SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

20 août 2015

Encore un avion pris dans une "tempête de grêle"

Voici l'article de 20 minutes - Suisse:

Les 111 passagers d'un vol Alitalia qui devait relier Rome à Milan ont eu la frayeur de leur vie en plein ciel. Leur avion a dû se poser en urgence à Naples après avoir traversé un nuage de grêle.

Alitalia est poursuivi par la malchance. Pour la troisième fois depuis le début de l'année, un avion de la compagnie italienne a été frappé par un orage de grêle.

Parti de Rome à destination de Milan à 8h jeudi matin, l'avion a été frappé dès le décollage par une tempête de grêle pendant plus d'une demi-heure, selon 20minutes.fr.

L'appareil a dû se poser en urgence à l'aéroport de Naples après d'importants dégâts. En effet, le bout du nez de l’avion a été détruit. L’un des pare-brises du cockpit a été quant à lui très abîmé.

Malgré une grosse frayeur, les 111 passagers sont tous indemnes.


Note de l'Archiviste:

Là encore, les parties endommagées de l'appareil sont le nez et une seule des deux fenêtres frontales du cockpit. Curieusement, c'est la seule partie de l'avion qu'ils nous laissent voir, ce qui me pousse à croire que le reste de l'appareil est intact.
Si l'avion avait bien traversé un nuage de grêle comme c'est indiqué dans l'article (ce qui est impossible à cause des radars météo équipés à bord dans l'avionique), les réacteurs auraient été gravement endommagés, et l'appareil n'aurait en aucun cas pu retourner à un quelconque aéroport, même en planant.
Alors, encore une collision avec un Ovni? Ça commence à faire beaucoup!
Eh bien en fait, pas vraiment.
Sachant qu'il y a des millions de vaisseaux en attente tout autour de la Terre, dont une partie circule dans notre atmosphère, et ceux qui se déplacent d'une dimension à l'autre et surgisse brusquement dans notre plan, c'est un miracle qu'il n'y ait pas plus de collisions avec les milliers d'avions dans les airs chaque jours.
Je dirais même qu'il va falloir s'attendre à une croissance d'accidents par "tempêtes de grêles" dans les semaines à venir...

Mise à jour: Voici une photo de l'avion prise sous un autre angle. Le fuselage semble intact.

Source
Note: La grêle est uniquement présente dans les nuages de type Cumulonimbus (nuage qui peut s'élever jusqu'à 18.000 mètres dans le ciel). Ces nuages sont repérés (tous sans exceptions) dès leurs formations par les satellites météo et aussitôt transmis aux services météorologiques (comme météo France par exemple). Avant de décoller, un pilote prépare son plan de vol en fonction de ces services, et trace sa route IFR de façon à contourner toutes formations orageuses qui pourraient se trouver entre le point de départ et celui de destination. Après, si un orage se forme pendant le vol, l'appareil dispose lui même d'un radar météo qui lui permet de le détecter bien avant de l'atteindre.

Il est donc impossible qu'un avion de ligne traverse une zone orageuse, et encore moins une zone de grêle. De plus, il ne peut en aucun cas y avoir un effet de surprise comme veulent le faire croire les journalistes dans leur propagande de "transparence" (tout va bien, c'est normal!).