SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

9 mai 2016

LA RÉSURRECTION - Mai 2016

ANAËL - Partie 2

 Questions/Réponses





Je suis Anaël Archange. Je viens poursuivre, non pas ce que j'ai vibré précédemment, mais bien plus pour répondre à vos interrogations, logiques et humaines, concernant votre Résurrection. S'il est en vous des questions, alors j'y répondrai avec plaisir et avec joie.

… Silence…

En attendant vos questions, je précise que la Résurrection dont il a été fait état, avec l'aide des autres Archanges, de l'Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, est bien la Résurrection de l'Esprit, où nulle chair ne peut vous entraver ni vous limiter, si telle est ainsi votre conception de la Liberté et votre vécu. Le Christ vous l'avait dit, il sera fait à chacun selon sa foi, selon sa place et selon sa conscience. Je vous écoute.

… Silence…

Question : quelle sera notre vie après la Résurrection ?

Bien-aimée, cela sera profondément différent, car il existe de nombreuses demeures à la Maison du Père. Ainsi chacun, à chacun de vous il sera fait exactement selon sa foi et selon sa liberté. Tout sera renouvelé. La Terre, comme vous le savez, sera dans une autre dimension et vous-mêmes serez en définitive là où vous porte votre conscience, là où vous porte votre liberté. Il n'est donc pas possible de donner pour chacun, l'emplacement. Quoi qu'il en soit, et cela vous le savez, chacun d'entre vous retrouve la Liberté au moment de l'Ascension de la Terre. Il s'agit donc réellement d'une délivrance des rets de l'illusion, quelle qu’elle soit.

Il n'existe donc aucune solution de continuité par rapport à ce qui vous était connu dans le monde falsifié. Ne cherchez aucun repère. L'Inconnu - qui commence à vous être connu - ne vous permet pas de supposer, d'imaginer ou de rêver à une quelconque perpétuation de l'illusion de ce monde, en cette chair de ce monde. Cela a été expliqué, dévoilé amplement durant de nombreuses années. La Résurrection vous amène à la Liberté, à vos lignées, à votre origine, à la nouvelle Terre, ou à l'Absolu. La Liberté ne peut s'encombrer d'aucun lien éphémère de ce monde. Il s'agit donc de la vraie Liberté, de celle qui ne souffre aucune attache, aucun lien ni aucune mémoire liée à ce monde. Il n'y a rien à sauver car celui qui voudra sauver sa vie, ancienne, la perdra. Seule la vraie Vie sera possible.

Les signes de la Terre, les signes du ciel, les signes de votre chair, deviennent de plus en plus patents et de plus en plus évidents. Que te faut-il de plus ? La deuxième partie de la question était… ?

… ce sera le bonheur éternel ?

Bien-aimée, en le baptême de l'Esprit, en la descente de l'Esprit en sa totalité, que peut-il exister d'autre que le bonheur éternel, que l'Amour éternel et que la Liberté ? Qu'y a-t-il de plus grand que de connaître les Mystères, que de connaître ce qui vous est inconnu, de vous retrouver vous-mêmes ? Aucun plaisir de ce monde, fut-il le plus ravissant, ne peut égaler cette Liberté.

Question : celui qui voudra sauver sa vie ancienne la perdra, qu’en est-il de celui qui ne voudra pas la sauver ? La perdra-t-il aussi ?

Oui, mais le sentiment de perte n'existe que pour celui qui est attaché à sa forme, attaché à son histoire. Ce qui est là maintenant, sur cette terre, n'a plus rien à voir avec ce que vous nommez la mort et la renaissance en réincarnation. Rappelez-vous que chaque être humain incarné sur cette terre ne peut subsister que parce qu'il existe une recherche spirituelle ou parce qu'il existe, autrement, un besoin de perpétuation, mais rappelez-vous toutefois que la mort est le lot commun de l'incarnation au sein des mondes dissociés. Ce qui arrive n'est assurément pas la mort mais bien la Liberté.

Au nom de quel principe chaque frère et chaque sœur, humain, ayant vécu l'Appel de Marie, peut-il demeurer attaché à ce qui est faux ? Si ce n'est sa fausseté à lui-même, qu'il aura besoin d'épurer au sein des mondes carbonés unifiés ou à travers les tribulations des temps ultimes, entre l'Appel de Marie et la dissolution de ce monde. En quoi l'âme humaine a besoin d'une perpétuation, d’une histoire quelconque, quand elle retrouve la Liberté ?

Il n'y a rien à sauver, il n'y a rien à perdre, il y a juste à être. Et celui qui « est » ne peut en aucun cas envisager sa mort comme quelque chose de lugubre ou de terrible. Seul l'ignorant, seul celui qui s'est leurré lui-même, se perpétuant à travers des histoires et des croyances, vivra cela, mais cela n'aura qu'un temps. La Liberté est pour chacun, la Joie et l'Amour est pour chacun, dans le respect total de votre liberté, de votre âme. Mais ne demande pas ce qui est impossible, ce corps ne sera jamais éternel. Le sens d'être une personne n'a rien à voir avec l'Éternité. Quels qu'en soient les plaisirs et les expériences qui ont été menées au sein de ce monde, celles-ci touchent définitivement à leur fin. Acquiesce à cela, alors s'ouvrira la porte de ton cœur à double battant, te donnant accès à la Vérité. Non pas celle que tu crois, supposes ou ressens, mais celle qui ne dépend d'aucune personne et surtout pas de ta personne.

Ainsi je vous le dis,  préparez-vous à mourir à l'éphémère et à renaître à l'Éternité. Seule la personne enfermée en ce monde, a peur de sa mort. Celui qui vit le Soi, celui qui vit les Couronnes radiantes, celui qui est libéré, n'attend que cela, alors que c'est la terreur pour celui qui se maintient au sein de l'illusion de la personne. Qu'y pouvons-nous ? Qu'y peut l'Amour ? Absolument rien. C'est la liberté de chacun.

L'Amour n'appartient à aucune personne, l'Amour est libre de toute personne comme de tout personnage. Entends cela, réellement, non pas avec ta tête mais en ton cœur. Il est temps de laisser s'effondrer les illusions et tout espoir concernant une quelconque immortalité de cette chair comme une quelconque immortalité de l'âme. L'Esprit est la seule vérité.

En naissant en ce monde, quelles que soient les circonstances de l'enfermement qui vous sont connues, tu sais parfaitement que ce corps, et cette histoire, est destiné à retourner à la poussière. Alors qu'attends-tu ? Sois en vie dès maintenant et ne laisse plus cours aux  illusions, aux croyances et aux errances. Ou si pour toi la liberté est à l'inverse de ce que je dis, il te sera fait exactement selon ta foi, en un autre corps et en une autre histoire, mais libéré tout de même des errances et des croyances.

L'Amour ne souffre plus de retard. La Terre est libérée, vous le savez, les temps ont été décomptés. Les deux temps, un temps, et la moitié d'un temps, ou les mille deux cent soixante jours, s'achèvent.

… Silence…

Dans mon intervention précédente, je vous ai révélé la perception du Verbe. Si cela ne t'apparaît pas, de toute façon cela se fait en toi, que tu le veuilles ou pas. Que ta personne et ton personnage l'accepte ou pas n'y changera strictement rien.

… Silence…

Le Christ vous avait dit et vous avait prévenus : il y aura des grincements de dents. Qu'y pouvons-nous ? Nous avons, en l'ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes libres, concernant ce système solaire et cette planète et ses habitants, fait tout ce qui était en notre possible pour vous ouvrir à l'Unité et à la Liberté. Nul ne pourra ignorer, le moment venu, cela, durant les trois jours et les trois nuits.

Rappelle-toi que s'il y a peur ou s'il y a incompréhension, cela ne concerne que ta personne mais aucunement la Vérité de ce qui est. Les temps de la souffrance se terminent de manière irrémédiable. Que demander de plus que la Liberté ? Croire être  assujetti  à ce monde, à ce corps, à cette forme ou à ce karma, n'est que le signe d'une souffrance extrême de celui qui ne vit pas en totalité le cœur - même si cela n'est jamais dit.

… Silence…

Combien, parmi les frères et sœurs humains de ce monde, ont été capables de vivre leur mort avec le sourire et avec joie, prouvant par là même l'attachement morbide à la forme, à l'identité et aux limites qui n'ont rien à voir avec l'Amour tel qu'il est dans les Mondes Libres.

Question : qu'y a-t-il d'autre à faire que d'être dans la joie en attendant les trois jours ?

Vivre. Vivre en étant lucide et conscient, et en étant, comme tu l'as dit, dans la joie.  Que veux-tu faire de plus ? Il n'y a rien ni personne à sauver dans ce qui est destiné à disparaître. Seule la vie en l'Amour est Vérité. Alors vis, et ne t'occupe de rien d'autre. Ni de dates, ni d'échéances, ni de la mort de ce corps. Aime, chacun et chacune, avec le même élan et la même intensité, sans faire de différence. Porte le même regard d'amour sur chacune des parcelles de ton corps, sur chaque regard que tu croises, comme sur chaque contrariété sur ton chemin. Il n'y a rien à préparer, il n'y a rien à anticiper, il n'y a rien à redouter, car ce qui vient est un grand moment de joie. Seule l'illusion voit cela avec effroi.

Le Face-à-Face et le seul à seul est exactement le même que celui que vous avez vécu d'innombrables fois, à chaque mort. La grande différence, c'est que là il ne s'agit pas de la mort mais de votre renaissance. Sauf pour celui qui est encore inscrit au sein d'une personne se croyant mortelle, et s'étant identifié en totalité  à cette personne.

Demandez-vous pourquoi (excepté dans certaines traditions primordiales) - et plus particulièrement aujourd'hui dans la société dite occidentale - la mort n'est jamais évoquée, jamais comprise. Il n'y a pas d'accompagnement de ceux qui partent, ou très peu, alors qu'il suffirait simplement de s'ouvrir à l'Amour pour ne plus avoir à réapparaître au sein de l'illusion, de ne pas être leurré par la peur de sa propre disparition, de sa propre histoire. Alors il n'y a rien à faire. Vis, aime, et fais ce qu'il plaît à l'Amour.

Question : une période d'adaptation sera-t-elle nécessaire à la vie de l'Esprit après cette longue période de falsification ?

Bien-aimé, la période de la stase, ainsi que la période qui lui succède, est justement ce qui permettra à chaque être de bien conscientiser, si je peux dire, ce qu’il est.  Il n'y a donc aucun souci, aucun retard et aucune erreur en l'Intelligence de la Lumière.

Mais rappelle-toi que rien de ce que j'ai dit, dans cette deuxième partie, ne peut être accepté par la personne, et ceci est fort logique et naturel au sein de ce qui n'est pas naturel, c'est-à-dire ce monde enfermé. Celui dont le cœur est simple comme un enfant, qu'il vive les processus vibratoires ou pas, passera au ciel  et en son Éternité sans aucune difficulté. Il n'y aura pas de période dite d'adaptation.

Rappelez-vous que durant la stase, il n'y aura plus aucune identité, ni aucune histoire, ni même autre chose que vous et vous-même en votre Éternité. Cela a été nommé le Serment et la Promesse, et c'est à ce moment-là que se vit la Résurrection. Que vous portiez encore un corps de chair, votre corps d'Êtreté, que vous soyez en des vaisseaux de la Confédération Intergalactique, que vous soyez en les Cercles de Feu, que vous soyez en les tribulations, ne représente en définitive que cette période d'adaptation afin de vous ajuster à votre liberté, si cela est nécessaire.

Question : être ascensionné est-ce la même chose que la Résurrection ?

Bien-aimée, la Résurrection est consécutive à l'Appel de Marie et à la stase. La Résurrection  concourt à la Libération, immédiate ou après la période d'adaptation, mais la Résurrection  n'est pas l'Ascension. La Résurrection  correspond à l'actualisation, à la manifestation du Serment et à la Promesse, et donc au réveil de ton Éternité et au Face-à-Face, ce qui est nommé, à défaut, le Jugement dernier. Il n'y a pas donc de superposition ou de correspondance exacte entre ce que j'ai nommé la Résurrection, et dont nous vous parlons ces jours-ci, et l'Ascension. Je vous rappelle, et cela a été dit à d'innombrables reprises, que l'Ascension concerne la Terre mais ne concerne pas l’ensemble de l'humanité. Par contre la Libération elle, oui, concerne la totalité de l'humanité, Ascension ou pas.

L'Ascension. Il existe diverses voies d'Ascension. L'Ascension correspond au passage d'un état dimensionnel à un autre, transmutation se produisant dans un corps de chair ; que celui-ci disparaisse ou pas ne change rien. Or, comme vous le savez, beaucoup de frères et de sœurs dans leur humanité nécessitent, par leur liberté propre, le fait de vivre en conscience au sein des mondes carbonés, mais sans qu'il n'y ait plus de possibilité de coupure avec l'Esprit, et donc d'enfermement. Il n'y a là-dedans aucune rétribution, aucun karma, aucune punition, c'est le libre jeu de la conscience.

Accepter d'être libre, c'est aussi accepter que chacun d'entre vous, quelles que soient vos relations, soit aussi dans sa propre liberté. Il y a effectivement un processus collectif, mais qui ne correspond pas pour chacun à la même finalité, si ce n'est l'acte d'être libéré, Ascension ou pas Ascension. Il n'y a pas de mécanisme nommé Ascension collective, il y a l'Ascension de la Terre et la Libération de l'humanité.

Certains, au sein de cette Libération, ascensionneront au sein du corps d'Êtreté, en leur origine stellaire, en leur lignée, en leur liberté absolue d'être l'Ultime. D'autres souhaiteront jouer le jeu de la conscience, le jeu de la chair et de la matière, car telle est leur liberté. Dans ce cas-là, il n'y a pas à proprement parler (dans ce dernier cas), d'Ascension, puisque la structure carbonée demeurera en ce corps ou un autre corps, mais plus jamais avec coupure ou séparation de l'Esprit.

Question : y aura-t-il encore des maîtres ascensionnés prisonniers de leur ego ?

Bien-aimé, le Commandeur et d'autres Anciens avaient stipulé, durant l'année 2011, et déjà en ses prémices, en l’année 2010, la dissolution de la Loge noire nommée Shamballah, ainsi que des maîtres ascensionnés qui présidaient à l'instauration du Nouvel Ordre mondial prévu par les méchants garçons, ainsi nommés par le Commandeur des Anciens. Ces êtres-là ont soit rejoint les portes de la Liberté et de la Libération - et œuvrent à nos côtés -, soit seront reconditionnés au sein des mondes carbonés unifiés. Il n'existe aucun maître ascensionné, ceci a été un piège, comme vous l'avait expliqué le Commandeur.

Vous ont été communiquées les lois de l'âme, les lois de ce monde, mais aucune loi de l'Esprit ni même la vérité sur l'Esprit. Ces lois étaient adaptées aux mondes de l'enfermement, lois créées de toutes pièces par les Archontes. Cela n'existe pas et n'existera jamais. L'appellation même de maître ascensionné correspond à une falsification totale, que tu le veuilles ou pas, que tu le croies ou pas. Tu auras de toute façon bientôt l'occasion de t'en rendre compte par toi-même.  La plupart des maîtres ascensionnés ont été leurrés eux-mêmes par des processus nommés de channeling, ayant débuté au début de ce siècle, par certaines entités prédatrices originaires, bien sûr, d'Angleterre, là où est la fameuse reine-mère, reine des Archontes.

Mais tout ceci appartient à l'histoire qui disparaît. Il faut aussi pardonner à cette reine-mère, et à ceux qui ont été abusés, et à ceux qui vous ont trompés, avec la même équanimité et le même sourire.

Question : il est dit que Sananda est le nom cosmique de Yeshua, dans l'Ordre de Shamballah. Qu'en est-il ?

Bien-aimé, Sananda, en langage sumérien, veut dire le maître de l'illusion. Quant à celui qui dirigeait ce qui fut nommé les maîtres ascensionnés, Sanat Kumara, je t'invite à voir ce que donne l'anagramme : Satan.

Rappelez-vous ce qui a été dit durant ces années passées, que le Soi pouvait conduire aux pièges spirituels de l'illusion Luciférienne, de l'ego spirituel et de l'orgueil de vouloir œuvrer pour les autres en leur spiritualité. La spiritualité est libre. Certains diraient même qu'elle est une escroquerie. Organiser les choses, donner les lois de l'âme, écrire tout ce qui a été écrit, maintient et est destiné à maintenir l'enfermement.  Durant de nombreuses années, presque un siècle, ces maîtres ascensionnés ont profité des influences de la pleine lune pour relayer les énergies de saturne, ouvrant ce qui est nommé le troisième œil, en fait le sixième chakra,  maintenant l'illusion et ne permettant jamais l'ouverture du cœur. Ceci a été rectifié, et heureusement.

Tout ce qui ne vous ouvre pas le cœur est superflu. La connaissance même de ce que je viens de dire est superflue et ne fait que vous éloigner de la simplicité du cœur. Seule la personne est compliquée et croit qu'il faut bâtir des histoires et des scénarios avec des maîtres, des supérieurs. En tant qu'Archange, je ne suis ni supérieur ni inférieur à toi ; j'ai le même cœur que le tien, car nous sommes Un. Il n'existe aucune hiérarchie, si ce n'est des hiérarchies structurantes au niveau des mondes les plus hauts, c'est-à-dire les agenceurs de mondes de la loi de Un.  En dehors de cela, il ne peut exister la moindre hiérarchie, qui serait une atteinte à la liberté. Il existe des Conclaves, des Assemblées, fonctionnant en conscience unifiée comme cela fut le cas en Intraterre, comme cela est le cas pour les Anciens ou pour les Étoiles, mais personne n'est supérieur ou au-dessus de quelqu'un d'autre.

Question : pouvez-vous développer sur le mythe d'immortalité en rapport avec la Résurrection ?

Le mythe d'immortalité est lié directement à l'enfermement. Du fait de votre éphémère, appelé naissance et mort, il y a besoin de se construire et de se préserver, à travers la descendance, à travers la réalisation d'une œuvre en ce monde : faire des enfants, réussir sa vie, réussir sa profession, trouver la joie, trouver l'aisance. En aucun cas cela ne permet de trouver la Vérité mais ne fait qu'être un substitut à la Vérité. Le mythe d'immortalité est conçu par le système de contrôle du mental humain et par le mental humain lui-même, lui faisant vivre, en se projetant, soit dans une réincarnation, soit dans une évolution, soit dans une amélioration, soit dans une perpétuation, mais tout cela n'a aucun sens pour l'Esprit. Change de point de vue, alors cela t'apparaîtra clairement.

Bien évidemment il ne s'agit pas de concevoir cela, d'y croire, mais d'en faire l'expérience et de le vivre. Sans ça, cela ne sert strictement à rien et reste du domaine du spéculatif et des croyances, ou des suppositions. Aucune croyance, aucune supposition, ne te conduira à ce que tu es en Éternité. C'est justement le moment où tout cela disparaît, où il n'y a plus de croyance en quoi que ce soit et en qui que ce soit, que se vit le dépouillement et la Résurrection. En lâchant et en sacrifiant même ce qui a été nommé le Soi. Car le Soi, au sein de ce monde, même s'il a été vécu par d'innombrables mystiques, sera toujours coloré par la culture, par l'expérience.

Ainsi, si nous prenons l'exemple d'un Melchisédech s'exprimant parmi vous, parmi les Anciens, et ayant vécu en Inde, il y a bien évidemment une coloration liée à la culture. Si vous prenez un saint occidental, ne connaissant rien à l'Inde, vivant pourtant la même Libération, la culture va colorer de mots et d'attitudes qui n'ont rien à voir. Il y a autant de différence - et pourtant la même réalité -, entre celui qui fut nommé Sri Aurobindo et celui qui fut nommé Padre Pio. Le discours, la culture, n'avaient rien à voir l'un avec l'autre, et pourtant c'était le même Amour, travesti certes par la culture, certes par l'expérience, mais le fondement, la base, le roc comme je l'ai dit, était toujours l'Amour Inconditionnel et l'amour de la Vérité - et surtout le vécu, et non pas l'adhésion à une culture ou à une autre. Il me semble d'ailleurs que nombre d'Étoiles vous ont expliqué leur cheminement de vive voix ; que cela soit les sœurs orientales, que cela soit des sœurs occidentales ou appartenant aux peuple primitifs, il n'y a aucune différence.

Question : vous avez dit que le Face-à-Face, ou Jugement dernier, va orienter notre destination. Ce sera fonction de notre positionnement à ce moment-là ou de ce qui a été vécu tout au long de notre vie ?

Bien-aimée, l'assignation vibrale est terminée depuis plus d'un an. Tout ce que tu expérimentes et vis est exactement ce que tu as à vivre. Bien sûr, il vous a toujours été dit qu'au moment de l'Appel de Marie, il y aurait les ultimes Grâces ; ceci est toujours valable. Mais je dirais que dans la grande majorité des consciences, vous êtes aujourd'hui d’ores et déjà face à votre devenir, qui est votre choix et votre liberté.

L'expression « Jugement dernier » est employée à dessein, et faisant référence à l'apocalypse de saint Jean, à la fois dans son aspect Vibral, à la fois dans son aspect littéral. Rien de plus et rien de moins. Il y a que toi-même qui juges toi-même, et si tu juges depuis la personne, ce n'est pas la même chose que juger depuis l'Amour, car l'Amour ne juge jamais, il rend libre, et ne peut en aucun cas entraver ta liberté de choix.

Que cela soit le Jugement dernier, que cela soit la Résurrection, par rapport à la question précédente, rappelez-vous que rien de ce qui est périssable en ce monde, ne peut devenir éternel. Cela vous le vivez depuis des millénaires, voire des dizaines de millénaires pour nombre d'entre vous. Même au sein des mondes carbonés libres, sur une autre échelle de temps, les corps sont périssables, car il y a friction, il y a frottement, il y a usure, même s'il y a Liberté. Seul le corps d'Êtreté est éternel, ne dépendant ni de l'âme mais seulement de l'Esprit ou de la conscience.

Question : notre corps d'Êtreté évolue-t-il ?

Bien-aimée, le mot évolution n'est pas tout à fait correct, car qui dit évolution dit progression. Le corps d'Êtreté est perfection ; étant parfait, il n'a pas à évoluer. Il est mutable en toute forme possible, selon les dimensions et selon la vibration d'une dimension donnée. Il est donc mutable tout en étant éternel. Ce qui est loin d'être le cas, je vous le rappelle encore, de votre corps de chair.

…notre corps d'Êtreté dépend-il de notre assignation vibrale après la stase ?

Je ne suis pas sûr d'avoir saisi. Le corps d'Êtreté est strictement le même pour toute conscience. Il s'adapte simplement à la vibration de l'Esprit au plan dimensionnel exploré ou vécu. Il n'y a aucune différence entre le corps d'Êtreté d'un Archange, d'un Archonte, ou d'un Maître généticien de Sirius. C'est exactement le même,  même s'il a des spécificités fonction de la dimension, fonction des origines stellaires et des lignées stellaires. Donc je ne comprends toujours pas cette question.

…merci, vous avez bien répondu à ma question.

Ainsi est le Verbe. 

Bien-aimés, devant l'intensité de ma Présence en ces deux interventions, il est peut-être maintenant temps de vous libérer, si je peux dire. Permettez-moi de vous présenter tout mon Amour et toute ma radiance.

Bienvenue en la Résurrection et en l'Éternité. Au revoir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire