SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

2 avril 2016

Les riches quittent massivement la France

La France est le pays le plus quitté par les millionnaires, indique un rapport publié par la société de conseil New Wealth World.

Selon le document, 10.000 personnes ayant une fortune égale ou supérieure à un million de dollars ont quitté l'Hexagone en 2015. Le nombre de millionnaires en France s'est réduit de 3%, passant à 323.000 personnes. Il est à noter que Paris a particulièrement été frappé par ces départs: 7.000 millionnaires ont quitté la capitale française, soit 6% des 126 000 millionnaires qui y résidaient en 2015.

Les auteurs du rapport expliquent le départ massif de Français fortunés par la montée des tensions entre chrétiens et musulmans, surtout en zone urbaine. Les spécialistes estiment que cette tendance va s'exacerber. L'absence de perspectives constitue une autre raison qui pousse les millionnaires français à fuir leur pays d'origine.

Parmi les destinations préférées des millionnaires parisiens, les auteurs du rapport citent le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada, l'Australie et Israël.

Paris est suivi de Rome (5.000 départs) et de Chicago (3.000 départs). Parmi les principales raisons qui incitent les millionnaires romains à s'installer ailleurs figurent la mauvaise situation économique et l'absence de perspectives en Italie. Leurs collègues de Chicago fuient en premier lieu les tensions raciales et la recrudescence de la criminalité dans la troisième ville des Etats-Unis.

La Russie arrive sixième dans la liste des pays les plus quittés par les millionnaires: elle se situe entre la Grèce et l'Espagne. L'an dernier, 2.000 Russes dont la fortune est évaluée à un million de dollars ont quitté leur patrie (2% du nombre total de millionnaires russes).

Source: fr.sputniknews.com

Note: quelque chose à voir avec l'arrivée massive des "réfugiés"?