SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

12 novembre 2015

Évanouissements mystérieux en série dans une école anglaise au cours des commémorations du 11 novembre

Des malaises en série et sans raison apparente dans une école du nord de l'Angleterre ont laissé perplexes mercredi services de secours et policiers, qui soupçonnent un possible "effet d'entraînement".

L'incident s'est déroulé à la Outwood Academy, dans la ville de Ripon, lors d'une cérémonie pour commémorer la signature de l'armistice de la Première Guerre mondiale. Il faisait chaud dans le hall de l'école où se déroulait la cérémonie.

Une quarantaine d'enfants ont été saisis de malaises, vertiges ou évanouissements.



"Quelques enfants se sont d'abord évanouis et il semblerait qu'il y a eu ensuite un effet d'entraînement", a déclaré Dave Winspear, un responsable des pompiers, en guise d'explication. Car "aucune substance dangereuse ou élément inquiétant" n'a été trouvé dans l'école, selon lui.

"Les enfants ont ressenti de l'angoisse, ont commencé à se sentir mal et ça a dégénéré", a-t-il ajouté.

L'incident a donné lieu à un important déploiement des secours, des pompiers et de la police.

Joshua Hall, un élève de 15 ans, a raconté comment l'épidémie s'était propagée. "Nous étions tous dans le hall du Souvenir et tout au bout, des gens ont commencé à tomber dans les pommes".

"C'était plutôt effrayant, on n'a parlé que de ça toute la journée et c'est devenu de pire en pire", a-t-il noté.

Un autre élève, soucieux de conserver son anonymat, a raconté: "Quand le premier garçon s'est senti mal, on s'est dit que c'était tout. Mais on a entendu le bruit sourd d'une chute, quelqu'un d'autre s'était évanoui".

"Après, ça a été un effet domino, trois ou quatre autres sont tombés et plein d'élèves sont rapidement sortis pour prendre l'air. Ils nous ont fait sortir et quelques filles ont eu des crises de panique", a-t-il ajouté.

L'école compte plus de 600 élèves qui ont entre de 11 à 18 ans.