SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

18 mars 2016

ANAËL – Mars 2016

TRI-UNITÉ ARCHANGÉLIQUE

ANAËL


Source: lestransformations

Je suis Anaël Archange, Archange de l'Amour et de la Relation. Bien aimées Lumières vivantes, bénédiction et communion, de chacun à chacun.

... Silence…

En tant que Archange de l 'Amour, de la Relation et deuxième terme de la Tri-Unité Archangélique, je me révèle en vous, en votre Présence.

Je viens résonner et élever en vous la Flamme de Vie, courant en l'action d'Uriel et de Mikaël, passant le témoin de l'ancien au nouveau.

Je viens me poser en votre Demeure d'Éternité.

Je viens en plein jour annoncer celui qui viendra dans la nuit, dans l'extase finale de la dissolution.

Je conforte et assois en vous l'Appel de Marie.

Je viens vous dire que tout est accompli.

Chaque minute, chaque souffle, chaque instant, peut dorénavant être « l'Instant », celui où plus rien ne peut être attendu dans un cadre temporel.



Ce qui est n'est pas conditionné par quelque temps ou date à venir car tout est fin prêt, en votre Temple, pour l’Éternité qui est là.

Je viens attiser, par la Tri-Unité Archangélique, le Souffle du nouveau, le Feu du vrai et l'Eau du féminin, sacrée entre toutes…

… vous donnant à voir votre Éternité, vous donnant à vivre avec intensité le Feu de l’Esprit.

Je suis là comme vous êtes là, en dehors de tout temps, remplissant tout l'espace de l'Amour dévoilé, de l'Amour authentique, de l'Amour sanctifié.

Je viens résonner ce qui vibre et vit en la Flamme de l'Éternité.

Comme le disait Uriel, il ne reste plus qu'à vous poser et à déposer ce qui est passé et ce qui est à venir.

Je viens vivifier l’éclat et la présence de votre Flamme Éternelle.

Mes mots, en ce jour, serons peu nombreux, car le mot devient Verbe et le Verbe n'a pas besoin de mots, car il est évidence, infaillible et éternel.

Je viens en quelque sorte vous redire votre Vérité qui est nôtre.

Mon Verbe te dit : « Lève-toi. ». Lève-toi en ton Éternité, lève-toi en ta Vie qui ne dépend aucunement  de ce que tu crois ou ce que tu vis au sein de ta personne. À chaque seconde qui s’égrène, Il vient vers toi. À chaque seconde qui s'écoule, la Vérité grandit et l'Amour est évidence chaque jour renouvelée.

Je viens te dire : « Regarde et vois. Touche et perçois ».

Je t'invite à goûter et à t'abreuver du nectar d’immortalité, mettant  fin à toute soif et à tout ce qui ne fait que passer.

Je viens célébrer avec toi, ainsi qu’Uriel et Mikaël, le Souffle de Vie de la Résurrection.

Je viens, si tu l'acceptes, te rendre à toi-même, si tu ouvres en grand la porte de ton Temple.

Je t'invite à dissoudre ce qui est futile, ce qui est éphémère, ce qui n'offre aucune éternité ni aucune durée.

Je t'invite à la Joie, je t'invite à l'Amour.

Rappelle-toi que tu n’as besoin de plus rien, ni de recherche, ni d'acquisition, ni de connaissance.

Je t'invite à être, entièrement et intégralement. Ainsi est la Liberté que déjà peut-être tu vis en toi, que peut-être tu vis déjà dans la relation à chacun, ami comme non-ami.

Me tenant là, au sommet de la flamme du Feu de l'âme qui se consume, laissant apparaître l'Esprit du Soleil qui entonne alors le chant d'allégresse du Chœur des Anges…

… je t'invite à fêter d’ores et déjà la fête qui s'annonce.

Permets-moi, aujourd’hui plus que tout autre jour, de bénir ta Flamme par l'Amour de ma Flamme.

... Silence...

Je t'invite à voir le Feu du Ciel parcourant ton ciel, qui mettra fin et qui met fin au sacrilège de la séparation et à l'offense faite à la Vie en l'enfermement de ce monde.

Je t'invite à ta propre Liberté, celle de l'allégresse, celle du sans-forme comme de toute forme.

... Silence...

Je t'invite aussi à déposer les armes de tes propres incertitudes pouvant rester. Non pas sur ce que tu es mais bien plus sur l'achèvement de l'illusion.

... Silence...

Je viens t'inviter à te détourner de ce qui peut encore t'offenser au sein de l'illusion.

Toi qui écoutes, toi qui lis et toi qui entends au-delà des mots, je t'invite à laisser s'effondrer les murs qui te gênent encore au sein de l'illusion.

Je t'invite à la célébration de la Joie et de la Grâce qui ne se termine jamais et qui jamais ne prendra fin.

... Silence...

Je t'invite enfin et surtout, tel que tu es, à célébrer le Christ ; bien plus que celui de l'histoire, celui que tu es en ton Êtreté de Fils Ardent du Soleil.

Revêtu de ton véhicule d'Éternité, tu retrouves tes facultés, celle de la Vérité, celle de l'Amour.

N'attends plus rien de ce monde qui se délite. Attends tout de toi, de ce que tu es, revêtu de tes habits de Lumière, revêtu de la foi et de la joie, revêtu de la certitude de ta Flamme Éternelle.

Il n'y a pas de meilleur moment qu'au sein des moments restants, que d'être en intégralité ton Éternité retrouvée et actualisée.

Permets-moi de chanter en ton cœur le chant de la délivrance, accompagnant les sons du Ciel et de la Terre et ouvrant ta terre intérieure à l'éternelle beauté et l’éternel Amour.

N'attends pas demain ni aucun instant suivant. Il n’y a rien à préparer, il n’y a rien à parcourir, seulement laisser la Vie te parcourir en chaque cellule.

Je t'invite moi aussi au sourire de ton Verbe, et je te redis, en toi, à chaque inspir, l'Amour que tu es.

Ne crains pas ton dernier souffle, qui en fait te restitue à ton Souffle originel.

Regarde comment, si tu acceptes cela, ce qui pouvait te paraître dur et difficile n'existe simplement plus pour toi, faisant de toi le guerrier invincible de la Paix et de l'Amour, qui n'a besoin d'aucune arme excepté son sourire et son cœur en Feu.

Je t'invite à souffler sur les cendres encore chaudes des illusions de ce monde.

Je t'invite  à l'Amour vrai qui ne connaît ni limite, ni entrave, ni condition. Qui se donne à lui-même et à chacun sans distinction, avec la même intensité, afin que tu avances sans crainte dans le brasier de l'Amour qui vient et qui est déjà là, en toi.

... Silence...

Je t'invite enfin à ne plus réfléchir à une condition, à une date ou à une supposition, mais de laisser clairement l'Évidence se faire jour. Il n’y a besoin de rien d’autre.

L'Amour vient te cueillir. Non pas pour t'arracher à quelque possession mais bien plus pour te restituer à toi-même, sans condition et sans limite appartenant à ce monde.

Je t'invite  à célébrer et à crier l'Amour que tu es au travers du silence de ton être et de ton cœur, dans l'extase intime de l'Appel de Marie, et de la venue de Celui qui vient et qui est déjà là.

Je viens baiser ton cœur et ton front, animant le Souffle du Verbe.

... Silence...

Te voilà ressuscité en l’Amour et en l’Esprit.

... Silence...

Je viens te permettre de clôturer ton Face-à-Face avec toi-même comme avec le monde, avec amis comme avec ennemis.

... Silence...

Entends ce que mes Silences te disent, dans le secret de ton cœur qui n'a de secret pour personne, tant l'Amour est vrai.

... Silence...

Accueille le Ciel sur Terre comme en ta terre, car tu es le terreau et l’assise où émerge ton Éternité.

... Silence...

Ainsi, par ma voix et ma Présence, résonnant en moi comme en toi la Présence d'Uriel et de Mikaël, je te donne à voir la Vérité nue.

Il n'y a que l'Amour.

... Silence...

Chacun de nous, ici et ailleurs, nous bénissons les Flammes de chacun, faisant fi des peurs et des résistances, faisant fi de toutes les illusions.

... Silence...

Je  t'invite  à te faire entendre dans ton Verbe d'Amour et de Vérité, mettant fin aux mots et aux maux qui t'affectent peut-être encore.

... Silence...

Je t'invite à sourire sans crainte comme je t'inviterai  dorénavant, à chaque minute, à te préparer à Son accueil qui est ton accueil, afin que toujours cela soit ta seule et unique intention, te permettant de traverser les spasmes de ce monde avec le même sourire et la même intégrité.

Je t'invite aussi à mettre fin à tous les faux-semblants, à toutes les règles que tu t'imposes ou qui te sont imposées, car l'Amour n’a pas besoin de règles, il a juste besoin que tu sois vrai, et sincère, et juste, non pas selon les critères de ce monde ou de ton éphémère mais bien plus au regard de l'Amour inconditionné. Ainsi ta maison demeurera propre et sans faille au moment de l'Appel.

... Silence...

Je viens enfin m'offrir à toi, jusqu'à ce que tout soit parfait.

Contente-toi d'être le sourire de la Vie, en quelque circonstance joyeuse ou terrible soit-elle, car tout cela ne fait que passer. Et tout cela doit trépasser.

Ne t'attache à rien car l'Amour ne peut être attaché ni même régulé.

... Silence...

Sois libre parce que ton nom est Liberté et Amour.

Sois disponible pour Lui et pour toi comme pour chacun mais ne sois plus disponible à aucune illusion, à aucune compromission, comme pour aucune trahison. L'Amour ne peut trahir, l'Amour ne peut se compromettre en aucune façon.

Je t'invite à être fort parce que l'Amour est fort.

Je te réinvite, comme Uriel, à la paix, parce que l'Amour est paix.

Je t'invite à écouter la Lumière quoi qu'elle te demande, et en toute circonstance. Il ne peut y avoir de dérogation à une demande de l'Intelligence de la Vie et de l'Amour.

... Silence...

Dire oui à la Vie, c'est acquiescer à soi-même et acquiescer à l'Amour.

Ainsi tu laisseras brûler ce qui brûle, consumant l'illusion et accroissant l’Amour par son souffle et sa chaleur.

... Silence...

Alors accueille, et acquiesce d'un « oui » sans faille et sans réserve, l'Amour que tu es.

... Silence...

Et là, dans le silence, laisse être ce qui est, laisse être ton Infinie Présence comme ton Absence.

Ne retiens rien.

 ... Silence...

Ressens l'Amour que je te porte et que chaque frère humain te porte, abolissant ainsi les ultimes distances de l'un à l'autre, et de l'autre à l'un, pour faire le miracle d’une seule chose : l'Amour.

Tout le reste passera, mais l'Amour ne s’éteindra jamais.

... Silence...

Redeviens et retrouve réellement, sans chercher, l'Immaculé sans tache que tu as toujours été.

Garde ta lampe allumée, jour comme nuit, instant après instant, souffle après souffle, rencontre après rencontre, joie après joie.

Tu y es.

Renonce à chercher autre chose, renonce à justifier quoi que ce soit, car l'Amour ne se justifie pas. Il est sans cause, sans objet et sans sujet, sans forme comme avec forme.

Dans quelque règne apparent à tes yeux en ce monde comme dans les règnes subtils des habitants de la nature que peut-être tu as déjà rencontrés, qu'ils viennent de l'air, de l'eau, du feu ou de la terre, cela ne fait aucune différence.

Quelles que soient tes lignées, quelle que soit ton origine stellaire, il n'y a aucune différence. Toute différence s'estompe pour laisser place à l'intégralité de l'Amour, sans restriction et sans réserve, et cela est maintenant.

Quel que soit l’état du ciel, quel que soit l’état de la Terre, quel que soit le sens de l’histoire, quel que soit ce qui a été annoncé par les prophètes, le temps est venu de l'Amour libre et intégral. Révèle-le, il est là. Non pas par moments, non pas certains jours, mais à chaque souffle, sans effort.

Afin que chacun de vous laisse sortir le chant de l'allégresse de sa Résurrection en l'Éternité. N'attendez plus rien car celui qui attend met une distance maintenant entre lui et la Vérité.

Les séquences temporelles telles que je vous les ai décrites, sont inscrites dans les actes de la Terre, sans délai, sans attente et sans crainte, car l'Amour est libre de toute attente et de toute crainte. Qu’as-tu à craindre ? Il n'y a rien à perdre d'autre que des illusions et des chimères. Même si tu ne le vois pas encore en totalité, cela est déjà présent en toi, comme en chaque partie de ce monde.

Notre Tri-Unité Archangélique stabilise, si tu le souhaites, l'Amour permanent et véritable là où tu es.

... Silence...

N'oublie jamais ce que tu vas vérifier - si ce n'est pas déjà fait - très bientôt, que le temps est une chimère qui contraint l'Amour à se conditionner, ce qu'il ne peut être.

Toi qui es là, à me lire et à m'entendre, je lis en toi la soif de l'Amour. Pas celui que tu connais, pas celui que tu imagines, mais celui qui met fin à toute soif. Il est là.

... Silence...

Et pendant que mes mots s'estompent, demeurent le Verbe et la vérité de l'Amour.

Ainsi tu retrouves ton Cœur Sacré et sa structure parfaite.

Alors je cesse mes mots et je laisse le silence remplir l'espace de notre Présence, de l'Amour indicible et inconditionnel de la Création comme de l'Incréé, et restons ainsi …où que tu sois, toi et moi, là…

... Silence...

Je suis toi en l'Éternité, comme tu es moi.

... Silence...

Je terminerais par ces mots et par ce Verbe : Amour toujours tu as été, tu es et tu seras, en quelque état, en quelque espace, en quelque vibrance que cela soit. Même la relation juste entre chacun de vous disparaît, mettant fin à l'illusion de la distance et l'illusion d'un parcours de cœur à cœur, parce qu’il n'y a qu’un seul Cœur.

... Silence...

Je t'aime.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire