SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

27 avril 2016

Une puce sous la peau pour entrer au stade

«Je te porte en moi», entonnent les fans de soccer argentins pour soutenir leurs équipes: la formule prend tout son sens alors que le club de Tigre propose désormais à ses abonnés de se faire implanter une puce pour entrer au stade.

Il s'agit du «Ticket passion», permettant de pénétrer dans l'enceinte sans pièce d'identité ni billet, explique aux journalistes Ezequiel Rocino, secrétaire général de Tigre et le premier à porter une telle puce, insérée dans son bras, sous un tatouage aux couleurs du club.

«Porter le club en soi, ce ne sera plus une simple métaphore», s'est réjoui sur Twitter le club de première division, installé à 30 kilomètres au nord de Buenos Aires.

«Grâce à une puce implantée dans le corps avec toutes les données concernant l'abonné, ce dernier pourra accéder au stade juste en approchant son corps du scanner à l'entrée», a indiqué le club.

«Ce dernier lira les informations de la puce et si l'abonné est à jour de ses cotisations, le tourniquet de sécurité s'ouvrira immédiatement pour le faire entrer», a-t-il précisé.

Au-delà de la passion du soccer, le système vise aussi à augmenter la sécurité et améliorer le paiement des cotisations par les abonnés, admettent ses promoteurs.

La puce «ne sera jamais obligatoire» car l'idée est «de ne pas faire quelque chose d'intrusif mais plutôt d'accélérer l'accès (au stade). Il n'y a pas de GPS, juste les données de l'abonné», selon Ezequiel Rocino.

Source: lapresse.ca

Note: la démarche commerciale à plutôt l'air attrayante et inoffensive, et se munie toujours des mêmes arguments: ce ne sera jamais obligatoire et cela ne transmet aucun signal...
Bien sûr que cela ne sera jamais obligatoire, ils ne sont pas fous,  mais ils vont tout mettre en œuvre pour qu'il ne reste aucune autre option possible, ou que justement, les autres options deviennent de plus en plus laborieuses. De ce fait, chacun se fera implanter de son plein gré.
Quant à la localisation GPS ou l'émission de données privées, à moins d'être ingénieur en électronique et de vérifier par soi-même, ils peuvent dire ce qu'ils veulent, l'implanté n'aura absolument aucun moyen de le savoir.