SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

5 mars 2016

Des Artefacts égyptiens d’origine Alien découverts à Jérusalem et gardés secrets par le Musée Rockefeller.

Un article de stopmensonges.com du 16.04.2015


Les cercles théologiens sont en effervescence avec les révélations remarquables d’artefacts découverts dans l’ancienne maison du célèbre égyptologue Sir William Petrie. Trouvés à Jérusalem, ces éléments pourraient réécrire l’histoire de l’Egypte ancienne et même l’histoire de l’Humanité.

Une vidéo YouTube posté par le site Paranormal Crucible vise à montrer des objets anciens, des sculptures égyptiennes originaires du «complexe de Gizeh», mais qui ont été retrouvées dans la maison de Petrie à Jérusalem par des représentants du Musée archéologique Rockefeller.

Selon Shepard Ambellas, du site Intellihub, les artefacts Égyptiens extraterrestres ont été découverts cachés dans une pièce secrète. Petrie avait apparemment trouvé des preuves de vie extraterrestre sur Terre avant sa mort en 1942, mais a décidé de les cacher dans sa maison à Jérusalem.

Maintenant que le Musée Rockefeller a pris possession des artefacts, des experts en Ufologie craignent qu'ils ne seront jamais accessibles au public.
Cependant, Ambellas dit que certaines de ces reliques ont été vues dans le Musée Petrie d'archéologie égyptienne  à Londres.

Le prestigieux musée Petrie d’archéologie égyptienne présente une vaste collection d’artefacts égyptiens et soudanais, comme la robe la plus ancienne de lin de l’Égypte ancienne (5000 BC). Le musée expose aussi des sculptures des lions du Temple Min en copte et les anciens produits de la métallurgie connue de la civilisation antique.

Mais les initiés supposent que les reliques extraterrestres les plus sensibles sont tenus cachés du public.

Ambellas stipule que les artefacts Aliens égyptiens qui ont été trouvés dans l’ancienne maison de Petrie, à Jérusalem, relient la civilisation égyptienne antique avec une civilisation avancée Extra Terrestre, car parmi ces artefacts se trouvaient également deux corps momifiés de moins d'un mètre vingt.

Bien que les nains et les pygmées capturées en Afrique ont été considérés avec haute estime comme des «êtres célestes» à l’ère de l’Ancien Empire égyptien, et ont servi dans des postes de direction, Ambellas spécule que ces créatures trouvées dans la pièce secrète sont peut-être de nature extraterrestre, et ainsi littéralement d’origine céleste.

Les détails sur les caractéristiques physiques des corps momifiés semblent soutenir l’idée qu’ils étaient « probablement de nature extraterrestre. » Selon Ambellas, les squelettes possèdent des caractéristiques typiques extraterrestres: des têtes allongées, de grandes orbites et un long cou.

Tout aussi intéressant sont les dispositifs mécaniques « très avancés», y compris un disque d’or avec un couvercle transparent, trouvé avec les corps momifiés. Selon Ambellas, il s'agit d'un appareil de haute technologie avec un mécanisme complexe, contenant des tubes en spirale dorée, au bout desquels sont attachées de petites orbes de même métal.
Les appareils sont gravés d’anciens symboles égyptiens, comme le montre l’image ci-dessous.


Ces dispositifs seraient-ils des artefacts de navigation interstellaire d'origine extraterrestre ?
Eh bien, peut-être qu’ils le sont, à en juger par le fait que les artefacts comprennent également des gravures,  qui semblent montrer un vaisseau spatial extraterrestre.


Ce n'est pas la première fois les archéologues trouvent des gravures égyptiennes suggérant un vaisseau spatial extraterrestre et autres machines sophistiquées et avancées.
L’image suivante montre les célèbres "hiéroglyphes" avec un "hélicoptère" découverts dans un temple à Abydos en Égypte, sur lesquels ont peut voir ce qui semble être des appareils modernes.


Bien que les scientifiques main stream (travaillant pour la Cabale) ont attribué l’interprétation de ces «aéronefs» dans ces gravures comme étant « un phénomène psychologique appelé paranoïa », la croyance est très répandue dans les milieux ufologiques que ces inscriptions hiéroglyphiques sont la preuve de pilotes et astronautes étrangers qui ont contacté les civilisations humaines anciennes et qui ont influencés le développement, la culture et la technologique des sociétés humaines primitives.

Et en effet, la précocité de la civilisation égyptienne antique semble appuyer la théorie crédible du contact extraterrestre pour les théoriciens des anciens astronautes, qui croient que ces derniers ont construits ces merveilles architecturales comme la grande pyramide de Gizeh bien longtemps avant la naissance de la civilisation égyptienne antique (il y a 12.500 ans, date a laquelle les pyramides étaient alignés avec la constellation d’Orion, ce qui a été confirmé par les géologues depuis qu'ils ont découvert les traces d’un déluge dans l’érosion du sphinx).

En Novembre 2010 le Dr Shaheen Alaaeldin, doyen de la Faculté d’Archéologie de l’Université du Caire, a admis, en réponse à une question sur l’intervention des ET dans la construction des pyramides, que les pyramides égyptiennes antiques ne sont « pas de ce monde ».

Lire l’article : http://stopmensonges.com/il-quelque-chose-a-linterieur-de-la-pyramide-qui-nest-pas-de-ce-monde/

Je ne peux pas confirmer ou nier cela, mais quelque chose à l’intérieur de la pyramide «n’est pas de ce monde. »

Les Experts en ufologie continuent à débattre pour savoir si Sir William Petrie et ses collègues ont maintenu caché ces artefacts égyptiens remarquables d’origine extraterrestre et non divulgués au grand public.