi. C’est les ailes qui sèchent. Je vous rappelle que la Résurrection est plus ou moins synchrone, à trois jours près, de la crucifixion et de la mort sur la croix. Donc, vous vivez la Résurrection alors que d’autres n’ont pas encore les clous sur la croix. Donc la Résurrection suit la crucifixion, c’est-à-dire le sacrifice de votre personne. Vous avez la chance de vivre durant ce mois de mai - et c’est vraiment une chance avant l’Appel de Marie – de pouvoir vivre si je peux dire, cette Résurrection, qui vous donne la preuve de l’inconnu, avant même de passer par la croix, avant même d’être crucifiés. Qu’est-ce qui est crucifié ? C’est pas vous, c’est la personne, ses croyances, ses illusions. Donc la Résurrection est quelque chose qui est essentiel. Et la Résurrection bien sûr, le Masculin Sacré qui a été expliqué et vécu, c’est tout cela à la fois. Et même pour ceux qui ne vivent rien de tout cela, tout ça va aussi se précipiter pour le vivre dans le même temps de l’Appel de Marie.

Question : pourquoi avons-nous cette chance, nous ?

Je sais pas quoi répondre, là. Cette chance, elle est liée aux circonstances. D’abord rappelez-vous, après les Noces Célestes il y avait suffisamment d’ancreurs et de semeurs de Lumière pour être les relais de cette Lumière qui allait descendre à un moment donné - par la fusion des Éthers et l’Œuvre au Bleu -, rejoindre, par les Cercles de Feu des Anciens, le noyau cristallin de la Terre et libérer la Terre, le noyau de la Terre. Donc la chance, c’est d’avoir encore ce que vous nommez, et nous nommons avec vous, du temps ; que ce soit une heure ou un mois, peu importe. Parce que comme je l’ai dit, chaque jour qui est offert par la vie, en ce monde, vous donne à vous rapprocher de votre Éternité, que vous le voyiez ou pas, que vous le perceviez ou pas, que vous le viviez ou pas. Et plus cela se passe mieux, plus cela, ça veut dire qu’il y a de plus en plus de frères et de sœurs qui sont porteurs de Lumière, et de cette langue de Feu, même sans avoir rien vécu auparavant.

Vous n’êtes plus dans les rôles et les fonctions d’ancreurs ou de semeurs de Lumière, vous êtes la Lumière vivante. La Lumière, même si elle continue à venir d’en haut et d’en bas, elle sort surtout de votre cœur et de vous-mêmes. Et elle est née en vous-mêmes, y a plus de distance. Y a eu descente de l’Esprit Saint depuis plus de trente ans, y a eu remontée de l’Onde de Vie, la jonction s’est faite, ou pas, dans votre cœur ; que vous l’ayez vécu vibratoirement ou pas, c’est un processus global et maintenant c’est l’équilibre au sein de la porte de sortie qui est le cœur. D’ailleurs l’impulsion KIRISTI venant de Métatron et de Christ, qui pénétrait par la porte KI-RIS-TI par l’action de Mikaël devant, au niveau de la Nouvelle Eucharistie, vous donne accès à tout ça.

Vous voyez bien d’ailleurs que de plus en plus, quel que soit votre âge, y a des moments où vous perdez le fil de l’histoire, c’est-à-dire le fil de votre vie ; y a des trous de mémoire, il manque des bouts d’histoire - tout simplement parce que la Lumière prend toute la place.

… Silence…

Rappelez-vous aussi, par rapport à ça, que nous avons toujours dit que votre capacité de disparition et de retour, pour l’instant, signe votre aptitude à vivre la Porte Étroite sans aucune difficulté. Même si vous êtes bourrés de complexes spirituels, même si vous êtes bourrés de questions, et même si vous n’avez rien vécu des processus vibraux d’ancreurs et de semeurs de Lumière et de libération personnelle.

Question : comment pouvons-nous vivre notre Résurrection en avance, comme pour accompagner une montée au calvaire de l’humanité, vivre des charismes du Feu Igné, alors qu’en Absolu on est détaché de tout ? Alors pourquoi accompagner…

Mais tous, nous sommes "Absolu", mais l’histoire fait écran. C’est l’histoire qui disparaît, donc y aura plus d’écran. Et certains d’entre vous sont encore dans des histoires plus que dans la Liberté, parce qu’y a des habitudes, parce qu’y a des croyances, etc., etc., et parce que aussi l’âme peut vous attracter vers la matière. Et ça, c’est votre liberté. Mais comme l’Absolu, lors du Serment, de la Promesse, de la stase, de l’Appel de Marie, sera évident pour toute conscience sur la terre, voilà. Et autant faire que si vous avez encore une histoire, elle se passe de la manière la plus joyeuse et la plus légère qui soit. Les contacts avec les peuples élémentaires ou avec nous sont quand même plus enrichissants que d’aller saluer sa boulangère le matin, a priori. Mais ce que vous remarquez aussi, c’est que ces contacts-là, ces expériences que vous avez vécues, elles vous amènent à plus d’humanité, et à plus d’humilité, apprendre à ne pas juger, à ne pas condamner, à laisser l’autre libre tout en l’aidant par la Lumière et pas par la volonté. C’était ça la question ?

… être en Absolu, donc détaché de tout, être Lumière et en même temps avoir des charismes comme pour aider et accompagner cette humanité.

Y a pas besoin de charismes pour accompagner l’humanité. Celui qui est libéré vivant utilise exceptionnellement les charismes ou les pouvoirs de l’Esprit, parce qu’il sait ce que c’est que le prix de la Liberté. C’est comme quand, ça a été déjà dit, si vous demandez à un ange si il devait s’incarner, il choisirait pas un maître, hein, il choisirait d’être un enfant qui meurt de faim, pour sentir la compassion, l’amour. Donc ça dépend pas de grands miracles, c’est simplement votre Présence qui est agissante. Maintenant, bien sûr, y a les mots et le Verbe, comme j’ai dit, donc ça va renforcer cette action ; c’est pour ça qu’il faut prendre garde à vos mots. Non pas pour être sérieux, bien sûr, mais dans les domaines dits de la spiritualité, veillez à tourner votre langue dans la bouche parce que dorénavant, même en parlant de choses et d’autres, vous portez le Verbe, que vous en ayez conscience ou pas encore.

Dans ces temps de Grâce, si je peux dire, l’Esprit est en train de tout prendre. Et si vous êtes libérés vous êtes dans la joie et la paix. Si vous êtes dans le Soi, y a vraiment une espèce de question essentielle qui apparaît à l’intérieur. Et c’est toujours en rapport, par rapport à la Liberté : « Est-ce que je vais être libéré ? Est-ce que je suis Absolu ? ». Ces questions-là, à l’intérieur de vous, peuvent devenir comme une rengaine permanente. Et à force d’être une rengaine, ça vous cristallise pas maintenant, ça vous décristallise du fait de l’ouverture des niveaux les plus superficiels et des dernières couches isolantes, si vous préférez, entre l’extérieur et l’intérieur, comme ça a été dit.

… Silence…

Vous avez peut-être remarqué que je profite des silences pour que l’Esprit agisse en vous, ça vous chatouille ou ça vous gratouille. Mais ce n’est pas moi qui agis quand je dis ça, c’est notre rencontre, notre relation, parce qu’il n’y a plus de barrières. Je crois que c’est les mots qui ont été employés : l’invisible devient visible. Pas seulement dans les Cercles de Feu, pas seulement avec les peuples de la nature, pas seulement sur des vortex, mais partout.

… Silence…

Ça fait du bien aussi le silence, hein, vous voyez. C’est ça l’Évidence. Bien sûr qu’il y a des questions encore mais c’est simplement pour dire que quand vous êtes réellement dans cette acuité-là, tout se déroule indépendamment de votre concentration ou de vos exercices, quels qu’ils soient. Et ça, vous pouvez le faire tout seul, ou l’être tout seul. Et même votre corps devient un résonateur. Je crois que c’est dans le Masculin Sacré, Silo qui vous avait expliqué un certain geste. Ce geste à tracer sur votre cœur. Mais vous pouvez aussi le tracer dans l’air, et vous allez voir ce qui va se mobiliser. Votre corps, ce Temple, ou ce sac de viande comme dirait Bidi, est le réceptacle de l’énergie et de la Lumière. C’est exactement cela qui se déroule. C’est en ce sens que vous devenez un roc.

Petite anecdote d’ailleurs, vous allez même constater, si c’est pas déjà fait, que cette langue de Feu qui est au-dessus de vous, elle peut sortir par vos yeux - ça s’appelle les yeux révolver. Par vos mains aussi, par vos gestes.

Question : peut-on faire le signe de Silo sur les autres ?

Ça a été donné pour faire sur soi. Si tu le fais sur quelqu’un d’autre, tu te sers pas de ton pouce, tu te sers des deux doigts de la bénédiction - à ceux qui lisent, il faudra leur mettre le schéma parce qu’ils vont rien comprendre. Je rappelle que quand vous tracez sur vous, vous prenez votre pouce, vous tracez à l’intérieur du chakra de l’âme, une première ligne, une deuxième ligne qui va passer depuis le 9ème corps et qui va descendre juste au-dessus du 8ème corps, et la troisième ligne est du côté du chakra de l’Unité, la Porte Unité, chakra de l’Esprit, à l’intérieur, symétrique de la première ligne par rapport à celle du centre, pareil.

Si vous le faites dans l’air, vous allez tracer avec deux doigts, une première ligne, une deuxième ligne, une troisième ligne. Et si vous le faites sur la poitrine de quelqu’un, vous le faites toujours avec l’index et le majeur. Le pouce vous est réservé. D’ailleurs, si vous avez été attentifs et que vous avez fait le protocole de libération mémorielle de Ramatan, vous voyez qu’on se sert du pouce et de l’index, hein, et avec les triangles aussi, c’est très important.

Question : peut-on faire ce signe sur une personne que l’on imagine devant soi, à sa demande ?

Pour le signe, oui bien sûr. La présence réelle et physique n’est pas nécessaire. Mais ça, c’était déjà le cas pour certains types de soins que les guérisseurs, les magnétiseurs ou les énergéticiens font.

Question : et les protocoles ?

Les protocoles de libération mémorielle, c’est différent, parce qu’il faut écraser les petits doigts et l’orteil, donc écraser un petit doigt et un orteil à distance, tu m’expliqueras comment tu fais. C’est un doigt virtuel que tu écrases alors. N’oubliez pas que c’est un travail physique, la libération mémorielle. Autant vous pouvez tracer les trois lignes à distance, autant la libération mémorielle, c’est un acte physique. D’ailleurs vous avez vu, les uns et les autres, y a eu parfois des réactions très physiques.

Question : peut-on essayer de le faire sur soi-même quand on est seul ?

Mais non parce qu’il faut être étendu, et tu as besoin… tu m’expliques là aussi comment tu vas à la fois, avec une seule main, arriver à comprimer le petit orteil et le petit doigt ? À moins de mettre les dents, je ne vois pas comment tu vas faire.

… je demandais si on pouvait faire par exemple le petit doigt en premier et l’orteil en second ?

Mais c’est pas possible puisque c’est les deux symétriques en même temps. Ou alors tu donnes un bon coup de marteau d’abord sur l’orteil et après sur le petit doigt. Peut-être que la pression et l’hématome qu’il va y avoir vont réaliser la pression. Mais c’est un peu traumatisant peut-être, hein.

… et des pinces à linge ?

Si, y aurait une solution, c’est que tu te coinces l’orteil dans la porte pendant que tu appuies sur le petit doigt, du même côté. Avec l’autre jambe tu pousses la porte sur l’orteil. Je vois très bien la scène d’ici.
Vous avez les pinces à linges aussi. Mais comme vous l’avez remarqué, l’opérateur, il vit des choses, c’est très fort, pour lui. Donc la pince à linge, je ne pense pas qu’elle puisse vivre la même chose, ni la porte d’ailleurs.

Question : peut-on demander à une personne qui n’est pas éveillée de nous le faire ?

Oui bien sûr. Heureusement que c’est des gestes périphériques alors, si tu demandes au voisin.

… Silence…

Un petit coup de langue de Feu…

… Silence…

Vous voyez ça, ça passe dans le silence, ici comme partout quand vous lirez. C’est mystérieux hein ?

… Silence…

Y a quelqu’un ?

… Silence…

Y a pas d’autres questions ?

Question : cela fait-il une différence si on perçoit cette langue de Feu sur le front ou dans le cœur ?

Non, non, elle sera présente partout, puisque vous allez brûler. Comment se passe le grille-planète final, croyez-vous ? C’est l’embrasement. Donc cette langue de Feu, ça donne effectivement, et ça a été dit, des sensations thermiques, et ça peut se produire partout dans le corps. C’est tous les symptômes qui ont été décrits, qui peuvent se produire par les picotements… Ça a été dit tout ça.

… Silence…

Moi j’ai tout mon temps, hein. Plus je reste, plus vous brûlez.

… Silence…

Question : quand la grande Couronne monte vers la Petite Couronne, elle va rester ou   redescendre ?

C’est très variable. Si vous avez la chance qu’elle soit restée, c’est merveilleux. Ça veut dire que vous êtes prêt, totalement. Elle peut aussi osciller, un petit peu comme voilà quelques années quand l’âme faisait tournicoti-tournicota.

Y a deux autres étapes intérieures après, si vous voulez. Mais encore une fois, là aussi, ça sert à rien de les décrire parce que je ne peux pas vous les faire vivre ni vous les montrer. Par contre là, ce qu’a fait Sri Aurobindo, est lié à sa spécificité de Melchisédech par rapport à l’Œuvre au Bleu et la Fusion des Éthers. Mais ça sera vécu effectivement aussi à d’autres endroits de votre corps. C’est l’allumage de la fusée. La fusée, c’est vous. Vous perdez d’abord le corps, après le corps éthérique, le corps astral, et vous vous retrouvez en ce que vous êtes.

Rappelez-vous que durant cette période, il faut fluidifier le sang. Rappelez-vous que dans cette période, il vaut mieux être dans la nature que dans une grande ville. Rappelez-vous que dans cette période, il faut boire beaucoup d’eau, être léger, ne pas absorber de trop grandes quantités de nourriture à la fois. Parce que la personne, l’ego, les habitudes - vous avez pu le constater, ici et ailleurs, vous vivez une énergie et après vous avez besoin, entre guillemets, de redescendre, et votre corps va vous dire : j’ai faim. Donc il y a une avidité de nourriture, donc de matérialité quelque part. Rappelez-vous aussi ce que j’ai dit sur le jeune extrêmement court, pour ceux qui peuvent. Tout ça sont des aides importantes durant cette période. C’est extrêmement simple à faire, mais ça vous soulagera. C’est pas la peine d’attraper une indigestion de Lumière, parce que le corps, il faut qu’il métabolise tout ça au fur et à mesure.

… Silence…

Question : le fait d’absorber trop de nourriture peut-il gêner pour la disparition ?

Non, ça peut gêner pour la transmutation qui est en cours, de la Résurrection. Mais que vous ayez le ventre vide ou le ventre plein, c’est comme les mammouths, ça les a pas empêché de disparaître. C’est simplement les phases préalables, si je peux dire (qui sont maintenant), de la Résurrection, qui sont plus ou moins faciles, mais à vous de voir. Vous ne gagnerez pas du temps, mais vous gagnerez de la facilité, c’est tout.

Question : lors de leur dernière incarnation les Étoiles ont-elles vécu la Résurrection et étaient-elles en Absolu comme Ma ?

La plupart oui. Pas Thérèse. Gemma aussi, d’après ce qu’elle nous a raconté de son vécu de l’Unité, Hildegarde bien sûr, je n’en parle même pas, mais la plupart oui. Qu’elles en aient eu conscience ou pas. Par exemple Snow et No Eyes étaient tellement insérées, je dirais, dans l’atmosphère chamanique, que la question ne se posait même pas. Elles étaient dans le sens de la vie subtile.

Mais même les mots « Absolu », « Ultime », ce sont que des mots. Le seul marqueur, c’est pas les mots que vous allez mettre, c’est le vécu intime. Et ce vécu intime, il est toujours le même, même si après, les mots sont différents. Parce que, comment il s’appelle, Bidi, il va parler de Parabrahman, il va parler d’Absolu, d’Ultime ; d’autres vont parler du Christ, ils se sont fondus en le Christ. Mais la résultante est la même, c’est ce sentiment inouï de liberté intérieure, de ne plus dépendre de son corps, de ses émotions et de son mental. Y a une désidentification totale de la personne. Même si bien sûr, après, pour ceux qui ont parlé aux autres, la traduction en mots va être différente, parce qu’ils seront toujours colorés, non pas par la personne mais par la culture dans laquelle elle s’exprime, les conditions sociétales.

Question : le Feu Igné qu’on a reçu dans le cœur va-t-il donner d’autres sensations que la   chaleur ?

Il y en a plein d’autres. Je dirais que la chose stupéfiante, c’est quand vous allez voir, non pas sentir votre corps disparaître mais voir une partie de votre corps réellement disparaître. Et c’est une vision réelle. Vous perdez l’idée et la sensation d’être une personne. D’ailleurs ça a été dit aussi, je crois, vous ne saurez plus où est votre main, votre bras, votre tête. Mais passé les premières interrogations, vous remarquerez par vous-mêmes qu’il y a une paix inhabituelle, sans même parler d’extase ou de vibrations, qui s’installera. C’est cet espace, sans parler d’Infinie Présence, où dans la vie quotidienne vous êtes totalement disponibles pour l’Instant Présent. Vous en arrivez à vous oublier vous-mêmes tellement vous êtes absorbés dans ce qui se déroule. Comme sont les enfants quand ils jouent, ils sont tellement pris par l’occupation extérieure, du jeu, vous, vous serez tellement pris par l’occupation intérieure, du cœur, que tout le reste est superflu. Vous le vivrez réellement et concrètement.

Pour tous les autres qui n’ont pas encore accès à cela, ce que je peux dire simplement, et en mots très simples, c’est que vous êtes encore trop attachés à l’idée d’être ce corps. Et pourtant Bidi vous l’a répété des centaines de fois : vous n’êtes pas ce corps. Mais tant qu’il existe, même de manière inconsciente, une identification à votre corps, vous êtes piégés encore, pour l’instant. Ça veut pas dire qu’il faut ignorer le corps, bien au contraire, parce que la seule façon de trouver que vous n’êtes pas le corps, c’est pas de fuir ailleurs, c’est d’être installé complètement dans ce corps. C’est là que vous arrivez à la transcendance et que, indépendamment de toute idée ou de toute croyance, vous réalisez réellement que vous n’êtes pas ce corps. Et que vous êtes juste une conscience qui habite un corps mais qui est, en fait, présente partout. C’est paradoxal, parce que tout se passe dans le corps alors que vous n’êtes pas le corps.

Question : qu’avons-nous de plus ou de moins que les Anciens et les Étoiles ?

Rien de plus et rien de moins, simplement la Liberté, puisque les Étoiles, nous-mêmes, les Archanges, la Source, l’Absolu, tout ça est en vous. Vous êtes le monde. Certes il y a un rêve commun et un enfermement commun, mais tant que vous n’avez pas fait la révolution du retournement total de vous, vous êtes prisonniers, extérieurement et intérieurement.

Celui qui vit la complétude du cœur, c'est-à-dire qui est libéré vivant, vit ce que la vie lui propose. S’il doit rencontrer un dragon, il rencontrera un dragon, mais y a pas de questions dans sa tête. Il peut y avoir des questions comme vous posez là, parce que ça permet d’échanger, mais quand il est seul à seul dans son activité, y a pas de questions sur quoi que ce soit. Il y a la Présence, l’acuité de la présence, la clarté, la précision, quoi que vous fassiez. Que vous soyez en train de vous engueuler avec la belle-mère ou de jardiner, ou d’aller jouer au flipper. Ça existe encore ça, peut-être, les flippers ? Pas le dauphin hein, je parle de la machine.

Question : oui mais pas pour longtemps. En 5D il n’y aura peut-être plus de belles-mères.

Y a ni belles-mères, ni enfants, ni parents, en 5D. Cette notion de enfant, parent, grand-parent est typiquement une création Archontique. Rendez-vous compte, vous n’êtes pas libres puisque ce n'est pas votre ADN, c’est l’ADN que vous prenez des parents et de la maman, et du transgénérationnel. Les liens du sang, qui sont si chers à certains d’entre vous. Y a pas de sang, quand vous êtes dans les autres dimensions, y a pas plus de père, que de mère, que d’enfant, même s’il existe des filiations d’un autre niveau, par rapport à l’origine stellaire et à l’origine galactique, mais c’est pas lié à une personne, c’est lié à une énergie particulière, une conscience particulière. Vous ne portez pas les tares des parents, des grands-parents et des arrière-grands-parents, heureusement. Les liens du sang ont été créés par les Archontes.

Question : y a-t-il un rapport entre la couleur rouge de notre sang et le Feu Igné ?

Je dirais que ça a rapport avant tout avec le fer classique, c'est-à-dire l’hémoglobine. D’accord ? Mais je vous rappelle aussi qu’étymologiquement, l’homme véritable, ce qu’on appelle l’Adam Kadmon, c’est l’homme rouge ; y a bien un rapport. Le rouge, c’est le feu vital, ce feu vital qui est en train de se transformer, comme ça vous a été expliqué, même au niveau du sang. Le fer, qui est au centre de l’hémoglobine, se modifie aussi, comme l’ADN. Donc y a une relation avec à la fois les liens du sang et l’enfermement au sein de la Terre. L’Amour ne connaît pas le sang et ne connaît pas les liens.

Question : vous avez dit qu’il fallait couper les liens avec les autres personnes. Mais si nous coupons les liens et que l’autre personne ne les coupe pas avec nous, que faut-il faire ?

Ça créera des résistances au moment de l’Appel de Marie parce que vous verrez ce lien. Quand je dis « couper les liens », ça veut pas dire rompre et se séparer, ça veut dire faire que ce qui vous maintenait liés soit remplacé par la liberté de l’Amour. Donc même si vous n’avez pas l’occasion de voir une ex-belle-mère, un ex-mari, une ex-femme, priez pour eux. Quand je dis « priez pour eux », ça veut pas dire d’aller les voir et d’aller les caresser dans le sens du poil. Ça veut dire simplement que dans votre tête, dans votre cœur, ils sont dans le même Amour que tous les autres auxquels vous pensez. Y a pas de différence. Et surtout, surtout, pour les êtres proches de vous dans votre environnement, familial, affectif, que vous avez connus dans cette vie, pensez à eux, aimez-les, même de loin s’ils sont insupportables, mais ne les négligez pas au sens de l’intention d’amour. Et d’ailleurs, dans l’Intelligence de la Lumière, je dirais que quand vous êtes vraiment placés au Cœur du Cœur, cela se fait naturellement, vous n’avez pas d’effort à faire pour cela ni même, comme j’ai dit juste avant, à y penser ; ça se fait tout seul.

Question : si nous avons réussi à nous mettre dans le cœur, cela lui permet-il de couper ces liens ?

Avant de poursuivre la question, je précise que cette expression « se mettre dans le cœur » signifie que le moment d’avant tu n’y étais pas. J’attire ton attention sur les mots employés. Continue la question. Donc : se mettre dans le cœur…

Question : si nous libérons les liens et que l’autre personne ne les libère pas, que faire ?

Mais un lien, il est des deux côtés. Si y en a un qui brûle d’un côté, il va aller jusqu’à l’autre. L’autre n’existe pas, il n’est que toi en un autre état. Donc y a aucun lien qui peut subsister quand il y a Amour. Je ne parle pas de l’amour humain d’un côté et de l’autre du lien, je parle de l’Amour inconditionné de ton cœur. Mais j’insiste sur le fait qu’être dans l’Amour inconditionné, ce n’est pas se mettre dans le cœur, c’est déjà y être. Sans ça, c’est déjà de l’amour conditionné, quand tu dis « je me mets dans mon cœur ». Ça doit devenir, si ce n’est pas encore, quelque chose de spontané.

Question : quand on sent une Présence, un être cher ou pas, et qu’on se sent plein d’amour pour lui, si on lui envoie cet amour, pourrait-il ressentir quelque chose et cela peut-il l’aider ?

Si c’est une émanation spontanée et naturelle, cela aidera. Si c’est ton intention qui veut envoyer de l’amour, ça n’aidera pas. Faut que ce soit naturel et spontané, c’est pour ça que j’ai repris la notion de « se mettre dans le cœur ». Quand tu es dans le cœur, la question ne se pose pas, tous les liens se dissolvent, parfois avec la nécessité peut-être, par l’Intelligence de la Lumière, de revoir les gens. Mais c’est pas le fait de les revoir, c’est l’Intelligence de la Lumière et justement le fait que le lien se brûle, si je peux dire, que l’autre peut être revu, si je peux dire, mais y a pas d’intention autre que d’être libéré. L’autre doit être autant en toi que toi-même, même la plus horrible des personnes, c’est ça le pardon et la Grâce. C’est pas d’aimer les gens qu’on aime, c’est tellement facile ça, c’est aimer tout être et toute conscience comme étant soi-même. Elle est d’ailleurs « soi-même ».

Question : le fait d’avoir changé d’ADN permet-il d’avoir une conscience plus ajustée ?

Plus ajustée, oui. Tout concourt, par les particules adamantines dans votre sang, dans l’ADN, sur les chakras, sur les circuits vibraux, concourt à faire de vous un roc, c'est-à-dire immuable au Cœur du Cœur. Pas immuable dans le mouvement, c'est-à-dire rester sans bouger, mais immuable dans la stabilité de l’Amour qui ne fait plus de différence entre les frères et les sœurs, les amis, ennemis, la nature, les méchants garçons même, et tout. Il ne peut pas y avoir de différence dans le cœur. Tant que vous concevez une différence, ça veut dire que le cœur n’est pas complètement ouvert. Et puis rappelez-vous aussi : la mesure avec laquelle vous jugez, vous serez jugés pareil. C’est vous qui vous jugez. Et le jugement que vous appliquez à l’autre, vous allez voir que vous vous l’êtes appliqué à vous-mêmes. Ça relativise un peu les conflits de voisinage ou avec les belles-mères, n’est-ce pas ? Et ça, vous allez le vivre.

Question : a-t-on récupéré tous nos brins d’ADN ?

Alors là, c’est très variable. C’est très variable non pas selon, je dirais, votre degré d’ouverture, mais plus selon les différentes lignées qui s’agencent en vous. Je crois que ça avait été dit, que les lignées Air, Eau, Terre, Feu sont liées à l’ADN, aux quatre bases de l’ADN, n’est-ce pas ? Donc selon votre constitution élémentaire, le nombre de brins d’ADN peut être encore à 2 ou être à 12, ou entre les deux. Mais qu’est-ce que tu te fous de ton ADN, puisque de toute façon, t’en auras plus bientôt.

… Silence…

Question : en fait, le service à l’autre maintenant, c’est juste d’être dans le cœur, rempli d’Amour ?

Oui, tout autre service est conditionné et conditionnel. L’Amour est le même pour tout le monde. Le soleil chauffe de ses rayons tout le monde de la même façon. Si tu es un Fils Ardent du Soleil, un KIRISTI, tu n’as pas à t’occuper de « où part l’Amour ». Il part là où il doit partir, là où il doit arriver, selon l’Intelligence de la Lumière et certainement pas selon l’intelligence de tes relations ou de ton histoire.

Mais vous le sentez tous, de toute façon. Vous voyez bien, que vous viviez la vibration ou pas, qu’avec certaines personnes vous vous sentez remplis et regonflés alors qu’avec d’autres personnes vous allez peut-être être vidés pendant que l’autre est regonflé, ou alors vous allez vous regonfler et l’autre, il va être vidé. Vous le savez bien, ça. Y a des personnes qui vous endorment, mais pas dans la disparition, qui vous endorment et qui soutirent l’énergie vitale. La Lumière ne soutire jamais d’énergie vitale. Elle représente, même dans la transmutation de l’Alchimie ultime que vous vivez entre le feu vital, le Feu Vibral et le Feu Igné, elle traduit une ampliation de la conscience et jamais une diminution - même s’il y a disparition. Il faut pas confondre la disparition de l’Absolu et la disparition par le fait de s’endormir en étant vampirisé littéralement. Vous savez, vous les voyez arriver de loin les vampires, ça se sent. Vous allez vous sentir pompés, vous allez sentir votre foie qui est douloureux, vous allez sentir votre rate qui est douloureuse, votre cœur qui se resserre, les yeux, les paupières qui tombent. Et vous revenez, vous n'êtes pas en joie, là. 

Question : que fait-on avec ces gens-là ?

Tu les aimes. Si tu te protèges, tu vas renforcer la dualité, la prédation. Il faut que ton amour soit plus grand que toute prédation. Si tu fais des rituels de protection, c’est pas interdit mais tu résoudras pas l’équation, tu ne fais que simplement surseoir. Mais celui qui est libéré ne peut pas être pompé, parce qu’il est alimenté en permanence par sa propre Lumière. Celui qui est pompé, c’est qu’il n’est pas capable de générer sa propre Lumière, sa propre vitalité depuis son cœur.

Question : alors que fait-il ?

Eh bien il disparaît de la dualité inexorable de sa vie. Tant que tu vois du noir, tant que tu vois quelque chose adverse, c’est quelque chose qui est en toi - avant toute chose -, donc ça sert à rien d’accuser l’autre. Si y a un prédateur qui arrive à côté de toi, c’est que tu lui as permis, au niveau de ce que tu es, cette manifestation. Celui qui est dans le cœur, dans la vérité du cœur, qui est libéré, ne peut pas être pompé. Même s’il est pompé, il se recharge instantanément par son propre cœur. La source est en lui, y a pas besoin d’aller chercher de l’énergie dans un alignement, dans un rituel ou de faire des protections. Ça, c’est la dualité la plus parfaite de l’énergétique et de, j’appellerais, de la spiritualité oui-oui, bisounours.

Vous savez que les gens, c’est toujours l’autre, c’est jamais eux. Ça se passe toujours dehors, le méchant, il est toujours dehors. Bien sûr, parce que ces êtres-là se considèrent comme tellement lumineux. Mais si ça se produit, des choses comme ça, dans la vie, bien sûr ça veut dire que vous avez déjà en vous la même chose. Je l’ai expliqué : c’est celui qui dit qui est. Tant que t’as pas compris ça et vécu ça, tu demeureras dans la dualité et donc dans la matière. Parce que ça, ça n’existe que dans la matière, même dans les mondes libres. Y a des échanges d’énergie, d’action-réaction, même dans la Liberté. Dans les autres mondes, dans les autres dimensions, ça n’existe absolument pas.

Question : on peut l’avoir compris et que ça existe malgré tout.

Mais c’est pas une question de compréhension, c’est une question de le vivre. Tu peux comprendre tous les mystères du monde, c’est pas pour ça que les désagréments disparaîtront. Tu n’es pas dans la causalité. Tu me parles de causalité, moi je te parle d’inconditionné et tu ramènes tout au conditionné, c'est-à-dire à la compréhension, c'est-à-dire à l’énergie Luciférienne de celui qui veut se saisir de la Lumière, comprendre et expliquer plutôt que de vivre les choses. Il serait temps de voir cela, quand même.

Question : on peut être volontaire pour vivre les choses et elles n’arrivent pas pour autant.

Ça veut dire quoi ça ? Mais si elles n’arrivent pas, ça veut dire que la faille, elle est en toi. Tourne ton regard vers toi-même. Y a pas « d’autre », le monde est en toi. Donc si tu le vis, quelle que soit la volonté d’en sortir, ça veut dire que dans la conscience, dans le vécu, le retournement ne s’est pas fait. Alors je conçois parfaitement que c’est très intéressant, l’énergie, le bien, le mal, la dualité, se protéger et tout ça, mais ça prouve quoi ? Ça prouve l’inculture de l’Amour, la peur de l’Amour. Dans l’Amour, ça ne peut pas exister, ça. C’est vu, parfaitement compris, mais ça ne perturbe rien. C’est toute la différence entre celui qui est tourné vers l’extérieur et celui qui accepte de se voir tel qu’il est.

Toute connaissance, là je vais pas vous renvoyer à l’Archange Jophiel ; même si effectivement on vous a délivré un certain nombre de connaissances, l’important n’était pas la connaissance, c’était le vécu. Vous avez beau savoir que vous avez été enfermés, c’est pas pour ça que vous allez en sortir. Ce genre de connaissance-là ne t’est d’aucune utilité pour te trouver toi-même. C’est l’ego qui croit ça, qui croit que plus tu vas accumuler de connaissances, plus tu vas lire, plus tu vas parler de tout ce que tu connais, l’ego va croire qu’il est libéré mais tu ne fais que renforcer l’ego, comme cela. Il est où le sacrifice de la personne, le don de soi à la Vie et à l’autre ? Il est temps maintenant de comprendre cela et de passer enfin dans ce retournement intérieur, et pas d’ingurgiter des paroles ou de la Lumière comme ça.

Ça veut pas dire, encore une fois, que le bien et le mal n’existent pas. Mais si le mal arrive à vous, c’est qu’il est avant tout en vous. La seule dernière question majeure, c’est au moment de la crucifixion, quand vous dites : « Père, pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Là oui, il y a une question. Mais tant qu’il y a dualité vécue par une énergie dite négative ou inversée, au-delà de l’expérience qu’il faut peut-être parfois passer, mais faut pas en faire un but dans sa vie. Sans ça, jamais tu t’abandonneras à la Lumière, jamais tu ne vivras le sacrifice. Bien sûr là, dans les circonstances de la Terre, tu seras comme les autres, libéré, mais dans quel vécu et dans quelles circonstances. Bien sûr, vous me répondrez que c’est la Libération qui est importante, mais c’est quand même plus agréable de mourir en bonne santé, comme j’ai dit, hein.

Donc réfléchissez bien à tout ça, non pas pour le cogiter mais pour voir réellement. Et d’ailleurs ça devrait vous interroger. Si aujourd’hui, dans ce joli mois de mai, qui que vous soyez, quoi que vous ayez vécu, vous êtes encore en train de chercher la petite bête à l’extérieur : « Lui c’est un méchant garçon ; alors qu’en général moi je suis bien, il m’arrive telle chose ». Mais si telle chose arrive, ça vient pas de l’autre, ça veut dire que tu n’as pas intégré que l’autre c’est toi, belle-mère ou pas belle-mère, d’ailleurs, diable ou pas diable. Tu es encore impliqué dans la pièce de théâtre, tu es encore impliqué dans celui qui joue un rôle.

Aimer l’autre, c’est déjà s’aimer soi-même, ça a été dit. Comment voulez-vous aimer l’autre inconditionnellement si vous-mêmes ne vous aimez pas inconditionnellement, non pas dans le personnage mais dans la vérité de votre Être ? C’est irréalisable. Et la Résurrection va vous montrer ça. Va vous montrer parfois la distance qui peut exister entre votre vécu, votre perception de conscience, et la réalité. Et ça rejoint ce que je disais : tant que tu ne t’es pas donné intégralement à ce que tu Es, tu ne peux pas être la vérité de ce que tu Es, et tu vas maintenir le jeu. Mais c’est ta liberté, je te l’accorde.

Mais dans ce Face-à-Face de l’Appel de Marie, nul ne pourra dire qu’il ignorait. Même si tu n’entends pas maintenant, même si tu ne vois pas ce que ça signifie maintenant, je vous rassure tous, au moment de l’Appel de Marie vous serez confrontés à ça. C’est vous qui vous jugez vous-mêmes. Personne ne vous juge, la Lumière ne peut rien condamner. Et quand Mikaël vous dit qu’il est le chef des Milices Célestes, n’imaginez pas, avec son épée, un combat à l’épée ; ça veut dire qu’il rétablit la Vérité par sa Présence. C’est la Présence, rayonnante et aimante, qui met fin à l’ombre, ce n’est pas le combat, jamais. Surtout si tu acceptes que c’est d’abord en toi, tu vas pas te combattre toi-même, quand même. Mais pour cela il faut déjà s’aimer totalement. Ça veut dire aussi se reconnaître dans les failles, dans les interrogations, dans les zones d’ombre. C’est ça qui fait la transcendance, surtout aujourd’hui, ce n’est plus le temps de travailler sur telle chose ou telle chose. Je parle pour l’objectif final, hein, mais votre vie vous en faites ce que vous voulez.

Quand j’ai dit cette phrase, y a plusieurs mois : « C’est celui qui dit qui est », tout y est. Tu ne peux pas voir quelque chose à l’extérieur qui ne soit déjà présent en toi. Celui qui vit l’Amour inconditionnel, qui est libéré vivant, même s’il peut distribuer des baffes ou dire des choses désagréables, il le sait qu’il le dit réellement à soi-même. C’est pas un manque d’amour, c’est une justesse. Croire que vous êtes assaillis par des entités, par des énergies négatives, appelez-les comme vous voulez, mais c’est parce que la faille, elle est en vous. Y a personne d’autre de responsable que vous. Et pour tout, c’est la même chose. Tant que vous n’avez pas fait ce retournement, vous n’êtes pas libres. Que vous viviez même la Couronne du Cœur, vous êtes sûr d’être libérés, ça oui. Mais j’insiste encore cette fois-ci, comme j’ai insisté depuis plusieurs mois, sur la qualité de vie qu’il reste à vivre entre l’Appel de Marie et le grille-planète final, quand même ; 132 jours ça peut sembler très long.

C’est ça le sacrifice, c’est ça le véritable Esprit, c’est pas les constructions astrologiques, numérologiques ou autres. Tout ça, ça a été expliqué y a des années par Jophiel. Vous l’avez entendu, vous l’avez expérimenté pour nombre d’entre vous, et vous continuez encore. Je ne dis pas vous ici, bien sûr, mais d’une manière générale au niveau des frères et des sœurs. On a l’impression que certains d’entre vous tournent encore en rond. Mais en tournant en rond, vous trouvez pas le centre, vous tournez autour du pot, ou du centre, ou du pot de cacahuètes, vous l’appelez comme vous voulez, le bocal. Donc, vous êtes encore dans le jeu de la personne. C’est pas un reproche, ni un jugement, c’est quelque chose, qui est à voir et à acquiescer, afin de le laisser se transformer. Non pas par votre petite volonté, par votre petit pendule, ou vos calculs astrologiques ou numérologiques, mais en vous retournant réellement sur ce que vous êtes. La Lumière, elle vient de vous.

Et attention, parce que maintenant vous avez le Verbe Créateur. Le Masculin Sacré, le Féminin Sacré s’harmonisent, l’Androgynat Primordial rentre en actualisation et vos paroles vont devenir porteuses d’une énergie. Donc faites attention quand vous allez dire : c’est de la faute de ceci ou cela à l’extérieur de vous, parce que le retour va être très remuant, je dirais. C’est pas une punition, c’est vous-mêmes qui créez votre réalité. Surtout maintenant que les lignes de prédation collectives n’existent plus ou quasiment plus, depuis la Libération de la Terre.

C’est pourtant pas compliqué de voir si vous êtes dans le don à l’Amour ou si vous êtes encore dans des histoires. Alors vous avez tout pour vous aider : vous avez les rencontres dans la nature, les rencontres entre vous, les rencontres entre nous. Je ne vois pas ce qui peut être fait de plus, à part la stase et l’Appel de Marie, parce que là vous n’avez pas le choix.

Question : la majorité de l’humanité est quand même un peu loin de tout ça.

Oui. C’est bien pour ça qu’y a l’Appel de Marie, hein. J’ai jamais dit que c’était quelque chose qui concernait la totalité de l’humanité ; et encore une fois, c’est tout à fait respectable parce que c’est votre liberté. Mais ce que je veux dire par là, c’est que dans les circonstances de la Libération et de l’Ascension de la Terre, vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-mêmes et non plus à ceux qui vous ont enfermés, ou à votre belle-mère.

… Silence…

Rappelez-vous l’Évidence de la Lumière et sa simplicité. Surtout quand elle émane de vous, de ce que vous êtes. Ça veut dire simplement que certains, ici, ailleurs, partout, et beaucoup de frères et de sœurs comme tu dis, quel que soit l’Éveil ou le réveil, demeurent encore enfermés dans ce schéma prédateur : bien-mal. Mais le bien et le mal ne concernent que ce monde et la personne, un peu l’âme, mais pas l’Esprit. Mais c’est votre liberté de vous placer dans une personne ou de vous placer dans l’âme ou dans l’Esprit. C’est une mauvaise expression « se placer dans », enfin vous avez compris.
Mais la Vie, l’Intelligence de la Vie et de la Lumière vous éclairent tout ça de plus en plus. Pour l’instant vous pouvez encore, entre guillemets, vous justifier par rapport aux conditions de la vie sur cette terre, mais bientôt ça deviendra injustifiable, même si c’est votre liberté. Mais là, vous êtes face à vous-mêmes. Y a pas de sauveur. Le véritable sauveur, c’est le Christ, mais il vient pas vous sauver par la main, sauver votre corps et votre petite histoire. Il vient laver vos robes pour, si vous l’acceptez, que vous soyez son frère, son mari, son épouse, ou que vous soyez KIRISTI. Et puis en définitive, la période qui précède la crucifixion et la Résurrection - si vous ne l’avez pas vécue, hein, si vous n’avez pas vécu encore la Libération -, c’est aussi, même si ça dure pas 40 jours, ce qu’on pourrait appeler la traversée du désert, la période des tentations. Mais c’est vous qui vous tentez vous-mêmes. La conscience n’a que faire des histoires, en tout cas dans ces mondes enfermés.

… Silence…

La Résurrection, la Libération, dans cette période-là, je parle pas du contexte de 2012 ou encore avant, de mon vivant, je parle de cette année et de ce mois-ci, est profondément différente. Les grâces sont surabondantes et de multiples façons.

… Silence…

N’oubliez pas que la chenille est devenue papillon, pour certains les ailes sèchent. Il faut assumer ce que vous êtes - l’Amour, la Liberté, l’Éternité - et pas se réfugier en disant : c’est la faute de l’autre, c’est la faute du diable, c’est la faute de l’enfermement. Plus maintenant. Les clés vous ont été données. Y a eu d’abord les vibrations. Ensuite y a les comportements, si je peux dire : l’humilité, la simplicité, la Voie de l’Enfance. Vous voyez bien, quand même, ce qui émerge de votre conscience le long de vos journées, quelles que soient les occupations ou pas. Qu’est-ce qui est sur le devant de la scène ? Qu’est-ce qui est là en permanence ? La spontanéité, où y a plus de pensées, d’interrogations ?  L’état d’extase et de paix lié à l’Amour inconditionnel ? Ou autre chose ? Mais ça, vous le voyez. Il faut accepter de se voir, sans vous condamner, sans vous juger, en vous aimant. C’est comme ça que les choses disparaissent, de ce qui peut vous gêner, dedans comme dehors.

… Silence…

Question : en regard du baptême de l’Esprit que nous avons reçu d’Uriel, pouvez-vous reparler de la Nouvelle Eucharistie ?

La Nouvelle Eucharistie, liée au Féminin Sacré et aux Archanges tels qu’ils se sont placés ? La Nouvelle Eucharistie, c’est la fusion avec votre Cœur d’Éternité. On pourrait dire que ça correspond à tout ce que je viens de dire. La Nouvelle Eucharistie, c’est quoi ? C’est dépasser le Face-à-Face et le seul à seul pour communier à la source de soi-même et devenir KIRISTI. La Nouvelle Eucharistie est une communion à soi-même en Éternité et une reconnaissance en soi-même en l’Éternité, au-delà de tout personnage, de toute personne, de toute souffrance et de toute joie. Bien sûr c’est des points de vibration, c’est la révélation du Cœur Sacré, que ce soit à travers la vision de sa structure et le vécu de sa structure, ou le moment où votre conscience est parfaitement dans cette Paix et cette Béatitude, quoi qu’il arrive.

La Nouvelle Eucharistie, c’est la communion à l’Éternité, c’est, je dirais, en termes religieux, ce que vous pourriez appeler la messe perpétuelle, la communion perpétuelle, le Samadhi - dans chaque tradition on va retrouver des mots - mais en vivant cela, quand vous le vivez vraiment, vous n’avez plus de questions sur votre place, sur ce qui arrive. Ça veut pas dire que vous rechignez pas à accepter ce qui arrive mais vous avez la même résilience, la même équanimité, devant un présent que devant une gifle. Bon, ça veut pas dire… - il faut pas en mettre deux en échange, hein, au niveau de la personne -, ça veut dire simplement que votre conscience demeure inébranlable quoi qu’il arrive. Ça veut dire et ça prouve que vous vous êtes retournés en vous-mêmes. Parce que l’Ultime Retournement, c’est plus un passage de Porte, même si c’est la Porte Étroite, c’est avant tout la fusion, comme nous vous avons dit, de l’extérieur et l’intérieur, qui illustre tout ce que je viens de dire, et qui se vit dans la chair et dans la conscience en même temps. Et quand ça, ça se produit, vous êtes libérés.

Alors dans ces cas-là, vous n’avez plus besoin d’alibi. Vous n’avez plus besoin de l’autre, d’accuser l’autre, ou d’accuser l’enfermement, ou les Archontes, ou le diable, ou votre santé défaillante. Vous êtes réellement libérés des circonstances éphémères, et de votre corps éphémère, soit-il en train de partir dans la mort. Vous, vous ne mourez pas. La peur de la mort ne résulte que de l’identification au corps.

… Silence…

Voilà, il ne vous reste plus maintenant qu’à vivre cela. Pas à le comprendre, ça sert à rien, mais vraiment à le vivre en toute intimité, à laisser tomber tout ce qui vous encombre - en vous, pas à l’extérieur. Il n’est pas question, je le redis, de se séparer de sa belle-mère, de son mari ou de sa femme, ou de n’importe quoi. C’est un mécanisme intérieur, réel, concret, qui n’est pas une conception, une idée ou quelque chose auquel vous adhérez. C’est quelque chose que vous vivez, à chaque minute.

Ne vous inquiétez pas hein, même si vous n’y êtes pas arrivés, après la stase on a 132 jours de formation. Enfin « vous » avez 132 jours de formation, alors vous voyez, tout est parfaitement agencé. Alors vivez, et soyez libres, de nous, de vous, de l’autre, des circonstances même. Le mois de mai est propice à ça. D’ailleurs ne dit-on pas : « En mai, fais ce qu’il te plaît » ? En mai, fais ce qu’il te plaît, et en juin on dit quoi ? C’est le Feu de la Saint-Jean, le rituel qui était extrêmement important autrefois. Mais aujourd’hui vous n’avez plus besoin de rituels, même si c’est agréable d’en faire. Je n’ai pas dit de vous priver, je vous ai dit d’être lucides. Après, faites ce que vous voulez. Si vous voulez aller vivre chez les dragons, chez les elfes, allez-y. Mais d’abord, trouvez-vous vous-mêmes totalement. Y a rien d’autre à trouver que l’Amour, y a pas d’histoire à trouver, ni même de lignées maintenant, même si elles apparaissent, passez à travers tout ça.

Plus vous aurez l’impression de progresser vers cela, plus vous rirez de vous-mêmes. C’est tellement simple. C’est l’ego qui croit qu’il y a un effort à faire, c’est la personne qui croit qu’il y a un effort à faire. Le problème, et surtout dans ces temps particuliers, c’est que plus vous croyez qu’il y a un effort à faire, plus ça s’éloigne, parce que vous posez (Bidi l’a expliqué parfaitement), plus vous posez une recherche ou un but, ou un objectif, plus vous créez la distance par rapport à ce qui est déjà là. Voyez comment l’ego est tordu par rapport à cela.

Bien. Je crois que je vais arrêter de parler. Alors permettez-moi tout d’abord de vous présenter tout mon Amour, toutes mes bénédictions.

… Silence…

Je vous dis à un de ces jours, peut-être. Au revoir.