SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

16 mars 2016

O.M. Aïvanhov – Mars 2016 – Partie 4

Source: lestransformations 
Omraam Mikaël AÏVANHOV

Clarifications 4ème partie


Eh bien chers amis, reprenons où nous en étions arrêtés, et poursuivons afin d’achever un peu les clarifications que j’ai tenté de vous donner, n’est-ce-pas ? Alors j’écoute à nouveau les questions, qu’elles soient orales ou écrites.

Question : après la stase, quels sont ceux qui vont sur les Cercles de Feu, ceux qui partent dans les vaisseaux et ceux qui restent sur la terre ?

Eh, je vais pas passer en revue les sept milliards de consciences qui sont sur la terre. Ceux qui vont sur les Cercles de Feu vont recevoir un enseignement Vibral qui va leur permettre de récupérer entièrement leur Êtreté et leur mobilité, si je peux dire, dans les différentes dimensions. Ceux qui affrontent les 132 jours après la stase seront ceux qui auront à épurer, quel que soit leur devenir, un certain nombre d’éléments avant de retrouver la Liberté. Ceux qui vont dans les vaisseaux, ça dépend s’ils y vont les pieds devant ou s’ils y vont debout bien sûr, hein ? Parce que ceux qui y vont les pieds devant, c’est surtout la nourriture. Ça veut dire que là y a plus personne à part des corps à manger, pour certains qui les mangent.

Ceux qui y vont debout, je l’avais déjà dit, c’est ceux qui vont en 3D unifiée pour vivre paisiblement, si je peux dire, leur vie. Et ces êtres-là sont gardés avec leur corps parce qu’ils ont quelque chose à transmettre, qui peut être utile à la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, par exemple sur Arcturius, sur Véga ou sur d’autres systèmes solaires. Afin de délivrer, si vous voulez, leurs mémoires avant d’être libérés, c’est-à-dire que ce qu’ils ont accompli, et qui représente un intérêt dans la libération des mondes à libérer, se retrouve, comment dire, utilisé si je peux dire, au niveau de ce qu’ils ont compris, vécu et assimilé au sein de ce monde.

Mais je peux pas vous dire où vous irez. Vous pouvez vous en douter selon ce que vous vivez en ce moment, mais ça n’a aucune espèce d’importance. Rappelez-vous, que vous finissiez dans les frigos des Dracos, que vous soyez avec des Lions sur Arcturius, que vous soyez sur un Cercle de Feu, ou que vous viviez la tribulation des 132 jours dehors, si je peux dire, n’a aucune incidence sur la Liberté finale et le grille-planète final.

Donc, y a pas à se préoccuper de savoir si vous serez sur les Cercles de Feu ou dans les frigos des Dracos, ça n’a aucune espèce d’importance. Parce que gardez le but, la finalité, qui est la Liberté inconditionnelle que vous avez retrouvée, quel que soit le devenir de ce corps, de l’âme si elle existe et de votre fait d’être libéré vivant, où là, vous pourrez aussi bien être sur les Cercles de Feu, par exemple, que de servir de nourriture aux Dracos - pas vous mais ce corps -, ou encore être dans le service à l’autre, si je peux dire, durant les 132 jours. Chaque position, après la stase, dépend pas de votre devenir mais de l’utilité en tant que ancreur, semeur de Lumière et être libéré, dans les différents plans et les différents scénarios possibles. Donc, je peux pas vous détailler.

C’est pas ceux qui ont eu les meilleurs bons points et le meilleur classement qui vont sur les Cercles de Feu, comme on pourrait par exemple l’imaginer. Ce n’est pas non plus ceux qui servent aux Dracos de nourriture qui sont les plus matérialistes, ça n’a rien à voir. Simplement nous savons, parce que nous l’avons… pas moi personnellement mais certains acolytes et compères des Melchisédech, ont libéré d’autres systèmes déjà et connaissent les procédures de libération dans les phases dernières, si je peux dire, du processus de Libération et d’Ascension. Donc je peux pas aller plus loin dans les réponses. Maintenant votre emplacement, finalement, ne concerne que une période extrêmement brève par rapport à votre vie, et qui correspond donc à la réalisation, si je peux dire, de ce qui est à réaliser avant le grille-planète final.

L’assignation vibrale ne correspond pas à être sur un Cercle de Feu ou être dans un frigo, ou dans un vaisseau arcturien ou végalien, l’assignation vibrale concerne ce qui survient après le grille-planète et pas avant, ce que j’avais appelé à l’époque le grille-planète final. C’est le moment où le Soleil vit lui aussi sa libération totale, pas seulement des corps d’Êtreté mais du rayonnement solaire. D’ailleurs vous avez aussi, de la même façon qu’il y a des trous sur terre quand la ionosphère est déchirée, de la même façon, quand l’héliosphère est déchirée, vous pouvez constater et regarder les antécédents sur l’historique de ce qui est nommé les trous coronals du Soleil, qui vous envoient des vents solaires. C’est les mêmes trous que sur terre, simplement l’échelle n’est pas la même. Mais c’est la même incidence des forces de la Lumière sur l’enfermement du système solaire. Et quand le Soleil sera béant, avec un trou coronal qui va du pôle nord au pôle sud et de l’équateur, et qui parcourt toute la ligne de l’équateur, ça veut dire que le soleil est mûr pour sa prochaine transformation.

Je vous rappelle d’ailleurs que même les Mayas parlaient d’un nouveau soleil. Ils ne parlaient pas de nouvelle dimension mais ils parlaient de la race bleue, comme beaucoup d’enseignements dits ésotériques, et de la nouvelle race-racine, si on peut dire, de la Terre de 5ème dimension, qui n’aura plus rien à voir avec la Terre de 3ème dimension.

Autre question. Ou prolongement de celle-ci, toujours pareil, si vous avez envie de compléter oralement.

Question : quelle a été la fin de la civilisation Maya ?

Ils ont ascensionné. Du jour au lendemain ils ont disparu. Il faut pas croire les histoires qu’on vous raconte avec les sacrifices où on arrache le cœur et tout ça. C’était une portée symbolique. Bien sûr, on a retrouvé à côté de ces lieux de sacrifice, pas des cadavres mais des ossements. Mais ce qu’on vous raconte sur les Mayas, c’est qu’on sait pertinemment qu’un jour, du jour au lendemain, ils ont disparu. Ils ont ascensionné dans ce groupe particulier vers les domaines différents de vie. Et sans rupture de continuité.

Question : ils ont pu passer à travers l’enfermement ?

Je vous signale qu’il y a des endroits sur terre où - nous avions développé ça l’année précédente concernant les vortex -, où les, comment dire, les îlots de survie de 5D qui étaient représentés par les peuples de la nature en certains endroits de la terre… Donc c’était pas totalement infranchissable. Sans ça, que ce soient les Melchisédech, les Étoiles ou même Bidi, n’auraient pas pu s’échapper.

Vous avez toujours eu, et ça c’était les accords entre la Source et la rébellion archontique, et Lucifer à l’époque, qui étaient de préserver la possibilité de sortir de ce monde indépendamment de la fin d’un cycle. Et ça s’est produit pour les Mayas, ça ne s’est pas produit par contre à la fin d’un cycle qui était la destruction, la troisième destruction de l’Atlantide, il y a un peu plus de 12 000 ans. Très précisément -10 451 avant Jésus-Christ à peu près, parce que les jours n’étaient pas les mêmes.

… Silence…

Alors, tout est clarifié, à peu près ?

Je peux dire, sous forme de conclusion, même si nous allons échanger encore, j’espère que vous avez saisi et intégré que le principe de date ne tient plus debout, puisque vous êtes en plein dedans et que ça peut être à n’importe quel moment. Donc n’attendez plus. Et nous vous avions déjà parlé, en 2012, de cette notion d’attente ou d’espérance, rappelez-vous.

Aujourd’hui c’est différent. Nous vous disons de ne plus rien attendre, parce qu’il y a rien à attendre, tout est là. C’est pas parce qu’il y a un signe précis - qui correspond à la réunion des boucles temporelles -, qui est pas encore dans le ciel, que les événements ne sont pas enclenchés au niveau de la Terre, du Soleil, de la Confédération Intergalactique, et aussi de votre propre Liberté.

Profitez du temps imparti pour être en vie. Si vous avez l’impression qu’il reste des choses à résoudre, résolvez-les, que ce soit à travers le pardon, que ce soit à travers ce qu’il vous semble être indispensable de résoudre au niveau purement de la vie matérielle, ne vous occupez plus du reste. Et si vous avez la chance de disparaître, même si ça vous pose des problèmes, il vous faut répondre de manière de plus en plus affirmative à l’appel de la Lumière, parce que j’avais dit déjà que l’appel de la Lumière maintenant, devient une injonction de la Lumière à votre propre disparition. Certains d’entre vous maîtrisent la disparition dans l’alignement, les méditations, ou au moment où ils le souhaitent ; d’autres ça leur tombe dessus, et vous avez remarqué souvent en ce moment, soit ça commence dès le matin, soit vers 16-17 heures, hein, et ça se renforce. Parfois ça apparaît beaucoup plus tard dans la soirée, ce sentiment non pas de fatigue mais de plus être là, tout en étant pleinement là à un autre niveau. Mais les règles de fonctionnement habituelles de la matérialité, du corps physique, des corps subtils n’est plus tout à fait la même qu’il y a quelques mois, vous le sentez bien ça.

Donc, mettez à profit ce temps pour vraiment ouvrir tout ce qui doit être ouvert, le pardon, la grâce, pardonnez-vous à vous-mêmes, pardonnez à l’univers, pardonnez aussi aux Archontes - et surtout aux Archontes. N’oubliez pas que les Archontes aussi sont rédemptables. Et n’oubliez pas aussi que tout ceci est une scène de théâtre, un jeu, alors soyez légers. D’ailleurs, vous voyagerez léger, que ce soit pour aller sur les Cercles de Feu, que ce soit pour aller dans les frigos ou que ce soit pour rester durant les 132 jours dans l’atmosphère de la 3D.

… Silence…

Allez-y hein, profitez-en parce que c’est pas souvent que je peux rester aussi longtemps.

Question : que signifie, en cette période, d’avoir des remontées de la personnalité, de l’ordre du désir, l’impression d’avoir à mener des choix, ou des projections ?

Ça signifie qu’il y a pas à culpabiliser ou surtout ne pas croire que tu n’es pas prêt. Simplement voir les choses. Ce qui te semblait – et on a eu une question dans ce sens-là à travers la paix qui a disparu- c’est une invitation à vraiment voir cela mais ne pas être cela. C’est effectivement le voir en tant qu’observateur. C’est tout ce qu’il y a faire. Même si tu as une colère, même si tu as une grande tristesse, regarde-la. Regarde-la parce que ce n’est pas toi. Et aujourd’hui, c’est plus facile de s’en rendre compte, c’est-à-dire d’être moins emporté par les émotions, par le mental, par les réactions.

Donc c’est pas une rechute. C’est au contraire, je dirais, un éclairage encore plus vif par la Lumière Vibrale de ce qui reste encore, non pas à résoudre mais à traverser. Or tu ne peux le traverser, non pas en voulant le résoudre mais au travers de ton Éternité, c’est-à-dire dans le Cœur du Cœur, dans la transparence et l’humilité. Aucune inquiétude, et quel que soit ce qui se manifeste au niveau de la personnalité, c’est que ça doit sortir, c’est tout. Ça a pas besoin d’être analysé, ça a pas besoin nécessairement de faire l’objet d’un traitement particulier, mais ça a avant tout à être vu et traversé de la manière la plus simple qui soit, avec l’aide de ton cœur et de ce que tu es.

Donc les trucs qui remontent, à quelque niveau que ce soit, que ce soit dans des conflits familiaux, interpersonnels, dans des maladies qui peuvent revenir, des choses qui apparaissent, ne sont que des éclairages et des ajustements finaux si je peux dire. C’est justement pour te donner la preuve à toi-même que tu n’es pas ni cette personnalité, ni cette souffrance, ni cette tristesse, ni ce qui vient encombrer, si je peux dire, ta paix et ta joie. Au contraire, remerciez que cela se manifeste maintenant et pas durant les trois jours ou avant les trois jours, parce que les circonstances de conscience ne seront pas les mêmes, bien sûr.

… Silence…

Vous êtes bien silencieux, hein ? Et pourtant vous dormez pas.

Je vous rappelle aussi qu’indépendamment de vous aligner au Cœur du Cœur, vous avez toutes les aides, ici et ailleurs, que ce soient les peuples de la nature, que ce soit même la nature elle-même ; les environnements forestiers par exemple, ou marins, sont extrêmement importants dans la purification qui se joue à l’heure actuelle. Et d’ailleurs si vous êtes sensible, vous allez vous apercevoir que même si vous avez un tout autre objectif qu’un objectif spirituel ou de conscience, dès que vous êtes dans la nature, tout se pacifie. La nature vous vient en aide, et surtout les arbres et surtout la mer, l’eau, la montagne aussi bien sûr ou le désert pour d’autres, peu importe. Mais l’immersion dans la nature est presque l’équivalent de l’immersion au Cœur du Cœur, parce que la nature est guérissante, parce que les particules adamantines, bien sûr, y sont en nombre beaucoup plus important que dans vos villes, et vous allez bénéficier de cet environnement en étant dans la nature.

Respectez-vous aussi. Même si vous avez l’impression qu’il y a une émotion ou une souffrance qui surgit et qui n’est pas en accord avec ce que vous êtes réellement au fond de vous, ce n’est pas grave, laissez passer. Bien sûr si vous vous cassez le bras, si vous savez pas comment réparer un os instantanément, il vaut mieux aller mettre un plâtre quand même, hein, faut pas être idiot. Mais je parle des choses qui, vous avez tous ça en ce moment, des choses qui reviennent, qui étaient pourtant résolues ou qui s’étaient manifestées il y a longtemps, ou des choses qui reviennent au niveau comportemental, au niveau des pensées, que vous pensiez avoir réellement éliminées. C’était réellement éliminé de la personnalité mais ça coince encore pour l’ajustement final du corps d’Êtreté et pour la naissance effective du papillon. On peut dire, et je l’ai déjà dit il y a quelque temps, que la chrysalide maintenant était achevée et que c’était la déchirure de la peau de la chenille. Et certains papillons sont en train de faire sécher leurs ailes avant de s’envoler, déjà.

Donc dites-vous aussi que ce qui se déchire en vous n’est que ce qui restait de croyances ou d’idées, ou de mémoires, même si vous n’en étiez plus affecté jusqu’à présent, si ça avait disparu depuis des années. Donc mettez à profit tout ça. Vous vous apercevez aussi que des gens que vous voyiez très souvent, d’un coup vous ne les voyez plus, et d’autres que vous n’aviez pas vus depuis longtemps, qui se remanifestent. C’est des occasions inestimables, je dirais, qui vous sont proposées par l’Intelligence de la Lumière et l’état de Grâce ou l’action de Grâce, pour vous libérer définitivement, pour ceux qui croient encore qu’ils ne sont pas libres ou qu’ils ne sont pas prêts.

Question : la conscience gardera-t-elle la mémoire de ce passage sur terre où qu’elle aille ?

Aucune utilité et aucun intérêt, excepté pour ceux qui ont quelque chose à apporter, par leur expérience de vie, à la Confédération Intergalactique. De la même façon que dans ce monde, même si c’est une illusion, est-ce que vous vous rappelez spontanément de vos premiers jours, de ce que vous étiez dans le ventre de maman ou avant de venir ici, ou encore de vos vies passées ? Absolument pas. Qu’est-ce que vous voulez emmener ? Toutes les mémoires de vos vies passées, les mémoires de cette vie ? Réfléchissez bien. Est-ce que vous avez besoin d’emmener avec vous ce que vous n’êtes pas, ou ce qui n’a été que transitoire et qui n’est d’aucune espèce d’importance quand vous allez explorer votre origine stellaire ou retrouver votre origine stellaire, ou encore explorer des dimensions, et a fortiori encore plus si vous retournez dans votre Demeure de Paix Suprême, dans l’Absolu ?

La limitation ne vous est d’aucune utilité, excepté bien sûr pour ceux qui ont accepté l’infime honneur de devenir des Étoiles futures et des Melchisédech futurs. Nous avons dit que ceux-là, nous les accueillons avec beaucoup de remerciements et de gratitude parce que nous, on en a un peu marre, n’est-ce-pas ? Comme vous quoi.

Question : que convient-il de faire lorsque l’on s’ennuie profondément ?

C’est une question très vaste, ça. Qu’est-ce que tu appelles t’ennuyer profondément ? Et d’abord, identifie qu’est-ce qui s’ennuie en toi ? Bien sûr, il peut exister une forme d’ennui que les Libérés Vivants peuvent connaître, c’est-à-dire que vous savez que la vérité est ailleurs, vous avez vécu la traversée de la Lumière, vous êtes revenu, vous avez vécu, pas une initiation mais un retournement    de la conscience ou un traumatisme quel qu’il soit, ou un événement heureux peu importe, et si ça s’est produit d’ores et déjà dans les années 2012, par exemple avec l’Onde de Vie, il est évident qu’aujourd’hui, trois ans après, vous trouvez le temps long, même en étant libéré du temps. Mais la situation des Libérés Vivants qui ont vécu la totalité de l’Onde de Vie n’a rien à voir avec la situation de ceux qui ont vécu une Couronne ou aucune Couronne, ou qui ne perçoivent pas les Présences ou le Canal Marial, ni les sons.

Donc t’ennuyer profondément ne veut pas dire que tu n’as rien à faire ou que tu ne trouves rien à faire mais que quelque part, ta conscience s’est déjà retournée et l’âme a entamé le chemin de la Liberté et de sa propre dissolution. Je sais pas, si tu t’ennuies va au cinéma ou joue avec ton téléphone, ça va t’occuper. Mais ne sois pas dupe là non plus. Ou mets-toi en Samadhi, si tu en es capable et reste comme ça. Il peut pas y avoir d’ennui dans le Samadhi. Il peut y avoir une forme d’ennui, pas de la vie mais des circonstances actuelles de ce monde où vous sentez parfaitement bien, quels que soient votre âge et votre aisance affective, spirituelle ou matérielle, qu’il y a une compression qui se fait.

Mais l’ennui pareil, profond, peut vous conduire à la Lumière, parce qu’une fois que vous êtes descendu au plus bas, bah bien sûr vous ne pouvez que remonter. Et certains d’entre vous, même s’ils avaient auparavant une exaltation dans quelque chose, découvrent que cette exaltation n’arrive plus à les nourrir. C’est une invitation de ton âme à te détourner de la matière, tout en étant extrêmement présent et ça peut se traduire, dans cette phase d’oscillation - j’appelais ça les tournicoti-tournicota, le cul entre deux chaises -, ça peut donner effectivement en ce moment un ennui et le sentiment de s’ennuyer.

Je vous rappelle quand même que tout - on va pas prendre les expériences spirituelles mais on va prendre les expériences de mort imminente -, 90 % des frères et sœurs qui ont vécu des expériences de mort imminente reviennent avec, comment dire, non pas un ennui mais au contraire besoin de vivre, d’aimer et de servir, mais certains vous décrivent quand même que ici c’est l’enfer.

Beaucoup de gens qui sont revenus dans le corps, en revenant, et qui ont la conscience de ce retour après une expérience de mort imminente, disent couramment qu’ils entrent dans un cadavre. Mais parce qu’effectivement, quand vous êtes dans la Lumière ou de l’autre côté de la Lumière, dans l’Absolu, le Parabrahman, et que vous revenez dans ce corps, vous trouvez ce corps putride, même s’il est très jeune et très beau, parce que vous vous sentez enfermé dans quelque chose de froid, de compact, qui n’est pas la Vérité. Alors effectivement, dans ces cas-là, ça peut créer, comment dire, un ennui ou une nostalgie. C’est pour ça que je vous dis, quel que soit l’ennui que vous ressentez, vivez, aimez. Si vous êtes en train d’aimer vous pouvez pas vous ennuyer. Quand je dis en train d’aimer, c’est pas l’acte de projeter l’amour, c’est de vivre l’Amour.

Alors effectivement il y a des oscillations, tant que tout n’est pas stabilisé, que beaucoup d’entre vous ont vécues depuis 2012, même et surtout les Libérés Vivants. Où finalement vous pouvez vous dire : « À quoi bon ? Je vis et puis c’est tout », et puis par moments il y a une chape de plomb qui vous tombe dessus, comme une espèce de ras-le-bol, mais ça dure jamais. Ça fluctue, comme les douleurs ou les troubles de personnalité qui remontent. C’est des choses qui passent et qui s’éclairent encore plus violemment. C’est une invitation à faire le dernier pas, le retournement final de l’âme et sa dissolution dans la Lumière de l’Esprit.

Mais celui qui est capable de pénétrer au Cœur du Cœur, de se maintenir dans Shantinilaya ou dans l’Ultime Présence, et même dans le Soi aujourd’hui, peut s’y replonger à volonté. Et quand tu es même dans le Soi, sans même parler de l’Infinie Présence, dans les moments où tu le vis, il ne peut pas y avoir d’ennui. Bien sûr il peut y avoir, au retour, comme dans les expériences de mort imminente, le sentiment de nostalgie ou d’ennui. Mais tu n’es pas cet ennui.

C’est pour te permettre aussi de différencier, je dirais, le plaisir lié à la satisfaction de l’exercice de quoi que ce soit, de l’acte amoureux, de l’acte musical, de l’acte pictural ou du travail bien fait tout simplement, que ce soit une mère de famille ou quelqu’un qui travaille dans une administration ou dans une société. Mais cet ennui-là, que tu évoques, n’est pas simplement l’ennui de ta petite personne. Parce que dès l’instant où vous soulevez le voile, même s’il n’est pas retiré, que ce soit par une expérience de mort imminente, que ce soit par une expérience mystique, que ce soit une expérience de la conscience elle-même, il restera toujours cette espèce de nostalgie, voire d’ennui. Mais ne laisse pas s’installer l’ennui, ne te complais pas dans l’ennui. Tu n’es pas cet ennui.

Mais souvent, quand le voile s’est soulevé ou quand vous avez vécu la Liberté, la Libération par l’Onde de Vie en 2012, parfois je conçois tout à fait que vous vous demandiez encore ce que vous faites là, tout en étant parfaitement vivant. Et c’est logique. Quand vous avez goûté la Liberté, vous ne pouvez jamais l’oublier. L’oubli, le capot, vous l’appelez comme vous voulez, ne peut pas se refermer. Tout a été ouvert. De la même façon que quand les chakras s’activent, ils ne peuvent plus se refermer, c’est impossible. Ils peuvent se bloquer, déclencher des maladies, mais ils ne peuvent pas être refermés.

J’ai dit aussi, y a peu de temps, que vous aviez la possibilité de vous autoguérir, pas par votre volonté mais par l’Intelligence de la Lumière. L’Intelligence de la Lumière, c’est pas quelque chose que vous pouvez réfléchir, imaginer ou projeter, vous ne pouvez la réaliser que quand vous vous placez vous-même au Cœur du Cœur. Alors, c’est pas tout à fait de la méditation avec un objectif ou avec une intention, c’est ce qu’on appelle vulgairement un alignement au Cœur du Cœur.

Mais je conçois, et c’est tout à fait normal, quand une âme est en voie de retournement ou en voie de dissolution, ou en tournicoti-tournicota, qu’elle éprouve et qu’elle vive, même au sein de la personne, ce sentiment d’ennui. C’est aussi le Choc de l’Humanité. C’est la rencontre des énergies et des vibrations, c’est la rencontre et la vision claire, de plus en plus perceptible d’ailleurs, de ce qui est de l’ordre de la Lumière et de ce qui est de l’ordre, si vous voulez, de l’illusion.

Et bien évidemment, vous le remarquez tous, que par exemple auparavant vous aviez tel, comment vous dites, tel hobby ou telle passion, qu’aujourd’hui tout ça ne vous satisfait plus. Parce que la seule satisfaction, elle n’est plus dans l’acte amoureux, dans l’acte professionnel, même si elle existe encore, mais la vraie satisfaction, elle est au Cœur du Cœur. Et ça va devenir de plus en plus vrai. C’est ce que je disais tout à l’heure, plus le monde va mal, plus certains d’entre vous s’ouvrent, et ça crée une espèce de paradoxe, et aussi parfois ce sentiment d’ennui, de lassitude ou de nostalgie. Ça correspond vraiment à cette phase finale de la mise en résonance de l’éphémère et de l’Éternel. Parce que malgré tout, c’est un changement d’état et donc, de là où vous êtes, quelle que soit votre conscience, c’est-à-dire incarné sur terre, il y a toujours la notion de perte et de deuil. Vous le vivez quand vous perdez quelqu’un, quand vous changez d’emploi, de domicile, sauf que là, c’est la perte d’un mécanisme de vie pour trouver la vraie vie.

Donc toutes ces émotions qui passent, qui sont parfois exacerbées en vous ou qui ressurgissent alors que vous les aviez largement dépassées, comprises, et qui étaient disparues de votre vie, se remanifestent. C’est un éclairage plus intense. Mais parallèlement à cet éclairage plus intense et cet ennui, comme tu dis, il y a aussi une faculté plus grande à être au Cœur du Cœur. C’est une invitation aussi à ne plus avoir le cul entre deux chaises, à ne plus faire de tournicoti-tournicota, mais vraiment à se poser, si je peux dire, définitivement, là où vous êtes réellement en conscience.

… Silence…

L’ennui n’est pas une invitation, comme j’ai dit : « Va au cinéma ou regarde ton téléphone » -  c’était une blague par rapport aux réponses que j’ai faites avant - l’ennui ne doit pas être l’occasion de vous détourner de ce que vous êtes au Cœur du Cœur, bien au contraire. Ne fuyez pas, traversez, et n’oubliez pas que l’Intelligence de la Lumière et l’État de Grâce est accessible à tous dans la co-création consciente actuelle. C’est aussi une forme d’apprentissage de ne pas dépendre d’aucune circonstance extérieure pour dissiper un ennui ou pour dissiper une nostalgie. C’est une invitation à être et à avancer, peut-être différemment.

… Silence…

Vous pouvez même vous ennuyer pendant que je parle aussi. Ou trouver ça fade, alors qu’avant vous étiez enthousiaste. C’est une invitation à disparaître, à dormir - d’ailleurs certains commencent à s’endormir là - ça veut pas dire que c’est moi qui suis ennuyant ou qui t’ennuie. C’est toujours l’action de la Lumière.

Autre question.

Question : il y a une confusion entre le service à l’autre et vouloir faire le bien.

Oh c’est très simple, la différence, c’est la spontanéité. Faire le bien vient du mental, obéissant à des cadres moraux, des cadres sociétaux et à votre propre cadre de référence. C’est issu de la personne. Le service à l’autre est quelque chose qui émerge spontanément. Y a pas d’effort, y a pas de réflexion, c’est un acte spontané. C’est quand tu passes dans la rue et que tu souris à un enfant, c’est quand tu sens cette vague d’amour pour un inconnu, c’est ce frisson d’amour qui te prend en t’écrasant parfois, comme ça survient des fois le matin ou l’après-midi, ou la nuit.

La volonté de bien traduit la volonté personnelle, même si elle est louable. Elle s’appuie sur les chakras inférieurs. La volonté, elle vient pas du cœur, elle vient du deuxième chakra. Bien sûr que sur le plan des mots, la volonté de bien c’est magnifique, mais sur les conséquences et les implications énergétiques et vibratoires, c’est pas du tout la même chose. Donc la confusion, tu peux la régler très facilement : est-ce qu’il y a une spontanéité non réfléchie, non calculée d’aider sans se poser de question ? Ou est-ce qu’avant, y a délibérément la volonté de faire le bien en espérant quelque chose ? Celui qui est dans l’amour ne se pose pas la question de la récompense, de la rétribution ou de l’avantage qu’il va en retirer. Il le fait, ça se fait naturellement. La volonté de bien est toujours calculée par rapport à un objectif, même si c’est pas un objectif par rapport à l’autre, ça sera toujours un objectif par rapport au Soi. Alors que dans le service à l’autre  - qui n’est pas la volonté de bien -, c’est quelque chose qui est extrêmement spontané et naturel, qui ne décide pas et je dirais qui sort de toi même quand tu ne le veux pas.

Je vais prendre un exemple très simple. Si tu es dans le service à l’autre, par exemple, ou dans l’amour de l’autre, il y a par exemple des choses que tu vois, clairement, que l’autre ne voit pas, et malgré ça tu l’aimes quand même, même si tu as envie de lui donner une gifle. Alors que dans la volonté de bien, tu vas te détourner de cette personne parce qu’elle contrarie tes propres plans. L’amour est toujours spontané, il est naturel. Il est la Grâce en action. Il est l’État de Grâce. Et quand tu es dans cette notion-là, y a aucun effort, tout se fait naturellement. Y a pas de réflexion, d’anticipation, ça se produit dans l’instant. Y a pas eu une décision préalable de dire : « Je vais faire le bien, je vais m’inscrire dans telle chose et faire telle chose ». C’est pas réfléchi, c’est pas cogité, c’est naturel. En plus, dans l’amour, dans le service à l’autre spontané de l’état d’amour inconditionnel, il n’y a pas de réflexion préalable, ni même de choses à chercher après. C’est quelque chose qui émane spontanément de toi en fonction de ce que la vie te propose, ce qui n’est pas le cas pour la volonté de bien.

Donc il ne peut pas y avoir de confusion. Dans un cas, c’est facile, dans l’autre c’est difficile, quelle que soit la volonté que tu y mettes. C’est ce que je disais aussi hier : l’autre, c’est toi. Tant que tu ne le vis pas, y a une distance entre toi et l’autre, mais quand tu es dans l’amour au Cœur du Cœur, ta présence même – silencieuse - est déjà un service à l’autre. Ça s’encombre pas de mots, de procédures, d’attention, de sous-entendus, de besoin de remerciement ou de besoin de reconnaissance de quoi que ce soit. Ça se fait spontanément depuis ton Cœur du Cœur.

… Silence…

Alors bien sûr on profite des moments de silence, comme là il reste encore un tout petit peu de temps, pour que l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges commencent à se remanifester de façon plus intense encore.

Question : que pouvez-vous nous dire sur l’arthrose ?

Dans quel sens ?

…sur la naissance de l’arthrose.

Alors là, je suis pas médecin. Mais il est évident que dans l’arthrose il y a d’abord : un, la localisation, parce que vous savez certainement, peut-être pour l’avoir lu, étudié ou vécu, que chaque partie du corps est symbolique, chaque partie de votre corps, même physique, même ici enfermé, vous avez des principes créateurs qui se sont agencés au niveau des forces archétypielles, qu’on appelle des génies. Ces génies, par exemple y a un génie pour le foie, un génie pour la rate, un génie pour les os, un génie pour les articulations, c’est-à-dire que vous piochez dans l’univers, même dans ce monde enfermé - et c’est pareil dans toutes les dimensions - une force, une information Vibrale, qui va cristalliser dans le corps et qui est en rapport avec l’organe.

Alors vous avez aussi une symbolique du corps humain, qui est parfaitement connue : les tendons d’Achille, les genoux avec « je » et « nous », le côté gauche, le côté droit. Donc l’arthrose, soit c’est une maladie qui touche toutes les articulations, soit elle touche une articulation ou certaines articulations qui sont liées - même si c’est un traumatisme initial, même si c’est lié à des erreurs alimentaires, si c’est lié à un vieillissement -, c’est toujours en rapport avec le symbole et l’archétype qui correspond au génie. Bien sûr, on n’a pas le temps de voir ça maintenant. Mais maintenant, vous avez aussi l’usure du temps. Comme les moteurs de voiture s’usent, vos articulations s’usent sans qu’il y ait nécessairement de référence à ce que je viens de dire par rapport aux symboles ou à l’archétype. Voilà ce que je peux dire sur l’arthrose.

En 3D unifiée, y a pas d’arthrose, y a pas de maladie non plus, hein, puisque dès qu’il y a une anomalie, celle-ci est repérée directement par l’Intelligence de la Lumière, dans les mondes unifiés. Et c’est votre histoire personnelle aussi, qui peut donner de l’arthrose, votre mémoire personnelle de l’incarnation.

Question : vous avez parlé de génies dans les autres dimensions…

Les génies, c’est l’archétype. Par exemple quand on parle des quatre Cavaliers de l’Apocalypse, c’est les Hayot Ha Kodesh, c’est les quatre éléments. L’élément est un archétype, il a une forme. C’est sous-tendu dans la Civilisation des Triangles, qui est au-delà des formes anthropomorphiques, où les consciences sont agencées, non plus en corps d’Êtreté - y a plus d’anthropomorphisme - mais uniquement en Triangles. Et dans ces Triangles, y en a qui correspondent aux Hayot Ha Kodesh, y en a d’autres qui correspondent, dans les hiérarchies célestes, à ce qui est appelé, je crois, les Keroubim, les Chérubins, et d’autres encore Ordre Hiérarchique, hiérarchique entre guillemets mais faut bien les classer.

Et la précipitation de votre corps se fait bien sûr au travers de l’ADN, ce qu’on appelle les mémoires de forme, à travers un programme inscrit dans l’ADN, mais va prendre sa nourriture pas uniquement dans la matière, dans le lait du bébé dont je parlais hier, mais aussi dans les résonances archétypielles qui relient la partie physique, l’organe physique, à sa contrepartie énergétique et psychologique en incarnation. Ça, c’est très bien expliqué par exemple dans la médecine dite chinoise, où par exemple chaque organe va avoir une fonction, qui est connue en médecine occidentale mais qui dépasse largement ce cadre-là.

Par exemple, je vais prendre un exemple : la décision. Quand vous dites « je suis indécis », bien sûr ça correspond à des réseaux dans votre cerveau et dans votre conscience, mais c’est porté surtout par la vibration de l’indécision : c’est la vésicule biliaire. Et chaque organe comme ça a un génie archétypiel qui se traduit par une psychologie, une énergie particulière et des fonctions physiologiques particulières. Tout ça est relié, même au sein de l’illusion.

La question c’était par rapport à ça hein, je crois, oui.

Question : y a-t-il des faiblesses dans les autres dimensions par rapport à ça ?

J’ai dit que la maladie n’existait pas dans les autres dimensions.

…j’ai eu ma réponse.

D’accord. Je vais pas faire comme Ram, il y a plusieurs années, Maître Ram qui vous disait : « Voici la réponse par les mots, la réponse par la vibration et la réponse par le silence ». Tout est en même temps.

Question : nous recevons les réponses en posant les questions.

C’est ça aussi le Chœur des Anges et l’Esprit du Soleil. C’est ça la Grâce. Mais vous le savez bien, parmi ceux d’entre vous, ici et ailleurs, qui sont venus, ont écouté, ont entendu, ont lu, depuis des années. Vous avez été nourris, indépendamment des mots ou des plaisanteries que je peux faire, ou des belles phrases d’Uriel par exemple. Il y a une nourriture qui accompagne ces mots. Ce n’est pas la vibration du mot, c’est la vibration de la conscience. Et ça, vous avez constaté, les uns et les autres, peut-être pas tous avec nous tous mais avec certains d’entre nous, que ce soient les Melchisédech ou les Archanges ou les Étoiles, vous aviez des affinités particulières et vous étiez nourris, pas intellectuellement mais en conscience. Et je vous disais hier, qu’aujourd’hui il faut vous nourrir de vous-même. Être autonome, c’est être libre.

Question : quand certains d’entre vous disent « je mets mon sceau dans ton cœur », que cela signifie-t-il ? Est-ce une empreinte indélébile ?

Une empreinte indélébile des mots que nous disons, de notre Présence ?

…non. Lorsque vous déposez un sceau, vous, des Étoiles ou des Archanges sur nous, c’est sur notre corps éthérique ?

Ça dépend de qui. Ça peut être très physique. Regardez par exemple Li Shen ou le Maître Philippe de Lyon, ils agissent sur les structures physiques parfois directement, sans même passer par la conscience ou l’énergie.

…le Christ aussi nous dit : « Je mets mon sceau dans votre cœur ».

Alors d’abord, c’est quoi « mettre le sceau » ?

…oui, un sceau c’est quoi ? Pas un seau d’eau…

Ça j’avais compris, merci. Je suis croûton mais je suis pas croûton à 100 %.

…ce n’est pas très clair pour moi.

C’est une fréquence vibratoire, une information-lumière, voilà. Et qu’est-ce que tu demandais par rapport à cela ?

…une fois que c’est fait…

Parfois c’est indélébile, parfois non. Ça dépend pas ni de nous ni de la Lumière et ni de vous. Ça dépend de la mise en résonance qui se produit. C’est pareil aussi en médecine. Quand vous prenez un médicament, vous le prenez pas une seule fois, vous le répétez plusieurs fois ; c’est pareil au niveau Vibral. Parfois un seul sceau ou une seule impulsion si tu préfères, suffit, parfois non, tout dépend de la rencontre ou pas entre l’Éternel et l’éphémère. C’est un problème de synchronicité et d’ajustement très fin. Parfois ça suffit, parfois non. Ça dépend d’un ensemble de choses, c’est parfois indélébile, parfois il faut reproduire, parfois ça ne fait que passer.

Question : en est-il de même pour le Manteau Bleu de la Grâce ?

Le Manteau Bleu de la Grâce vous a été déposé sur les épaules, à certains moments, de la même façon que certaines Étoiles vous recouvrent d’un voile de Lumière. C’est le même principe, d’accord ? Parfois ça reste, mais ce qui reste, même si l’effet disparaît, la mémoire elle, elle est inaltérable. Et vous avez la possibilité, vu la co-création consciente, de sortir du temps déjà. Il suffit simplement de vous remémorer ce qui a eu lieu, c’est-à-dire d’agir sur la mémoire et la remettre - cette mémoire - dans l’instant présent et considérer que cette mémoire, qui s’est passée par exemple il y a quelques mois, vous acceptez et accueillez qu’elle se reproduise maintenant. Donc le codage vibratoire, même si vous ne le percevez plus, il est là.

Mais si tu désespères de ne pas le sentir, c’est très simple : replace-toi en conscience dans ce qui s’est passé à ce moment-là. C’est pas retourner dans le passé, c’est intégrer le passé dans l’instant présent. Et là aussi, vu l’Intelligence de la Lumière et la co-création consciente, la Matrice Christique, l’Esprit du Soleil, les particules adamantines, tout cela va récréer. C’est ça la co-création consciente.

Vous avez la possibilité de vous remémorer ce qui s’est passé à ce moment-là et de le faire vivre en transcendant le temps. Mais ne le voyez pas comme quelque chose qui s’est déroulé et qui s’est épuisé, même si ça a disparu de votre conscience. D’autant plus que dorénavant, et déjà depuis quelques mois, l’action de la Lumière est je dirais transfixiante. Ce qui explique par exemple que vous sentiez des points de douleurs extrêmement brutaux parfois, et fugaces, que ce soit sur les Portes ou les Étoiles, que ce soit sur un chakra, parfois avec des choses qui s’éliminent aussi. La Lumière, elle percute directement maintenant, que vous perceviez les vibrations ou pas. Et vous constatez d’ailleurs, pour ceux qui ne vivent pas les vibrations, que dans votre vie, d’une manière générale, les choses sont plus abruptes, agréables comme désagréables d’ailleurs, parce que les espaces de solutionnement par la présence de la Lumière se font indépendamment de votre volonté ou de vos désirs. Et ça peut donner des situations conflictuelles ou des clashs parfois extrêmement violents.

Rappelez-vous ce que je disais avant : la Lumière est parfois équivoque, mais elle ne triche jamais. C’est ça que vous vérifiez en ce moment. Et si vous n’êtes pas en adéquation, vibrant ou pas vibrant, Couronnes ou pas Couronnes, Onde de Vie ou pas Onde de Vie, Canal Marial ou pas Canal Marial, Manteau Bleu de la Grâce ou pas Manteau Bleu de la Grâce, vous constatez dans vos vies que les retours de bâton son extrêmement rapides. Y a plus de latence. Quand quelque chose n’est pas conforme, ça pète tout de suite. Ça peut pas durer parce que c’est intolérable. C’est ça aussi, la transparence.

D’ailleurs, je vous signale par exemple, ceux qui ont imité le Christ, depuis longtemps ou plus récemment, par exemple si vous prenez, je sais pas moi, saint François d’Assise, il a tellement imité le Christ, il a tellement eu cette soif du Christ qu’il est devenu lui-même le Christ. Il a été stigmatisé. Bon, maintenant c’est dépassé tout ça, on n’est plus à la même période, mais vous avez la même possibilité aujourd’hui, tout un chacun, que vous y croyiez ou pas. C’est pas une question de croyances, c’est plus une question de lucidité et de mise en pratique, tout simplement. On vous demande pas d’y croire avant, ou d’adhérer avant. Comme je disais pour l’autoguérison : vérifiez par vous-même, faites-en l’expérience. Comme pour le jeûne, ne croyez pas ce que je vous dis mais vérifiez par vous-même ce que ça fait ou pas. Si ça ne fait rien, c’est pas vous ou moi qu’il faut accuser, ni la Lumière, c’est que l’Intelligence de la Lumière ne permet pas cela pour l’instant, parce qu’il y a d’autres priorités, parce que ce n’est pas ce qui est important pour vous, même si vous ne comprenez rien.

Question : le jeûne m’a beaucoup aidé à avoir l’esprit clair et disparaître très facilement.

C’est parfait, c’était le but essentiellement hein. De diminuer le flux vital pour laisser le flux Vibral prendre la place et ça crée, comme tu le dis, une espèce de clarification en soi. Mais ça, c’est connu, même pour le jeûne classique, hein. La Lumière n’a rien inventé. Simplement là, c’est la proportion de Lumière Vibrale et de prâna qui sont différentes. Tu diminues le feu vital, dans ce jeûne très court total. C’est remplacé par le feu Vibral, et effectivement ça donne une clarté intérieure, une espèce de paix.

N’oubliez pas que de plus en plus l’alimentation est une croyance, maintenant. En 3D unifiée, j’ai déjà eu l’occasion de le dire, que ce soient des Végaliens, bon les Arcturiens c’est un peu différent parce qu’ils aiment la bagarre, mais chez les Végaliens y a aucun repas. Chez les delphinoïdes de l’Intraterre, il y avait un repas rituel par semaine, qui était l’occasion de faire la fête, les agapes, mais pas l’occasion de se nourrir. Il restait des saveurs, des goûts, mais y avait pas de besoin vital. Et aujourd’hui, nous l’avons déjà dit depuis des années, certains d’entre vous n’ont réellement et objectivement aucune nécessité de manger quoi que ce soit. Je ne parle pas, là aussi, de nourriture prânique, hein, je parle de se nourrir de Lumière Vibrale.

Et d’ailleurs y a des expériences, pas des expériences pardon… si, des expériences ont été faites à l’hôpital sur des gens, qui en ayant reçu le Christ, n’ont plus rien absorbé, ni eau, ni liquide, ni rien, dans leur corps depuis des dizaines d’années, sans perdre un gramme les pauvres. Et tout en continuant à avoir des selles et des urines. Alors que ces gens-là ont même été enfermés dans des hôpitaux parce qu’on les soupçonnait de tricher. En Inde, c’est quelque chose de très fréquent mais en Occident ça existait pas ça, avant.

Vous avez là, non pas un miracle mais la réalité de la Lumière et du Christ. Maintenant, vous n’êtes pas tous fait pour faire ça, hein, attention, ne vous mettez pas à ne plus manger du tout. J’ai jamais dit ça, hein, c’est vous qui devez expérimenter. Je peux pas vous donner des conseils, ni d’ordres ni de directives par rapport à cela. Mais si vous réfléchissez vraiment, quand vous n’êtes pas dans des circonstances stimulantes, c’est-à-dire en groupe, à plusieurs, et que vous vous retrouvez par exemple tout seul, ou occupé à travailler, est-ce que vous vous êtes pas aperçu déjà que vous n’aviez pas faim et que vous avez oublié de manger ? Bien sûr que si. L’alimentation est une habitude. En 3D dissociée, vous êtes obligés de vous nourrir, c’est la prédation alimentaire, ce qui est pas le cas en 3D unifiée ou dans les autres dimensions, bien sûr. D’ailleurs, y a pas de système digestif, ça sert à rien. De même qu’il y a pas d’air, donc y a pas de poumons. Y a des structures Vibrales.

L’alimentation peut être aussi, indépendamment de tout problème, le fait de se rassurer. C’est pas les besoins physiologiques, même si vous sentez une hypoglycémie ou que vous avez besoin de manger. C’est l’habitude qui crée ça, c’est pas la réalité, je dirais, métabolique. Mais tout le monde n’est pas capable de cela, même en étant libéré vivant, hein, ça dépend des circonstances. C’est pareil pour l’ennui dont tu parlais tout à l’heure. Ce qui te ravissait il y a quelques mois te semble incongru, ne plus servir à rien, te dire « à quoi bon ? ». C’est pas une dépression, hein, ça n’a rien à voir. C’est le fameux retournement de l’âme.

Et je l’avais dit aussi, certains parmi vous peuvent redevenir d’un coup carnivores ; ils ont besoin de viande. Bien sûr, j’ai dit de mon vivant, que la viande c’est pas bien d’en manger, c’est globalement vrai, mais dans des circonstances exceptionnelles, comme actuellement déjà depuis plusieurs mois, voire un an ou deux, certains d’entre vous ont eu vraiment, ont été appelés à remanger de la viande ou à remanger des choses qu’ils ne mangeaient plus. C’est pas de la gourmandise, ni un retour de mauvaises habitudes, c’est juste une période à traverser.

… Silence…

Ça y est, nous avons asséché toutes les questions ? Toutes les colères, tous les désespoirs ?

Question : pendant votre incarnation, vous avez aimé les femmes. Comment peut-on gérer la situation quand on a des relations affectives avec plusieurs femmes ?

J’ai très bien compris qu’il y a une histoire de femmes…

…vu que vous avez, pendant votre incarnation, eu une belle relation avec des femmes…

Oui, j’ai même été mis en prison pour ça.

…quand on a des relations affectives avec plusieurs femmes, ça crée des tensions. Comment gérer ça ?

Alors ça, compte pas sur moi pour te donner des conseils là-dessus. Je suis entièrement novice là-dedans. Mais c’est dans l’air du temps. Les relations avec les hommes, avec les femmes, avec tout et n’importe quoi, des objets. C’est la grande mode n’est-ce-pas ?

D’abord, qu’est-ce que tu cherches à travers la relation avec une femme, ou avec un homme pour une femme ? Est-ce que tu cherches un miroir ? Est-ce que tu cherches du plaisir ? Est-ce que tu cherches l’amour romantique ? Est-ce que tu cherches l’âme-sœur, la flamme jumelle ? Ou est-ce que tu te poses pas de questions ? Parce que les questions, vaut peut-être mieux se les poser avant, parce qu’après tu vas en payer le prix, hein.

…l’une, c’est l’âme-sœur, l’autre c’est le romantisme… Ce n’est pas la même fonction avec les deux. Que faire dans ce cas-là ?

Trouves-en une troisième.

…j’en ai une pour chaque langue que je parle.

Il en a une dans chaque ville ?

…une dans chaque langue.

Je sais que la langue est importante dans certains types de relation mais quand même.

…bon, merci.

La réponse que je vais te faire va te plaire, et en plus elle est la vérité. Quand tu sors de cette dimension, que ce soit dans le corps d’Êtreté et je dirais même dans le corps astral, tu peux avoir ce que vous appelez sur terre une relation sexuelle, mais y a pas d’organes sexuels. La rencontre dite sexuelle, dans les autres plans, c’est le moment où vous vous traversez l’un l’autre. Ça crée une extase. Donc tu as des milliards d’amants.

Alors bien sûr, y en a qui ont un peu transposé les choses, hein. Par exemple dans certaines religions, quand ils disent que les martyrs seront accueillis par je ne sais combien de milliers de vierges. Faut pas transposer ça sur le plan matériel, ça n’a rien à voir, hein. Mais effectivement, dans les autres dimensions, y a pas les limites que vous connaissez dans cette 3D dissociée. Maintenant, je te signale que certaines 3D unifiées, par exemple les Végaliens, y a plus d’organes de reproduction et donc plus d’organes de plaisir. Y a pas de sexe, si tu veux.

Et je te rappelle aussi qu’il y a l’androgynat primordial. Dit autrement : fais-toi l’amour à toi-même, aime-toi. Parce que si tu t’aimes en totalité, t’as pas besoin de réfléchir à une compagne, ou à plusieurs compagnes ou à plusieurs relations. Se présentera nécessairement celle qui correspond à ce que tu es. Donc, le fait qu’il y ait plusieurs expériences, plusieurs compagnes ou plusieurs ce que tu veux d’ailleurs, maîtresses, appelle ça comme tu veux, ne fait que traduire ta propre indécision et ta propre hésitation.

Mais si ça peut te rassurer, dans l’univers, dans les autres dimensions, tu fais l’amour avec tout ce que tu veux, à profusion, ça n’arrête pas. Mais y a pas de sexe. Ici, ce plaisir qu’on appelle la petite mort de l’extase et de la relation sexuelle n’est que le souvenir du paradis perdu. C’est pour ça que vous avez besoin, hommes, femmes, quand on est jeune, de trouver une compagne, un compagnon et d’avoir des relations dites sexuelles. Parce qu’il y a un organe, faut bien qu’il serve à quelque chose, n’est-ce-pas ? Mais si dans les autres dimensions, je parle par exemple des Végaliens, ils n’ont pas de bouche, parce qu’ils n’ont pas de système digestif, ils ont juste une lèvre, et ils n’ont pas d’organes génitaux, de caractères sexuels secondaires, même si on peut voir une polarité masculine et féminine. Y a l’androgynat primordial.

Et quand vous recherchez une relation de ce style-là, bon bien sûr pour certains, ça va être la famille, la procréation, le fait d’avoir un compagnon de route ou de vie, mais pour d’autres, ça illustre le manque de complétude intérieure.

Pourquoi, à l’époque, la plupart des Maîtres, entre guillemets, étiquetés comme tels, vivaient seuls ? Ou même s’ils avaient… J’ai parlé tout à l’heure de saint François d’Assise, y avait sainte Claire, il couchait pas avec, ils étaient chacun chez eux, mais ils étaient des flammes jumelles. Mais ils avaient transcendé le besoin ou l’envie sexuelle, parce que tout était basculé dans le cœur. D’ailleurs, pour ceux qui ont activé l’Onde de Vie et qui ont des relations sexuelles, vous avez peut-être remarqué que l’énergie ne reste plus au niveau des organes génitaux mais a tendance à remonter d’emblée, lors de l’extase, au niveau du cœur. L’organe génital n’est plus un objet de désir quel qu’il soit mais est un objet de transcendance. Vous avez ça d’ailleurs dans la sexualité sacrée ou dans certaines formes de Tantrisme. C’est une relation comme une autre. Simplement ici, elles sont conditionnées par la peur des maladies, par la moralité, par le fait de l’exclusivité, par le fait que ce sont les règles. Mais ailleurs, ça n’existe pas.

Tu peux avoir une relation qui donne l’effet de la sexualité aussi bien avec Mikaël, Uriel, Marie, moi ou qui tu veux. Mais bien sûr, c’est profondément différent. Mais la résultante, telle que vous la vivez pour certains d’entre vous qui ont encore ce type de relations, c’est vraiment non plus une jouissance au niveau de tout le corps, ou génitale, mais quelque chose qui a tendance à remonter dans le cœur et qui le plus souvent, soit part des pieds soit descend par la tête. Les organes sont juste un outil pour améliorer le contact, si je peux dire, mais c’est tout. Y a plus besoin de techniques amoureuses, de techniques sensuelles. C’est plus, comme tu disais tout à l’heure, ce que j’ai appelé et que tu appelles aussi apparemment l’amour romantique, mais un amour romantique qui est en quelque sorte sublimé, magnifié, dès l’instant où il y en a un des deux qui a activé les Couronnes. Mais j’ai pas de solution à te donner, hein. Si tant est qu’il y ait une solution.

Il est l’heure.

Il est l’heure, de manger ? C’est pas l’heure des relations sexuelles, non ?

Alors permettez-moi de vous apporter comme hier soir toutes mes bénédictions, par la Grâce de l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges, durant quelques minutes. Je vous remercie de votre écoute et de votre sommeil, pour ceux qui ont dormi – mais vraiment, parce que vous avez disparu. Et pour les autres eh bien, tous ceux qui êtes ici ou ailleurs, nous allons vivre un moment de communion particulier, si vous le voulez bien. Je vous dis quant à moi, à très bientôt, que ce soit ici ou ailleurs, sur les Cercles de Feu ou encore ailleurs. Portez-vous bien et accueillons ce qui arrive maintenant. Je dirai juste « c’est terminé » quand c’est terminé.

… Silence…

Au revoir et à bientôt.