SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

28 avril 2016

Les OVNIs de Tchernobyl

Le réacteur 4 de Tchernobyl en 1996.
Entre les OVNIs et le nucléaire, c’est une longue histoire : des objets volants non identifiés auraient été observés au cours des dernières décennies près d’installations nucléaires civiles et militaires. Tchernobyl n’échappe pas à la règle et des histoires aussi curieuse que douteuses circulent depuis des années.

Lors de la catastrophe du 26 avril 1986, un OVNI serait intervenu pour empêcher une tragédie plus grande encore. Un prétendu témoin Mikaïl Varitsky raconte : « Nous avons vu une boule de feu d’environ huit mètres de diamètre qui évoluait lentement dans le ciel. Lorsqu’elle est parvenue à quelques mètres du quatrième réacteur, elle a émis deux rayons de lumière rouge dans sa direction. Cela a duré environ trois minutes. Puis, les lumières de l’objet se sont éteintes et il s’est éloigné en direction Nord-Ouest. » Cette intervention miraculeuse aurait permis d’abaisser la température du réacteur et empêché une explosion.

Il est bien difficile de trouver la source exacte de cette histoire extraordinaire : la Pravda, le grand quotidien russe, en fait état dans un article daté septembre 2002, mais là encore le journal ne fournit pas d’informations complémentaires. Dans cet article, la Pravda évoque aussi deux incidents ultérieurs.

Un objet « qui ressemblait à de l’ambre » planant au dessus du réacteur 4

Trois ans après la catastrophe, le 16 septembre 1989, une femme médecin, le Dr. Gospina aurait aperçu un objet « qui ressemblait à de l’ambre » planant au dessus du réacteur 4. Là encore, le mystérieux objet serait arrivé à moment critique, alors qu’une fuite de radiations avait été repérée.

Enfin, le 12 octobre 1991, Vladimir Savran, un reporter du journal local l’Echo de Tchernobyl aurait photographié un OVNI lors d’un reportage consacré à la centrale. Il n’aurait découvert l’objet flottant au dessus du réacteur détruit qu’après avoir développé ses clichés. Selon la Pravda, Vladimir Savran assure que l’objet visible sur ses photos correspond en tous points à la description de l’OVNI établie par le Dr. Gospina.

Bien entendu ces récits sont à prendre avec la plus grande prudence. D’autant que l’effondrement de l’URSS a donné lieu à la création d’un véritable marché des récits d’OVNIS au début des années 90. Des ufologues occidentaux convaincus que l’ouverture à l’Est allait délier les langues se sont rendus sur place pour recueillir des témoignages, voire des documents. Certains chercheurs étant prêts à accepter de payer les témoins, des petits malins ont vite compris l’intérêt d’inventer des histoires rocambolesques contre une poignée de roubles. Il n’est pas impossible que les OVNIs de Tchernobyl proviennent de cette période de grande confusion…

Source: parismatch.com

Note: là encore, les reporters de Paris Match ne font pas correctement leur boulot, et ne font aucun lien avec les survols des centrales de ces derniers mois dans le monde entier, et ne parlent pas non plus des témoignages qui ont été faits suite à l'incident de Fukushima. Par contre, parler de confusion ou de sources douteuses semble plus facile à faire.