SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

28 janvier 2016

Une népalaise de 112 ans fume 30 cigarettes par jour depuis 95 ans

Fumer tue, et ça tout le monde le sait bien évidemment. Pourtant il pourrait y avoir des exceptions à la règle, une népalaise de 112 ans pense que sa longévité vient des cigarettes, elle en fume une trentaine tous les jours depuis près d’un siècle.


Batuli Lamichhane, 112 ans, est née en mars 1903 et depuis 95 ans elle fume des cigarettes elle a donc commencé à l’âge de 17 ans. Depuis elle fume 30 cigarettes par jour, en 95 ans elle a donc fumé 1.04 million de cigarettes, un chiffre extraordinaire. Ayant 112, les enfants de la népalaise sont morts avant elle.

Les scientifiques ne peuvent expliquer de façon rationnelle cette survie, on peut considérer Batuli Lamichhane comme une miraculée. Elle a même déclaré qu’il n’y avait rien de mal à fumer et petit conseil pour les fumeurs, il ne faut pas acheter les cigarettes dans les tabacs mais fumer du tabac artisanal. Arrêtez de fumer serait bien évidemment encore mieux.

Mais malgré cette exemple extraordinaire il ne faut pas se retirer de la tête que fumer nuit gravement à la santé. Cette femme est un cas exceptionnel, il ne faut en aucun cas faire la même chose. En attendant pour arrêter de fumer vous pouvez toujours tenter la méthode de l’hypnose.

Source: buzzarena.com

Note de l'Archiviste: Alors j'ai posté cet article pour vous montrer la puissance des croyances dans le monde occidental et la différence que l'on peut voir dans les pays, ou régions, moins touchées par ces croyances et cette désinformation qui nous maintient dans l'erreur.

Première croyance bien ancrée dans les esprits, et le journaliste commence son article avec cette affirmation: fumer tue!
C'est faux, il y a des gens, même en Europe qui fument toute leur vie et n'ont aucun souci de santé. Mais à partir du moment où vous croyez que fumer va vous tuer, alors forcément, cela se produira.

Deuxième croyance (dans cet article): il y aurait des gens à part, des exceptions à la règle, des sortes de surhumains qui ne craignent pas les produits que l'on nous dit si nocifs à la santé.
C'est encore faux, ces gens-là n'ont pas un métabolisme particulier. La seule différence, c'est l'état d'esprit, les croyances. Vivent-ils dans la peur de mourir? Sont-ils, à chaque fois qu'ils allument une cigarette en train de se demander si ce qu'ils font est mal, ou dangereux? Vivent-ils dans une peur constante, alimentée par une société hypocondriaque et auto-destructrice?

Troisième croyance: les scientifiques devraient être dans la capacité de tout expliquer, mais là, il n'y arrivent pas, alors c'est forcément un miracle!
Eh bien oui, les scientifiques ne peuvent pas expliquer le fonctionnement de la Foi et des croyances, et l'impact qu'elles ont dans l'environnement et le corps, car ils ne peuvent tout simplement pas le démontrer. Donc pour eux, ça n'existe pas.

Bien que le journaliste qui a écrit cet article est certainement persuadé de bien faire, en insistant avec lourdeur dans la fin de son histoire, il continue à propager la peur dans les esprits et va même jusqu'à lancer une quatrième croyance: celle qu'une intrusion invasive de source extérieure dans l'inconscient (l'hypnose) serait une solution effective pour pallier à une habitude, une dépendance.

Si vous voulez vous arrêter de fumer. Arrêtez. Si vous croyez être dépendant, et pensez que vous devez vous arrêter, c'est que vous portez toute votre peur sur ce que vous êtes en train de faire, et pensez aux conséquences. En fait, vous ne faites pas que d'y penser, vous y croyez. Et là c'est déjà trop tard.

Je ne pas qu'il faut fumer, boire ou se droguer. Tout ça, c'est à vous de voir. Ce que je dis, c'est qu'il ne faut pas croire ce qu'on raconte. Il faut le vivre, mais libre, pas dans la peur.