SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

2 septembre 2009

Un mystérieux bébé extraterrestre fait trembler le Mexique

La photo d’un «bébé-extraterrestre» publiée par les médias locaux fait grand bruit au Mexique. Si certains experts assurent qu’il ne s’agit pas d’un montage, la prudence reste de mise.

Marao Lopez avait découvert dans un piège à rats en 2007 un petit être vivant de forme bizarre. Apeuré et incrédule, le fermier mexicain s’était alors repris à trois fois pour venir à bout de la créature, en y parvenant finalement après l’avoir tenue sous l’eau pendant un long moment.

Pour connaître l’origine de l’étrange animal, l’homme avait consenti à donner la créature à une université. Deux ans après les faits, les scientifiques viennent d’annoncer les résultats de leurs tests. Ces derniers sont sans appel. La créature ne fait partie d’aucune espèce vivante connue.

Le petit alien possède un squelette avec les caractéristiques d’un reptile. Ses dents n’ont pas de racines comme celles des humains. Mais la bête est également très proche de l’Homme, avec notamment la partie arrière de son cerveau qui est énorme, ce qui d’après certains scientifiques serait la preuve d’une grande intelligence.

Publiées aujourd’hui par le quotidien allemand Bild, les images du «petit-extraterrestre» ont rapidement fait le tour du monde. Pour l’expert mexicain Jaime Marsan, il ne s’agirait ni d’un «fake», ni d’un montage photo, même si la prudence reste de mise. De nouvelles enquêtes sont en cours au Mexique pour faire toute la lumière sur l’origine du «bébé extraterrestre».

En attendant, une nouvelle histoire vient semer le doute dans l’esprit des Mexicains. Marao Lopez, l’homme qui avait tué le petit alien, serait mort dans l’incendie de sa voiture peu de temps après sa découverte. «Son corps aurait été complètement carbonisé. Et les flammes avaient apparemment une température beaucoup plus élevée qu’à l'ordinaire dans un incendie», a expliqué l’ufologue Joshua P. Warren. 
Source:20min.ch