SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

24 janvier 2016

Pensée du jour: les théories du complot

Je viens de tomber sur le titre d'un article qui dit: "Pourquoi les théories du complot cartonnent-elles?" (bfmtv.com) Je répondrai qu'il faudrait plutôt se demander pourquoi les théories de la transparence persistent-elles?

Comment aujourd'hui quelqu'un de sensé peut-il encore croire qu'un politicien puisse être honnête et bienveillant? Comment peut-on envisager une seule seconde qu'une personne ayant pour objectif de s'attribuer un quelconque pouvoir puisse servir autre chose que ses propres intérêts? Et enfin, la dernière question et pas la moindre, comment peut-on croire que les complots n'existent pas?

Les médias, sous le contrôle d'hommes politiques peu scrupuleux, essaient de propager depuis que la presse existe, la fable que nos gouvernants agissent en toute transparence, dans le cadre de la loi et de l'honneur, et qu'ils s'expriment en toute vérité, dans la plus grande honnêteté, et que les soi-disant complots ne sont que le fruit de l'imagination de personnes dérangées ayant pour seul but de se rendre intéressants.

Si c'était le cas, les dirigeants ne réagiraient pas aux accusations de ces derniers. Comme on dit, il n'y a que la vérité qui blesse, alors une discrimination effective a été rapidement mise en place pour cataloguer les opposants à l'opinion publique en les affublant de l'étiquette de "théoricien du complot" ou "complotiste", pour ensuite les ridiculiser par matraquage médiatique et réduire à néant le poids de leurs arguments. Une solution plus propre que celle d'il y a encore quelques années où ils éliminaient les emmerdeurs dans des accidents douteux, ou suicides mis en scènes.

Les complots sont bels et bien réels, ils ont toujours existé, et les dirigeants se servent de la presse et des médias ainsi que des "instituts" de sondage pour manipuler l'opinion et les croyances, et ainsi pouvoir faire croire exactement l'inverse de la réalité.