SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

11 mai 2016

LA RÉSURRECTION - Mai 2016

Omraam Mikaël AÏVANHOV




Eh bien chers amis, je suis ravi de vous retrouver et de pouvoir vous dire certaines choses avant d’échanger avec vous. Tout d’abord je vous présente toutes mes bénédictions et tout mon amour, en   la compagnie de l’Esprit du Soleil et du Cœur du Cœur bien sûr.

… Silence…

Il y a peu de temps, vous avez reçu un certain nombre d’éléments et d’informations concernant le Masculin Sacré, et je vous avais aussi parlé à cette occasion du joli mois de mai ; et il se trouve qu’aujourd’hui, c’est le premier jour du mois de mai. Alors ce que je vais dire est directement relié à tout ce que vous avez à vivre durant cette jolie période, où beaucoup d’éléments se mettent en place si vous voulez. C’est comme si les éléments de la pièce de théâtre, du puzzle, se mettaient en place pour jouer l’acte de clôture, si je peux dire, et la cérémonie définitive de rencontre avec la Lumière.

Tout ce qui était préparable par chacun de vous, par la conscience de vous-même, par l’Intelligence de la Lumière, est en quelque sorte maintenant achevé. C’est-à-dire que tout ce qui va se dérouler - avec une intensité peut-être plus nette durant cette période - va vous montrer beaucoup de choses par rapport à vous-même, par rapport à votre cœur, par rapport bien sûr à votre emplacement de là où vous êtes en conscience, et par rapport à votre Éternité. C’est durant cette période particulière que vous allez voir beaucoup de choses sur l’écran de votre conscience comme sur l’écran du monde, et bien sûr je voudrais vous rappeler un certain nombre de choses par rapport à tout ce qui va se présenter, aussi bien à vous, en vous, que partout dans vos relations et partout sur le monde.

Alors rappelez-vous déjà que la chose la plus importante, durant cette période, c’est si possible de faire appel toujours à ce que vous êtes en Vérité, c’est-à-dire au Cœur du Cœur, avant de vous lancer dans des interprétations, dans des réactions, ou dans des pleurs ou des cris de joie. L’important, durant cette période, étant une certaine forme de neutralité, une certaine forme d’acquiescement afin d’être, si je peux dire, le plus neutre possible pour voir ce qui va se dérouler, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Parce que comme vous savez, y a quasiment plus de différence ou de distance entre ce qui se déroule dehors et ce qui se déroule dedans. Tout ce que vous voyez à l’extérieur de vous correspond quelque part à ce qui se déroule aussi en vous. Tout ce qui est éclairé à l’heure actuelle, tout ce qui se révèle fait partie, vous le savez, de la révélation finale de l’apocalypse. Tout ça se présente à la fois dans ce qu’il vous est donné à voir autour de vous ou à l’autre bout de la planète, mais aussi à l’intérieur de vous-même.

Alors ça peut se présenter sous différentes formes. Il peut y avoir des mécanismes d’élimination, si je peux dire, au niveau du corps, avec des douleurs ponctuelles à des endroits ou à d’autres. Il y a surtout des variations de la notion même de votre identité éphémère. Je parle pas seulement de vos capacités de disparition ou de béatitude, mais aussi tout ce qui va concourir, si vous voulez, d’une manière ou d’une autre, à vous rendre un peu sénile, si je peux dire, c’est-à-dire à douter même de qui vous êtes en ce monde et ne plus savoir faire les choses routinières que vous aviez l’habitude de faire. C’est comme si, petit à petit, l’action de la Lumière effaçait en quelque sorte les repères coutumiers et habituels que vous aviez dans votre fonctionnement ordinaire.

Je parle pas bien sûr de toutes les capacités vibratoires, des vibrations du Cœur, des vibrations de l’Onde de Vie ou des contacts que vous établissez entre vous, avec les peuples de la nature ou avec nous, mais il y a une acuité nouvelle, un éclairage qui va être de plus en plus précis (et ça a été dit, je crois déjà hier, par certaines Étoiles), mais vous allez avoir surtout… vous allez être placé, dans chaque circonstance de votre vie, dans un défi. C’est ni une punition, bien sûr, ni une rétribution, et encore moins une erreur. Ça va être le peaufinage, non pas de votre emplacement mais de la conscience qui s’éclaire elle-même, là où elle est, là où vous êtes situé, d’où découlera directement la dernière phase, après l’apparition des signes célestes.

Pour l’instant vous êtes tous plongés, où que vous soyez sur cette terre, devant des modifications élémentaires assez importantes, n’est-ce pas, bien sûr qui ne sont pas les mêmes selon les endroits, selon les continents, et aussi même selon votre ville ou votre région, là où vous êtes. Tout ceci correspond à des prémices, si je peux dire, à des soubresauts, de la fusion entre l’Éternité et l’éphémère, qui s’actualise et se manifeste au sein même de votre conscience ordinaire. Bien sûr il y a d’innombrables signes, d’innombrables possibilités, et nous avons longuement parlé de cela durant toute cette période qui s’est écoulée.

Mais le positionnement de votre conscience pour acquérir ou manifester cette lucidité et cette clarté, cette précision et cette vision de la Lumière en action, nécessite de votre part une forme de neutralité, qui  n’est pas bien sûr le fait de se détourner, de ne pas vouloir voir ce qui se déroule, mais d’être un observateur, si je peux dire, ou un témoin extrêmement affuté, extrêmement pointu de tout ce qui se déroule. Non pas tant par curiosité mais bien plus car c’est dans cette attitude que la Grâce de la Lumière et les ultimes soubresauts de ce qui n’est pas la Lumière, vont s’harmoniser, se pacifier en vous.

Et si ça se pacifie en vous, il y a toutes les chances que quoi que vous ayez à vivre, selon votre environnement, selon votre âme - si elle est présente -, selon ce que vous êtes en Vérité, va être plus ou moins dérangeant. Et l’important, c’est de ne pas être dérangé. Ça ne veut pas dire être « je m’en fous », « je veux rien voir », « je ne sais rien » mais d’être de plus en plus aligné dans le Cœur du Cœur, aligné avec l’Esprit de Vérité, avec le Paraclet, et l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges. Parce que c’est dans cette situation et dans cet état que vous serez le plus apte, si je peux dire, à vous laisser traverser par ce qui se déroule sur l’écran du monde ou sur l’écran de la conscience. Je dirais, c’est les dernières émissions sur les écrans avant que les écrans ne cessent et avant qu’il n’y ait plus de possibilité de repérer d’écran, aussi bien intérieur qu’extérieur. C’est-à-dire la stase et l’Appel de Marie.

Alors bien sûr, comme nous l’avons dit l’année dernière, il y a un certain nombre d’événements qui doivent émerger, avec une chronologie où les événements ne sont pas systématiquement toujours dans le même ordre. Mais tous ces événements, sans exception, doivent se réaliser. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Ça ne veut pas dire obligatoirement qu’il y aura l’Appel de Marie ce mois-ci, je n’ai jamais dit ça, mais ce que j’ai dit, c’est que les choses, aussi bien les guignols que ceux de nos frères et sœurs incarnés qui ont fait des tournicoti-tournicota à outrance, vont se trouver à réaliser et    à voir la réalité qui sous-tend ce genre de manifestation.

Il ne s’agit, encore une fois, ni de rétribution, ni de récompense, ni de karma, mais simplement les jeux de la conscience qui vont s’éclairer de manière plus précise et de plus en plus évidente pour chacun de vous, quel que soit l’état de votre conscience. Que vous soyez matérialiste, que vous soyez dans le Soi, que vous soyez les serviteurs des guignols, ça n’a aucune importance, c’est le moment où tout s’éclaire - et tout va s’éclairer. Mais cet éclairage et cette prise de conscience, si je peux dire, nécessitent de votre part une certaine forme de neutralité. Cette neutralité, c’est surtout ne pas faire le jeu des forces opposées à la Lumière, c’est-à-dire d’entrer en réaction et de vouloir rétablir entre guillemets votre vérité, ou même la Vérité de la Lumière. Si nous avons insisté autant sur l’Intelligence de la Lumière et sur l’assignation Vibrale, et tout ce que nous vous avons dit depuis quelque temps, c’était justement pour vous préparer aux éventualités de ce joli mois de mai.

Alors bien sûr, c’est durant ces périodes d’acuité que peuvent se produire les événements redoutés ou espérés, ou auxquels vous ne croyez plus. Ça n’a aucune importance mais c’est les conditions les plus optimales et les plus précises durant ce mois, mais il y a d’autres périodes aussi. Si ce n'est pas ce mois-ci, vous avez d’autres jolis mois en perspective. Mais bien sûr comme vous le voyez, sans être devin et sans être branché même, vous voyez bien tout ce qui se déroule à l’heure actuelle, aussi bien dans votre vie, dans votre corps lui-même, que sur votre environnement. Vous voyez bien l’espèce de soif, si je peux dire, que les gens vont appeler différemment. Il y en a qui vont avoir soif de Lumière, soif d’Absolu, d’autres, soif de changement, à différents niveaux, et c’est tout cela qui se déroule, je vous le rappelle, par l’Intelligence de la Lumière.

Alors bien sûr certains vont être absorbés, aspirés, par les besoins de créer du nouveau. D’autres vont entrer en réaction. D’autres vont entrer en une espèce de sidération, pas une paralysie mais une espèce de stupeur, même si c’est pas un choc, par rapport à tout ce qui se révèle, et même au niveau intime, dans vos relations les plus proches. Tout ce qui n’était pas mis de façon claire, si je peux dire, sur la table, va apparaître sur la table. Et c’est là que votre positionnement est extrêmement important, parce que si avant de réagir, si avant d’être en colère ou d’exulter de joie, avant de laisser apparaître ces émotions, si vous rentrez un peu en introspection dans le Cœur du Cœur comme vous faites de plus en plus souvent, alors à ce moment-là vous serez à même de voir au-delà des apparences et au-delà des faits eux-mêmes, c’est-à-dire de voir réellement l’action de la Lumière dans tout ce qui peut se dérouler, et non pas voir des combats ou des tribulations, ou des combats entre les uns et les autres.

L’important, et nous avons besoin aussi de vous pour cela, c’est de maintenir d’abord une certaine forme de paix, une certaine forme d’équilibre et de vaquer à vos occupations. Si vous travaillez la terre, travaillez encore plus la terre ; si vous êtes dans un métier particulier, faites-le, continuez ; si vous avez des passions, faites-les aussi. Ne vous laissez pas déstabiliser, quelle que soit l’importance des événements visibles dans votre corps, dans vos relations ou à la surface du monde. Vous avez eu des petits aperçus progressivement depuis le début de cette année. Que ce soit au niveau de la Terre, que ce soit au niveau des éléments, et que ce soit tout simplement au niveau de l’excitation mentale de nos frères et sœurs qui ne sont pas encore réveillés, ou pas du tout au courant de tout ce qui se déroule, ou alors dans le déni de ce qui se déroule. Vous, votre positionnement, ici et ailleurs, si vous avez l’occasion de me lire ou de m’entendre, c’est surtout de demeurer de plus en plus dans le Cœur. Ça ne veut pas dire rester assis en méditation toute la journée et rien faire, ça veut dire faire ce que vous avez à faire, ce que la vie vous demande, ce que vos proches vous demandent, ce que votre métier vous demande, avec grâce, avec élégance et avec légèreté. Et la seule façon de le faire, c’est d’être dans le Cœur du Cœur.

D’ailleurs vous avez remarqué que maintenant il y avait - les années précédentes - des capacités et des appels de la Lumière qui vous faisaient disparaître littéralement. Aujourd’hui, vous disparaissez peut-être autant mais de façon moins intense, et vous arrivez à rester dans une espèce, je dirais, tout en étant les pieds sur terre, bien présent mais dans un état différent, sans que vous puissiez nécessairement y mettre des mots. Alors bien sûr ça peut occasionner des petits troubles de ce qui est nommé, je crois, la régulation centrale, c’est-à-dire les régulations de l’appétit, la régulation de la chaleur du corps, la régulation de douleurs qui peuvent apparaître au niveau des Portes, au niveau des Étoiles, et aussi, peut-être certains d’entre vous l’ont remarqué, l’impression d’être, pas dans un vertige mais d’être comme dans une forme un peu d’ébriété, sans aucun alcool bien sûr, et juste l’impression de ne plus être dans la même stabilité, et d’osciller, soit autour de vous… Ce n'est pas un véritable vertige mais c’est, si vous voulez, des prémices, si je peux dire, de la stase.

Vous savez qu’au moment de la stase, avec l’Appel de Marie aussi mais c’est toute une période, c’est pas trois jours ou une semaine, c’est toute une atmosphère particulière qui s’étale durant plusieurs semaines. Durant ces semaines-là, comme c’est le cas déjà depuis le mois d’avril, il y a cette notion de ne plus savoir qui vous êtes, de ne plus vous rappeler de certaines choses. C’est pas, comme je l’ai dit, la sénilité qui vous prend, parce que ça arrive à n’importe quel âge, mais c’est un changement d’orientation, si je peux dire, de votre conscience ordinaire. L’impulsion de la Lumière, les particules adamantines, les différentes choses que vous avez faites, les uns et les autres, ont permis de préparer cet ultime retournement de la conscience vers le Cœur du Cœur, même si vous ne vivez pas l’Ultime Présence ou l’Absolu, si vous ne l’avez pas révélé encore, il y a des prémices.

Et tout ce que je viens de dire, c’est-à-dire… parfois aussi ça peut être des sautes d’humeur, comme ça, que vous aviez dans le temps ou qui ne vous ressemblent pas du tout, même qui n’ont jamais existé dans le passé, et si vous vous laissez traverser par cela sans vous laisser emporter au niveau de qui vous êtes, vous verrez que ça va vous donner des explications - non pas mentales, non pas émotionnelles, mais par l’Intelligence de la Lumière elle-même -, va vous donner à vous positionner de manière de plus en plus stable à l’intérieur de votre Cœur. Même s’il y a ces sensations, parfois désagréables, soit de variations thermiques importantes, ça peut être aussi des mécanismes visuels - beaucoup d’entre vous voient de mieux en mieux les peuples élémentaires ou encore les entités qui vous approchent, souvent le soir ou la nuit, vous voyez le début de leur manifestation.

Tout ça est en train de se mettre en place parce que vous devenez, non pas de plus en plus attentif mais votre conscience, comme je l’ai déjà dit, est de plus en plus large. Je parle ici de la conscience même ordinaire, je ne parle pas de la Supraconscience ou je ne parle pas de l’Esprit de Vérité, je parle simplement du fonctionnement humain habituel. Et ça c’est valable aussi bien pour les frères et sœurs éveillés ou réveillés que pour ceux qui sont encore endormis, mais bien évidemment la traduction et l’effet de cela n’est pas vraiment le même. Bien sûr, si vous êtes inquiet pour votre santé, vous allez rechercher une cause au niveau des maladies ; si vous êtes en soif de renouveau matériel, vous allez faire la révolution, n’est-ce pas ? Si vous êtes en soif de reconnaissance au niveau spirituel, vous allez avoir des processus qui vont se dérouler en vous, qui vont vous attribuer des rôles, des fonctions mirifiques, ou au contraire des terreurs insupportables.

Retenez que quoi qu’il se déroule, quel que soit votre état de conscience stabilisé, quelle que soit votre assignation Vibrale, le plus important c’est de demeurer dans l’écoute et l’accueil. C’est la seule façon, et ça vous apparaîtra, même si ce n’est pas clair aujourd’hui, de façon de plus en plus nette, comme la seule évidence possible. Avant que bien sûr vous n’ayez plus aucune possibilité d’action au moment de la stase et dans les prémices de la stase, sur vous-même, et sur l’environnement et sur le monde.

Donc il y a maintenant, dans cette superposition et cette fusion entre les plans dimensionnels libres et votre plan dimensionnel, la capacité à voir les interpénétrations et à les vivre. Ceci nécessite de vous, quelque événement qui se produise, considérez - et voyez-le comme cela jusqu’à ce que vous le viviez - que c’est l’Intelligence de la Lumière et que vous n’y êtes pour rien, que le monde n’y est pour rien et que l’autre frère et sœur n’y est strictement pour rien. Ce n’est pas se dégager de toute responsabilité, c’est au contraire faire un grand pas vers l’Unité. Et un grand pas, comme disait je crois, Marie ou Thérèse, qui vous permet de ne rien faire à l’autre. Parce que comme disait le Christ : « Ce que vous faites à l’autre, c’est à moi que vous le faites. ».

Quelles que soient les circonstances, même si c’est un vilain garçon, même si c’est l’inspecteur des impôts, même si c’est la belle-mère acariâtre, c’est toujours quelque chose qui est là pour vous faire vivre l’expérience. Il n’y a pas d’erreur, il n’y a pas de fautif, il n’y a que le jeu de la conscience elle-même. Et c’est au travers de ce jeu qui parfois même peut vous contrarier ou vous déstabiliser, que vous avez le plus de chance de trouver la stabilité. Et je crois d’ailleurs que dans les données psychologiques, ça s’appelle la résilience, mais aussi la congruence quelque part. C’est la capacité de transcendance des éléments douloureux - mais dans ce cas-là aussi, joyeux - qui peuvent se produire, qui vous permettent de surmonter. Mais là, vous ne surmontez pas par la volonté ou par la puissance de votre ego ou de votre âme, ou de l’Esprit, mais justement par cette capacité d’accueil, cette capacité d’acceptation de ce que la Lumière met en œuvre sur l’écran de votre conscience, et sur l’écran de votre vie.

Si vous pensez à cela tout d’abord, vous éviterez beaucoup de choses fâcheuses. Par exemple, si vous avez… je vais prendre des exemples tout bêtes. Imaginez que vous viviez ces fameux vertiges ou pseudo-vertiges, ou des manques de stabilité, plutôt que de vouloir chercher midi à quatorze heures, plutôt que de vouloir vous soigner, simplement mettez-vous dans le Cœur du Cœur. Même si vous ne sentez pas les vibrations, pensez à votre cœur, en premier, et à l’Amour. Mais attention si vous pensez à l’Amour, si vous n’êtes pas réveillé vous ne savez pas si le fait de penser à l’Amour sera suivi d’une vibration de Lumière-Amour, donc le plus simple, c’est de porter la conscience sur le cœur avant d’entrer en réaction, en jugement, en colère ou en joie. Parce que bien sûr, dans tous ces événements, en particulier pour tous les frères et les sœurs incarnés qui ont vécu l’Éveil et le réveil, ça va être aussi une façon d’exulter. Mais rappelez-vous que les forces opposées à la Lumière se nourrissent de toutes les émotions, elles ne se nourrissent pas uniquement de la souffrance mais aussi de la joie, de la joie simplement humaine, du plaisir humain.

Donc c’est dans ces moments-là, même si vous voyez des choses extraordinaires, qu’il vous faut rester calme, c’est-à-dire intériorisé tout en étant conscient, sans disparaître si possible, jusqu’au moment de l’Appel de Marie, et de demeurer dans cette acuité de la conscience. Non pas pour agir ou trouver une solution mais bien au contraire pour accueillir tout ce qui se présente à vous, fût-il le Christ, fût-il un petit diable ou fût-il le chef des Archontes, parce que tout ceci ne représente que des jeux et des pions sur un jeu. C’est ça que vous allez voir. Et si vous ne l’avez pas vécu, ou si vous l’avez simplement cru sans le vivre, c’est ce qui va vous être donné de vivre. Si vous vivez cela, si vous êtes dans l’accueil inconditionnel, dans l’abandon et ce qui correspond aussi, non pas à l’Abandon à la Lumière mais ce qui a été évoqué récemment sur la notion de sacrifice et de crucifixion, c’est la seule façon de trouver la paix. Vous ne trouverez aucune paix, comme ont voulu faire les guignols dans leurs bases souterraines, vous ne trouverez aucune paix en accusant qui que ce soit de quelque malheur que ce soit.

Nous vous avons prévenus, durant de très nombreuses années, de tout ce qui allait se produire. Il y a des choses que j’ai dites, je l’ai dit le mois dernier et je le redis. Quand j’ai dit certaines choses, il y a plus de dix ans, les frères et les sœurs ont dû me prendre un peu pour un fou, et vous voyez bien que tout, sans aucune exception, de ce qui avait été dit est en train de se réaliser sous vos yeux. Alors bien sûr, comme vous le savez, nul ne connaît la date ni l’heure, mais y a quand même des prémices, et ces prémices vous les vivez en vous, et à l’extérieur de vous.

Vous n’êtes plus dans les temps des tournicoti-tournicota, d’ailleurs la Lumière ne permettra plus cela. Il y a simplement à voir ce qui se déroule sur l’écran de votre vie et de votre conscience, et au travers de cette lucidité, d’accueillir, de bénir, de pardonner, à vous-même comme à l’autre, comme au monde, comme aux Archontes, comme à tout le monde, pour demeurer en votre Éternité, c’est-à-dire dans le Cœur du Cœur. Et cela ne vous empêchera pas de faire ce que vous avez à faire, bien sûr, mais votre conscience doit garder cela présent à l’esprit. C’est la seule façon de maintenir la paix, de maintenir les débuts de béatitude tout en restant les pieds sur terre, en restant pleinement présent, même si vous êtes à la frontière de votre propre disparition. Ça, c’est extrêmement important.

Alors bien sûr je ne vais pas revenir sur les chronologies qui avaient été données l’année dernière et en début d’année, aussi bien par Anaël que par moi-même. Simplement aujourd’hui, comme d’ailleurs ça a été dit, il va falloir saisir que ce que vous vivez, c’est le seul à seul, le Face-à-Face, pour comprendre que même l’autre n’est que vous. Pour cela il faut sortir de la dialectique, même de ce qui a été amplifié ces dernières années par l’Archange Anaël, c’est-à-dire la capacité d’établir des relations de cœur à cœur, tous les processus de la conscience, des communications avec les peuples de la nature, qui vous ont été ouverts par l’action de la Lumière.

Aujourd’hui c’est plus que cela, puisque ça a été dit, bientôt nous disparaîtrons à vos yeux et à votre conscience, de la même façon que vous-même disparaîtrez à vous-même. Alors bien sûr, en ce moment c’est pas le cas parce que vous voyez de plus en plus de Présences, de plus en plus d’entités, de Lumière, vous voyez de plus en plus de choses inhabituelles - avec vos yeux ouverts, je ne parle pas d’états intérieurs, là.

Donc ça, il y a une acclimatation, une expérience qui se produit et qui vous amène - et qui vous amènera toujours de plus en plus - à trouver la solution en vous-même. Non pas par une demande extérieure, même si effectivement certains d’entre vous sont très proches des Étoiles, sont très proches des Anciens, des Archanges, mais comme nous l’avons dit et répété l’année dernière, nous sommes déjà tous à l’intérieur de vous. Le monde, c’est vous, n’est-ce pas ? Donc tant qu’il y a une distance, la moindre distance entre vous et le monde, entre vous et l’autre, vous ne pouvez pas vivre la paix. Même si bien sûr il est beaucoup plus agréable de se débarrasser de ceux qui pourraient vous casser la tête et vous énerver, en étant poli.

Là, il y a une transcendance importante. C’est non pas nécessairement de rétablir des relations mais de pardonner et d’acquiescer à tout ce qui se déroule, parce que tout ce qui se déroule va dorénavant dans le sens de la Libération et de la Lumière ; il ne peut en être autrement. Même les choses qui vous apparaîtraient comme opposées à la Lumière ne peuvent l’être, puisque la Lumière est tellement présente maintenant - les particules adamantines sont partout - que même ceux qui croiraient encore servir les guignols ne peuvent plus le faire, parce que ça se retourne instantanément contre eux.

Et vous, vous n’avez pas à y mettre votre grain de sel. Démontrez-vous à vous-même l’Intelligence de la Lumière, c’est comme ça que vous vivrez le seul à seul et le Face-à-Face, où plus rien n’existe que la béatitude absolue, tout en ne fuyant aucune réalité, en étant parfaitement présent dans cette chair, quelle que soit la chair que vous ayez. Que vous ayez vingt ans ou que vous soyez usé de partout. Même si la douleur est là, même si la souffrance est là, vous allez constater que la Lumière est un baume. Nous avons parlé, dans les mois précédents, des capacités d’autoguérison, où y avait encore une intention ; maintenant c’est même plus ça. Si vous êtes en Lumière, quoi qu’il se manifeste, cela ne fera que passer. Et même la douleur, la souffrance, qu’elle soit physique, psychologique, n’aura plus de prise sur vous. Non pas parce que vous êtes devenu quelqu’un de hautain qui est en train de planer ou de croire à des chimères, mais parce que ça veut dire simplement que vous aurez accepté votre humanité et l’humilité.

Ayez l’humilité de ne pas comprendre, ayez  l’humilité de ne rien contrôler et de ne rien pouvoir contrôler. Parce que je vous rappelle que dans les mondes unifiés, tout se fait naturellement, y a pas besoin d’effort. Je dirais que le seul effort que vous ayez à fournir aujourd’hui, c’est de veiller à rester dans le Cœur. À tourner votre langue dans la bouche avant de parler et de toujours avoir une capacité d’écoute et d’accueil, quoi qu’il se déroule sur l’écran de votre vie. Ça veut pas dire que si quelqu’un vient vous donner une baffe, il faut pas lui donner une baffe, j’ai pas dit ça non plus. Il n’y a aucune raison que ça se produise, d’ailleurs, si vous restez dans le Cœur du Cœur. C’est aussi une forme d’humilité, c’est une forme aussi de sacrifice. C’est le sacrifice des désirs, c’est le sacrifice tel que l’ont vécu de nombreux mystiques et de nombreux saints avant vous, et ça dans toutes les traditions, dans toutes les religions et dans tous les coins du monde.

Alors bien sûr vous voyez les Cavaliers en action partout, en vous et à l’extérieur de vous. Aujourd’hui, il n’est plus question de nécessairement demander ceci ou cela, il est question de laisser encore plus grandir l’Évidence de la Lumière afin d’être de plus en plus dans la clarté et dans la précision, même si vous avez des vertiges, même si vous avez des douleurs ou si quelque chose se casse la gueule dans votre vie. C’est pour vous apprendre à être résiliant, vous apprendre à être cohérent - cohérent en la Lumière, pas cohérent en votre intelligence humaine. La cohérence, la Grâce, non pas l’action de Grâce mais, comme nous l’avons expliqué, l’État de Grâce, est une bénédiction permanente.

Et d’ailleurs vous constatez déjà depuis quelques mois que si vous lâchez prise par rapport à quelque chose qui vous prend la tête, par exemple, ou vous prend le corps avec une douleur, si vous acceptez de mettre la Lumière devant - l’Amour devant, comme j’ai dit l’année dernière -, vous verrez qu’y a pas d’effort à fournir et que même si y a une douleur qui vous emporte, quelque part vous ne serez plus en lutte et en résistance. C’est comme ça que vous allez devenir solides comme des rocs. C’est comme ça que vous allez vous découvrir incorruptibles et invincibles. Non pas au niveau de l’ego ou de la personne, mais bien sûr en votre Êtreté, en votre Éternité.

Alors vous avez tous des choses différentes à vivre, dans cette période, mais rappelez-vous que la finalité est la même pour tout le monde. Au moment de l’Appel de Marie, c’est la fin de la pièce de théâtre, vous ne pourrez pas maintenir un quelconque théâtre. Donc, acquiescez au théâtre, s’il en existe encore un dans votre vie, mais laissez la spontanéité, tout ce qui a été développé comme les vertus du Masculin Sacré sont des repères importants ; ce sont des informations qui vous aident à vous positionner. Dès l’instant où l’Infinie Présence, la Couronne radiante du cœur, ou même de la tête, ou l’Onde de Vie, ou le Canal Marial, se manifestent, alors à ce moment-là, l’appel de la Lumière c’est de demeurer en Lumière et en votre humanité. Il n'est plus question maintenant d’aller voyager dans le soleil ou dans les dimensions, ou d’aller chercher des connaissances ésotériques quelles qu’elles soient. C’est, je dirais, le temps plein de la Lumière. Vous ne pouvez plus être à mi-temps.

Avant, je disais que vous aviez le cul entre deux chaises. Après, vous étiez assis sur une chaise ou sur l’autre chaise ; après, il n’y a plus eu de chaise ; après il n’y a plus de cul. Il ne reste que la lucidité de la Vérité, et toute la nourriture vient de là. D’ailleurs vous constatez aussi que vos habitudes alimentaires sont encore en train de se transformer, de manière parfois encore plus puissante que ce qui avait eu lieu dans les années précédentes. Tout ça concourt, pour chacun de vous, à vous permettre de vous faciliter l’installation au Cœur du Cœur. L’Intelligence de la Lumière y va par petites touches, par synchronicités, mais elle pourra aussi, comme on dit, vous botter les fesses, même si y a plus de fesses, afin de vous permettre de vous stabiliser et de vous tourner vers ce que vous êtes - sans toutefois disparaître de ce monde éphémère ; il disparaît de lui-même, ne vous inquiétez pas.

Tout est en route, et nous vous avons dit déjà : tout est accompli. Il ne reste qu’à l’actualiser sur le plan le plus dense. Ce n'est même pas une question de mois où d’années, ça peut être une question de minutes ou d’heures pour chacun de vous. Et faites-le maintenant, parce que si vous avez l’opportunité de le faire maintenant, c’est quand même plus évident pour vous que d’attendre l’Appel de Marie où là, il n’y aura plus aucun moyen d’action autre que de laisser faire la Lumière, totalement et intégralement.

Donc si vous le réalisez maintenant, si vous êtes un jardinier, jardinez, si vous êtes un peintre, peignez, mais toujours, avant même de faire cet acte créatif, vous en remettre à votre cœur. Même si vous sentez un frère ou une sœur et que vous sentez cet élan du cœur de l’un vers l’autre, dans les communions, dans les processus de conscience que vous vivez durant des années, replacez l’autre et la situation dans votre cœur, laissez cet Amour grandir, et après, agissez. Ça prend trente secondes, y a même pas besoin de poser la question (que ce soit pour un médicament, pour un aliment), la réponse du cœur, c’est une réponse maintenant de l’Esprit, elle se fait directement. Y a même pas besoin de la conceptualiser, de la visualiser ou de l’intellectualiser. C’est ça, la Grâce. À des niveaux de plus en plus intenses et de plus en plus importants. C’est au sein de cela que vous deviendrez ce roc incorruptible, quel que soit ce que vous ayez à vivre selon votre assignation Vibrale, après ou avant l’Appel de Marie aussi. Tout cela se déroule dès aujourd’hui.

Alors au mois de mai, y a bien sûr des périodes propices. Comme d’ailleurs au mois de juin, et chaque mois d’ailleurs vous avez des périodes propices. Vous avez, non pas la pleine lune du Wesak, ça vous savez que ça n’a rien à voir avec l’authentique Lumière, mais par exemple, même si c’est des fêtes dites religieuses, vous avez des mouvements d’énergie qui se produisent à ces moments-là : pour le solstice d’été, au mois de mai vous avez aussi ce qui est nommé Ascension et Pentecôte, non pas les fêtes religieuses mais cette atmosphère particulière de l’après-Pâques. Vous savez que la Pâque orthodoxe et la Pâque romaine ne se passent pas le même jour, pourtant il y a des énergies spécifiques ces jours-là, qui correspondent à des influences, certes encore d’égrégores passés, mais qui sont quand même les porteurs et les vecteurs d’informations-Lumière non altérées.

Il y a aussi le mois d’août, bien sûr, avec l’Assomption de Marie. Vous avez bien sûr, et ça vous le voyez tous les ans depuis des années, la période autour de la fête de l’Archange et des Archanges, à la fin septembre. Mais vu les prémices qui se voient sur cette terre, et que nous voyons nous aussi de là où nous sommes, nous pouvons dire qu’il y a vraiment une grande accélération, si on peut dire, ou une intensification plutôt qu’une accélération d’ailleurs, de la présence de la Lumière. C’est ça qui va vous débusquer dans vos derniers travers, dans les dernières anomalies relationnelles, et bien sûr dans les enfermements créés de toutes pièces par ce qui est nommée la démocratie. Ça, je crois que vous le vivez en Europe de façon peut-être plus nette en ce moment, où plus rien du tout ne peut être caché, non pas seulement pour les éveillés mais pour l’ensemble de l’humanité.

Il y a une forme de réveil collectif, mais ce réveil collectif n’est pas nécessairement un réveil spirituel, c’est un réveil sur les conditions de vie. Je crois qu’aujourd’hui vous fêtez en France la fête du travail, en Espagne, c’est demain, et dans d’autres pays, c’est d’autres jours. Mais le travail - j’ai souvent parlé de travail, de mon vivant, mais je parlais de travail spirituel -, le travail matériel, qui est pourtant la règle, et le mot travail a une racine quand même qui veut ne pas dire « plaisir ». C’est quelque chose qui est un effort, c’est une torture, c’est quelque chose qui vous fait transpirer. Or le travail spirituel aujourd’hui, c’est uniquement ce que j’ai dit avant : le Cœur du Cœur. Il n’y a rien de plus et rien de moins.

Par contre ceux qui se réveillent de leur léthargie et qui voient l’embrigadement et l’enfermement du monde, et qui n’ont aucune anticipation de ce qui va arriver sur cette terre, vivent quoi ? Ils vivent la colère, vous en avez encore qui sont dans le déni. C’est une colère qui peut aboutir à une révolution, ou à des négociations, ça se produit aussi en chacun de vous durant cette période, à des degrés divers bien sûr.

Durant ce mois-ci, il va falloir cultiver la paix, la sérénité, l’humilité. Tout ce qui vous a été dit dans les « Carnets du Masculin Sacré » est exactement ce à quoi vous êtes confrontés face à vous-mêmes, face au monde et face à quelque autre conscience que ce soit. L’Unité et le vécu de l’Unité passe par cela. Là, vous n’êtes plus dans les expériences du Soi, les extases, les voyages en Êtreté, les communions de conscience, les fusions de conscience ou les dissolutions de conscience, vous êtes réellement dans le vécu - qui va devenir permanent - de cela. Et ça se passe effectivement un peu différemment.

D’autres parmi vous vont être informés par les rêves, par des intuitions fulgurantes, d’un certain nombre de choses. Là aussi, ne réagissez pas. Rentrez d’abord dans le cœur, tournez votre langue sept fois dans la bouche et attendez, afin de sortir de la réaction et de rentrer plutôt dans ce qui est appelé la pro-action. C’est-à-dire accompagner la révélation de la Lumière dans ce qu’elle vous révèle à chacun de vous. L’accompagner, c’est simplement être transparent, redescendre dans l’humanité et dans son humilité, comprendre que vous n’êtes rien au niveau de la personne, que c’est quelque chose qui ne dure jamais, qui est inscrit entre la naissance et la mort. Ce n’est pas la peine de vous rassurer avec les vies passées, les karmas et toutes ces histoires. L’Instant Présent n’a besoin d’aucune justification, ni dans le passé, ni dans l’Ascension et la Libération de la Terre qui est en pleine phase active en ce moment.

Vous, vous avez à être les piliers de Lumière. Ceux qui ancrent la Lumière et qui, par leur simple Bienveillance et leur simple Présence, irradient cette Lumière. Et ça, c’est indépendant de votre volonté personnelle, de vos petits désirs ou de votre besoin d’aider et de servir. C’est-à-dire que la Dévotion, comme ça a été expliqué, le Bhakti Yoga, ne doit plus être un effort, c’est quelque chose qui se produit naturellement dès l’instant où vous acceptez le sacrifice de votre personne, même sans avoir vécu ce que vous êtes en Vérité et en totalité, c’est-à-dire l’Ultime. Même si vous n’avez vécu que quelques expériences du Soi, ça n’a aucune importance, parce que ça, c’est ouvert maintenant à tout le monde, la capacité à se voir, la capacité à se laisser traverser par nos propres émotions, par vos propres cogitations mentales, par vos propres interactions. C’est comme ça, dans cet accueil et dans cette écoute, que vous manifesterez les vertus cardinales du Masculin Sacré. Tout ce qui a été expliqué voilà un mois.

Ça, c’est extrêmement important. Quelle que soit l’intensité de l’événement, quelle que soit la souffrance, quelle que soit la joie ou le plaisir de ce monde. Vous êtes l’essence de la Joie, donc quelle que soit la souffrance, ou quel que soit ce qui appartient en définitive à l’éphémère, vous devez garder votre humanité, votre humilité, votre simplicité et laisser se dérouler ce que la Lumière veut dérouler en vous et à l’extérieur de vous. C’est comme ça que vous disparaîtrez, c’est comme ça que vous allez devenir le plus petit d’entre vous. Rappelez-vous : « Celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ». Celui qui acceptera de la perdre, la trouvera. Et ça, ce n’est pas une loi, c’est directement l’effet de la Lumière.

Soit vous êtes Lumière, intégralement, et vous êtes dans votre Éternité. Soit, il y a encore des « réticences », c’est les mots qui ont été employés, n’est-ce pas, c’est plus des peurs. C’est simplement le poids de l’expérience, le poids des habitudes, le poids des conditionnements encore présents - qui n’appartiennent pas nécessairement à votre conscience éveillée - qui doivent se résoudre. Sans effort, spontanément, et c’est ça que vous allez voir. C’est ça la magie de la Grâce actualisée, non pas seulement dans la conscience, ou dans la tête, ou dans le cœur, mais à l’échelon de la vie ici même. Et ça, c’est extrêmement important, parce que si vous gardez ça présent à l’esprit, vous aurez de plus en plus de facilités, même si les difficultés peuvent apparaître comme insurmontables.

D’ailleurs je crois que Thérèse, ces derniers temps et les fois précédentes, vous a largement expliqué cela, comme d’ailleurs le Maître Philippe de Lyon. Parce que c’est vraiment des clés essentielles. Vous aurez beau avoir toute la connaissance des mystères de l’univers, et même en avoir fait l’expérience, ça ne vous sera d’aucune utilité durant ce mois. Seule l’humilité vous servira, et seul le fait de rester transparent et en clarté sera la clé qui vous donnera et qui fera que votre Maison demeurera propre pour accueillir le Christ. Rien d’autre.

Alors appeler ça « attention », appeler ça « prière », appeler ça « méditation active », encore une fois ce ne sont que des mots. Mais quoi qu’il arrive, s’il le faut mille fois par jour, pensez d’abord à votre Cœur, parce que si vous pensez à votre Cœur, même avec votre tête, vous allez diriger la Lumière Vibrale sur le cœur. Même si vous ne percevez pas le Feu du Cœur - ou le Feu Igné maintenant -, même si vous n’avez jamais rien vécu au niveau énergie, ou au niveau Vibral, ou au niveau conscience. Rappelez-vous, les derniers seront les premiers. Et tous ceux qui aujourd’hui peuvent adopter cela en n’ayant rien vécu, seront récompensés de façon démesurée. Parce que la Grâce est abondance, bien sûr. Parce que la Grâce ne demande qu’une chose, c’est prendre toute la place de votre personne. Et s’il n’y a plus personne, il n’y a pas « rien », il y a juste la Lumière et la Grâce, même si votre personne est encore là. Mais cette personne que vous êtes encore, devient alors, dans le sens le plus noble, soumise à la Lumière. C’est le sens d’ailleurs originel de ce qu’on appelle les musulmans, c’est-à-dire « être soumis ». Pas aux Archontes mais là je parle de la Source.

Si vous êtes soumis à la Source, vous êtes la Source. Si vous laissez la Lumière et son Intelligence agir sans faire appel aux constructions de votre personne - et ça appelle aussi l’énergie ça, ce n’est pas uniquement la structure physique ou psychologique - à ce moment-là la Grâce vous sera surabondante et vous constaterez par vous-même vos capacités d’harmonie, vos capacités, j’ai dit, de résilience, de congruence, de dépassement, de transsubstantiation, qui deviendront de plus en plus actives. Alors bien sûr, et je le répète, ça ne veut pas dire rester dans un fauteuil toute la journée. Ça veut dire, si la Lumière vous le permet, de faire ce que vous avez à faire, mais en mettant d’abord votre conscience dans le cœur, sans nécessairement demander quoi que ce soit par rapport à une problématique à résoudre. Il vous suffira après, une fois que vous avez fait cette intention de Lumière, d’observer et de vivre ce qui est à vivre, et vous verrez comment cela se passe.

Plus vous êtes en accord avec vous-même, en votre Éternité, dans ce Face-à-Face et dans ce seul à seul, plus le monde autour de vous deviendra lumineux, quoi qu’il se déroule. Et c’est d’ailleurs comme ça, comme vous le constatez d’ailleurs, dans les processus de la conscience des rencontres élémentaires par exemple. C’est dans ces conditions-là, quand vous y allez comme un enfant, que vous êtes ouvert et spontané, que la communication et la relation s’établissent. Vous ne cherchez pas à diriger les choses, tout se produit naturellement. Ça, c’est effectivement la Grâce. Mais tout ça, ça avait été expliqué par les Étoiles quand elles ont raconté leur chemin de vie lors de leur incarnation. Je pense que vous vous en rappelez.

Mais encore une fois, maintenant, ce n’est plus une question de faire des expériences ponctuelles, c’est question d’être en permanence dans cet état. Et encore une fois, cet état n’est plus couplé de manière formelle avec la Vibration, avec le Canal de l’Éther, le Canal Marial, les Couronnes radiantes ou l’Onde de Vie, c’est la Conscience Pure, qui n’a plus besoin de s’appuyer sur un support énergétique, corporel ou vibratoire, qu’il soit présent ou pas, d’ailleurs. Donc vous avez la possibilité naturelle de positionner votre conscience dans le Cœur, même si vous ne sentez rien, mais vous verrez les résultats maintenant tangibles dans votre vie. S’il vous manque quelque chose, cette chose apparaîtra. Non pas parce que vous avez supplié que ce manque de cette chose, de cette personne disparaisse, mais parce que vous avez fait confiance à la Lumière, vous avez fait confiance à la vie et à l’Unité.

Il ne peut exister, si vous êtes dans cet état-là du Cœur du Cœur, de contradictions, d’oppositions ou de choses qui vous déstabilisent. Et donc, si vous êtes déstabilisé, ça sera toujours une invitation à rentrer encore plus profondément en ce que vous êtes, tout en maintenant ce qu’il y a à faire en ce monde. Sauf si bien sûr la Lumière, pour certains d’entre vous, vous amène à une disparition totale de la personne dans vos activités, mais ça ne concerne pas la majorité des frères et de sœurs, ça. Ça n’en concerne que quelques-uns, si je peux dire, mais toute l’humanité, dans sa globalité, se trouve confrontée à l’émergence de ce vent nouveau, à ce besoin de changer les choses, d’une manière ou d’une autre.

Alors, il y en a qui sont violents - ça va être de supprimer le mari ou la femme, ou l’ennemi supposé -, d’autres qui ont soif de création d’un nouveau monde, et vous le voyez aussi bien dans les milieux spirituels que dans les milieux sociaux, si je peux dire, mais tout cela ne sont que des occupations. Et ça ne fait que traduire l’intensification de la Lumière, et bien sûr l’intensification des champs électromagnétiques d’Hercobulus. Tout cela est en train de se révéler à vous et en vous, et sur terre.

Donc tout ce qui se produit est parfaitement organisé - je dirais plus que jamais, même - par la Lumière et son Intelligence, et que la meilleure façon d’être prêt, si je peux dire, c’est d’être prêt à chaque minute. De vivre chaque minute comme si c’était la dernière et de voir ce que vous n’avez pas bien fait. Non pas pour vous juger, non pas pour vous condamner ou condamner l’autre, mais pour vous replacer dans le Cœur du Cœur. Parce que l’efficacité, la puissance de la Lumière ne peut se trouver qu’ici, et de moins en moins ailleurs.

Vous allez vous apercevoir d’ailleurs que si vous vous êtes prémuni matériellement, on va dire, que ce soit avec l’argent ou les circonstances de vos vies, si vous ne vous êtes pas prémuni en vous, pour être en accord avec votre cœur, tout cela sera balayé. Seul le cœur reste, seule votre humanité, ici et maintenant, reste, parce que c’est la période finale de la transsubstantiation. C’est le moment où le papillon est né, les ailes sont déjà presque sèches - pour certains d’entre vous elles sont déjà sèches -mais vous demeurez dans le monde de la chenille, des autres chenilles. Et c’est là que vous devez être léger, c’est là que vous devez être lumineux. Non pas par une quelconque action de la personne mais par l’action de la Lumière, parce que vous êtes Lumière. Et là, vous allez chaque jour, chaque heure, en fonction aussi des événements de votre vie et du monde, réaliser cela et le vivre.

Rassurez-vous, il n’y a rien de difficile. Et d’ailleurs si c’est difficile, ce n’est pas la Lumière. Ça peut être très violent, mais ça ne sera jamais difficile, dès l’instant où vous acquiescez, dès l’instant où vous dites « oui » à l’Éternité au sein de l’éphémère. La personne ne pourra plus interférer avec l’Éternité que vous êtes. Et d’ailleurs ça va vous donner parfois le sentiment de vous sentir non pas duel, mais double. Vous allez voir des fluctuations rapides de votre conscience, et aussi au niveau des humeurs. Sans raison, vous allez être en joie et en béatitude. Sans raison, vous allez voir une colère qui émerge, qui n’est pas nécessairement le fait d’un frère ou d’une sœur ou d’une circonstance. C’est des choses qui sont éclairées et qui sortent, qui traversent, qui s’éliminent. Il n’y a pas d’autre chose à faire que d’être là et de laisser faire. C’est comme ça que vous superposerez, de manière encore plus intime, le corps d’Êtreté avec le corps éphémère, et que le corps d’Êtreté va prendre de plus en plus d’importance.

Certains d’entre vous ont déjà révélé leurs lignées, sentent les Triangles élémentaires, sentent toutes les Couronnes, sentent même les énergies, commencent à voir des couleurs qui correspondent par exemple aux couleurs éthériques de vos propres organes, ou aux organes d’un frère ou d’une sœur. Tout ça est normal. Ça ne demande pas d’effort, ça demande juste à laisser l’Évidence de la Lumière vous prendre en totalité. Et plus vous vous laisserez prendre par l’Intelligence de la Lumière, plus vous remarquerez une faculté à être en paix et en joie, même sans avoir besoin de vous aligner ou de fermer les yeux, de méditer ou de prier. Votre vie deviendra une prière permanente, et une Lumière permanente. C’est la meilleure façon aussi de ne pas avoir, comment vous dites, la grosse tête ou les chevilles qui enflent, parce que bien sûr, certains voudraient bien s’approprier cette Lumière pour la thésauriser en eux. Vous savez très bien que vous ne pouvez pas faire ça. Vous pouvez le faire, mais ça ne conduit pas vraiment à la Libération ; ça conduit à l’école si je peux dire, et ça j’en ai déjà parlé.

Voilà les choses que j’avais à vous dire. Bien sûr je vais revenir dans très peu de temps, parce que là je pratiquerai comme nous faisons habituellement, et c’est la suite de ce que je viens de dire maintenant avec des mots très simples, et des questions qui se posent par rapport à ça, et j’y répondrai, et je poursuivrai d’ailleurs mon intervention en répondant à vos questions.

Voilà, le joli mois de mai, il a démarré. Vous avez plein d’étapes à passer là-dedans, intérieurement comme extérieurement. Vous avez plein de révélations qui vont se faire. Bien évidemment nous avons survolé les révélations durant toutes ces années, que ce soit au niveau des Archontes, au niveau des lignes de prédation, au niveau des circuits énergétiques, des circuits vibraux, de la conscience elle-même, mais il reste encore des tas de choses à vivre, à saisir. Non pas pour s’en emparer, mais à voir les rouages de la Lumière et des contradicteurs, je dirais, de la Lumière. En vous aussi, en chacun de vous, de la même façon, que vous soyez libéré vivant ou pas, que vous soyez éveillé ou pas éveillé, ça ne changera rien.

Donc prenez pour habitude de veiller à cela. Alors si vous avez besoin d’un gri-gri,  je ne sais pas moi, un cristal, un chapelet, ou d’être avec un dragon ou un élémentaire, faites-le, ça peut vous aider dans les premiers temps - tant qu’ils sont encore là. Parce que bientôt, comme ça a été dit, ni nous ni vous, ni les frères ni les sœurs ne seront visibles. Vous serez face à votre immensité - que l’ego et la personne appellent le néant. Et il ne peut l’appeler que comme ça.

Si vous acceptez cela, tout ce qui est à vivre se passera, je dirais, avec douceur et avec élégance, avec paix et avec une grande humilité qui sera récompensée par votre accès à cette béatitude. Même dans les choses, je dirais douloureuses, la béatitude sera là, c’est-à-dire que votre conscience ne pourra plus être figée par un événement de la personne ou du monde, et ça, vous allez le constater très vite. C’est profondément différent du déni parce que là, vous êtes dans l’acceptation. Dans le déni ou le refus de voir les choses, ça se termine toujours mal, alors que là, ça ne peut pas se terminer mal parce que au fur et à mesure que vous acquiescez, au fur et à mesure vous devenez de plus en plus en paix, mais aussi de plus en plus dans quelque chose qui n’est pas définissable en mots, qui est bien plus que l’extase et la béatitude. Alors ça pourrait être appelé la pleine conscience, l’Ultime Présence mais aussi l’Absolu, le Parabrahman, en manifestation. C’est la même chose, puisque là, c’est plus des états ou des expériences qui sont touchés, mais c’est un état qui s’installe de manière définitive.

Et c’est dans ce mois-là, quoi qu’il se passe dans le ciel, que vous allez vivre cela. Nous espérons bien sûr, comme vous, que cela sera synchrone avec les signes du ciel, les Trompettes et l’Appel de Marie. Mais si ce n’est pas ce mois-ci, je vous ai dit, il y a d’autres périodes. Je reprécise : la période du solstice d’été, la période du 15 août, la période de fin septembre, et la période de la Toussaint. Vous pouvez prendre les paris, si vous voulez. Mais on prend que les paris à dix contre un, parce qu’il y a pas de favoris. D’accord ?

Donc ne vous préoccupez pas de quelque date que ce soit. De toute façon vous allez être tellement, comment dire, submergés, envahis, sollicités par la Lumière, par les événements survenant sur votre écran intérieur comme extérieur, que vous n’aurez pas le temps de vous préoccuper de savoir si c’est maintenant ou si c’est dans six mois, ou plus tard, parce que ça se déroule maintenant. Et que rappelez-vous, la Terre ascensionne mais pour vous, humains, ce qui est plus important - qui êtes encore dans un corps -, c’est la Libération, et le vécu de votre libération. Non pas pour vous-mêmes, puisque toute la terre est libérée, mais pour alléger, si je peux dire, le fardeau. Non pas le vôtre mais celui de toute l’humanité, sans aucune différence entre le Christ et le guignol, tous sans exception.

Et les jeux de la conscience vont vous apparaître avec encore plus de clarté, et vous remarquerez que plus vous adoptez ce positionnement au Cœur du Cœur, plus vous êtes léger, même si y a une souffrance, même si le corps est usé. Votre conscience ne sera plus rattrapée, si je peux dire, par les dégâts de ce monde, ou les dégâts de votre personne ou de la dualité. C’est comme ça que s’installe l’Unité finale, si je peux l’appeler ainsi, dans cette période de dernière bataille « de tous contre tous » comme ça a été dit. Vous, vous n’avez pas à vous battre contre tous, vous avez à accepter tous en vous. Parce que y a pas d’un côté… dans les mondes unifiés, vous savez que l’ombre et la Lumière ne sont pas séparés, d’ailleurs on ne peut pas parler d’ombre et de Lumière. On peut parler d’attraction et de répulsion, qui sont les forces de la vie en mouvement, mais ni l’un ni l’autre ne sont bien et mal, puisque le mal ne peut pas exister. Il n’y a que l’expérience de la Création, ou l’expérience de l’Absolu ou de la Source. Mais ça ne fait aucune différence.

Donc la Terre va énormément bouger. Les vents, tels que je les avais nommés y a quelques années, bien avant que l’on vous parle des Cavaliers, allaient atteindre des valeurs extrêmement importantes où rien ne résiste. Tout ça, c’est l’action des Cavaliers, de manière tangible, visible et palpable, afin que nul ne puisse l’ignorer, où qu’il soit sur la terre. Et tout ça, c’est les prémices de la fusion des Éthers, l’ultime fusion des Éthers, la dernière Eucharistie, le dernier Passage tel qu’Uriel vous en a encore reparlé.

Alors veillez à être attentif au Cœur du Cœur. Surtout quand il y a une contrariété, parce que c’est très facile maintenant, pour beaucoup d’entre vous, de plonger dans le Cœur du Cœur, à volonté, à souhait, mais c’est peut-être différent de rester dans le Cœur du Cœur, tout en gardant les yeux ouverts et tout en vivant ce que vous avez à vivre. C’est cet apprentissage, comme j’ai dit, qui va se réaliser de manière très accélérée durant ce mois, quelle que soit l’importance de l’action des Cavaliers en vous et à l’extérieur de vous.

Ce qui veut dire, sans trop m’avancer, que quel que soit, Appel de Marie ou pas, Trompettes ou pas Trompettes, la face du monde sera profondément différente à la fin du mois de mai. Ça ne veut pas dire, encore une fois, que l’Appel de Marie aura lieu, ça veut dire que personne ne pourra ignorer qu’il y a quelque chose qui est en train de se passer. Et quelque chose qui ne touche pas simplement une conscience ou quelques consciences spirituelles, ou qui touche quelques secteurs du monde, mais qui touche réellement - et pour la première fois depuis deux mille ans - l’égrégore collectif de l’humanité.

L’égrégore collectif de l’humanité, la conscience collective de l’humanité a été impactée, je vous le rappelle, la dernière fois par la mort du Christ sur la croix, et par le fait que son sang ait touché la terre. C’est là où le ciel s’est obscurci partout sur la terre. Ce même choc arrive aujourd’hui à l’humanité. Voyez c’est pas fréquent, ça s’est produit la dernière fois y a deux mille ans. Ça ne s’est jamais produit depuis cette époque, à l’échelon de l’ensemble de la Terre et à l’échelon de la collectivité humaine.

C’est, je dirais, un passage obligé, avant l’Appel de Marie. Parce que y aura pas de problème, même pour les méchants garçons, pour reconnaître l’Appel de Marie. Parce qu’ils portent cet ADN en eux, tout méchants garçons qu’ils soient. Donc ils ne peuvent pas se renier eux-mêmes. Mais la grande différence, c’est que maintenant vous aurez de plus en plus de frères et de sœurs qui, vu l’état des transformations, seront peut-être plus attentifs à ce que leur dira Marie, et à réaliser ce qu’il va se produire peu de temps après. Mais ça vous verrez bien, et nous verrons bien avec vous.

Comme nous l’avons dit aussi, nombre de vaisseaux de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres sont maintenant de plus en plus présents au-dessus de vos villes, mais aussi au-dessus de certains d’entre vous. Vous sortez à un endroit, vous faites une sortie avec des frères et des sœurs, et d’un coup vous observez des vaisseaux de Lumière, dans les nuages. Souvent ce sont des Végaliens, des Arcturiens, des Andromédiens… une certaine part d’Andromédiens aussi. Pas encore les vaisseaux de la Confédération, qui eux sont encore masqués. Ils sont proches de vous mais il paraît très difficile de les voir sous leur forme réelle pour l’instant. Mais cette approche progressive des forces de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, inscrits au sein de la 3ème dimension unifiée, vient se montrer et se dévoiler parce que ça participe de la révélation, ça participe de l’ouverture à d’autres possibles. Il est une chose de croire que vous êtes poussière et que vous êtes enfermé dans ce monde - et qu’il n’y a pas de vie ailleurs, qu’il n’y a pas d’autres consciences -, et de découvrir qu’il y a d’autres consciences.

C’est déjà un changement de paradigme, c’est déjà un bouleversement intérieur. Parce que pour l’instant, vous en avez malgré tout qui demeurent dans le déni. Je ne parle même pas du déni du Choc de l’humanité mais du déni de ce que produit la Lumière. Ils ne voient que conflits, ils ne voient que besoin de renouveau. Mais ce n’est pas grave, il y a déjà un changement d’équilibre qui se produit, et ce changement d’équilibre, il se produit pour chacun de vous, vous réajustant à une octave supérieure, non plus tellement par rapport à votre assignation Vibrale mais bien plus par rapport à votre origine stellaire. Il y en a, par exemple, qui communient de plus en plus avec les dragons, d’autres avec l’Eau, avec les elfes, avec les dauphins. Tout ça, si vous voulez, c’est le réveil non pas de vos lignées mais de votre origine, non pas en tant que personnage qui a été ceci ou cela mais en tant que vertus et capacités spirituelles de l’Esprit liées à cette révélation.

Alors vous allez constater aussi que certaines choses vous deviennent plus aisées, et d’autres, qui pourtant vous intéressaient ou vous paraissaient aisées auparavant, disparaissent d’elles-mêmes, parce que c’est la prédominance, si je peux dire, de votre origine stellaire. Vos traits peuvent même se modifier, votre façon de bouger peut se modifier. C’est un nouvel équilibre et c’est exactement cela qui est en train de se produire. Alors allez au-delà des apparences de ce qui est vécu, en vous plaçant dans le cœur. Ne jugez pas ce qui se produit en vous, sur le monde ou en un frère et une sœur, gardez le même Amour, parce que c’est comme ça que vous transformerez les choses, pas par votre volonté mais par la Lumière elle-même. Ça, c’est ce que nous avons nommé l’Intelligence de la Lumière et l’État de Grâce qui devient actualisé, c’est-à-dire il se voit dans la conscience ordinaire et dans la vie ordinaire. C’est ça qui est merveilleux.

Avant vous disiez, le merveilleux c’était quand vous disparaissiez dans la béatitude ou quand vous faisiez des voyages multidimensionnels. Je dirais que ce merveilleux-là, aujourd’hui, est un peu, comment on dit « has been » en anglais, c’est-à-dire dépassé. Parce que la Lumière, l’injonction de la Lumière, même si elle vous fait disparaître encore par moments, c’est d’être pleinement humain, pleinement incarné, et surtout pleinement Amour. Parce que vous voyez bien autour de vous aussi des frères et des sœurs qui, sous prétexte d’avoir vécu une connaissance donnée ou d’avoir accès à une connaissance donnée, se prennent pour le messie, ou une grande conscience.

Il n’y a pas de grande conscience, il n’y a que l’Amour, c’est tout. Et vous ne devenez ou vous n’êtes une grande conscience que si vous êtes tout Amour, avant toute chose, mais pas l’inverse. Et ça passe par l’humilité - et bien plus que cela, ça passe par le sacrifice - et c’est-à-dire que l’Autonomie et la Liberté intérieure passent par là. C’est votre responsabilité, et je dirais que c’est la seule. Tout le reste d’ailleurs, vous allez vous en apercevoir, n’en vaut pas la peine. Vous ne pouvez pas aider un frère ou une sœur malgré lui, fût-il votre enfant, votre parent, votre mari, votre femme. Vous devez, ça a été dit aussi, respecter la liberté de positionnement de chacun, mais vous n’avez pas à être perturbé ou altéré par les perturbations ou le positionnement de l’autre. Mais par contre, si l’autre est dans votre cœur, vous verrez que vous ne serez plus gêné en aucune manière.

Voilà ce qui va se passer sur l’écran de votre vie durant ce mois-ci. Alors bien sûr je me doute que vous avez plein de questions, mais nous allons stopper quelques minutes avec les questions et les réponses. Donc, je ne vous salue même pas puisque je serai là dans quelques minutes.