SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

21 avril 2016

Carnets d'Avril 2016 - Chroniques de l'Ascension

Chroniques des Melchisédech "Le Masculin Sacré"

PHILIPPE DE LYON : « L’Alchimie actuelle »



Je suis le Maître Philippe de Lyon. Permettez-moi, en premier lieu, d’honorer et de saluer votre Présence et votre flamme d’Éternité.

… Silence…

Je viens m’exprimer auprès de vous en tant que Melchisédech de la Terre. Mon intervention vise à vous donner les derniers éléments qui peuvent vous être encore utiles afin de favoriser l’ultime alchimie qui se déroule dans votre chair, dans chacune de vos cellules, dans votre sang, comme dans votre conscience et comme dans vos corps subtils. Tout ceci, vous le savez, correspond à l’irruption de la Lumière visible en ce monde, et aussi à la transmutation de votre conscience, ainsi bien sûr qu’à la superposition et la juxtaposition de votre corps d’éternité ici même dans vos structures éphémères.

Beaucoup d’éléments vous ont déjà été communiqués durant ces Chroniques des Melchisédech concernant un certain nombre de concepts. Quant à moi je vous ai largement entretenus de la petitesse et de l’humilité. Je vais plutôt insister aujourd’hui sur les mécanismes qui peuvent encore se dérouler en vous en ce moment même et qui rendent compte de cette transsubstantiation, du passage de l’éphémère à l’Éternité, avant même la résolution finale de l’Ascension de la Terre. C’est aujourd’hui plus que jamais que la notion même d’humilité, de simplicité et de petitesse prend tout son sens parce que peut-être que vous arrivez déjà à repérer en vous les moments où vous êtes en votre éternité et les moments où vous êtes inscrits dans l’éphémère, avec ses règles et ses lois.


En la Nouvelle Eucharistie, il n’y a pas de besoin de communier au Christ autrement que par le cœur. L’Esprit du Soleil, le corps d’éternité, le Chœur des Anges, l’ensemble de nos Présences en votre sein, rend compte directement de la progression de la Lumière, de son établissement concomitant, si vous l’accueillez en totalité, de la Joie, de la Paix, et de la sérénité. À l’heure où la Lumière et le Principe Christique est en vous, que cela soit dans les chairs comme dans le sang qui circule en vous, la Communion n’est donc plus selon les deux espèces (*), tel que cela a été pratiqué par l’Église catholique, mais bien directement en vous, dans l’alchimie qui se vit maintenant de façon de plus en plus proche de votre conscience ordinaire comme de l’ensemble de votre structure corporelle physique.

Dans cette phase précise de l’alchimie, tout ce qui se produira en vous, dans votre corps comme dans votre vie, n’est que la mise en adéquation totale afin de permettre la disparition de l’éphémère. Bien sûr, nombre de symptômes peuvent se manifester, et ils vous ont été largement dévoilés. Dans la chronologie de l’Ascension que vous vivez et de la Libération de la Terre, il y a des repères. Ces repères ne sont pas tant les processus vibratoires qui vous ont été décrits et qui sont toujours d’actualité, mais bien plus dans ce qui peut émerger dans cette confrontation, dans ce Face-à-Face et ce seul à seul, vous permettant de régler au mieux ce qu’il peut rester encore à régler ou qu’il vous semble croire nécessaire de régler.

De plus en plus vous constaterez que la personnalité, et vos connaissances concernant votre personne (et même les plans subtils), a de moins en moins d’intérêt. Ce qui a de l’intérêt et de l’efficacité va devenir de moins en moins la compréhension ou la connaissance de ce qui se déroule, mais découlera bien plus directement de votre capacité à disparaître à vous-même, à vous effacer, à vous faire de plus en plus petit pour laisser toute la place à la Lumière, quel qu’en soit ce que votre personne pourrait appeler un coût ou un prix à payer.

La Lumière vous veut entièrement. Elle vous propose le retour à votre éternité d’ores et déjà, et de façon de plus en plus extensible et collective. Bien sûr, la traduction de ce besoin de liberté, de ce besoin de s’affranchir des prédations, ne sera jamais manifesté de la même façon car nombre d’entre vous ont des projets d’âme spécifiques et ne sont pas au courant encore du processus dans sa finalité. Je vous rappelle que quoi qu’il advienne en vous comme pour chacun de vous, il n’y a rien à juger, il n’y a rien à apprécier ou déprécier, il y a juste à regarder ce qui se déroule et à respecter la Liberté et le libre-arbitre ou le libre choix de ce qui se déroule en chacun.

Le meilleur accompagnement n’est plus tant de vouloir imposer ou argumenter quoi que ce soit, mais aussi face à une situation qui vous semblerait délicate, en vous comme autour de vous, à disparaître afin d’éprouver la transparence, l’empathie, le charisme, la vision du cœur, la vision intérieure, qui ne peuvent être pleinement efficaces que dès l’instant où vous accueillez cette disparition. Il y a eu effectivement une préparation qui, pour nombre d’entre vous, vous a permis de rentrer en contact avec les autres plans dimensionnels, que cela soit par le Canal Marial ou encore par des contacts directs au sein des peuples de la nature. Le même processus aujourd’hui se déroule à l’intérieur de vous, vous faisant en quelque sorte conscientiser ce qui est de l’ordre la Lumière et ce qui est de l’ordre de ce qui n’est pas encore éclairé et non encore transmuté.

Le jeu de la Vie et le jeu de ce qui se déroule en ce moment va vous permettre de comprendre très vite, par l’expérience elle-même, que seuls votre acquiescement et votre sacrifice, comme cela a été expliqué, permet à la Lumière de s’établir de manière permanente et de manière définitive en cette phase qui correspond à la période de l’Appel de Marie. Tout est prétexte et occasion à vous montrer, par votre chair et par votre conscience, ce qui se déroule par cette alchimie, le passage d’un état à un autre, la transmutation totale de tous les cadres de référence ayant existé jusqu’à présent. Votre corps le sait, et il le vit lui aussi. Bien sûr, vous avez tous remarqué que ce corps peut manifester des choses inhabituelles, des désagréments, quel que soit le processus alchimique qui vous est propre et qui vous conduit au Soi ou à la Libération, à la dissolution de l’âme ou au maintien de l’âme.

Ainsi donc il n’est pas temps de chercher maintenant à résoudre, mais bien plus de vous placer dans la situation de celui qui acquiesce et qui accueille la Lumière avec la même équanimité, le même équilibre, quelle qu’en soit la manifestation. Le principe de la lutte, tel que vous l’avez connu dans vos vies et que nous l’avons tous connu, entre le bien et le mal, entre les antagonismes, entre les obligations, cède le pas de plus en plus à la loi de Grâce, à la loi de l’Amour et à la loi de Un.

Votre terre a été fécondée par le Principe Christique, de différentes façons ; tout cela vous a été largement développé. J’en viens maintenant moi-même aux conséquences qui sont les plus importantes à observer et qui peuvent encore, dans certains cas, vous poser un problème par rapport à ce qui est connu. N’oubliez pas que l’Inconnu remplace le connu, que rien de ce qui est inconnu ne peut vous apparaître tant que vous n’êtes pas transparent. La transparence va consister à laisser aussi bien œuvrer la Lumière en vous que dans tout ce qui se déroule autour de vous. Il n’y a pas de meilleure façon aujourd’hui que de ne plus être affecté par ce qui vient de l’éphémère, que cela soit votre propre corps en pleine transmutation, que ce soit vos relations ou que ce soit ce qui jusqu’à présent faisait l’essentiel de vos vies, de vos intérêts, de vos passions, de vos recherches.

L’injonction de la Lumière aujourd’hui est simplement de vous rendre à vous-même. Or vous rendre à vous-même ne peut se faire dans un cadre de référence connu ni même dans l’ancien. L’ancien meurt pour laisser la place au nouveau. C’est cette mort que vous vivez aujourd’hui dans un état d’humeur et de conscience qui est profondément différent selon qu’il vous reste, en quelque sorte, des éléments à lâcher. Ces éléments à lâcher ne sont pas comme cela a été dit des résistances, mais bien plus des éléments qui n’ont pas encore été suffisamment éclairés par l’Éternité. Bien sûr, le fonctionnement de ce corps est encore inscrit dans la matière, plus que jamais je dirais, et peut présenter des signes et des symptômes fort variés qui peuvent impliquer et qui peuvent entraîner des altérations de votre paix, des altérations de ce que vous avez pu connaître jusqu’à présent, que cela soit l’accès au Soi, que cela soit à la plénitude, comme à ce qui vous a opposé parfois depuis votre naissance à l’établissement total de la paix.

Cette phase ultime vous appelle à un retournement, préalable au retournement final. Ce n’est pas un retournement comme cela a eu lieu à plusieurs reprises par le Passage de la gorge mais c’est un retournement réel à la fois de vos sens et à la fois de votre conscience, au plus profond du Cœur du Cœur. C’est ici que vous trouverez à la fois la porte de passage pour établir le Christ mais aussi pour vous permettre de manifester le masculin sacré dont il est fait état dans ces Chroniques.

Le préalable est bien sûr l’accueil. Vivre le féminin sacré dans l’acte de co-création consciente est aussi vivre l’accueil inconditionnel de la Lumière où rien ne venant de l’expérience, où rien ne venant de ce qui vous est connu ou acquis ne peut interférer en aucune manière, ni représenter un inconvénient, ni représenter un quelconque profit. C’est en ce sens que nous avons, les uns et les autres, développé tout ce qui vous a été développé durant cette période.

N’oubliez pas que la Lumière ne pénètre plus maintenant seulement par les circuits qui vous ont été décrits mais en tous lieux. Ceci peut vous occasionner, comme vous l’avez remarqué, des sentiments de picotement survenant à l’emporte-pièce, et non plus exclusivement sur les Portes ou Étoiles, ou sur les chakras. D’innombrables parties de votre corps réagissent, cela n’est pas dû à la circulation de l’énergie vibrale au sein du corps d’Êtreté mais uniquement à la transmutation alchimique de votre sang, par l’impulsion Christique et par le Principe Christique. Ainsi votre sang se réveille. C’est cela qui peut occasionner des perceptions inhabituelles en quelque région de votre corps.

Il y a donc maintenant et dorénavant une diffusion de la Lumière vibrale, non plus seulement par les circuits habituels qui se sont éveillés mais en chaque parcelle de votre corps, depuis les extrémités jusqu’aux points les plus profonds et vos organes, qui jusqu’à présent ne donnaient pas de sensations ou de perceptions particulières.

De la même façon qu’il vous a été donné de rencontrer les peuples de la nature ou qu’il vous a été donné de rencontrer les plans multidimensionnels à l’intérieur de vous ou par le Canal Marial, de la même façon le Principe Christique se déploie maintenant en totalité. Il s’agit donc d’une mise en adéquation totale avec l’Appel de Marie. Nombre d’entre vous ont constaté, pour ceux qui en vivent les vibrations, que l’activation des Couronnes ne dépend plus de certains horaires dans la journée mais survient de manière a priori aléatoire, n’importe quand, ne répondant plus nécessairement ni obligatoirement à vos alignements et même à l’appel de la Lumière. Il existe donc un processus que je qualifierais d’automatique qui se déroule maintenant, par l’établissement de ce corps d’Êtreté et son dévoilement ici-même sur la terre.

Certains d’entre vous ont par ailleurs constaté que certaines parties de leur corps semblent comme disparaître, comme si elles n’existaient pas ou comme si vous n’en aviez plus le contrôle ni la perception. Il en est de même bien sûr pour votre conscience, mais je crois que cela a été très largement développé. J’insiste quant à moi à ce qui se déroule dans la chair et dans le corps.

Ainsi donc ce que vous devez retenir de ces manifestations, ou de la mise en adéquation et de ce retournement de votre propre conscience vers l’Éternité, c’est la fulgurance des manifestations, leur multiplication, venant parfois réveiller votre mental ou vos émotions. C’est en ce sens qu’il convient de disparaître à soi-même afin de laisser le Christ prendre possession de votre corps, à travers ce qui a été nommé la Matrice Christique, l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges. C’est ici, et seulement en cette disparition, que vous éprouverez l’Amour inconditionnel qui ne met ni distance, ni barrière, ni séparation, entre vous et le reste du monde, et le reste des dimensions.

C’est en quelque sorte l’étape ultime avant de vivre la Liberté ou la Libération. Cela peut vous sembler aussi parfois comme plus vivant, au moment de votre réveil le matin, où il peut exister un temps plus ou moins long avant de vous rappeler qui vous êtes et où vous êtes. Là aussi cela peut être difficile pour la conscience ordinaire, si elle est encore présente, d’accepter cela. De la même façon, les modifications de votre mémoire et la disparition des éléments qui pourtant pouvaient vous tenir à cœur ne correspondent pas à une dégénérescence de votre cerveau mais bien à un mode de fonctionnement profondément différent, qui vous fait approcher toujours plus de votre état de paix éternelle et de votre état d’éternité.

La transmutation de ce corps vise non pas à vous faire demeurer au sein de ce que vous nommez la 3ème dimension dissociée mais bien plus à préparer le sacrifice de l’Appel de Marie et le sacrifice de ce que notre Commandeur avait appelé, voilà fort longtemps, de façon un peu humoristique, le grille-planète. Ceci peut expliquer aussi des variations thermiques, des variations de tous les rythmes physiologiques habituels que vous connaissiez auparavant et qui vous semblaient parfois parfaitement équilibrés comme cela. Il y a donc une forme de déplacement d’équilibre et une forme de nouvel équilibre à manifester. Retenez que ce nouvel équilibre ne peut en aucun cas dépendre de vous, de votre compréhension ou d’une quelconque aide extérieure, de quelque nature que ce soit.

Cela ne veut pas dire que cela est irrémédiable, bien au contraire. Cela signifie simplement que l’ensemble des circonstances de l’Éternité et de la Lumière en action en vous, par la Grâce, par l’Amour, par la Paix, ne sont là que pour attirer en quelque sorte votre conscience sur ce qui se déroule. Mais n’attirant pas votre action, au contraire, demandant de faire l’expérience de voir ce qui se produit quand vous vous abandonnez réellement à l’Intelligence de la Lumière plutôt qu’à votre intelligence, à votre personne, ou à une aide extérieure.

Je ne veux pas dire par là qu’il ne faut pas rechercher d’aide extérieure, je vous précise simplement que la meilleure des solutions aujourd’hui, face à tout ce qui peut se dérouler sur l’écran de votre conscience, ne pourra venir de plus en plus que de l’Évidence de la Lumière qui s’accompagne de la transparence, de la capacité à disparaître sans tenir compte de ce qui peut encore exister comme pensées, comme souffrances ou comme émotions.

C’est donc une invitation, par la Lumière elle-même et par le Christ, à l’épouser, à le rencontrer et à vous fusionner en lui, afin de vivre la Joie où plus rien n’est nécessaire. C’est donc un préambule, si je peux dire, à la Libération, comme ce fut le cas pour ceux qui ont été libérés vivants au moment de la naissance de l’Onde de Vie ou durant toutes ces années qui se sont écoulées.

C’est ici qu’intervient le fait de rester tranquille, vous appelant à devenir en quelque sorte des êtres contemplatifs, se noyant dans la Lumière, se noyant dans l’Amour, permettant alors à tout le reste de disparaître. Car seul l’Amour reste debout et seul l’Amour est Éternité. Cet Amour ne connaît aucun lien, aucune attache, il est totale Liberté, il est totale expression et manifestation en ce monde maintenant.

Bien sûr, les conséquences de cette Lumière ne sont pas les mêmes selon qu’il existe une âme, selon qu’il existe une âme retournée ou pas, selon que l’âme soit en dissolution, ou selon que l’Esprit soit révélé en totalité. Quoi qu’il en soit, dans un cas comme dans l’autre, la Lumière ne demande que votre reddition et votre acquiescement sans condition à la puissance de l’Amour et à la Vérité de l’Amour, devant lesquelles aucune de vos vérités personnelles, liées à votre histoire, à vos épreuves, à vos expériences même les plus intenses au niveau mystique, ne peut être raccrochée ou ne peut être expliquée.

C’est réellement, pour votre corps et pour la conscience ordinaire, quand elle n’est pas encore libérée, de l’inconnu total. Ce qui se presse à votre porte, c’est l’Inconnu. C’est ce qui ne peut pas être saisi, ce qui ne peut pas être expliqué mais dont les effets sur la conscience sont suffisamment évidents pour vous enjoindre de plus en plus de ne plus être dans la lutte, de ne plus être dans la recherche, de ne plus être dans l’observateur, de ne plus être non plus dans la réfutation, mais réellement de laisser œuvrer la Lumière.

Si la Lumière œuvre avec facilité, alors quel que soit ce qui se produit comme désagrément dans votre vie, vous constaterez très aisément que le sourire demeure sur vos lèvres, que votre joie restera quand même présente et que la paix alors grandira de plus en plus, faisant que ce qui se manifeste sur l’écran de votre conscience ordinaire ne représente plus aucun poids ni aucune densité. Vous ne serez plus fixé, si je peux dire, dans les conditions et les cadres habituels de la vie en 3ème dimension. Retenez là aussi qu’il ne s’agit pas d’une fuite ou d’un déni, qu’il s’agit d’un acquiescement et d’une reddition à la Lumière elle-même et au Christ lui-même.

Chacun d’entre vous le vit avec des manifestations comme je l’ai dit fort dissemblables, et qui pourtant conduisent toutes au même moment qui est le moment collectif de la Terre, le moment de l’Appel de Marie. Entre l’Appel de Marie et ce que le Commandeur avait appelé le grille-planète final, il y aura simplement à manifester sur ce monde ce que vous êtes réellement, votre liberté, vos choix. Vous ne pouvez donc aujourd’hui rejeter ce qui se déroule en vous, que cela soit aussi bien au niveau du corps et de son vieillissement, que cela soit aussi bien au niveau de vos liens et de vos attachements.

Chaque jour, chaque minute, éveillé ou pas, l’ensemble des frères et sœurs de la terre se trouvera face à cela, même s’il n’arrive pas à l’expliquer. Allez vers ce qui ne résiste pas, acceptez l’Évidence même si la Lumière n’est pas vue, acceptez l’inéluctabilité de votre condition humaine dans ses versants les plus denses comme les plus légers.

Il y a donc un mécanisme qui se joue aujourd’hui, qui va donc permettre l’apparition du corps d’Êtreté, le dévoilement de la Lumière en totalité, l’arrivée des signes célestes ainsi que de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres. Bien sûr et comme toujours cela se joue avant tout en vous. Vous ne pouvez donc, au niveau de ce qui vous est donné à voir ou à vivre à l’extérieur de vous, accuser quiconque ou quelque circonstance que ce soit, ni même le hasard. Tout, aujourd’hui, si je peux dire, est complètement déterminé et dans le déterminisme. Et même si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je dis, même si vous regimbez, l’expérience de votre vie vous montrera très vite la réalité de ce que j’affirme.

Le temps est à la Liberté, il n’est pas au libre-arbitre, au libre choix. Il vous reste à accueillir le déterminisme de votre Lumière quel que soit, si je peux dire, votre devenir final après la Libération effective et l’Ascension de la Terre. Ceci ne veut pas dire que les choses sont figées en l’état au niveau d’éventuelles souffrances ou manifestations dans vos vies qui vous semblent douloureuses, pénibles, difficiles, je veux dire simplement par là que les moyens de lutte ou de réaction habituels auront de moins en moins cours, vous obligeant, si je peux dire, à reconnaître la Lumière et à vivre la Grâce et son action, sa guérison, et sa transmutation.

Pour cela je vous ai donné les étapes, et d’autres Anciens et Étoiles vous ont expliqué un certain nombre de choses en vous donnant des repères. L’ultime repère, aujourd’hui, n’est pas de savoir pourquoi vous avez telle douleur à la tête, pourquoi vous avez telle douleur articulaire, même si bien sûr il est toujours possible de retrouver une cause au sein de ce monde, par rapport à la douleur, par rapport à une souffrance – elle existera jusqu’à la fin –, mais de bien comprendre et de bien vivre l’effet de la Lumière et de la Grâce sur tout ce qui peut vous apparaître comme résistant, douloureux, ou contraire à la Paix. Vous ne pouvez plus lutter contre, vous ne pouvez qu’acquiescer à la Lumière et laisser la Lumière s’occuper de ce dont elle a à s’occuper, afin de manifester pleinement l’état de Grâce, non plus seulement dans vos espaces intérieurs d’alignement ou lors de certains moments, mais bien de manière quasi permanente. Certains d’entre vous, d’ailleurs, et cela a été dit je crois, vivent des moments d’extase totalement indépendants des circonstances, totalement indépendants de vos rencontres avec vous-même, avec vos frères et sœurs ou avec les peuples de la nature que certains d’entre vous perçoivent de plus en plus clairement.

Tout ceci, au-delà de l’expérience et de vous rapprocher de l’affermissement de votre cœur, est avant tout de vous permettre de vivre, si ce n’a pas déjà été le cas, l’Abandon total à la Grâce, l’Abandon total à la Lumière, ce qui a été nommé, je crois, « le sacrifice », et en définitive ce sacrifice est simplement le sacre de l’Éternité et le retour de la Lumière et de la Matrice Christique. Tout ce que vous pourrez observer à la surface de ce monde, chez l’ensemble de nos frères et sœurs incarnés, se déroule en vous. Il est donc vain de vouloir juger, il est donc vain de vouloir maintenant se transformer ou s’améliorer, il est plutôt temps d’accueillir la Lumière et d’en faire une forme d’action de Grâce ou de prière perpétuelle qui vous alimentera depuis votre Coeur-centre, en chaque partie de votre cœur, de votre corps, et aussi de votre conscience.

Ceci n’est pas un défi à proprement parler, je dirais même que cela est extrêmement simple. Il vous reste en quelque sorte à laisser tomber l’ensemble de vos habitudes, non pas pour vivre une anarchie, non pas pour vivre le désordre, mais bien plus pour laisser le rythme de l’Intelligence de la Lumière rythmer votre vie, votre corps, votre conscience et votre éternité. Cette reddition complète à la Lumière représente non seulement la Fluidité de l’Unité, non seulement l’accueil de la Lumière-Christ en totalité, mais surtout la découverte de votre éternité ici même dans la chair, bien au-delà des simples contacts ou des simples vibrations, que cela soit avec Marie, que cela soit avec un dragon, un elfe, ou avec vous-même, ou avec un autre frère et sœur.

Ce Face-à-Face, comme cela a été dit, ce seul à seul, est l’ultime moment de solitude si je peux dire. C’est celui où vous lâchez réellement tout ce qui vous est connu. Votre corps est le lieu d’expérience de cela ; que vous ayez vingt ans ou que vous ayez quatre-vingts ans ne change strictement rien au processus. Il n’est pas plus aisé, jeune, et plus ardu, âgé, ou l’inverse, il est le même chez exactement tout le monde. Bien sûr, la différence est ensuite flagrante selon ce qui a été nommé votre assignation vibrale et votre co-création consciente.

Le masculin sacré est ainsi. Il n’est pas l’émanation, il n’est pas la Source, mais il est la manifestation. Couplé au féminin sacré, vous le savez, cela rejoint l’Androgyne Primordial. C’est le moment où tout ce qui était encore vivant et présent en vous, et concernant l’éphémère, n’a plus de rôle, n’a plus de fonction et n’a plus aucun intérêt. Cela ne vous désintéressera pas de la vie, bien au contraire, et vous rendra encore plus vivant, si je peux dire, encore plus joyeux, encore plus léger. Les seuls moments de lourdeur que vous pouvez éprouver, que cela soit dans une pathologie, dans le vieillissement du corps, dans les cicatrices affectives ou émotionnelles non encore éliminées, ne sont rien. Même si elles sont de plus en plus sensibles à votre conscience ordinaire, reconnaissez et essayez de laisser la Lumière œuvrer, laissez se dérouler, laissez le Christ, laissez Mikaël parvenir jusqu’à vous et émerger de votre corps et de votre conscience profonde, comme cela se passe dans votre ciel et sur cette terre.

Ceci est le garant de votre adéquation à l’Éternité, ceci est le garant de la manifestation intégrale de l’Amour inconditionné à la surface de ce monde. L’Intelligence de la Lumière n’a pas besoin de votre personne, l’Intelligence de la Lumière n’a pas besoin de vos réflexions, elle n’a pas besoin de votre mental ni de vos émotions, elle n’a pas besoin de reproduire des rituels quotidiens ; elle s’adapte de plus en plus à ce qui peut se produire. Au sein de la spontanéité, au sein de l’innocence et de l’Enfance, c’est exactement ce qu’il se produit. Tout devient évident, tout devient facile, même s’il y a traumatisme, même s’il y a douleur.

La transcendance et la transmutation alchimique est exactement ce qui se vit en chacun de vous. Et bien sûr, le résultat apparent n’est pas le même en fonction de ce que j’ai dit, mais la finalité ultime est exactement la même pour chacun. Je ne reviendrai pas là-dessus, cela est directement relié au Serment, à la Promesse, et à tout ce qui vous a été dévoilé depuis de nombreuses années.

Il est temps maintenant de passer à la pratique. Non plus seulement une pratique vibratoire ou une pratique énergétique ou de conscience mais une pratique quotidienne et permanente, à chaque souffle, à chaque fois que vous rencontrez quelque chose, à chaque fois que vous rencontrez quelqu’un, à chaque fois que vous vous rencontrez vous-même. Si vous faites le premier pas, alors la Lumière fera dix pas. Au fur et à mesure que vous lâchez ce qui vous tient encore ici-bas, au fur et à mesure vous réaliserez la Lumière en manifestation, en votre vie au sein de ce monde.

Pour cela, il faut déjà abandonner l’idée que la Lumière va pouvoir guérir ce que vous voulez. La Lumière guérit ce qu’elle veut et non pas ce que votre personne a décidé. C’est en acceptant ce principe que vous verrez ce qui vous gêne disparaître, en quelque sorte, automatiquement du champ de votre conscience. Même si cela n’a pas disparu du corps, même si la souffrance est encore présente, elle ne sera plus vécue de la même manière parce que la préséance de la Lumière sera telle qu’il ne pourra plus y avoir d’ambiguïté quant à ce qui se déroule en vous.

Ainsi s’établit la paix éternelle, ainsi se nettoie la Maison afin de garder la Demeure propre pour accueillir le Christ. C’est votre disparation maintenant qui est de plus en plus appelée par la Lumière elle-même. Certains d’entre vous peuvent d’ailleurs en vivre les inconvénients, cela a été expliqué, que ce soit les oublis, les pertes de mémoire, la perte de repère d’identité, la perte de repère spatial ou temporel. Même si cela peut être déroutant au sein de ce monde pour ceux qui ont encore une vie très active, ou impliqués dans le fait d’élever des enfants, dans le fait de s’occuper de parents, toutes activités qui jusque-là pouvaient encore se faire de manière naturelle et morale, si je peux dire, disparaît. Parce que la Lumière, comme je l’ai dit, ne fait plus maintenant dans la demi-mesure. Elle vous veut entièrement parce qu’il n’y a plus de temps réduits, il n’y a plus d’espérance à observer, mais simplement à vivre la Libération qui est en cours et l’Ascension de la Terre.

Il y a en chacun de vous cette possibilité. Quoi que vous soyez, quoi que vous pensiez être, en quelque endroit que vous vous situiez, la Lumière a des pouvoirs maintenant de transmutation. Cette transmutation est alchimique. Elle concerne, comme je l’ai dit, aussi bien votre ADN que la totalité de vos cellules et dépasse largement le cadre des processus vibratoires d’établissement du corps d’Êtreté ou d’éternité. C’est la conscience ordinaire et le corps de chair qui en vivent maintenant les effets, et cela correspond totalement à la disparition totale des couches d’isolement ou des franges d’interférence qui empêchaient jusqu’à présent de vivre, je dirais, le concret physique, matériel de la Lumière.

Votre matière, votre corps, s’illumine de l’intérieur. Ceci se produit à chaque minute, que vous en ayez conscience ou pas. Bien sûr, ceux d’entre vous qui perçoivent les énergies, qui perçoivent les vibrations, en ont peut-être une acuité plus grande, mais il en est de même chez chacun, même sans le ressenti vibratoire, et maintenant même sans l’activation des Couronnes radiantes, même sans la présence du chant de l’âme et même sans Canal Marial, même sans avoir vécu la moindre perception multidimensionnelle. Le théâtre des opérations, si je peux dire, est maintenant le corps physique.

De la même façon que Mikaël œuvre en vos cieux, il œuvre en vous afin d’accélérer et de faciliter votre Liberté et votre Libération, encore une fois quelle que soit votre destination au sein des Demeures du Père. Reconnaître cela, acquiescer à cela, c’est vraiment montrer à vous-même et à votre conscience que vous êtes les dignes enfants de l’Un, les dignes enfants ayant accompli la totalité de ce qui était à accomplir en cette ultime vie au sein de la Terre, en tout cas dans cette dimension.

Au fur et à mesure que vous acquiescerez à cela, vous constaterez que non seulement la paix grandit, mais aussi la paix du corps, quelles que soient ses souffrances, quelles que soient ses manifestations. Votre conscience ne sera plus, et de moins en moins facilement, accrochée au corps, ce qui ne veut pas dire que vous fuirez ce corps, bien au contraire, cela veut dire que vous serez simplement en adéquation avec l’Esprit du Soleil, avec le Chœur des Anges, et avec votre propre éternité.

Le Commandeur, il me semble, voilà peu de temps, avait insisté sur les modifications physiologiques et en particulier de votre mode alimentaire. Il vous avait dit que de plus en plus vous pouvez être nourris par la Lumière. Cela est tout à fait vrai. Certains d’entre vous le vivent, et d’autres non, mais à un moment donné cela deviendra évident. Ceci n’est absolument pas une privation ou un désordre mais participe, par l’Intelligence de la Lumière, à votre vécu dans les moments de stase où nul besoin physiologique ne pourra, si je peux dire, déranger la révélation du Serment et de la Promesse en totalité. Il ne tient donc en quelque sorte qu’à vous, aujourd’hui, d’acquiescer et de dire « oui » à la totalité de la Lumière, encore une fois quel qu’en soit le prix pour la personne à payer, parce qu’il n’y a personne à rétribuer si ce n’est récupérer votre éternité qui a toujours été là maintenant.

Cette étape est une étape qui peut effectivement être remuante, surtout pour ceux d’entre vous qui demeurent, par obligation sociale ou morale, ou affective, contraints dans des formes d’enfermement. La Liberté pourra être vécue maintenant et dorénavant, même dans ces circonstances que vous pouvez vivre comme enfermantes. Vous comprendrez à ce moment-là que la vraie Liberté n’est pas dans le fait de quitter ceci ou cela mais bien de vous trouver vous-même en totalité. Là est l’Intelligence de la Lumière et de la Grâce, quoi que puisse en dire ce qu’il peut vous rester de personne, d’émotions, d’affects, ou de douleurs au sein du corps.

Ceci correspond en totalité aussi à ce qui a été expliqué à propos de la Légèreté, de la Bienveillance, de la Transparence, de ce que j’ai pu vous dire moi-même sur l’humilité et la petitesse, sur la Voie de l’Enfance. Toutes ces choses qui jusqu’à présent pouvaient peut-être parfois encore, indépendamment de la vibration, sembler assez loin de votre vécu, se réalisent aujourd’hui en vous. Ainsi donc vous avez les repères, il ne tient donc qu’à vous de relâcher les derniers éléments qui vous semblent non résilients, qui vous semblent faire obstacle à votre éternité.

Retenez que vous ne pouvez plus modifier, par une aide extérieure, tout cela. Bien sûr l’autoguérison est toujours possible, et notre aide vous est toujours acquise, plus que jamais. Mais même notre aide, quand elle se manifeste, ne sera qu’une impulsion et une injonction à toujours vous tourner encore plus vers le Cœur du Cœur. Et c’est pour cela que nous continuons à agir de différentes façons quand vous nous appelez. Même si cela ne semble pas être efficace, par exemple sur une douleur, vous constaterez que le mode d’action se fait alors directement par la conscience éclairée, sans aucune intervention de votre part. La capacité de dépassement et de transcendance n’est plus liée à un apport de Lumière. Qu’ils viennent du ciel, qu’ils viennent de la Terre, qu’ils viennent de Sirius, qu’ils viennent de la Source, qu’ils viennent du Soleil, qu’ils viennent d’un frère ou d’une sœur, qu’ils viennent des peuples de la nature, ils sont là maintenant à la fois pour vous aider mais surtout pour vous permette de stabiliser l’Éternité et de laisser enfin le Christ être ce que vous êtes.

Retenez que chaque occasion et chaque circonstance sera de plus en plus affutée et aiguisée pour vous amener au Cœur du Cœur. Quelles que soient les apparences, quels que soient vos ressentis par rapport à telle souffrance ou telle douleur, ne vous arrêtez pas à cela. Laissez la Paix, laissez la Joie, laissez le Christ, laissez œuvrer ce qui doit œuvrer. Vous n’aurez même plus le temps, le plus souvent, si vous êtes dans cet acquiescement, de demander consciemment une aide ou une guérison. Elle se produira dès l’instant où vous vous pencherez sur votre éternité, d’une façon ou d’une autre. Que cela soit par un alignement, que cela soit par une prière, par une méditation, par une aide extérieure, fut-elle de votre monde dans la chair ou fut-elle des peuples de la nature, ou encore des peuples invisibles des plans multidimensionnels.

Tout vous invite en définitive au Face-à-Face, seul à seul, afin de conscientiser et de vivre que vous n’avez en définitive jamais été seul, et de vivre en définitive que l’ensemble de la Création se déroule en vous et dans votre conscience, vous faisant réaliser ce que nos frères orientaux et nos sœurs orientales disent depuis tant de temps concernant ce monde et votre existence : qu’il est Illusion, qu’il est Maya. Et pourtant, pour beaucoup d’entre vous encore jusqu’à aujourd’hui, c’est la seule réalité qui vous était accessible, et qui vous était visible et concevable.

Ce qui arrive aujourd’hui est totalement inconcevable, même si vous l’avez conscientisé, même si vous l’avez espéré, même si vous l’avez redouté. Nul ne connaît la date, cela vous le savez, mais la date est maintenant. Il n’y a plus à attendre quoi que ce soit ou qui que ce soit. Votre vie d’ailleurs deviendra une forme de Dévotion permanente, comme cela a été expliqué il y a peu de temps concernant le yoga de la Dévotion. La Dévotion à la Lumière est un acte de disparition dans la Lumière, c’est un acte d’amour que la personne peut qualifier d’insensé ou de fou - parce que l’Amour est fou par rapport aux critères de la raison, par rapport aux critères de ce monde -, vous faisant découvrir ce qui est la vraie Vie, non pas la vie entre la naissance et la mort mais la Vie en Christ ou la vie éternelle.

Réalisant cela, en faisant le premier pas vers cela, par l’expérience de votre vie même, par l’expérience de votre corps, par l’expérience des peurs résiduelles, vous constaterez avec de plus en plus d’évidence que ceci est la seule vérité. Qu’il ne peut exister d’autres superpositions de vérité, qu’il ne peut exister de moyens de se protéger, de se prémunir ou de changer quoi que ce soit à ce qui est.

Ceci représentera une défaite totale pour la personne et ses croyances, mais une victoire inouïe pour ce que vous êtes en vérité. Les deux sont là, ce qui explique aussi vos va-et-vient, vos fluctuations qui ne sont plus liées à l’orgueil ou l’ego spirituel, qui ne sont plus liées à des erreurs, qui ne sont plus liées à vos jeux de conscience, mais qui est intimement lié et causé par l’Intelligence de la Lumière et de la Grâce. Accepter et reconnaître cela, c’est faire l’ultime pas qui vous sépare de la Libération.

Ainsi est la Grâce de la Lumière en ces temps particuliers. À vous de vous reconnaître, à vous de faire cet ultime pas. Les grâces alors abonderont, bien plus que celles que vous avez pu vivre jusqu’à présent dans l’amélioration ou la sédation, ou la disparition d’un trouble quel qu’il soit. Le Christ avait d’ailleurs déjà dit : « Remettez-lui tous vos péchés, toutes vos faiblesses ». Là est la preuve non pas de la soumission à la Lumière mais de la vraie Liberté retrouvée. Bien sûr, la personne appellera cela toujours une soumission ou une perte du libre-arbitre, mais il n’en est rien.

Aujourd’hui vous êtes face au déterminisme total de la Lumière et du respect de votre Liberté essentielle en tant qu’âme et en tant que conscience. Voir cela, c’est voir la Vérité nue. Voir cela et le vivre, c’est devenir le Christ, sans limite, sans prétention, et sans volonté personnelle. Là se trouve la source réelle concrète et objective de tous les ressourcements, de tous les bien-être, et de la Vérité. C’est à cela que vous ne pourrez jamais échapper, et de moins en moins chaque jour qui passe, chaque heure qui passe, dans les temps ultimes de la Terre qui égrène son calendrier.

Il existe bien sûr d’autres choses concernant la Terre et l’Eau en tant qu’Éléments, mais je laisserai les deux Melchisédech suivants s’exprimer par rapport à cela. Il m’a été donné néanmoins un peu de temps, en termes terrestres, pour répondre aux questions, non pas personnelles et individuelles mais bien plus en rapport avec le processus collectif que je viens de redévelopper pour vous, selon mon point de vue.

… Silence…

Question : l’année prochaine sera la 33ème année depuis le début de l’émission de l’Ultraviolet en 1984. Vous qui êtes si proche du Christ, le nombre 33 vous parle-t-il et y aurait-il un symbole ?

Bien-aimé, ce que tu nommes le symbole, la logique du symbole, correspond typiquement aux forces Lucifériennes. L’Amour ne s’embarrasse pas de cela. L’Amour est direct et spontané, il ne fait appel à aucune logique, à aucun symbole, à aucune raison. Tu ne pourras jamais disparaître comme cela. Abandonne les symboles, nul ne connaît la date. Vouloir compter en nombre, même si les nombres sont et demeurent importants, n’a rien à voir avec l’Amour ni avec la Liberté, et encore moins avec la Libération.

Tu peux jouer avec les nombres, cela s’appelle la numérologie d’ailleurs, donnant des éclairages parfois pour la personnalité ou pour l’âme, mais qui n’a strictement rien à voir avec la Liberté. La Liberté ne peut pas s’encombrer de dates, d’évènements ou d’anniversaires, même si bien sûr vous avez tous repéré qu’il existe depuis toujours sur la terre, des moments où les énergies, si je peux dire, sont plus fortes ou plus présentes, dans des périodes très connues, qu’ils soient liés aux cycles naturels ou à des fêtes dites religieuses, mais rien de tout cela n’est la Liberté. Il n’est plus donc temps de calculer en temps, en heures, en jours, en années, ni même de se référer à de l’existant. Il vous faut même, dans votre déterminisme de Lumière, abandonner tout cela. Redevenir comme un enfant, c’est accepter l’instant présent. Tant qu’il y a réflexion sur un évènement quel qu’il soit, tant qu’il y a une interrogation en toi, si ce n’est pas vu, cela ne correspond qu’à une poursuite des éléments dissociants et séparants de ce monde.

L’Amour n’a pas besoin de symboles, l’Amour n’a pas besoin d’être compté ou décompté, il est éternel. Vous n’avez plus besoin de vous appuyer, comme ce fut le cas pour nombre d’entre vous, sur ces outils-là. L’Esprit est libre, l’Esprit ne compte pas, l’Esprit ne connaît même pas la date ni d’aujourd’hui, ni de l’année prochaine, ni même des Noces Célestes.

Ce changement de paradigme, cette transsubstantiation qui se produit, ne peut plus être raccroché à quoi que ce soit. Là est la spontanéité de la Lumière et de votre Liberté. Vouloir se raccrocher, se rassurer, avec le connu, avec l’existant, avec les éléments de ce monde, ne vous sert maintenant strictement à plus rien, comme vous allez le constater si ce n’est déjà fait. Au plus vous chercherez à vous raccrocher, à vous maintenir sur une histoire, sur un symbolisme, sur des acquis énergétiques ou vibratoires, au plus vous résistez.

Saisissez bien que la Lumière vous montre maintenant, si je peux dire, vos derniers travers, vos dernières erreurs qui ne sont pas de votre fait, ni même de l’enfermement, ni de personne d’autre, mais qui sont purement conjoncturelles aux conditions de votre vie sur cette terre. C’est le moment où il faut maintenant lâcher tout ce que vous pensez tenir car quoi que vous pensiez tenir, quoi que vous pensez encore tenir, c’est cela qui vous bouche la vue intérieure. C’est le mental qui cherche comme toujours à se raccrocher à une énergie, à un symbole, à une histoire. L’Amour est libre. Il n’a que faire des histoires, et encore moins des symboles. L’Ultime vous avait précisé il y a peu de temps, au-delà de toute entité consciente, qu’il était à la fois le symbole et le diabole. Il est donc au-delà de cela. La Vie est libre. L’Intelligence de la Lumière est reliance, elle ne sera jamais logique ou explication.

Dans les expressions populaires, quand vous dites « comprendre », quand vous dites « saisir », cela montre bien que vous n’êtes pas libre.

Vous n’êtes plus dans les temps des débuts, si je peux dire, de l’apparition de l’Esprit saint comme tu en as fait état, en 1984. Vous n’êtes plus non plus dans la période des Noces Célestes. Dans le temps qui a été accordé par la Grâce de la Lumière entre 2011 et aujourd’hui, tout cela s’est peaufiné, permettant à un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs incarnés d’approcher de la Libération. La Lumière vient vous demander, comme l’a fait le Christ : « Es-tu prêt à mourir ? », « Es-tu prêt à laisser les morts enterrer les morts ? », « Lève-toi et suis-moi.». « Suis-moi » ne veut pas dire suivre une personne, une idée. Elle ne demande aucune autre adhésion que d’être vous-même le Christ.

Celui qui vit l’Amour, et qui n’expérimente pas seulement l’Amour par moments, laisse tout arriver. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas capable de réactions, cela veut dire qu’il a mis l’Amour devant et qu’il attend toujours de voir ce que la Lumière veut de lui dans ce qui lui est proposé à vivre. Là est l’ultime reddition. C’est une reddition sans condition, c’est pour cela que ça été appelé un sacrifice. Cela a été illustré par un certain nombre d’étapes qui pourraient aujourd’hui s’appeler « la Crucifixion », qui survient juste avant la Résurrection. Tant que vous n’avez pas perdu toutes vos illusions, toutes vos connaissances, tout ce à quoi vous tenez, vous n’êtes pas libre. Il demeurera toujours en vous le besoin de vous prémunir, au sein d’une personne qui en ayant vu la Lumière, ne peut pas vivre la Liberté. Je vous rassure toutefois, parce que la Liberté vous est déjà acquise, mais dans un déroulement temporel qui n’est pas exactement le même pour chacun de vous.

Comme cela a été dit d’un autre côté par le Commandeur lui-même, l’approche d’Hercobulus se fait en fonction de ce qui est rencontré sur sa route, ce qui veut dire une vitesse variable, ce qui veut dire un déplacement qui n’obéit pas du tout aux lois habituelles de la physique. C’est l’ultra-physique qui se manifeste maintenant. La Lumière, elle n’a que faire de ce qui est éphémère. Au sein des mondes multidimensionnels, même si un corps donné peut être périssable, le corps d’éternité, le corps d’Êtreté, est lui éternel. Il n’y a donc pas les mêmes conséquences que pour vous en ce monde où vous avez été privés de votre filiation. Il y a juste réveil de celle-ci, conscientisation de celle-ci, et Abandon, ou non, à la Lumière.

L’écran de votre conscience dans ce Face-à-Face et ce seul à seul, vous donnera à voir de plus en plus clairement les éléments en présence, si je peux dire, afin que vous ayez le sourire de vous-même dans vos travers et dans vos enfantillages qui vous empêchaient d’être des enfants.

Le masculin sacré, comme cela vous a été dit, est l’émanation de la Lumière dans un sens intérieur-extérieur. Mais il vous a été aussi dit qu’il n’y avait ni intérieur ni extérieur. Il y a donc un mouvement d’aller et de retour, de la même façon que l’Esprit saint est descendu jusqu’à vos pieds et que l’Onde de Vie est remontée. Il y a un mouvement d’aller et retour, en quelque sorte, jusqu’à ce que vous voyiez qu’il n’y a ni aller ni retour.

… Silence…

Dans cette disparition, d’ailleurs, de l’intérieur et de l’extérieur, ou en tout cas de la barrière ou la limite qui vous semble exister encore entre votre personne et le monde, vous dire que le monde est à l’intérieur ne suffit à le vivre tant que vous-même n’êtes pas allé dans la manifestation de votre Lumière en totalité à l’extérieur de ce monde. C’est ce mouvement de retour en quelque sorte, ou d’extériorisation, qui met fin au mouvement lui-même au sein de la Demeure de Paix suprême.

… Silence…

Question : les retournements successifs que vous avez appelés tournicoti-tournicota peuvent-ils être très rapides ou c’est plutôt des choses beaucoup plus lentes et globales?

Elles deviendront pour la majorité d’entre vous de plus en plus rapides, de plus en plus fulgurantes. Il en est de même pour les douleurs pouvant apparaître, ou les picotements ou les chaleurs pouvant apparaître à l’emporte-pièce. S’il vous semble être affecté par un élément contraire à la Lumière, rappelez-vous que c’est toujours une invitation non pas à vous juger ni à accuser quiconque mais à encore plus laisser l’Intelligence de la Lumière émerger. Là est le rôle du masculin sacré.

Alors il était évident qu’étant baigné dans le masculin patriarcal avec toutes les implications, que cela soit sur la sexualité, sur les professions et sur l’ordre de préséance, il est évident que cela ne peut pas s’éteindre, à moins d’être libéré totalement. Cela ne s’éteindra que par la Grâce de la Lumière, et dans ces cas où il y a résistance, alors il peut vous sembler ne pas du tout être dans la fulgurance mais bien plutôt dans quelque chose qui vous dérange de plus en plus et que vous voyez avec de plus en plus d’acuité. Là aussi, même si vous ne le réalisez pas encore, c’est une invitation de la Lumière à cette reddition totale. Il n’y a pas à chercher autre chose que cela, quelles qu’en soient les causes, quels qu’en soient les tenants et les aboutissants.

… Silence…

Question : vous avez dit au début de votre intervention que certains d’entre nous avaient une mission spécifique. Pouvez-vous développer?

La seule mission que vous ayez, quels que soient vos rôles passés, quelles que soient vos fonctions actuelles et quel que soit votre devenir, est toujours la même pour chacun de vous : accueillir le Christ. Il n’y en a pas d’autre. Bien sûr, pour certains d’entre vous, la révélation des lignées par exemple peut se faire. Pour certains d’entre vous, un certain nombre de processus vibratoires peuvent se mettre en branle. Mais retenez, au-delà de toutes les émergences et manifestations, que la seule finalité ultime, même si votre devenir est différent, ne tient pas à votre mission mais à l’accueil de ce qui se déroule. Votre certitude ne peut venir que de là.

Question : en relation avec la Nouvelle Eucharistie et l’accueil du Christ en notre cœur, vous avez parlé d’une transformation de notre sang. Pouvez-vous développer?

Bien-aimé, cela est réservé à un alchimiste célèbre qui vient vous rencontrer. Tout ce qui concerne la signification de l’alchimie ou de la transsubstantiation, le passage du connu à l’Inconnu, sera précisé par notre alchimiste, si je peux dire.

… Silence…

Question : qu’en sera-t-il des autres « nous-mêmes » étant dans des univers parallèles ou dans d’autres dimensions ?

Cela sera différent en fonction des différentes possibilités qui peuvent se manifester en votre devenir. Les dimensions parallèles et les vies parallèles au niveau des boucles temporelles n’auront plus lieu d’exister, elles disparaîtront en même temps. En ce qui concerne les aspects multidimensionnels, cela rejoint ce qui vous a été déjà expliqué concernant votre demeure d’Éternité où il n’y a pas de différence entre telle ou telle dimension, telle ou telle forme, et avec l’Absolu. La Liberté sera effective.

Encore une fois, il n’y a pas de réponse toute faite puisque c’est un cas particulier à chaque fois, mais qui sera en accord total avec votre devenir et avec votre manifestation en ces temps particuliers de la Terre.

… Silence…

Question : pouvez-vous nous aider à affiner notre compréhension de la volonté de bien, le bien, la Bienveillance, le pardon ?

Tout ce qui vous a été développé durant ces Chroniques des Melchisédech et avant, aujourd’hui le seul lien, c’est le sacrifice. Redevenir Un, redevenir le Christ, et la Bienveillance sera spontanée. La Bienveillance n’est pas la volonté de bien. Elle ne dépend d’aucune volonté, elle ne dépend que de l’état de votre cœur. Parce que si votre cœur résonne au Christ, si le Christ est en vous, si la Couronne radiante fonctionne, la Bienveillance est votre naturel. Il n’y a même plus de nécessité de ce qu’il vous a été spécifié comme étant l’intention. La seule intention est la Lumière et l’Amour, il n’en existe aucune autre, et en chaque circonstance de votre vie, comme en chaque évènement de votre vie, seul cela est sur le devant de la scène. Ainsi est la Grâce.

Mais retenez que la Grâce n’est pas faite pour satisfaire votre personne mais pour satisfaire l’Éternité que vous êtes - afin de faire disparaître la personne. C’est bien le processus de dissolution ou de transsubstantiation qui est à l’œuvre, et dans sa phase finale.

… Silence…

Question : sentir la Croix à l’intérieur du corps depuis le début de votre intervention est-ce lié à cette notion de sacrifice ou de rencontre du masculin et du féminin sacré ?

Ma Présence, effectivement, se trouve de plus en plus en vous, et cette perception est liée au Christ, pas seulement à ma Présence ou à ta Présence, parce que quand nous nous réunissons par le cœur, alors le Christ est présent. Et dans cette phase particulière, le Christ vient te demander si tu veux l’épouser, comme cela avait été expliqué. Simplement maintenant, ce n’est plus simplement un acte de conscience pour certains, mais ça s’inscrit dans la chair, dans le corps. Cela pourrait être appelé des stigmates invisibles, et pourtant bien réels.

Et plus je reste là avec vous, plus vous restez à me lire et à faire le Silence, plus ce genre de manifestation peut arriver.

… Silence…

Soeurs et frères sur la Terre, il est peut-être temps maintenant que je rentre en votre coeur. Je vous dis à bientôt.

Accueillez tout l’Amour inconditionné qui est vôtre et qui est mien, et qui est ce que nous sommes. Ceci est ma façon, en ce jour, de vous saluer et de vous reconnaître.

… Silence…

À bientôt.

(*) Ndr : les deux espèces sont le corps et le sang du christ représentées lors des messes catholiques par le pain et le vin.