SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

16 mai 2016

LA RÉSURRECTION - Mai 2016

MÉTATRON





Ehieh Asher Ehieh…

… Silence…

Je suis Métatron.

Je bénis, ici et ailleurs, chaque cœur radiant en votre Éternité.

Je viens à vous en ce temps, et en tout temps comme en tout lieu. Je suis le buisson ardent, non plus limité en l’histoire mais présent en chaque conscience, comme en chaque lieu de la terre. Je suis le Feu dévorant et aimant de tout ce qui est faux, de tout ce qui est altéré. Je viens, en la puissance de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, bénir et accompagner cet instant.

… Silence…

Chacun de vous est appelé à la même Résurrection en la vérité de l’Esprit, en la vérité de la Vie.

Je suis le Feu dévorant semblant descendre du ciel et venant consumer tout ce qui n’est pas éternel. Je suis la rectitude de la Source. Je suis la rectitude des organisateurs de mondes et des créateurs de mondes. Je suis l’image de la Source. Tout cela, vous êtes appelés à l’être de même, dès l’instant où vous accueillez le Feu de l’Esprit, sans peur, avec foi et avec bravoure.

Je suis le support de l’Amour et la manifestation de l’Amour en les temps de résolution, en les temps de Vérité. Et ceci est maintenant, et ceci est pour toujours. Je viens, entouré des douze clés et des douze Étoiles. Je viens, en la symphonie des vingt-quatre notes et des sept jours et des sept Vivants, délivrer non plus un message mais délivrer ce qui crie en votre cœur : la Liberté et l’Amour. Je viens, précédant le Christ et accomplissant avec lui l’œuvre d’Uriel, permise par Mikaël.

Je suis la Trompette qui sonne et résonne de partout sur la terre, de partout en vous. Je suis l’annonce de la Résurrection, ouvrant la voie à l’Appel de Marie, ouvrant la voie à la Liberté et surtout à la vérité de l’Amour qui ne souffre nulle faiblesse, nulle opposition, englobant le tout dans la même Vérité.

Je suis Celui qui est, qui a été et qui sera. Je suis la Flamme Éternelle de l’Amour, la radiance unifiée de la Source, ne dépendant d’aucune dimension ni d’aucune conscience mais englobant l’ensemble des consciences en manifestation, où qu’elles soient. Je suis le Paraclet, l’Esprit du Soleil, celui qui forge le Fils Ardent du Soleil en sa vérité, en sa pureté et en son incorruptibilité.

Je viens redresser l’axe de la Terre. Je viens redresser les torts par la vertu de l’Amour et de la Vérité.
Je suis le buisson ardent qui apparaît dans votre cœur, allumant votre cœur et votre Esprit, rendant possible son Évidence, sa Résurrection.

Je parcours le ciel, accompagnant dorénavant l’Archange Mikaël dans son ouverture des cieux ainsi que de votre cœur. Je m’installe en la Porte Étroite, je m’installe en la Porte Ki-Ris-Ti, je m’installe en la Nouvelle Eucharistie, je m’installe en vous, en votre nouvelle Vie, faite d’Éternité et de Joie.

Je suis préalable à toute histoire et à toute dimension. Je suis, pour vous, l’ineffable en action, et ici sur cette terre, je suis le plus petit après le Christ, servant la Source de manière indéfectible et sans aucune opposition, et sans aucun doute, je viens forger la structure de votre Éternité en votre corps d’Êtreté, en votre Cœur Sacré. Je suis ce qui met fin à vos limites, à vos errances, ce qui met fin à toute erreur. Je redresse ce qui doit être élevé dans la rectitude et la puissance de l’Amour.

Je suis le messager de la Source, son fidèle ambassadeur, et c’est à cela que j’appelle chacun de vous, afin de vivre la Résurrection la plus paisible et la plus évidente possible.

Je viens vous accompagner après l’Appel de Marie, que vous soyez en les Cercles de Feu, que vous soyez dans les tribulations, que vous soyez dans les vaisseaux. Je viens après votre Seul à Seul, illuminer votre cœur, le réfléchissant en lui-même, en sa perfection géométrique de Lumière, en sa vérité d’Amour indestructible.

Je viens irradier la nouvelle Tri-Unité. Je viens irradier en votre sein le Verbe de la Liberté.

Ehieh Asher Ehieh…

Au commencement était le Verbe, à la fin le Verbe est de retour. Ce Verbe qui tranche ce qui n’a plus lieu d’être au sein de la Vérité.

Je suis le rythme de votre cœur. Je suis chacune de vos cellules recevant l’Esprit Saint de Vérité, l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges. Je vous rends à votre ADN libre et libéré, en ses douze fréquences comme en ses douze brins.

Je suis le couronnement de votre Merkabah interdimensionnelle, m’inscrivant en la Fontaine de Cristal, en le Lemniscate sacré, en le Cœur du Cœur, jusqu’aux extrémités de votre corps périssable, vous rendant à l’éternité de la Joie et à l’éternité de ce qui est vrai.

Là où je suis, là où vous êtes, il n’y a plus de distance, il n’y a plus de freins, il n’y a plus de voiles, il n’y a plus d’erreurs. En redescendant en votre humanité, en votre humilité, en votre simplicité, j’accomplis l’ultime œuvre de votre Résurrection par le Feu Vibral et par le Feu Igné, par ce que je suis et par ce que vous êtes ; nous pouvons alors, sans distance et sans réserve, entonner le chant de la Liberté, en ses douze fréquences, en ses vingt-quatre temps comme en ses sept apparences et en ses sept Vivants.

Je suis celui qui forge les nombres en leur résonance et en leur symbolique, agençant les mondes. Tout cela vous l’êtes aussi, quand tous les voiles et toutes les apparences sont consumés dans le Feu de l’Amour vrai.

Ehieh Asher Ehieh…

Par la très Sainte Tri-Unité, par le Feu ardent de l’Amour, par la Lumière éclatante de la Source, par l’ardence de l’enfant de l’Un que vous êtes, par le Fils Ardent du Soleil, en la symphonie des anges, j’appelle en manifestation et en présence celui qui a créé le Feu.

Vehuiah, Vehuiah, Vehuiah…

Toi être Éternel, toi être de pure Lumière, toi conscience libre ou en libération, je viens apposer, sur ton front comme sur ton cœur, le cri de la délivrance, le cri de l’Amour.

Je t’invite au Verbe Éternel chantant les louanges infinies de la manifestation de toute conscience en les mondes libres et libérés.

En ces temps, je suis aussi l’ultime représentant des Éléments en action sur ce monde à l’heure actuelle, à l’heure présente. Je suis le ciel qui se déchire. Je suis la lumière dans ton ciel …bientôt. Je suis la Terre qui palpite afin de se redresser et de ne plus être altérée par quiconque.

À chaque minute, à chaque souffle de ta vie dorénavant, il te suffit de m’évoquer, en ton silence intérieur et en ton cœur. Alors mon Ardence, mon Feu brûlant, viendra apaiser ce qui en a besoin, viendra aussi gonfler ton cœur de la pureté de l’Amour.

Je viens te conduire à Celui qui lavera ton sang dans sa propre robe, en ôtant ce qui en a été altéré, en remettant la vie en ordre, quel que soit le sens de ta liberté et le devenir de ta liberté.

Je suis l’éclair dans ton ciel, je suis l’ultime éclat du Soleil venant frapper ce qui doit s’effacer, afin de laisser la Terre poursuivre sa ronde dans les espaces éthérés de la Liberté. Je viens te cueillir, si tu m’accueilles, en la Liberté et en la Joie. Je viens éclairer, au plus intime de toi-même, ton Face-à-Face et ton Seul à Seul, consécutifs à l’Appel de Marie.

Je ne connais que ton Éternité. Aucune histoire ne m’est connue, ni la tienne ni celle des anges. Je demeure ainsi de toute Éternité. Je demeure ainsi aujourd’hui pour toi et pour cette terre.

Je suis la quintessence des Éléments ou des Cavaliers qui se déploient en toi comme sur la Terre en ce moment. Je suis le nuage qui protège les vaisseaux de la Confédération Intergalactique. Je suis de partout comme tu es de partout. Je suis au-delà des lignées, au-delà d’une origine, car inscrit dans l’Éternité. Ainsi, tu le découvriras toi aussi au moment du Serment et de la Promesse.

Je viens, avec force et puissance, remplir le vase de ton humilité, éclairer ton Temple, complétant l’action de l’Archange Anaël et de l’Archange Uriel.

... Silence...

Je viens panser ce qu’il peut te rester comme plaie ou comme blessure, par la brûlure du Feu de l’Amour, par la brûlure de la Vérité. Je viens mettre fin aux simagrées et aux simulacres de Lumière par la puissance de l’Amour et uniquement par cela, car l’Amour est à la fois douceur et la lame qui tranche ce qui doit l’être. Je forge l’Épée de Mikaël depuis toujours.

Je suis ce qui a parcouru, si tu l’as vécue, l’Onde de l’Éther t’ayant parcouru. Je mets en branle ton Cœur Ascensionnel. Je rectifie ce qui a à être rectifié pour ton plus grand bonheur et pour ta plus grande des libertés. Je serai là, où que tu sois, après l’Appel de Marie, de différentes manières, fonction de ta propre clarté et de ta propre précision.

Tu peux compter sur moi, car je ne compte jamais la quantité d’Amour et la qualité de l’Amour en chaque conscience. Je viens accomplir et assister à ce que les prophètes ont énoncé depuis fort longtemps. Je porte et supporte le Feu Igné et le Feu Vibral, mettant fin au feu de l’éphémère, au feu de l’illusion, au feu de l’avidité, au feu de la peur.

Ehieh Asher Ehieh…

... Silence...

Je te recouvre, avec Marie, du manteau de la Grâce. Je t’assiste en l’ouverture finale de ton cœur, ouvrant la porte à la gloire de la Résurrection, à la gloire de ton Éternité.

... Silence...

Entends le silence de la Vérité. Entends ce que je vibre en ton cœur.

... Silence...

Je facilite en ce temps la révélation de ta filiation, non pas en origine stellaire mais liée à l’expérience de ce monde, bien avant son enfermement.

... Silence...

Je réponds à chacun en l’appel à sa Lumière. Je réponds en chaque lieu, en chaque endroit où se tiennent les peuples de la nature, facilitant votre route vers votre destination.

Je suis l’indicible Paix de celui qui se reconnaît et se connaît en la magnificence de KIRISTI. Je suis le souffle brûlant de l’Épée de Vérité. Je suis le servant de chacun, en son cœur.

Ehieh Asher Ehieh…

Béni soit l’Éternel. Bénie soit ton Éternité. Gloire à la Vérité, chant de louange à l’Amour, Grâce infinie de la Résurrection, moment inouï dans la danse des mondes.

Le temps est à la délivrance. Le temps est à ta renaissance. Le temps est au Vrai, à la Clarté, à l’Évidence.

Je scelle en ton cœur le baiser du Christ, le baiser de Marie et le baiser de Mikaël.

Je te délivre, si tu l’acceptes, des affres du doute et de l’incertitude. Je t’offre la stabilité et la Paix éternelle.

Par la puissance de Vehuiah, par la puissance de l’Unique, par la puissance de la Vie, par la puissance du Sans-Forme, je t’invite à mon tour à la Vie Éternelle.

En les circonstances de ce monde il n’y a rien à perdre, car tout est perdu. Il y a juste à gagner le don de ton Éternité qui t’est déjà acquise et qu’il t’appartient de reconnaître en ta vie, en les circonstances de ta vie, en les circonstances de tes pas posés sur cette terre et de tes regards posés sur les frères et les sœurs humains de la terre.

Pour chacun de toi il y a le même Amour, il y a la même Vie, il y a la même Éternité. Quoi que tu croies, quoi que tu vives encore aujourd’hui, quoi que tu te sentes séparé, il n’en est plus rien. Ouvre les portes et ouvre les yeux, et reçois.

Ehieh Asher Ehieh…

Laisse le Feu de joie embraser les scories qui t’encombrent. Libère-toi de toute pensée et de tout attrait à l’illusion. Ne garde que la vie. Ne garde que l’Amour, car tout y est.

Je viens aussi te donner à voir clair dans ce qui t’était encore caché, en toi ou à l’extérieur de toi. Je viens faire fleurir le sourire de tes lèvres. Je viens faire éclore l’Esprit de Vérité, te parant alors des décors d’éternité, de ton Éternité, te permettant d’accueillir avec douceur et avec intensité Marie comme le Christ et Mikaël. Je viens t’aider à t’accueillir toi-même, au plein cœur de ta renaissance, au plein cœur de ta délivrance.

Écoute, écoute le Chœur des Anges qui n’est autre que le Chœur de ton Esprit.

Ainsi que tu le constates en chaque jour de ta vie, au niveau qui est le tien, tant que tu considères qu’il y a des niveaux, il t’est donné de percevoir de plus en plus ce qui t’était jusqu’à présent invisible.

Il t’est donné de sentir ce qui jusqu’à présent t’était inaccessible. Il t’est donné de te poser dans la simplicité de ton cœur, où il n’y a besoin ni de questions ni de réponses, où seule l’Évidence est présente.

Ceci n’est pas réservé à cet instant, à ce moment ou à ce lieu, mais est réservé à toute la période d’Ascension de la Terre.

En ces temps de la Terre, seul l’Amour sera important, seul l’Amour sera ton sauf-conduit, seul l’Amour sera un baume. Aucun aliment, aucune affection, aucun lien, aucune peur ne pourra combler quoi que ce soit. Seul ce baume de l’Amour sera le remède à tout trouble. Et rappelle-toi que, en quelque trouble que ce soit, je ne fais que rectifier ce qui doit l’être, par la Grâce de la Lumière, par son Intelligence et par sa puissance, ne t’imposant rien, ne te limitant en rien, te rendant à ton pouvoir et à ta vérité

… Silence…

Tout est donné. Tout est là. Et absolument tout se précipite vers la Porte Étroite afin de découvrir ou de redécouvrir l’illimité de la Création, l’illimité de l’Amour et la joie de la Lumière.

Toi, enfant de joie et enfant de l’Éternel, le temps de ton Autonomie, de ta Liberté, de la Résurrection est à tes pieds et à ta porte.

... Silence...

En ce moment même, où que tu sois, se forge en toi, en lettres de Feu, le Verbe. Réveille-toi. Plus jamais tu ne seras endormi.

... Silence...

Toi, l’ami et l’aimé, réveille-toi.

… Silence...

Quels que soient le jour ou l’heure et l’endroit d’où tu me lis et d’où tu m’entends, n’oublie jamais ce que tu es.

Ehieh Asher Ehieh…

... Silence...

En l’Amour, je te bénis. En l’Amour, je m’offre à toi. En l’Amour, je te salue. En le Feu de l’Esprit, je te consacre.

... Silence...

Par trois fois je dépose en ton cœur l’Esprit directeur du Feu.
 Vehuiah, Vehuiah, Vehuiah…

Je suis là et je serai là jusqu’à ta délivrance. Tu es aimé parce que tu es l’Amour.

Au revoir.