SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

19 octobre 2015

A propos du film Seul sur Mars


En décrivant la science comme quelque chose de magique, le film induit en erreur les spectateurs qui finissent par attendre de la science beaucoup plus de choses qu’ils ne le devraient. Pire encore, il encourage une foi aveugle en les scientifiques en tant que maîtres de l’univers.  

«Le récit reflète un problème réellement significatif dans les interactions entre le public et la science de nos jours, explique Heidi Lawrence, une professeure adjointe du département d’anglais à l’université George Mason, qui étudie la rhétorique scientifique et technologique. Il introduit une attente qui fait que le public acceptera ou devra automatiquement accepter les solutions scientifiques à un problème parce que les gens pensent que les scientifiques sont des héros. Le scientifique trouve une solution, et le protagoniste l’accepte. C’est tout le pouvoir d’un récit qui adopte le point de vue d’un scientifique: quelqu’un peut être persuadé d’agir sur la simple base d’une découverte ou d’un instinct scientifique héroïque.»

Lire l'article au complet sur Slate.fr: «Seul sur Mars» et le culte de la science